09042014

La ligne et vous

27

Comptage des voyageurs de la ligne B

Une première ! Fin mars, pas moins de 2000 enquêteurs de l’institut de sondage BVA étaient présents sur les 47 gares de la ligne B pour effectuer un comptage des voyageurs sur l’intégralité de la ligne.

Positionnés aux portes des trains ou aux accès des quais, ils ont comptabilisé, du premier au dernier train, l’ensemble des voyageurs montants et descendants des RER.

Comptage voyageurs RER BCette opération – inscrite dans le cadre du schéma directeur du RER B voté par le STIF – est la première d’une telle envergure jamais réalisée de bout en bout de la ligne.

Les résultats de celle-ci permettront dans un premier temps de mesurer le nombre de voyageurs circulant entre chaque gare, et de connaître la charge de voyageurs par train et direction.

Celle-ci sera par ailleurs complétée à l’automne prochain d’une enquête origine-destination recensant de façon détaillée les déplacements des voyageurs de la ligne B : commune d’origine et de destination, gare de départ et d’arrivée, mais aussi, les éventuelles correspondances bus, métro, tramway, etc.

Les résultats du comptage et de l’enquête seront ensuite intégrés au sein d’une étude plus large portant sur les évolutions de la fréquentation sur la ligne B dans les années à venir, comprenant notamment la mise en œuvre du projet Grand Paris et les développements urbains envisagés. Cette étude servira de base aux décideurs, le STIF en premier lieu, pour l’adaptation future d’une offre de transport répondant au plus près à la demande.

    Derniers articles du blog du RER B

    Travaux entre Paris – Gare du Nord et CDG 2 / Mitry-Claye les 21 & 22 septembre : vos déplacements

    « Face à l’univers » : le CNRS ouvre ses portes ce week-end

    Marie Adam, directrice du RER B

    Tchat de rentrée avec Marie Adam

    Les commentaires sont fermés.

    • Lucie - RER Bétail

      Pas besoin d’être Einstein pour voir que les rames sont surbondées tous les matins… et que la qualité de service se déteriore depuis des années.

    • julian

      Nous avons tous des pass magnétique Navigo pour ouvrir les accès aux gares.
      Il ne doit pas être compliqué de collecter les données de façon anonyme et d’étudier les trajets de tous vos abonnés !
      Cependant, pouvez vous nous expliquer pourquoi ce genre d’étude n’a pas été menée AVANT d’engager 650M€ de travaux ?

      Je comprend mieux comment le fiasco actuel est arrivé !!

      • Jeannot91

        Bonsoir Julian

        Comme vous le faite remarquer, cette étude aurait dû être menée il y a 8 ans au moins, quand le plan RER B+ a été annoncé

    • François

      Je ne sais pas du tout pourquoi, mais ce jour-là j’ai remarqué qu’il y avait particulièrement peu de monde dans le RER B, le matin comme le soir (du moins aux Halles et à Stade de France). J’ai rêvé ?

      • martin

        Sur 1 seule journée, ce comptage ma parrait un peu trompeur.
        Deplus la metode utilisee me parrait legere. A vue d’oeuil, recenser separement les personnes qui montent et qui descendent est gage d’une estimation plutot que d’un comptage. Surtout au heures d’affluances et dans les gares a quai multiple (type Massy-Palaiseau)

    • Christ_off

      Et 1, et 2 et 3… 🙂

    • Jeannot91

      Bonsoir

      Par rapport à ce sondage, j’aurai les deux questions suivantes :
      a) Est-ce que les enquêteurs avaient des compteurs, tel que cela apparait sur la photo pour illustrer ce sujet? J’ai bien vu les blocs avec les imprimés où ils indiquaient différents renseignements, mais je n’ai pas aperçu ces compteurs (ou alors, j’ai mal regardé)

      b) Hier, en gare d’Orsay, 08/04/2014, il y avait une armée de personnes, cette fois-ci avec des blousons « Comptage » et des compteurs visibles.
      Savez-vous à quoi correspond ce nouveau comptage?

      Cordialement

      • Jeannot91

        Bonsoir

        Je n’ai pas eu de réponse par rapport à mes 2 questions ci-dessus
        Je m’en tiendrait à la première : est-ce que le comptage effectué lors du grand sondage a été effectué par les sondeurs avec des compteurs?

