18042016

Au quotidien

16

Incident sur le RER B : que s’est-il passé ce matin ?

Malaise voyageur et application des mesures de sécurité : pour quelles raisons le trafic a-t-il été perturbé ce matin sur la ligne B ?

Pour beaucoup, le voyage a été difficile ce matin. Au fil de vos réactions sur Twitter notamment, je constate que les raisons de ces perturbations ne paraissent pas cohérentes. Je tiens donc à vous apporter des premiers éléments d’explication, que nous pourrons développer demain, après l’analyse précise des circulations de cette matinée.

Vers 7h30 ce matin, le conducteur d’un train en direction de Robinson a déclenché une alerte radio au niveau de la zone d’Aubervilliers. Activée en cas de danger ou suspicion de danger (accident de personnes, personnes sur les voies, problèmes sur les rails, etc.), l’alerte radio permet d’arrêter la circulation dans la zone alentour et éviter que d’autres trains ne s’approchent de l’éventuel danger.

L’actionnement d’un signal d’alarme à bord du train et la présomption d’une ouverture de porte ont en effet conduit le conducteur à appliquer cette procédure et à arrêter son train, situé entre les gares de La Courneuve-Aubervilliers et La Plaine-Stade de France.

Après avoir pris contact via l’interphonie avec les voyageurs de la voiture où a été émis le signal d’alarme, le conducteur, informé d’un malaise voyageur, a pu réarmer lui-même le signal d’alarme et faire lever les mesures de sécurité.

Peu avant 8h, train a repris sa marche jusqu’en gare de La Plaine-Stade de France, où la victime du malaise a été prise en charge par les services de secours compétents.

À lire également

L’alerte radio

[VIDEO] Dans la tour de contrôle du RER B

Les commentaires sont fermés.

  • usager_laplace

    Bonjour Céline,

    Il y avait longtemps ! 🙂

    J’ai attendu 20 min ce matin à Laplace (entre 9h et 9h30 environ) avant d’avoir un RER … J’aurai apprécié un message vocal, juste un seul pendant ces 20 mins pour comprendre ce qu’il se passe et pourquoi le « Robinson » qui devait arriver il y a 5 min n’est toujours pas là …

    La communication … Encore et toujours …

    Au lieu de cela, j’ai compté 7 agents pour mettre des contraventions à des voyageurs excédés. Au passage, ils étaient loin d’être occupés au moment où je suis passé.

    Bref, pouvez-vous en prendre un d’entre eux, le former pendant un mois et lui glisser un micro pour communiquer en cas d’incident ?!

    A bon entendeur …

    • Céline (animatrice)

      Bonjour usager_laplace,
      A la suite de votre témoignage, nous avons regardé de plus près les annonces émises dans les gares pendant l’incident. Des annonces génériques ont bien été diffusées dans l’ensemble des gares depuis le Centre de commandement unique. Elles ont été complétées en gare de Laplace par des annonces locales, diffusées par l’agent de la gare. Je ne saurais ainsi expliquer cette absence d’information, j’en suis navrée.

  • Bambi

    Bonjour Céline,

    C’est intéressant de faire un article après coup pour expliquer les problème, mais il aurait été plus judicieux de communiquer aussi aux usagers dans les trains bloqués.
    Personnellement je suis tombée sur une carpe qui malgré 20 minutes de retard à Chatelet en venant de Massy Verrières et une arrivée à Chatelet sur le quai du D n’a jamais daigné nous prévenir.
    De plus, lors d’arrêts prolongés en gare, aucune nouvelle, rien, hormis un bafouillage d’haut parleur incompréhensible à Denfert Rochereau qui m’a juste permis de comprendre qu’il y avait un souci.
    Nous comprenons forcément qu’il y a des situations qui ne peuvent pas être évitées, mais il faut vraiment COMMUNIQUER…. pour que les usagers puissent prévenir et s’organiser tout bonnement.
    Merci d’essayer d’améliorer ce point crucial qui je trouve est vraiment trop insuffisant sur le RER B

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Bambi,
      Nous sommes conscients que l’information à bord des trains (tant via les messages préenregistrés que via le conducteur) est une attente forte des voyageurs, en particulier lors d’incidents sur la ligne.
      Des aménagement ont été réalisés au sein du Centre de commandement unique pour faciliter la transmission de l’information aux conducteurs. Des améliorations peuvent d’ores et déjà être observées au niveau de l’information à bord des trains, mais cette dynamique doit se poursuivre. Le travail continue donc au sein de la ligne pour mieux répondre aux attentes des voyageurs, notamment en situation perturbée où l’information est primordiale pour permettre aux voyageurs de s’organiser.

      • lem91

        Désolé,mais ça fait tellement d’années qu’on attend une meilleure information sur cette ligne qu’on BEAUCOUP de mal à vous croire….alors les améliorations que vous annoncez déjà existantes,pufffffffff

      • Céline (animatrice)

        Bonjour lem91,
        Tant sur l’information dans nos espaces que sur l’information à bord, des progrès continus sont constatés, auprès des voyageurs notamment si on s’appuie sur les enquêtes, mais aussi sur Twitter, où des remerciements sont régulièrement adressés aux conducteurs.
        Il reste bien évidemment du travail à faire comme en témoigne le commentaire de Bambi. Nous avons amélioré la diffusion de l’information du Centre de commandement unique aux conducteurs, aujourd’hui nous souhaitons aller plus loin en ayant un meilleur retour des annonces émises à bord, notamment en cas d’incident.

