[🚧TRAVAUX] Dimanche 22 mai, des travaux de modernisation de l’axe nord imposeront l’interruption des circulations dans les deux sens toute la journée entre Gare du Nord et l’Aéroport CDG 2 / Mitry-Claye. ⚠️ Attention Les travaux programmés le 21 mai sur l’axe Nord ont été annulés. Le #RERB circulera normalement sur l’ensemble de la ligne à cette date. La gare de La Plaine – Stade de France sera bien desservie. Retrouvez l’ensemble des informations sur la rubrique Travaux du blog.

Le signal d’alarme : c’est seulement en cas de danger

La moitié du temps le signal d’alarme est activé sans motif valable. Faisons le point pour mieux comprendre dans quelles situations exceptionnelles il peut être actionné.

« En raison d’un acte de malveillance »

Un signal d’alarme activé sans motif ni raison apparente, est considéré comme un acte de malveillance. Ce type d’agissement représente 50% des signaux d’alarme en 2021. Cette utilisation considérée comme abusive est réprimée : tirer le signal d’alarme de manière illégitime n’est pas un geste anodin. Si cela est fait dans l’intention de troubler, d’entraver la mise en marche ou la circulation des trains, l’acte peut être puni de six mois d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende (art. L.2242-4 du Code des transports).

C’est quoi le signal d’alarme ?

Le signal d’alarme correspond à la poignée rouge, présente dans les rames du RER, disposée en hauteur, près des portes.

Le signal d’alarme est un dispositif de sécurité indispensable. Tout voyageur ou agent peut le déclencher uniquement en cas de danger. Cependant, le signal peut être la cause d’importants retards, lorsque son utilisation n’est pas justifiée. En effet, toute urgence ne nécessite pas un arrêt du train immédiat. La gestion d’un incident est plus simple en gare, car les équipes compétentes peuvent accéder plus facilement sur le lieu d’intervention et ainsi porter secours aux voyageurs. Cela n’est pas le cas, si le train est arrêté en pleine voie.

Au bon moment, au bon endroit

« En 2021, près de 740 signaux d’alarme ont été tirés. 50% des signaux étaient injustifiés. »

Le signal d’alarme peut être déclenché en cas de danger imminent : une personne bloquée entre les portes, un sujet de sécurité au sein de la rame (une bagarre violente), un dégagement de fumée dans le train, une vitre brisée, etc.

Aujourd’hui, statistiquement, le motif principal d’actionnement du signal d’alarme, hors acte de malveillance, est le malaise voyageur. Actionner le signal pour ce motif n’est pas forcément la bonne solution pour aider la victime. En effet, si la personne peut être évacuée du train pour être prise en charge, il est préférable que le train atteigne la gare la plus proche, pour recevoir l’aide appropriée et ainsi limiter l’impact sur le trafic. L’objectif : porter secours aux personnes en danger, veiller à la sécurité des personnes et permettre au train de repartir le plus rapidement possible.

Focus : Les BAU « Bornes d’appel d’urgence » et le numéro d’alerte 31 17

Lors d’un malaise à bord du train, ou d’une autre situation d’urgence en gare, vous pouvez actionner le bouton de la borne d’appel d’urgence présent sur les quais de toutes vos gares du RER. Il vous permet d’être mis en relation directe avec les équipes de la ligne.

De plus, le numéro d’alerte 31 17 est à votre disposition pour signaler une situation. Ce numéro est gratuit, non surtaxé (hors coût d’une communication selon l’opérateur). Il est accessible 24h sur 24 et 7 jours sur 7, sur l’ensemble du réseau ferré français, pour signaler une situation pouvant représenter un risque pour vous ou pour les autres voyageurs. Vous avez la possibilité de faire un appel vocal via le 31 17. Si vous souhaitez faire un signalement plus « discrètement », vous pouvez le faire par sms au 31 17 7.

Qu’est-ce qui se passe lorsque le signal est activé ?

La procédure enclenchée par le signal vise avant tout à garantir la sécurité des voyageurs. Lorsque la poignée est tirée, le conducteur est alerté. Après identification du problème avec les voyageurs par l’interphone et échange avec les équipes du Centre de commandement unique (CCU), il est décidé de faire éventuellement intervenir les secours. La perturbation peut être plus ou moins importante selon la raison pour laquelle le signal a été tiré et si cela a eu lieu en heure de pointe.

Un cumul de retard trop important peut amener à modifier, voire, à supprimer des missions pour réguler le trafic. Actionner le signal d’alarme est donc un acte qui doit être mesuré. Il est justifié lorsque les voyageurs sont en danger.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog