30072019

Au quotidien

19

La fréquence des trains Massy-Palaiseau/Orsay-Ville : on fait le point

Je vous parle depuis plusieurs semaines des travaux du "tiroir d’Orsay". Depuis lundi dernier, les trains desservent de nouveau les gares du Guichet et d’Orsay-Ville (les liaisons Orsay-Ville / Saint-Rémy-lès-Chevreuse étant toujours effectuées par des bus de substitution). Or, beaucoup d’entre vous nous demandent pourquoi ne peuvent circuler que deux trains par sens en heures de pointe entre Orsay-Ville et Massy-Palaiseau, et trois en heures creuses : voici quelques explications.

Une voie entre Palaiseau-Villebon et Orsay-Ville

Si le tronçon Orsay-Ville / Lozère est de nouveau ouvert à la circulation de vos trains, vous aurez remarqué que le passage de ces derniers ne s’effectue que sur une seule voie entre Palaiseau-Villebon et Orsay-Ville. Sur cette dernière partie, les temps de parcours et de retournement sont les suivants :

  • 6 minutes de temps de parcours entre l’aiguille (à partir de laquelle les trains circulent sur une seule voie) située entre Palaiseau-Villebon et Lozère à Orsay-Ville.
  • 6 minutes de retournement réglementaire en gare d’Orsay-Ville.
  • 6 minutes de temps de parcours à contre-sens entre Orsay-Ville jusque l’aiguille, avant Palaiseau-Villebon.

La durée totale et incompressible de la manœuvre est de 18 minutes, et donc l’intervalle entre 2 trains dans le même sens de circulation ne peut donc pas être inférieur à cette durée. C’est celle-ci qui est prise en compte pour l’élaboration du plan de transport actuel. Je vous joins ci-dessous un visuel explicatif.

2 ou 3 trains par heure ?

Les horaires d’été de vos trains sur disponibles ici mais je vous redonne toutefois les fréquences initiales sur la branche sud : en heures de pointe, 4 trains par heure ont pour terminus Robinson, 4 trains Massy-Palaiseau et 4 trains Saint-Rémy-lès-Chevreuse. En heures creuses, 3 trains circulent vers chacun de ces terminus.

Ainsi en heures creuses, considérant l’intervalle de 21 minutes entre chaque train, et la durée incompressible de 18 minutes pour le trajet aller-retour Palaiseau-Villebon / Orsay-Ville et retournement, il est possible de faire circuler 3 trains par heure, et le plan de transport est respecté.

Le cas de figure est totalement différent en heures de pointe : l’intervalle des trains allant au-delà de Massy-Palaiseau (vers le sud) passe de 21 à 15 minutes, durée inférieure aux 18 minutes dont je vous parlais. Il n’est techniquement donc pas possible de faire circuler les quatre trains, mais seulement un sur deux, soit 2 par heure : c’est la solution permettant l’exploitation la plus sereine de l’unique voie.

Vous trouverez peut-être paradoxal de disposer d’un train supplémentaire par heure en période creuse : compte-tenu des contraintes précitées, le but est de faire circuler, pendant toute la durée du service, le nombre maximum de trains, en prenant en considération l’intervalle des trains qui arrivent depuis la branche nord en gare de Massy. Autoriser un second train en heure de pointe, 15 minutes après un premier départ, bloquerait la liaison précédente entre Orsay-Ville et Lozère.

    Derniers articles du blog du RER B

    Interruption du 18 août : on vous explique pourquoi

    Travaux du dimanche 18 août entre Gare du Nord et Aulnay-sous-Bois : ce qu’il va se passer

    Une navette Massy – Orsay ? Notre étude, notre réponse

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • Maha

      Je trouve cet article incroyable et faux en partie.

      1) Lors des travaux en gare du Guichet, en 2015 ou 2016 il me semble, il n’y avait qu’une voie entre Orsay-ville et Palaiseau-villebon (même situation). Pourtant 4 trains par heure circulait en HDP et HC. D’où m question sur twitter : nous prend-on pour des betteraves ?

      2) Un retournement en 6 min « réglementaire » ? C’est nouveau ça ? Combien de fois j’ai vu en gare d’Orsay-ville, un RER se retourner en 1 min chrono ! Faut là aussi ne pas nous prendre pour des jambon (oui, je crois que je vais faire toute la gastronomie française !) : un autre conducteur attendait le RER qui arrivait et repartait très vite. GAIN : 5 min.
      Donc je récapitule 6+1+6 = 13 min. On peut donc faire circuler un train toutes les 15 minutes.

