02122015

Au quotidien

10

COP21 et le RER B : quelques réponses à vos questions

Pour la COP21, le RER B renforce la desserte de la gare du Bourget. Comment la ligne adapte-t-elle son offre ? Ce renforcement peut-il être pérennisé ?

Au regard de vos interrogations relatives au dispositif mis en place sur le RER B pour la conférence de Paris sur le climat, nous tenions à vous apporter quelques précisions.

Plus de 40 000 visiteurs sont attendus pour la COP21. Combien d’entre eux prennent le RER B ?

Pour la COP21 et en fonction des éléments dont nous disposons, 2/3 des participants environ devraient emprunter le RER B pour se rendre à la conférence. Des navettes de bus gratuites ont été mises en place entre la gare RER et le site de la conférence au parc des expositions du Bourget.

Le RER B a l’habitude d’accueillir des événements exceptionnels et de gérer des flux supplémentaires importants. A titre de comparaison, un match au stade de France c’est plus de 80 000 spectateurs en une seule soirée, un salon comme Batimat ou Japan Expo près de 30 000 voyageurs supplémentaires sur certaines journées.

Pour la COP21, la desserte de la gare du Bourget est renforcée avec 1 train toutes les 3 minutes aux heures de pointe et 1 trains toutes les 5 minutes aux heures creuses et le week-end, dans les deux sens. Concrètement, quels sont les changements apportés par rapport à l’offre habituelle ?  

Il faut distinguer les heures de pointe et les heures de moindre affluence, dites heures creuses.

En heure de pointe et dans le sens de la pointe (banlieue nord vers Paris le matin et Paris vers banlieue nord le soir ; sens utilisé majoritairement par les utilisateurs quotidiens du RER B), la desserte est identique avec 1 train toutes les 3 minutes.

blog_rerb_cop21_bourgetDans l’autre sens, qu’on appelle la contre-pointe (de Paris vers la banlieue nord le matin et dans l’autre sens le soir), certains trains s’arrêtent uniquement en gare de La Plaine – Stade de France puis sont acheminés directement vers leur emplacement de garage. Pendant la COP21 ces trains marquent des arrêts supplémentaires en gare de La Courneuve – Aubervilliers et en gare du Bourget.

En heure creuse il y a en moyenne 1 train toutes les 7 min 30 qui s’arrête au Bourget, dans chaque sens. Pendant la COP21 les trains habituellement directs entre Paris et la gare de l’Aéroport Charles de Gaulle s’arrêtent systématiquement au Bourget. Cela porte la fréquence à un train toutes les 5 minutes en heure creuse, dans les deux sens.

Pourquoi ne pas pérenniser l’offre de transport mise en place pendant la COP21 ?

Nous mettons en place des arrêts supplémentaires sur certaines gares quand un événement à caractère exceptionnel amène des flux supplémentaires qui justifient une offre spécifique. Nous le faisons en gare de La Plaine Stade de France lorsqu’il y a des matchs au stade de France ou en gare du Parc des Expositions lorsque se tiennent des salons importants au Parc des Expositions de Villepinte. Au Bourget ce n’est pas la première fois que nous procédons à un renforcement de l’offre pour un événement particulier : pour la fête de l’Humanité  ou pour le salon de l’aéronautique, nous mettons aussi en place des arrêts supplémentaires des trains directs Paris > Aéroport Charles de Gaulle.

En l’occurrence pour la COP21, le flux supplémentaire attendu est essentiellement dans le sens Paris > Le Bourget le matin et dans l’autre sens le soir. Ce n’est pas le sens habituel des voyageurs qui utilisent quotidiennement la ligne B pour aller travailler ou pour d’autres activités sur Paris.

blog_rerb_Bus_COP21Il faut aussi souligner que ce renforcement d’offre sur le RER B pour aller au Bourget est corrélé à la mise en place par la RATP de navettes de bus entre la gare et le site de la conférence. Cette offre de service complète RER et bus a été mise en place de manière spécifique par rapport à un flux attendu vers un lieu précis : le site de la conférence. En parallèle, un autre itinéraire par la ligne 7 du métro a aussi été organisé.

