03112016

La ligne et vous

28

Éloignez-vous de la bordure du quai !

Lors de votre attente sur le quai, éloignez-vous de la bordure du quai pour ne pas être heurtés par une rame à son arrivée.

Les comportements risqués :

Certains voyageurs, souhaitant par exemple être les premiers à monter à bord du prochain train, se placent bien trop près de la bordure du quai. C’est pourtant extrêmement dangereux ! Ils peuvent aussi bien chuter par eux-mêmes (inattention) qu’être poussés par un autre voyageur lui aussi inattentif.

Ce qui est observé aussi, lorsqu’il y a beaucoup de personnes sur le quai, c’est que certains voyageurs, pour remonter plus vite le long du quai, longent la bordure et se mettent donc en danger.

J’ai parlé de cet article à un collègue qui lui ne conduit pourtant qu’occasionnellement. Spontanément il m’a fait part de ce que qu’il a déjà pu vivre (vis-à-vis de ce comportement uniquement) en mimant de sa main des palpitations rapides du cœur exprimant son état de stress lorsqu’il a vécu ces situations :

  • Les personnes qui posent leurs sacs ou valises entre les jambes et qui se penchent donc pour les récupérer en voyant le train arriver mais qui engagent forcément au mauvais moment le gabarit du train avec leurs corps ;
  • Les personnes assises sur le rebord du quai qui tentent de remonter à l’approche du train mais qui n’y arrivent pas à cause d’un quai bondé (et heureusement tirés in extrémis par des voyageurs, les sauvant de ces situations dangereuses et complètement déraisonnées).

Il faut savoir aussi que certains trains ne s’arrêtant pas dans certaines gares roulent à des vitesses pouvant atteindre 110 km/h. Cela provoque un déplacement d’air appelé « effet de souffle » : le voyageur risque alors d’être pris dans ce tourbillon d’air et d’être happé par le train.

 

gif-reduit

 

Nos actions :

  • Mise en place dans les plus grandes gares d’agents rappelant les consignes de sécurité (leurs missions est aussi d’être présents pour aider à la descente et la montée des voyageurs, la fermeture des portes);
  • Interventions de personnel RATP et SNCF dans les écoles et collèges d’île-de-France pour sensibilisation ;
  • Diffusions d’annonces sonores lors de passages de trains sans arrêt ;
  • Généralisation des bandes podotactiles (qui réduisent ce comportement même si à l’origine elles sont destinées aux personnes déficientes visuelles lors de leurs déplacements).
bande podotactile le long des quais à Denfert-Rochereau
Bande podotactile le long des quais à Denfert-Rochereau
    Derniers articles du blog du RER B

    Travaux du premier semestre et de l’été 2020 : les dates

    Une anomalie à bord ? Les infos nécessaires pour vous répondre au mieux

    RER & mobilités douces : tout savoir

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • jc

      Je me permet juste une remarque à propos du souffle qui aspire les voyageurs en cas de train sans arrêt. C’est un mythe basé sur une légende urbaine.

      ça n’enlève rien au caractère dangereux de la situation.

      Pour permettre d’éviter des accidents, des portes palières permettraient d’interdire l’accès aux voies.

      Le seul problème avec ses portes, c’est que ça impose de faire tourner 1 seul modèle de RER sur la ligne. (Les portes ne se trouvent pas toujours au même endroit suivant les trains : il suffit de voir le RER A pour s’en rendre compte).
      Autre problème mineur : les trains court devront s’arrêter soit en début de quai, soit en fin de quai… et non sur la partie centrale comme dans certaines gares.

      • Christophe (animateur)

        Bonjour jc,

        Je peux vous assurer que c’est loin d’être un mythe.

        C’ est un effet de « répulsion-aspiration » le long du train ; le train avance et pousse l’air devant lui, ce même air tend à vouloir reprendre sa place une fois l’avant du train passé et on a donc un effet d’aspiration le long du train.

