27092019

Au quotidien

0

Lutte anti-fraude : aussi nécessaire qu’utile

Il y a quelques jours, je me suis rendu en gare de Mitry-Claye pour assister à une opération de lutte anti-fraude. SNCF et RATP se mobilisent chaque jour sur le terrain : probablement êtes-vous contrôlés régulièrement. Focus sur des opérations aussi nécessaires qu’utiles.

Beaucoup le savent : le coût des fraudeurs est supporté par toutes les personnes en situation régulière. Aussi simple soit-elle, cette considération explique en grande partie les fréquentes opérations anti-fraude réalisées sur la ligne B.

Une dizaine d’agents SNCF, dûment assermentés, étaient présents pour cette opération matinale. Après une réunion leur permettant d’organiser les contrôles à venir, ceux-ci se sont positionnés aux points de validation des titres de transport, de manière à ce que la totalité des passagers puissent être contrôlés. « Notre action n’est pas uniquement punitive, elle doit être dissuasive et pédagogique  » me confie un agent, «et puis notre rôle ne s’arrête pas là, il doit montrer que nous sommes présents pour informer l’ensemble des passagers, c’est d’ailleurs notre premier rôle ».

Pour l’immense majorité des passagers contrôlés, quelques secondes suffisent pour vérifier les titres. Pour les autres, la suite est différente : la plupart des fraudeurs reconnaît être en infraction, d’autres parlementent, d’autres – les moins nombreux – sont plus véhéments. « Nous avons l’habitude, et dans ces cas-là, nous restons calmes, mais fermes », m’explique-t-on ce matin-là. Il est vrai que l’équipe est suffisamment préparée et formée pour gérer ces moments-là et pour déployer un discours dissuasif afin que les fraudeurs n’aggravent la situation. Ainsi, les agents sont en capacité à pallier à toutes les éventualités : le contrôle des abonnements ne se limite pas à une vérification de la validité, il peut aussi amener au contrôle de l’identité du voyageur qui se doit d’être muni d’une pièce justificative valide !

Toutefois, la majeure partie des personnes contrôlées ce matin-là a profité de la présence des agents pour leur demander des renseignements, concernant notamment les horaires et les travaux. « C’est bien cette présence importante en gare, on en profite pour demander des informations » me dit une passagère en provenance de Gare du Nord. Moralité : un contrôle, ce n’est pas anxiogène.

Et puisque les infractions ne concernent pas uniquement les titres de transport, mais aussi toutes les incivilités qui perturbent vos voyages (utilisation de vélos ou de trottinettes sur les quais, pieds sur les banquettes), vous trouverez via les liens ci-dessous les montants des amendes, et leurs éventuelles majorations :

– Sur la branche nord (entre Paris – Gare du Nord et Aéroport Charles-de-Gaulle 2 / Mitry-Claye) : ici

– Sur la branche sud (entre Paris – Gare du Nord et Saint-Rémy-lès-Chevreuse / Robinson) : ici, puis rendez-vous dans l’onglet « Payez votre amende »

    Derniers articles du blog du RER B

    Travaux des 1, 2 et 3 novembre : vos déplacements

    Que s’est-il passé ce jeudi 3 octobre sur la ligne B ?

    KM7 : une nuit sur le chantier

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.