Dimanche 17/02 : sur ordre de la Préfecture de Police de Paris, une opération de déminage interrompra le trafic au départ et à l’arrivée de Paris Gare du Nord entre 09h00 et 15h00. Dans la mesure du possible, nous vous conseillons de reporter vos déplacements.

+

09022015

Découvrir

31

Grand froid : comment s’y préparer ?

Le froid s’installe, et avec lui le givre et le verglas, nos pires ennemis en hiver : quelles répercussions sur le matériel et les infrastructures et comment y faisons-nous face ?

Les impacts du froid

  • RERB blog neigeParalysie des circulations

L’accumulation de givre autour de la caténaire empêche le courant de passer et donc d’alimenter les trains électriquement.

Se formant autour des aiguillages (qui permettent d’orienter les rames sur une voie ou sur une autre), le givre peut empêcher leur bon fonctionnement.

  • Accès difficiles aux quais

La présence de verglas sur les quais peut provoquer des glissades et chutes.

Anticiper pour mieux gérer les risques hivernaux

Une série de mesures préventives est testée en amont de la période hivernale pour nous permettre d’être le plus réactif possible en cas de risque de verglas.

Des bulletins de prévisions météorologiques nous permettent ensuite d’anticiper les impacts des conditions climatiques sur les circulations et d’appliquer les mesures adaptées.

Nos mesures préventives

Pour éviter une paralysie des circulations, plusieurs actions peuvent êtres mises en place en fonction du degré d’alerte, parmi lesquelles :

  • La mise en place de housse de protection sur les attelages du train ;
  •  Le maintien des trains sous tension pendant la nuit ou la mise en tension des trains quelques heures avant le début du service voyageurs, dans les terminus autorisés ;
  • La  circulation des trains la nuit pour éviter la formation de givre sur les caténaires ;
  • Le réchauffement des aiguillages à distance ou aux chalumeaux. Ces appareils de voies font également l’objet une surveillance constante et accrue pour permettre une intervention immédiate en cas de problème.

Ces mesures, qui nécessitent une forte mobilisation de nos équipes, peuvent par ailleurs nous contraindre à suspendre des travaux programmés de nuit, qui auraient nécessité une coupure de courant.

Enfin, pour assurer le confort et la sécurité des voyageurs, du sable et du sel de déneigement sont répartis sur les quais.

    Derniers articles du blog du RER B

    Sur ordre de la Préfecture de Paris aucun train ne circulera entre Gare du Nord et Aulnay-sous-Bois ce dimanche 17 février entre 9h et 15h.

    Retour sur les incidents de ce mardi 12 février : trafic très difficile sur le RER B en matinée !

    [RAPPEL TRAVAUX] Pas de RER B entre Saint-Rémy-lès-Chevreuse et Gif-sur-Yvette les 16 et 17 février

    Les commentaires sont fermés.

    • Mamisa 14

      Merci pour ces informations, qui nous éclairent sur l’ensemble des mesures que vous déployées pour nous offrir un service adapté et malgré des incidents parfois très impactants (mais moins nombreux!).

    • jc

      Il me semble qu’à la SNCF, le réchauffage des aiguilles est systématique. Ce qui explique les grosses bouteilles de gaz dans les centres de tri.

    • JSM

      Je réagis au deuxième point des solutions, je cite « Le maintien des trains sous tension pendant la nuit ». Certes, cela est peut-être nécessaire, mais laisser les trains sous tension, moteurs tournant sur le quai de secours à Denfert est extrêmement gênant pour les gens habitant à moins de 20 m du quai!!!

      • Céline (animatrice)

        Bonjour JSM,
        Vos commentaires portant sur les nuisances en gare de Denfert-Rochereau ont été remontés en interne.
        A noter que les trains sont le plus souvent que possible garés sous tunnel lors des pics de froid, pour minimiser au mieux les désagréments. Cela n’est toutefois pas toujours possible, en raison de travaux de nuit par exemple, qui ne peuvent être reportés.

    • Jeannot91

      Parmi les mesures indiquées ci-dessus, entre quelle gamme de température négative sont -elles appliquées?
      Et quelles sont leur proportion respective : 10 % de dégivrage? 20%?