      • Jeannot91

        Mouais…

        Pour aller dans le sens de la remarque de Lem91, je ne suis pas satisfait du traitement des informations sur Twitter

        Des questions qui restent sans réponses (ralentissements du mercredi 13 avril au matin), il y a des améliorations certaines (voire certaines améliorations) à effectuer

        Et 2 poids 2 mesures pour la responsabilité des incidents…

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Jeannot,
        Nous avons eu l’occasion d’échanger sur l’outil Twitter ici : http://www.rerb-leblog.fr/information-voyageurs-posez-vos-questions/
        Aujourd’hui, sur Twitter comme sur les sites et applications RATP et SNCF, nous relayons les incidents ayant un impact sur la fréquence globale de la ligne. Les retards ou les suppressions de trains isolés ne sont pas communiqués. En revanche, lors d’un important incident, nous nous efforçons de préciser les grandes phases, c’est-à-dire les étapes et les intervenants nécessaires à la reprise du trafic.
        Concernant les réponses aux interpellations, nous mettons tout en oeuvre pour répondre au plus grand nombre de messages possible. Nous étudions différents scénarios pour nous permettre d’être plus présents et plus réactifs sur Twitter.

  • Erwann

    Bonjour
    Autre lieu, autre problème, même constat :
    Ce matin, dans EMOI21 pas de message pour annoncer un « incident voyageur » à Laplace, occasionnant une marche très lente de mon train depuis les environs d’Antony. C’est en doublant IDOL03 à Laplace vers 9h que j’ai compris ce qui se passait.

    Le bouton « Micro » était cassé? Un simple message aurait été apprécié…

  • Jeannot91

    Bonsoir

    « Aujourd’hui, sur Twitter comme sur les sites et applications RATP et SNCF, nous relayons les incidents ayant un impact sur la fréquence globale de la ligne. Les retards ou les suppressions de trains isolés ne sont pas communiqués.  »

    L’organisation de cette ligne fait que le moindre incident à un endroit de la ligne impacte toute la ligne, et dans les 2 sens de circulation…

    C’est regrettable de ne pas communiquer sur les annulations de mission, car le STIF comptabilise désormais ce type d’événement dans ses calculs de pénalité

    Cordialement

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Jeannot,
      Tout le rôle du Centre de commandement unique est de minimiser l’impact d’un incident sur les circulations. Nous avions par exemple évoqué dans un précédent article le « glissement de conducteur » ou encore l’utilisation des rames de réserve, deux méthodes qui permettent de compenser un retard ou une suppression (cf. Comment résorber un retard sur un train ?).
      En fonction de la nature de l’incident et du lieu, les répercussions sur le trafic varient. Un incident en gare de Laplace par exemple n’aura pas forcément d’impact sur les circulations globales, car les trains peuvent contourner l’incident grâce au troisième quai. On peut alors s’interroger sur la pertinence de communiquer sur cet incident, qui aura certes un impact sur le train concerné par l’incident mais qui, pour le reste des voyageurs, sera transparent.
      Enfin, je pense qu’il faut différencier, de part leurs enjeux, l’information voyageurs et le calcul de la ponctualité.

      • usager_laplace

        Bonjour Céline,

        Votre exemple sur la gare de Laplace n’est pas bon malheureusement. Hier il y a eu un malaise voyageur dans cette gare et ça a retardé les autres trains. Venez dans les trains !

        Bonne journée,

      • Jeannot91

        Bonsoir

        Quand une mission est justement terminus Laplace suite à une panne pour X raisons vers Paris, cela n’est pas vraiment transparent pour les voyageurs de 2 missions qui doivent se serrer dans une mission : bousculades, énervements, retards

        Cordialement

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Jeannot,
        Lorsque deux missions sont concernées, une information locale pourra être privilégiée, dans la ou les gares concernées. Sur les supports d’information globale, dont les sites RATP et Transilien, ainsi que le fil Twitter, nous avons pour référence : la fréquence, c’est-à-dire, le temps d’attente entre chaque passage de train.

  • Jeannot91

    Re bonsoir

    Pour ma part, je ne pense plus communiquer et venir sur ce blog

    De semaines en semaines, de mois en mois, j’ai observé une certaine dégradation aussi bien sur le fond des sujets abordés que sur la forme des réponses par rapport à mes questions

    En vous souhaitant sincèrement bon courage pour la suite

    Cordialement

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Jeannot,
      Je regrette que les sujets et les échanges sur ce blog ne vous satisfassent pas.
      Ce blog a été ouvert avec l’ambition, entre autres, de faciliter l’accès à l’information, de faire découvrir et d’échanger autour des coulisses de la ligne, de présenter ses projets et ses actualités.
      En cas d’importants incidents, des « retours sur incident » sont réalisés pour permettre de mieux comprendre les perturbations subies et parfois les difficultés rencontrées dans la résolution de l’incident.
      Dans certains cas, je peux vous apporter de façon plus individuelle des précisions sur un problème rencontré (train retardé, supprimé), mais cela ne peut devenir le quotidien. Les discussions sur ce blog doivent avant tout nous permettre de mieux nous comprendre, mais aussi, idéalement, de mieux répondre à vos attentes. Les suggestions et retours sont ainsi remontés aux services concernés dans l’optique d’améliorer le service. Vous indiquer journellement les raisons d’un retard ou d’une suppression ne me semble pas aller dans ce sens.
      En revanche, à la suite de vos questions, j’ai tenté de vous proposer plusieurs sujets, dont un tchat avec le Centre de commandement unique, pour expliquer et échanger autour de l’exploitation de la ligne.
      Dans cette démarche (de co-compréhension et construction), je reste bien évidemment preneuse de vos suggestions d’articles.