        Cet effet est proportionnel à la vitesse des trains (plus le train roule vite, plus l’effet de souffle est important). A noter que cet effet de souffle est multiplié par 3 dans les tunnels du fait du volume contraint dans lequel l’air se déplace. Cela explique l’interdiction de cheminer à pied dans un tunnel si la circulation des trains n’est pas interrompue.

        Des accidents existent bien à cause de ce phénomène. Ainsi, se trouver au bord du quai peut s’avérer dangereux car le mouvement d’air généré aspire ce qui se trouve sur son passage et peut conduire à un accident mortel.

        C’est la raison pour laquelle les lignes jaunes (ou blanches) et les bandes podotactiles présentes le long des quais ne doivent en aucun cas être franchies tant que le train n’est pas à l’arrêt complet.

        Belle journée 🙂

        • jc

          Je me suis basé sur une expérience qui a été faite sur des gares en plein air. Et qui avait réfuté ce phénomène.

          Dans des gares couvertes et dans les tunnels, ça n’avait pas été expérimenté.

          Merci pour vos précisions.

    • jc

      J’ajoute une autre information.

      Certains quais sont particulièrement dangereux !
      * Le quai central de LaPlace : quand on deleste un train, c’est plein et on peut faire tout ce qu’on veut, c’est soit on est d’un coté, soit on est de l’autre, les risques de chutes sont importants.
      * Le quai Cité U : quand on déteste un train, c’est pire que plein et on ne peut pas bouger. La régulation ne devrait pas faire délester un train à cet endroit quand le quai est plein. L’info peut être prise depuis le conducteur, ou via la vidéo surveillance.

      Nous usager, on peut éviter d’avoir des comportements délibéréments dangereux, vous RATP/SNCF vous vous devez de ne pas nous mettre dans des situations dangereuses comme celles énoncées plus haut.

      ps : à quoi servent la guirlande de lampes sur certains quais ?

      • Christophe (animateur)

        Bonjour jc,

        Il n’est pas envisagé d’élargissement des quais ni à Cité Universitaire ni à Laplace.
        Toutefois, des projets ont déjà permis d’œuvrer dans le sens de la désaturation des quais. C’est le cas de la mise en service du quai de secours (Q3) à Denfert fin 2014.
        A Laplace, cela a permis de réduire des trois quarts les missions terminus Laplace en situation perturbée. Les scénarios de « délestage » sont donc moins nombreux même s’il en demeure encore. Pour ces cas résiduels, des solutions sont en cours d’étude afin d’éviter la surcharge du quai central.

        Pour Cité Universitaire, le message « Ce train a pour terminus Denfert Rochereau, pour poursuivre votre voyage, vous pouvez descendre ici et attendre le prochain train » n’est pas systématiquement diffusé mais est à la demande de l’exploitant qui doit s’assurer que le quai n’est pas bondé. Toutefois, le stationnement à Cité Universitaire peut être prolongé, car il est plus sécuritaire de faire stationner le train à quai à Cité Universitaire que de le faire attendre sur la voie Z à Denfert, lorsque les quais d’arrivée ne sont pas disponibles. Il y aurait en effet le risque d’avoir des personnes en pleine voie. La situation serait beaucoup plus dangereuse !

        • jc

          J’ai fais un bon de ma chaise ce matin en lisant cette nouvelle.

          Je suis très surpris de la position de la RATP/SNCF/STIF à ce sujet.

          Le 3ème quai à Denfert est un cauchemar :
          * il ne permet pas de rejoindre rapidement le quai principal (c’est une demande qui avait été faite avant les travaux, et qui a été ignorée..)
          * sa capacité de transit n’est pas digne d’un terminus en heure de pointe.. la dernière fois que je l’ai emprunté, il m’a fallu 15 minutes pour sortir, et j’ai risqué plusieurs fois de me faire piétiner. Autant dire que je préfère encore sortir à Cité-U que de me cogner cette cohue pas possible.
          => Quand je dis que c’est un cauchemar, je ne suis pas sujet à la panique à tout va, mais là, j’étais en état de panique dans cette marée.
          Ce quai partait d’un bon sentiment, pour faciliter le retournement de trains en cas de problèmes… sa réalisation et sa mise en oeuvre n’est pas du tout à la hauteur.

