#FortesChaleurs / Pensez à vous munir d’une bouteille d’eau avant de quitter votre domicile pour vous hydrater régulièrement. Le forfait anti-pollution est en place jusqu’au lundi 10 août. Retrouvez toutes les informations en temps réel sur rerb-leblog.fr, ratp.fr, transilien.com et le fil twitter @RERB.

[INTERVIEW] Le pôle « pilotage et coordination de l’exploitation »

Rejouer et analyser la circulation des trains pour contribuer à l’amélioration de la régularité sur la ligne B, c’est là tout le rôle du pôle « pilotage et coordination de la production ». Elise et Gaël nous en disent plus sur leur métier.

« Pourquoi le trafic a-t-il été perturbé ? » « Pour quelles raisons ma gare n’a-t-elle pas été desservie pendant plus de 15 minutes ? »

Pour répondre à vos interrogations liées au trafic, je ne travaille pas seule mais avec une équipe : le pôle « pilotage et coordination de l’exploitation » de la Direction de la ligne (DLU) du RER B. Ensemble, nous décortiquons le déroulé de votre trajet, puis nous analysons la circulation pour comprendre ce qu’il s’est passé et vous apporter des réponses.

La mission du pôle ne s’arrête pas là. Chaque jour, son équipe examine intégralement le graphique des circulations de la veille et analyse les mesures prises pour réguler le trafic, en particulier lors d’un incident. Elle apporte son expertise, identifie des pistes d’amélioration de la gestion de l’exploitation, avec pour objectif de contribuer, avec lensemble des acteurs, à lamélioration de la régularité sur la ligne B.

Rencontre avec Elise et Gaël, deux agents de l’équipe  « pilotage et coordination de la production ».

blog_rerb_pole_production_2

Bonjour Elise et Gaël. Vous connaissez déjà certains de nos lecteurs/voyageurs, mais eux ne vous connaissent pas encore. Pouvez-vous nous présenter vos parcours respectifs ?

Elise : J’ai rejoint la RATP courant 2013 sur le tramway, en Italie, puis au centre bus de Saint-Denis pour la mise en place de la ligne T5, avant d’intégrer le pôle « pilotage et coordination de l’exploitation » de la DLU au printemps 2015.

Gaël : Je travaille sur le RER B, côté SNCF, depuis 2006, en tant que chargé de la planification du travail des conducteurs et de l’utilisation du matériel roulant, puis en tant que GTI (gestionnaire du plan de transport) au sein du Centre de commandement unique. C’est avec l’envie de voir «l’arrière boutique » que j’ai enfin rejoint le pôle « pilotage et coordination de l’exploitation» de la DLU en janvier 2015.

Quelles sont vos missions au sein du pôle « pilotage et coordination de lexploitation » de la DLU ?

blog_rerb_pole_production_3Gaël : L’une des principales missions de l’équipe, c’est l’analyse des incidents. On reprend les incidents de la veille et on analyse avec une vision globale nord-sud la gestion des circulations. On s’appuie sur des outils de désarchivage qui enregistrent la position des trains en temps réel pour se refaire le film de la journée, de l’incident : comment la circulation a-t-elle été gérée pendant et après l’incident ? Est-ce qu’une branche a été plus impactée qu’une autre et pourquoi ?

Lorsque l’incident a un impact important sur les voyageurs, on produit systématiquement un retour d’expérience (REX) dans lequel on va pousser l’analyse notamment sur les procédures mises en œuvre, les mesures prises, de même que l’information donnée aux voyageurs. On va voir ce qui a bien marché, ce qu’il faut améliorer, en s’appuyant entre autres sur les retours des voyageurs.

C’est un exercice qui nous amène à se mettre tant dans la peau des voyageurs que des opérateurs, et vise à offrir une résolution plus rapide si l’incident se reproduit.

Elise : On s’intéresse aussi au « bruit de fond » qui vient perturber l’exploitation, c’est-à-dire l’ensemble des petits retards qui, accumulés, se propagent sur l’ensemble la ligne et qui se traduisent pour les voyageurs par un allongement de leur temps de trajet.

Avec quels autres services travaillez-vous ?

Gaël : On fait un point chaque matin avec les différents opérateurs de la ligne : les acteurs du centre de commandement unique, les unités opérationnelles, les coordinateurs du matériel roulant et de la conduite, le pôle information voyageurs, etc. On retrace ensemble les événements de la veille ce qui nous permet d’enrichir nos observations et si besoin, de lancer des enquêtes plus complètes.

Elise : On travaille également avec la ligne D, pour l’analyse et l’optimisation des circulations dans le tunnel entre Gare du Nord et Châtelet. C’est un gros sujet sur lequel nous souhaitons aller encore plus loin dans les prochains mois.

Le pôle « pilotage et coordination de lexploitation » est une équipe, composée dagents RATP et SNCF. Quest ce que cela vous apporte de travailler ensemble ?

Elise : On échange nos méthodes, on partage nos points de vue et notre expertise. Ça permet de prendre de la hauteur pour analyser, comprendre et optimiser ensemble, RATP comme SNCF, la gestion des circulations, non pas par réseau, mais dans une logique de ligne unifiée.

J’espère que vous en savez désormais un peu plus sur le rôle du pôle « pilotage et coordination de l’exploitation » de la DLU. A travers cette interview, j’ai souhaité vous dévoiler un peu plus les coulisses de la ligne, mais aussi, donner la parole à ces équipes qui contribuent en collaboration avec les différents acteurs de la ligne à l’amélioration globale de la régularité du RER B.

Partager cet article