      Cordialement

      • Céline (animatrice)

        Pour faire simple, il existe deux principaux seuils climatiques :
        – entre 0 et -5° nous appliquons les mesures préventives élémentaires, la mise sous tension des trains essentiellement ;
        – à partir de -5° les trains sont mis sous tension, nous procédons au dégivrage des portes et mobilisons nos équipes.
        En complément, des mesures spécifiques sont prises en cas de phénomène particulier, risque de neige ou de givre, parmi lesquelles la mise en place de housse de protection sur les attelages.

    • Overstand.

      Il me semble également que sur le courant continu des installations RATP, des mesures d’arrêt de certains postes de redressement électrique permettent d’augmenter la résistance de la caténaire et donc sa température pour prévenir les petits gels. Mais je ne suis pas certain du phénomène physique :p

    • cla92

      Bonjour Céline,

      Merci pour cet article très intéressant en effet.

      Néanmoins, je ne peux pas m’empêcher de me poser une question : comment font nos pays voisins du Nord (qui possèdent également des lignes de chemin de fer)?

      Et oui, en Hiver, il fait froid, il neige et gèle et je remarque quand même que dès qu’il ya 1 cm de neige ou que les températures frôlent le 0, c’est le grand chamboulement sur toutes les lignes de transport ayant des voies extérieures et cela fait bien rire ces fameux pays du Nord…

      Cordialement,

      • Overstand.

        Bonjour, les pays d’Europe du Nord au climat plus continental et froid en hiver appliquent des mesures similaires voilà tout. Simplement, les moyens sont plus importantes et les procédures plus étalées dans le temps compte tenu de leur météo. C’est un peu comme demander pourquoi les routes sont plus vite et mieux déneigées à Montréal qu’à Paris 🙂 Les moyens et ressources alloués sont en adéquation avec la fréquence des conditions météo extremes.

        Concernant le quai 3 à Denfert comme les voies de service côté Cité U. je ne pense pas que les trains positionnés dessus restent allumés la nuit…

        • JSM

          Il faut y vivre pour se rendre compte du ron-ron lancinant des moteurs…

        • JSM

          J’oubliais aussi de parler des hauts parleurs qui émettent des annonces à 5h45 tous les jours de semaine (sont-ce des essais???). Merci à la RATP de faire attention à ses voisins pour le bruit des rames et des annonces, sans oublier la vue directe sur certains appartements de nos immeubles.

      • Céline (animatrice)

        Bonjour cla92,
        Il faut savoir que même dans certains pays du nord, certaines lignes sont fermées en cas de forte neige.
        Plus concrètement, le choix du matériel est adapté à l’environnement climatique. Les régions qui connaissent de basses températures disposent le plus souvent de matériels thermiques, dont la source de courant n’est pas électrique. Ce type de matériel a bien évidemment un coût important.

    • Theo

      Bonjour Céline ,
      Merci pour cette article . Il est très intéressant de savoir comment cela se passe dans les coulisses en cas d’épisode de froid .
      Bonne journée.

    • Jeannot91

      Bonsoir

      Ce matin 10/02/2015, il faisait un froid de canard dans le wagon (2ème en partant de la tête du train) référence ZRAB28296 (rame rénovée) de la mission EMAL65, départ d’Orsay à 7h03.
      Merci de faire contrôler aussi les autres wagons

      Pulser de l’air froid en hiver, et une chaleur incroyable en été, sans commentaires

      Cordialement

      • Céline (animatrice)

        Je vous remercie pour ce signalement détaillé. Je le fais remonter au service concerné afin qu’une vérification puisse être effectuée.

        • jc

          Il me semble que la plupart du temps quand ce genre d’incident arrive, il suffit d’aller voir la position de la manette située en tête du train. La manette responsable de la ventilation de la rame.

          3 position :
          * REF : refroidissement
          * VENT : ventillation seule
          * CHAUF : chauffage
          Quand ça souffre froid, c’est que la manette est sur REF, alors qu’elle devrait être positionnée sur CHAUF
          Quand ça ne refroidit pas en été, c’est que la manette est restée sur VENT..