      3) En HDP moins de RER parce que ça poserait problème à toute les ligne ??? Mais pourquoi encore une fois vous n’appliquez pas les mesures prises lors des travaux du guichet ?! En effet certains RER faisait la navette entre Massy-Palaiseau et Orsay-ville. Ces RER comblaient le déficit que vous expliquez. Il valait mieux changer à Massy-Palaiseau et attendre 05-10 min qu’attendre 30 min à Orsay-ville non ?

      Conclusion : Quand sont prises de telles décisions :
      1) Regarder dans le passé en situation similaire
      2) Qu’a donné l’évaluation de cette situation passé
      3) Essayer d’améliorer.
      4) NE PAS FAIRE PIRE, EN AUCUN CAS ! (on est sur ce 4ème point !)

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, et merci pour votre message. Je me permets de passer sur l’interrogation posée dans votre premier point, et vous répondre sur la seconde : un retournement en une minute est impossible.

        • Hisham

          Bonjour,

          Je ne comprends pas, selon le schéma le train en provenance de Paris stationne sur la voie en direction du sud. Logiquement il repart de Paris sur la même voie et cela nécessite uniquement un changement de cabine et non une manœuvre aussi compliqué et inutile…

        • Guillaume (animateur)

          Bonjour, le train repart en effet sur la même voie, le schéma de l’article (si vous faites référence à la flèche) permet de bien faire comprendre à celles et ceux qui seraient moins initiés la logique du retournement !

        • Maha

          Bonjour,

          Ça a pourtant déjà été pratiqué en gare d’Orsay.
          Un train terminus Orsay-ville arrive, un conducteur l’attendait à quai, il monte à son arrivé. Le conducteur monte, il fait les manœuvres dès que son collègue à l’autre bout du train a fini les siennes. Et voilà il est près a repartir. Le départ du train s’est effectué dans la minute, je peux vous l’assurer ! Ça arrive régulièrement sur les trains en retards terminus Orsay-ville, pour repartir le plus à l’heure possible vers Paris.

        • Guillaume (animateur)

          Bonjour, je vous confirme que 60 secondes pour effectuer un retournement de trains, avec la remontée du conducteur d’un bout à l’autre de la rame entière, est impossible. De plus, avec le trafic actuel et l’obligation d’insertion de la rame en question, ce temps est supérieur.

    • Kitelle

      Je ne comprends pas pourquoi une option « navette » Massy Orsay n’est pas maintenue en heure de pointe avec changement de train pour les usagers a Massy. Cela ne permettrait pas de découpler la partie après Massy et de garder 3 trains en heure de pointe ? Cela nécessiterait un retournent de tous les trains provenant de Paris a Massy, cela n’est pas faisable.?

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, nous avons étudié aussi la possibilité de faire une navette entre Orsay et Massy exploitée « à part » et ainsi ne pas avoir la contrainte des heures d’arrivée de Paris et de départ vers Paris. Ce qui permettait de faire 3t/h toute la journée (1/2). Cela faisait une correspondance systématique à Massy pour tous les voyageurs du sud…pour ceux qui viennent de St Remy il y aurait eu 2 correspondances, avec une perte de temps notable, donc le choix a été fait de garder des trains sans correspondance depuis Orsay.

    • Julien Dupré de Baubigny

      Bonjour et merci de ces explications claires !
      Et ne pourrait-on pas imaginer de garder 4 trains par heures en hdp après Massy avec 2 par heure terminus Orsay et les 2 autres terminus Lozère ou Palaiseau ? Cela soulagerait je pense les missions Orsay 🙂

    • RolandDPAP

      Intéressant mais moyennement satisfaisant dans la pratique.
      Un train toutes les 1/2 heures aux heures de pointe: non seulement la fréquence est faible mais les trains sont bien pleins (il apparait que tout le monde ne prend pas ses congés au août).
      Non seulement il est paradoxal qu’il y a ait moins de trains aux heures de pointe qu’aux heures creuses, mais j’avoue que ce n’est pas clair… désolé..