          Il faudrait impérativement revoir les voies de circulation de ce 3ème quai pour qu’il puisse être crédible en exploitation.

          J’insiste lourdement sur ma surprise concernant la décision RATP/SNCF/STIF de ne pas engager de travaux sur les 2 quais dangereux que j’ai noté plus haut. C’est un choix de la direction de ligne de laisser la situation en l’état. Je suis vraiment choqué !

        • Christophe (animateur)

          Le réaménagement de la gare de Denfert est un projet en cours d’études avec comme objectif une amélioration des flux et des correspondances. Mais c’est un projet néanmoins complexe (de par la densité urbaine autour et de sa configuration). La problématique d’évacuation est une réalité bien identifiée et des solutions à la situation d’aujourd’hui seront apportées par ce projet.

          Pour rappel, ce quai n’est utilisé qu’en cas de situations fortement perturbées, pendant lesquelles les trains et les quais sont malheureusement souvent bondés.
          Arriver jusqu’à Denfert permet ensuite de continuer le trajet par des moyens de substitution dont ne dispose pas Cité Universitaire. C’est l’atout majeur de cette méthode d’exploitation. Le fait de s’arrêter à Cité Universitaire ou continuer jusqu’à Denfert reste au choix du voyageur, qui décide de son trajet selon ses préférences et ses contraintes.

        • jc

          La seule fois que j’ai pris ce quai, j’ai fait une course contre la montre pour aller choper mon train à gare du nord.

          J’ai eut de la jugeotte en sortant du quai (au bout de 15 minutes quand même.. ) j’ai traversé la place pour aller directement dans une bouche de métro en face du mac-do.
          Très bonne idée, car je suis arrivé avant la foule, et je suis rentré dans une rame de métro 4 : presque vide, avec de la place assise.

          Sauf que voilà, j’ai vu la marée humaine arriver… et 10 minutes plus tard, coupure de courant…. et oui.. le quai a débordé à Denfert, et forcément, ce qui devait arriver arriva ! accident de voyageur 🙁

          J’ai eut mon train à 2 minutes près 😉

          De la même manière qu’il y a beaucoup de difficulté pour faire rentrer un RER dans un bus, c’est le même problème sur le métro.

    • Marion

      Bonjour, à quand ces bandes sur le quai de Châtelet (vu l’affluence tous les soirs, elles me paraissent indispensables…)

      • Rakib Hernandez

        Quand les travaux seront terminé logiquement, vu qu’il sont entrain de refaire les quai

        • jc

          Il est dommage de ne pas avoir profité de ses travaux pour mettre le quai à la bonne hauteur, il y a toujours une marche de 20cm à gravir pour monter dans le train.

    • samir93

      Pour éviter cela mettez en plus plus de trains pour éviter que les quais se remplissent…

    • lem91

      Bonjour. Mes questions n’ont rien à voir avec le sujet mais:
      le rer de 7h30-Courcelle ,en direction de Paris,s’est arrêté 2-3 minutes,ce vendredi 5 novembre sans aucune raison et SANS EXPLICATION de la part du conducteur à Palaiseau,pourquoi?
      Merci de votre réponse

    • lem91

      Et hop,finalement un train n’étant pas à quai à Massy,on se tape toutes les gares jusqu’à Paris.. Encore 20 minutes de retard et ZÉRO INFORMATIONS QUE CE SOIT VIA LES HP DES QUAIS OU PAR LE CONDUCTEUR!!!! Deux rames en une,merci.
      Vous êtes toujours aussi nuls pour l’information!!!!

