27062019

Au quotidien

4

Expérimentation de gestion de flux en gare du Nord

Vous l’avez peut-être déjà remarqué si vous montez ou descendez Gare du Nord ; depuis ce lundi 24 juin, une expérimentation visant à mieux gérer les flux est en cours pour une durée de quelques semaines.

Nous avons modifié le sens des escaliers mécaniques des premiers et seconds accès aux quais des RER B et D : les premiers escaliers mécaniques sont réservés à la montée des voyageurs tandis que les seconds sont dédiés à la descente.

Sur le schéma,  en rouge les nouveaux sens de marche des escaliers mécaniques.

 

Avant cette expérimentation, un escalier était en montée et l’autre était en descente pour chaque  accès. De ce fait, le premier accès était majoritairement utilisé pour la descente entraînant une concentration des voyageurs au sud du quai et des  conflits de flux entre les voyageurs qui montaient en sortant du RER avec ceux qui descendaient pour  le prendre.

L’objectif de cette expérimentation vise à désaturer les premiers accès au quai 41-43 et 42-44 pour assurer une meilleure répartition des voyageurs sur les quais, limiter les conflits de flux voyageurs et agir positivement sur la ponctualité des RER B et D.

Durant toute la durée de l’expérimentation, des agents sont présents pour vous guider dans vos déplacements.

Les voyageurs sont invités à poursuivre leur parcours jusqu’aux 2nd accès dont les 2 escaliers mécaniques sont en descente.

En descendant du RER, un fil d’Ariane vous guide jusqu’aux escaliers mécaniques réservés à la montée

    Derniers articles du blog du RER B

    Travaux du premier semestre et de l’été 2020 : les dates

    Une anomalie à bord ? Les infos nécessaires pour vous répondre au mieux

    RER & mobilités douces : tout savoir

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • RABOUËL

      Bonjour

      Comme sur tout schéma présenté par la SNCF, on n’y voit ni n’y comprend rien.
      Les traits rouges censés indiquer le sens de marche des escaliers sont peu visibles, et s’ils comportent des flèches, on ne les voit pas.
      Le texte éclaire et permet de comprendre, si on sait où est le sud et où est le nord.
      De façon générale, il faut que vous compreniez que le lecteur n’a pas l’intention de faire des efforts pour vous lire. Ou c’est clair, et il est content, ou ça n’est pas clair et il passe à autre chose et tout le monde a perdu son temps.
      Deux autres remarques :
      1) la gare souterraine date de 1980, soit bientôt 40 ans. Il a fallu 40 ans pour s’apercevoir du problème et le résoudre ?
      2) En fait, non. La même expérience a déjà été faite il y a quelques années, puis manifestement abandonnée. Quoi de nouveau qui va faire que cette fois, ça va marcher ?

      Bien cordialement

      JR

      P. S. : juste pour rire, la rubrique « Laisser un commentaire » précise que les champs obligatoires sont indiqués avec *. Il n’y a d’astérisque nulle part, mais à la place une mention « requis ». C’est à de genre de détails qu’on distingue les professionnels.

    • Sophie 1234567

      Je trouve ce système ingénieux pour que cela fonctionne il faut que les deux escaliers marchent pour diminuer l’afflux.

    • Jacqueline Mercier

      Sur le schéma, des flèches indiquant le nouveau sens de marche auraient été pertinentes.

    • Guillaume (animateur)

      Merci pour votre message, en effet, les premiers retours semblent positifs !