Comment et avec quels partenaires s’organise ce renforcement d’offre ?

L’adaptation de l’offre de transport pour cette conférence a été anticipée sur la base des éléments fournis par l’organisateur, dans ce cas précis le « Secrétariat Général de la COP21 », qui s’appuie lui-même sur les prévisions d’affluence transmises par l’ONU en tenant compte de l’expérience des précédentes conférences (Lima, Copenhague…). Une réflexion a ensuite eu lieu avec le Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF) pour évaluer précisément le besoin (nombre de visiteurs attendus, plages horaires concernées, provenance des visiteurs, etc.).

La direction de ligne unifiée SNCF/RATP du RER B a apporté son expertise pour proposer une réponse adaptée. Nous avons cherché à ne pas fragiliser le trafic, ce qui nous a amené à proposer seulement des arrêts supplémentaires sans rajouter de trains.

blog_rerb_cop21_signaletiqueEn complément du renforcement de la desserte et en fonction de l’événement, des mesures d’accompagnement particulières peuvent être aussi être mises en œuvre dans les trains et dans les gares pour orienter et informer les voyageurs : agents Welcome, « gilets verts » COP21, annonces en anglais, signalétique adaptée….

Pendant la COP21, un dispositif spécifique sera-t-il mis en place pour veiller au bon déroulement des circulations ?

Les dispositifs habituels sont renforcés par une cellule de veille et des personnels compétents sont placés en vigilance particulière sur le terrain. Un représentant du RER B est également présent au Poste de Commandement Opérationnel de la COP21 pour assurer une coordination efficace entre le Centre de Commandement Unique de la ligne B et les autorités qui supervisent le bon déroulement de la conférence.

Derniers articles du blog du RER B

RER & mobilités douces : tout savoir

Travaux des 1, 2 et 3 novembre : de quoi s’agit-il ?

Des annonces pas comme les autres…

Les commentaires sont fermés.

  • thierry

    Merci pour ces éléments.

    Effectivement tout se passe bien. Espérons qu’aucun incident vienne perturber cette belle mécanique.

  • silvio_c

    Bonjour Céline,

    Peut on expliquer aux clients ce que signifie « une gène de circulation » survenue ce matin vendredi 04dec en gare du nord.

    Merci

  • Cécile

    Bonjour,

    J’ai une question par rapport à l’aménagement. Vous dites ne pas avoir ajouter de train, et ne pas en avoir supprimer je suppose, que c’est juste une question d’arrêts supplémentaires. Depuis le début de la semaine, sauf lundi, je remarque qu’à Châtelet direction sud, à 19h, l’enchaînement des trains n’est pas celui que l’on a habituellement : Robinson / Saint Rémy / Robinson / Saint-Rémy, tout en ayant un trafic annoncé comme régulier. Il n’y a plus de Orsay ni de Massy-Palaiseau.

    Est-ce que cet enchaînement en fin de pointe est dû à des aménagements du plan de transport pour la COP 21 ?

    Petite remarque : Le RER B peut absorber ce monde en effet, mais dans quelles conditions de transport ? De plus, les délégations étrangères n’ont pas toutes prises un hôtel gare du nord. Elles traversent Paris jusqu’à Denfert au moins. Pour le tronçon central, aucune mesure n’a été prise.

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Cécile,
      Je viens de regarder le graphique des circulations. L’enchaînement des trains a été globalement homogène, avec la circulation de missions « S », « P », « L » et « K » (comme vous le précisez, seuls des arrêts supplémentaires ont été programmés pour la COP21). Je vais m’intéresser aux écrans de la gare de Châtelet, cette impression vient peut être d’une éventuelle erreur d’affichage.
      On note toutefois, pour la journée du 3 décembre, trois trains successifs en direction de Saint-Rémy, vers 19h40. Cela fait suite à la succession de plusieurs incidents parmi lesquels un malaise voyageur.
      Dans ces cas-là, il peut être judicieux d’avancer jusqu’à Cité Universitaire. Des trains peuvent depuis cette gare être réinjectés en ligne pour combler un trou de desserte sur une branche par exemple.

