Pandémie de COVID-19 : le trafic du RER B et des bus de substitution le mercredi 8 avril

En raison de la pandémie COVID-19, le RER B est amené à réduire son trafic. Pour vérifier vos horaires, RDV J-1 17h sur Transilien.com ou Ratp.fr. Nous vous recommandons une nouvelle fois de rester autant que possible à leur domicile.

Voici vos horaires pour le mercredi 8 avril :

Vos trains en direction d’Aéroport Charles-de-Gaulle 2 / Mitry-Claye le mercredi 8 avril

Vos trains en direction de Saint-Rémy-lès-Chevreuse / Robinson le mercredi 8 avril

En soirée, deux lignes de bus de substitution prennent le relai de vos trains au départ de Denfert-Rochereau : l’une vers Saint-Rémy-lès-Chevreuse, l’autre vers Robinson.

Vos bus de substitution entre Denfert-Rochereau et Saint-Rémy-lès-Chevreuse

Vos bus de substitution entre Denfert-Rochereau et Robinson

Vous trouverez également une carte interactive de vos bus de substitution ici : https://rer.sub.ratp.hubup.fr

En soirée également, la ligne de Noctilien N140 (Gare de l’Est / Gare du Nord / Aéroport Charles-de-Gaulle T3) est renforcée.

Les horaires du Noctilien N140 avec plusieurs missions supplémentaires

 

 

 

 

Les trains terminus à Gare du Nord : quelles conséquences sur le trafic au sud de la ligne B ?

Le mouvement social actuel à la SNCF soulève un certain nombre de questions, notamment en ce qui concerne ses impacts sur la partie sud de la ligne B. Je vous propose de faire un point sur ce sujet à travers cet article.

Le mouvement social national touche le réseau SNCF. De fait, pourquoi a-t-on une baisse de la fréquence aux heures de pointe entre Gare du Nord et le sud de la ligne B ?

Pour maintenir une offre de niveau élevé sur la partie sud de la ligne, non concernée par le mouvement social, nous exploitons la ligne avec un terminus en Gare du Nord, en gare souterraine pour les trains venant du sud et en gare de surface vers le nord de la ligne.

Du fait des infrastructures de la Gare du Nord souterraine, il n’est pas possible d’effectuer les retournements de trains à la même fréquence que lorsque les trains sont « traversants ». C’est pour cette raison que la fréquence au sud n’est pas tout à fait à son niveau nominal.

Dans la configuration actuelle nous parlons alors de « fréquence-quasi normale ». A ce jour, 3 trains sur 4 circulent entre Gare du Nord et Saint-Rémy-lès-Chevreuse en heures de pointe.

Que se passe-t-il lorsqu’un incident survient en Gare du Nord ?

Lorsqu’un incident survient sur la ligne et plus particulièrement à Gare du Nord, les répercussions se font inévitablement ressentir.

Pour mieux comprendre les impacts, je vous propose de revenir sur la panne d’un de nos trains, survenue mercredi 18 juin à Gare du Nord, vers 9h. En raison du terminus des trains en Gare du Nord, cet incident a généré d’importants ralentissements entre Cité Universitaire et Gare du Nord, avec une congestion du trafic.

Pour éviter la saturation du tronçon et des stationnements trop prolongés, des retournements de trains ont été effectués exceptionnellement dans les gares de Châtelet – Les Halles, Luxembourg et Denfert-Rochereau.

Certains d’entre vous m’ont par ailleurs fait part des difficultés rencontrées à la suite de cet incident, particulièrement au niveau de l’information en gare. Le pôle information voyageurs de la ligne en a été avisé et vos retours ont été entendus.

Partager cet article