        Cordialement

        • Céline (animatrice)

          Pour réaliser le comptage des voyageurs, les enquêteurs étaient équipés d’un compteur et d’un bloc notes pour retranscrire leurs observations (horaire de passage, voyageurs à mobilité réduite, etc.).
          Concernant votre deuxième question, je mène mon enquête et reviens vers vous dès que j’ai de plus amples informations.

    • Tri

      Je salue cette initiative. Je trouve fou que vous n’ayez pas déjà ce type d’information qui sont capitales pour l’évolution de l’offre de transport.

      C’est vrai qu’il y a les resquilleurs et certaines stations vous n’avez pas l’information de sortie.

      Le souci c’est que le jour on ces braves personnes sont venue, bien sûr tout allait bien.
      Dans le sens sud vers nord en zone sud :
      Le 07/04/2014 : EBON93 saturé (on a laissé des gens sur le quai à chaque gare) de Croix de Berny à Denfert
      Le 08/04/2014 : EBON93 saturé.
      Le 09/04/2014 : Incident technique à Denfert, EBON93 en charge faible malgré l’incident. A rien n’y comprendre.

    • Mathieu

      Votre enthousiasme fait malheureusement peine à lire Céline : se féliciter d’une première d’une telle opération _en 2014_ après tous les problèmes rencontrés sur cette ligne (et dont la création de ce blog en est d’ailleurs un des symptômes), voilà qui démontre s’il le fallait encore les carences des responsables de cette ligne !

      Et comme le soulèvent déjà certains commentaires, à quoi sert le comptage par les pass Navigo ? Pourquoi la prochaine enquête n’est programmée que cet automne ??

      Désolé mais vraiment très déçu par votre article triomphaliste…

      • Bebe

        A chatelet les halles ou bien à Gare du Nord, on ne sait pas si les gens sortent/entrent dans le RER A, B ou D.

        Cependant dans les autres gares il y a peu de difficultés, autant utiliser une caméra de surveillance et compter les gens ! Mais bon on dira que c’était une bonne intention de faire travailler sur 40 quais 40*[le_nombre_de_portes_du_RER] personnes

    • Céline (animatrice)

      Bonjour,
      Suite à vos différentes questions, je tiens à vous apporter des précisions complémentaires.
      Avant la mise en place d’une gestion unifiée de la ligne B, ces opérations se déroulaient indépendamment sur la branche sud (de Châtelet – Les Halles à Saint-Rémy-lès-Chevreuse/Robinson) et sur la branche nord (de Gare du Nord à Mitry-Claye/l’Aéroport Charles de Gaulle).
      La nouveauté du comptage décrit dans l’article ci-dessus est sa dimension « ligne ». Celui-ci s’est ainsi déroulé – de façon simultanée et sans discontinuité – sur l’ensemble des 47 gares de la ligne B, par une même entreprise et suivant la même méthodologie de comptage et d’analyse.
      Pourquoi ne pas utiliser les données fournies par la validation des titres de transport ? L’objectif de ce comptage, sur l’intégralité de la ligne B, est de recenser tous les voyageurs entrants et sortants d’un train donné, mais aussi, le nombre de personnes à mobilité réduite voyageant entre chaque gare. Certaines gares offrent par ailleurs des correspondances avec d’autres lignes. Cette méthode n’aurait donc permis d’observer avec précision le nombre de voyageurs empruntant la ligne B. De plus, et comme cela a été justement indiqué par @TRI, certaines gares ne disposent pas d’équipements permettant de recueillir des informations d’entrée et de sortie.
      Les données enregistrées par les valideurs sont néanmoins régulièrement exploitées au cours de requêtes spécifiques, et sont complémentaires des opérations de comptage effectuées sur le terrain.

      • Mathieu

        Bonjour Céline et merci pour tous ces éclairages précieux qui nous démontrent la gestion préhistorique de la ligne, incapable jusqu’ici de s’entendre même pour un comptage unifié.

        Il me reste une question non répondue : pourquoi la prochaine enquête n’est programmée que cet automne ?

        Merci.

        • Céline (animatrice)

          Bonjour Mathieu,
          L’enquête « origine-destination » s’appuie sur les résultats du comptage des voyageurs, qui seront disponibles cet été.

        • Mathieu

          Merci Céline mais la question reste la même : pourquoi cela prend-il si longtemps ?

          Le comptage n’a eu lieu que sur une seule journée : ce n’est pas bien compliqué de faire les additions et de réajuster légèrement avec des lois statistiques éprouvées.