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, nous sommes désolés pour les désagréments causés. Toutefois, comme expliqué dans l’article, cette durée incompressible de 18 minutes ne nous permet pas de faire circuler au delà de Massy (en direction du sud) les 4 trains par heure qui arrivent dans cette gare. Concrètement, si nous faisons partir un train depuis Massy vers Orsay 15 minutes après le départ précédent, la mission serait bloquée en gare de Palaiseau-Villebon, et devrait attendre le passage en sens inverse (vers Paris) de la mission précédente. Les répercussions sur le trafic seraient instantanées, et prendraient progressivement de l’ampleur sur le reste de la ligne.

    • PhilippeP

      Bonjour, un train par demi heure c’est tout bonnement insupportable pour les usagers. Non seulement le matin on est très rapidement debout à partir de Lozère, et au retour, je n’ai encore trouvé aucun horaire stable dans Paris pour viser le « bon créneau ». Et si les bus provenant de St Rémy étaient terminus Lozère pour avoir une meilleure fréquence de RER comme pendant la semaine du 16 juillet ? Ajouté à cela des trains qui feraient la navette Lozère Orsay sur une seule voie pour compléter ? Là j’ai l’impression d’être puni sans avoir rien demandé sans compter l’abonnement mensuel qui n’est pas en tarif heures creuses. Sans compter le manque d’information préalable sur la diminution des fréquences (rien sur les écrans, ni sur les affiches, ni sur l’application), ainsi quelle n’était pas ma stupéfaction lundi matin quand j’ai vu l’attente à la gare ! Ça ressemble un peu à vouloir mettre la poussière sous le tapis, en évitant toute discussion préalable afin de mettre les usagers devant le fait accompli.

      • Guillaume (animateur)

        Rebonjour Philippe, nous sommes désolés des problèmes rencontrés lors de vos voyages. Un report du trafic d’Orsay sur Lozère en bus semble difficile, notamment en matière de retournement des bus.

    • PhilippeP

      Autre proposition : pourquoi ne pas utiliser les 2 quais d’Orsay pour faire des rotation (si les voies sont accessibles) : un train est en attente à Orsay, pendant qu’un autre est sur le trajet de voie unique. Le temps qu’un train fasse le trajet sur la voie unique, l’autre stationnné à Orsay fait tranquillement sa rotation. On gagnerait 6 minutes ce qui fait passer de 18 à 12minutes. Avec de la marge on peut faire un train toutes les 15 / 20 minutes.

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour Philippe, c’est une excellente proposition, merci de votre intérêt ! Néanmoins, cela n’est pas possible car les voies ne sont ^pas suffisamment accessibles le temps des travaux.

    • RachPT

      Merci pour ces explications. Mais je ne comprend pas pourquoi vous ne pouvez pas faire circuler 3 trains en HDP, comme en HC?

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, si vous faisiez partir un train depuis Massy vers Orsay sans attendre la durée incompressible, ce train serait bloqué en gare de Palaiseau-Villebon dans l’attente du passage en sens inverse du précédent. Les répercussions sur le trafic seraient nombreuses, et affecteraient le trafic dans son intégralité.

        • PhilippeP

          Il y a néanmoins une chose qui m’échappe, car comment faites vous pour que cette durée incomparable ne soit pas autant un problème en heure creuse ? Puisque s’il y a 3 trains par heure sur cette portion, c’est que quelque part il y a quelque chose de possible ?

        • Guillaume (animateur)

          Bonjour Philippe, si l’on considère la durée incompressible de 18 minutes, il est possible de faire passer 3 trains en heures creuses, ceux arrivant de Paris, et donc de Massy, et qui arrivent toutes les 21 minutes. En heures de pointe, les trains entrent en gare de Massy (en provenance de Paris toujours) toutes les 15 minutes. Admettons que l’on fasse partir le premier train (ce qui est le cas), puis le second 15 minutes plus tard : il y aurait un blocage au niveau de la voie unique. D’autre part, comme expliqué dans un article paru ce jour dans le blog (https://www.rerb-leblog.fr/une-navette-massy-orsay-notre-etude-notre-reponse/), en heures de pointe, avec le temps de montée et de descente supplémentaire en raison de l’affluence des passagers, cet intervalle passe à 24 minutes, ce qui ne permet pas d’augmenter la fréquence des trains au-delà de celle qui existe actuellement.