          Vérifié à plusieurs reprises cet été, et cet hiver.

          Je pense que ces manettes devraient être controlée à la sortie du dépôt, et faire l’objet d’un contrôle en mi journée.

          En effet, c’est pas forcément utile d’avoir la clim le matin à 6h alors qu’il fait 15° dehors… par contre, quand l’après midi tape à 30°… c’est tout de même bien pratique.

          Le cas contraire est vrai aussi, il est inutile de surchauffer un après midi de printemps.. par contre, le matin, quand il fait 5°C dehors.. glagla.

        • Céline (animatrice)

          Cela vaut pour la cabine du conducteur, mais pour les voitures du train, le système de chauffage et de ventilation réfrigérée est directement réglé dans les ateliers de maintenance.

        • Baltazar

          Bonjour Céline,

          Pourquoi le chauffage est-il beaucoup plus performant dans une rame mi84 que dans une rame mi79 rénovée ?

        • Betty

          Dans les rames rénovées, il fait froid en hiver et trop chaud en été.
          dans les rames non rénovées, il n’y a pas de clim mais au moins, il fait y chaud en hiver.

        • jc

          Merci pour l’info en rapport avec le sens de la manette.

    • cApii

      Question totalement à par, quand-est-ce qu’on aura ça sur le B ? http://malignec.transilien.com/2015/02/06/avez-conduit-simba/ 😛

      Je pense qu’une expérience avec des conducteurs serait bénéfique, étant donné le grand vide entre voyageurs et acteurs du service transport qu’il y a sur le B.

      • Céline (animatrice)

        Une chouette idée, je me renseigne sur le sujet.
        Je prévois en parallèle de vous présenter prochainement le métier de conducteur. A venir donc…

        • cApii

          Ok, super 😉

        • Theo

          Bonjour Céline ,
          Je ne sais pas si mon commentaire à sa place ici mais je souhaite justement avoir beaucoup d’informations sur le métier de Conducteur de Train car mon fils rêve de ce métier depuis qu’il est tout petit . Il est justement en 3ème et va devoir faire son choix d’orientation. Je voudrais savoir si le BAC PRO ELLEC marche bien pour accéder à ce métier . Quelles sont en moyennes les salaires . Est ce que cela recrute bien . Mon fils avait déjà fait une demande de stage à la SNCF mais avait finalement dû le faire dans un Commissariat de Police suite aux changements des responsables de gare .
          Je note vos informations ensuite et lui transmet.
          Je vous remercie d’avance. Bien cordialement.

        • Céline (animatrice)

          Ces deux liens devraient répondre en grande partie à vos questions :
          – conducteur de métro : http://bit.ly/19eHZH9
          – conducteur de train : http://bit.ly/1rLqPXE
          A venir prochainement sur le blog une interview d’un conducteur de la ligne B qui, je l’espère, inspirera encore davantage votre fils 🙂

    • Theo

      Bonjour Céline ,
      Je vous remercie infiniment pour ce retour , il ma dit justement déjà avoir regarder sur le site de la SNCF . La conseillère et lui même voudrais savoir lequel par mis ses formations est la meilleure. J’espère en tout cas que des organisations en cabine seront effectuer.

      • Theo

        Il a tout de même des angoisses dans ce métier suite justement aux suicides 🙂 J’espère tout de même recueillir le plus d’infos pour lui pour sa future carrière à la SNCF .

    • laul

      C’est vrai qu’en ce moment il souffle un air glacial au niveau du sol dans les trains du matin .Je pense que je vais adopter le bon vieux système des couvertures de voyages du 19è siècle.

    • Jeannot91

      Bonsoir

      Sur Twitter, il est indiqué « Dérangement d’installation  » pour ce soir pour le problème en gare d’Aulnay sous Bois : quelle en est la signification?

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Jeannot,
        La réponse à cette question est un peu technique, mais je vais essayer de faire simple : il s’agit d’une anomalie au niveau d’une signalisation au sol, plus précisément au niveau du « crocodile » qui permet d’alerter le conducteur sur la présence d’un signal tout en garantissant que ce dernier en a bien pris connaissance.