    • lem91

      Alors, finalement, ,comme le rer a fait un direct Bourg la Reine -Laplace(sans la moindre annonce sonore,en gare ou de la part du conducteur ),nous n’avons que 10 minutes de retard. Et en arrivant aux Halles,annonce sonore informant d’un colis suspect à Roissy,donc bazar sur là ligne… Le changement de mission de notre train était -il la conséquence de la répercussion de l’incident de Roissy, ou bien à cause de l’absence de erreur au départ de Massy????
      Information, information,INFORMATION!!!!!

      • Christophe (animateur)

        Bonjour lem91,

        Une fois n’est pas coutume ! Je vous apporte quelques éléments de réponse à vos questions qui n’ont rien à voir avec le sujet 😉

        Le train EMAL89 s’est arrêté à Palaiseau pendant 5 minutes, non pas pour rien, mais suite à un incident technique (fermeture des signaux suite à une anomalie sur un aiguillage) qui a engendré des retards sur quelques trains (dont le vôtre).
        La mission EMAL89 a été supprimée (pour éviter de propager les retards sur d’autres trains) pour devenir EBON93. Le train a donc assumé les dessertes prévues du EBON93. L’affiche en gare et dans le train étaient correctes (sauf problème technique dans une voiture par exemple).

        Belle journée !

        • usager_laplace

          Il faut dire que votre sujet n’a rien à voir avec les préoccupations de vos usagers 😀

        • Christophe (animateur)

          Bonsoir,

          Je pense au contraire que c’est un sujet (les accidents – graves) préoccupant pour tous !

        • Jeannot91

          Une rubrique « Incidents du jour » était au stade de la réflexion du temps de Céline. Beaucoup de sujets restent à ce stade

        • jc

          SUGGESTION : Comme le dit Jeannot91, un article permettant de traiter les incidents courants serait une bonne idée. Quitte à en faire un par semaine le lundi, et le faire vivre toute la semaine (et le cloturer en fin de semaine).
          On évitera ainsi de venir polluer les articles intéressants avec ce genre de questions qui peuvent sembler « divers » pour vous.. mais qui ont un sens pour nous, qui subissons le manque d’information à longueur de semaines.

          En attendant d’avoir une communication exemplaire de la part de la RATP et SNCF sur les quais et dans les trains 😉

    • Thibaud Desloges

      Bonjour, aujourd’hui vers 17h35 au baconnets, train PAPO30 le conducteur a laissé les portes ouvertes pendant 2secondes puis a laissé sonner pendant 3 secondes. C’est très dangereux car tout le monde se pousse. Pouvez vous faire remonter l’info. Merci d’avance

      • Thibaud Desloges

        Et c’était comme ça aux autres gares aussi.

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Thibaud,

        Merci pour votre témoignage que je fais bien entendu remonter au service concerné.

        Je vous souhaite une belle journée.

    • tomtom rer b

      Quand tu rentres en station au rer tu es autour des 70/ 80km/h et quand on s’arrête pas on est à 100km/h voir plus. A cette vitesse là t as des frissons quand t en vois certains au bors du quai casque sur les oreilles ou quand ils fument à l’entrée des stations au bord des quais pour faire tomber leurs cendres de cigarettes. Sa parait pas mais l’inattention des voyageurs représente pas mal d’accidents grave..

    • mw

      « Le fait de s’arrêter à Cité Universitaire ou continuer jusqu’à Denfert reste au choix du voyageur, qui décide de son trajet selon ses préférences et ses contraintes. » –> Est-ce qu’un train vers le nord avec terminus Denfert s’arrête toujours sur la troisième voie? S’il s’arrête sur la voie normale, je peux le prendre, mais je ne veux plus jamais vivre l’horreur de la troisième voie.

      • Christophe (animateur)

        Bonjour,

        Oui, un train terminus Denfert est toujours dirigé sur le quai 3, ce qui permet aux autres trains de circuler normalement.

    • Cyril Barry

      Sur la bordure du quai souvent, c’est marqué : NE PAS TRAVERSER LES VOIES, DANGER DE MORT 💀 ! Mais y a des gens qui sont inconscients et qui traversent alors qu’un train peut arriver à grande vitesse ! C’est inadmissible !