        • Nicolas B.

          En effet, dans le principe ce n’est pas compliqué.

          Sauf que… c’est sous-traité. 😉

        • Jeannot91

          Bonjour Céline

          Les résultats du comptage devaient être publiés cet été
          Nous sommes déjà en automne
          Encore un petit peu de retard?

          Cordialement

        • Céline (animatrice)

          Bonjour Jeannot,
          Comme convenu, les résultats des comptages voyageurs, réalisés en mars dernier, ont été présentés aujourd’hui au STIF, à l’initiative de la demande. On dénombre ainsi en 2014, plus de 860 000 voyages quotidiens sur l’ensemble du RER B.
          Ce comptage est actuellement complété par une enquête origine/destination, qui se déroulera jusqu’à début décembre dans les gares. Celle-ci vise à établir une photographie de l’utilisation de la ligne par les voyageurs, et permettra ainsi d’appréhender les évolutions de l’offre de transport à moyen et long terme.

        • Tri

          Très bonne initiative.
          Il est aussi important que le STIF comprenne que le niveau de saturation de la ligne (nombre de trains saturés, ie les voyageurs ne peuvent plus monter dans le train) est en augmentation constante. Les investissements consentis notamment au sud de la ligne pour irriguer de nouveaux territoires et les constructions en cours tout au long de la ligne vont générer une augmentation de trafic et rendre les conditions d’exploitation de plus en plus difficile pour l’opérateur. Des solutions me semblent devoir être anticipées pour gérer les aspects capacitaires de la ligne.

      • Thibaud

        Peut importe que des correspondances existent: dans Paris, pour les correspondances avec le métro il faut quitter le RER et donc valider. Pour les autres correspondances il s’agit du RER A à Chatelet-Les Halles, du RER C à Saint-Michel et du RER D à Gare du Nord et à Chatelet-Les Halles. En théorie le seul problème est celui de Chatelet où on ne sait pas si quelqu’un a pris le A ou le D, mais ceci pourrait être connu en observant sa sortie du réseau.

        En pratique, le problème vient surtout du fait que certaines stations ne sont pas équipées de portiques (par exemple le sud de la ligne de Palaiseau à Saint-Rémy) ce qui ne permet pas d’observer tout le monde (beaucoup ne valident pas forcément à la montée, personne ne valide à la descente dans ces stations).

    • Arthur

      Pourquoi ce blog ne communique pas les chiffres de la ponctualité de cette ligne de RER ?

    • Nicolas B.

      Pourquoi ces 2000 enquêteurs sont-ils employés par le sondeur BVA et non par la SNCF, ni par la RATP, ni par le STIF ?

    • Mathieu

      Bonjour Céline, à défaut d’article dédié (comme cela déjà avait été le cas avec cette campagne de comptage non annoncée avant son lancement sur ce blog), je poste ici.

      Un sondeur était donc présent dans notre rame ce matin pour questionner les voyageurs sur leur satisfaction du RER B. Inutile de vous préciser que je me suis fait un plaisir de lui répondre et de distribuer les mauvaises notes méritées sur tous les dysfonctionnements que nous vous remontons au quotidien et sur lesquels les réponses sont décevantes ou inexistantes (caméras dans les rames, espaces bagage, plan de trajet, communication etc. etc.)

      J’ai discuté un peu ensuite avec lui pour apprendre qu’ils étaient seulement 5 (!) agents pour effectuer cette enquête de satisfaction.

      Je résume donc : une campagne non annoncée sur votre blog, 5 agents pour couvrir les 800 000 voyageurs quotidiens, des résultats qui mettront 6 mois à être publiés comme pour la campagne de comptage… De qui se moque-t-on ?

      • Mathieu

        Bonjour, il n y’a jamais eu finalement de communication sur cette étude de satisfaction. Doit-on en conclure que celle-ci est déjà enterrée et que les agents dédiés ont été payés en pure perte (même s’ils n’étaient que 5 malheureux) ?

    • ROMDHANE Arafet

      Bonjour
      je vous envoi ma candidature pour le poste de compteur des voyageurs sur la ligne D et B actuellement disponible au sein de votre entreprise.
      je suis un étudiant sérieux et motivé et j’aime bien avoir la chance de travailler avec vous.
      à l’attente de votre positive réponse je vous souhaite une bonne continuation.
      et merci bien cordialement.