      • Cécile

        Je vous remercie de vous êtes renseignée. C’est vraiment gentil. Par exemple, j’ai une photo d’un écran à Chatelet le jeudi soir à 19h15 avec Robinson, Saint-Remy, Robinson, Saint-Remy, Massy-Palaiseau. Pour le mardi et le mercredi c’était plus tôt.

        Je suis intéressée par contre. Les trains sont le plus souvent injectés à Cité U ? Je n’ai pas besoin d’aller jusqu’à Laplace ou Bourg-la-Reine. Par exemple, jeudi soir, ce n’était pas indiqué sur les écrans à Chatelet, je suis montée dans le Saint-Remy plein de gens et j’ai vu en arrivant à Antony qu’il y avait un Orsay 2 min plus tard complètement vide. Comme Antony n’est pas gare, j’aurais pu attendre 2 min de plus. Normalement, je m’avance jusqu’à Denfert parce que la gare est plus sympa et est abritée en grande partie (et j’ai déjà eu de bonnes surprises), mais le prochain coup je vous écouterai.

        Merci en tout cas et bonne journée

      • Céline (animatrice)

        Il est effectivement pertinent de se rendre en gare de Cité Universitaire lorsque vous n’apercevez pas des trains pour Orsay (les missions « L »).
        Comme vous avez pu le constater jeudi dernier, des trains ont été réinjectés depuis Cité Universitaire pour pallier la suppression des missions « L », ce qui explique très probablement le passage d’un train « vide » à Antony.
        Concernant les écrans d’information en gare de Châtelet, pourriez-vous me transmettre les photos prises à contact@rerb.fr ? Elles sont très utiles pour appuyer la recherche.

  • RER BETAIL

    Bonjour, ce matin vous nous avez signalé un malaise voyageur à 7h24. Or des témoignages sur Twitter nous affirment qu’il y avait des personnes sur les voies à la Courneuve + Blanc Mesnil suite à un problème matériel de la ligne K qui impactait le Rer B.‎ Qu’en était il réellement svp ? 
    Concernant la grève des conducteurs il y a 15 jours toujours silence radio ? ‎Merci.‎

    • Céline (animatrice)

      Bonjour,
      Un malaise voyageur est en effet survenu en gare de Drancy hier. Pour permettre aux autres trains de circuler, les circulations des trains de la ligne B ont été reportées sur les voies dites « directes ». Une alerte radio, émise peu après au niveau de La Courneuve-Aubervilliers (suite à des traversées de voies) a cependant entraînée un arrêt momentané des circulations, d’une durée inférieure à 10 minutes.
      En fonction de l’impact d’un incident sur les circulations, une information peut être donnée localement (comme cela a été le cas pour l’alerte radio) ou plus largement sur les médias distants lorsque la fréquence est dégradée (ici, le malaise voyageur).
      Toutes perturbations prévues (travaux, mouvements sociaux) font l’objet d’une communication spécifique et anticipée lorsque l’impact sur le trafic est conséquent.
      Je voudrais enfin profiter de ce commentaire pour rappeler les objectifs de ce blog. Il semble important d’en rappeler le cadre afin que nous puissions poursuivre des échanges pour le plus grand nombre. En effet, ce blog n’a pas vocation à faire de l’information trafic en temps réel ni à traiter les retards isolés. En revanche, lorsqu’un important incident survient je ne manque pas de vous faire un retour le jour même ou au plus tard le lendemain matin ; l’objectif étant de comprendre et d’analyser pourquoi votre voyage a été perturbé.
      Enfin, l’autre objectif majeur de ce blog est de répondre et d’échanger autour d’articles, en lien et centrés sur le sujet proposé.

      • Françoise

        Bonjour,
        Je croyais que le trafic était perturbé à cause d’un colis suspect au Bourget. Le malaise voyageur s’est rajouté après.

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Françoise,
        La journée du 8 décembre a malheureusement été marquée par une série d’incidents. En plus du malaise voyageur et de l’alerte radio, deux colis suspects ont perturbé les circulations : au Bourget vers 6h30, puis en gare de Villepinte vers 17h20.