En raison d’un mouvement social national, le trafic sera perturbé sur le RER B le vendredi 14 décembre 2018

+

06032018

Au quotidien

1

La lutte contre le harcèlement est l’affaire de tous !

Lundi 5 mars, la Région Ile-de-France, Ile-de-France Mobilités, la RATP et la SNCF ont dévoilé une campagne d’affichage visant à sensibiliser l’ensemble des voyageurs sur la question du harcèlement dans les transports : victime ou témoin, donnez l’alerte !

La lutte contre le harcèlement est l’affaire de tous !
Que nous soyons victime ou témoin n’hésitons plus à donner l’alerte via le numéro «3117».

Lancé en 2013 par Transilien, et désormais élargi à l’ensemble du réseau RATP/SNCF en Ile-de-France, ce numéro d’alerte, qui est également disponible par SMS au 31177 ou via l’appli Alerte3117, vous permet de signaler toute situation présentant un risque pour votre sécurité ou celle d’un autre voyageur, 24h/24 et 7j/7.

L’alerte peut également être émise auprès des agents RATP/SNCF ou des bornes d’alerte présentes en gares. Il est important d’être le plus précis possible sur les informations en votre possession :

  • Caractériser le harcèlement sexuel : injures, exhibition, frotteur, attouchements, autres agressions sexuelles…
  • Décrire l’agresseur : sexe, âge, détails physiques, tenue vestimentaire
  • Préciser où cela s’est passé : le lieu, l’heure, la station, la gare ou le véhicule, la direction du véhicule…

Pour en savoir plus, lire les articles blog sur :

Attention, ces numéros et services ne se substituent pas à ceux des urgences : 15 Samu | 17 Police | 18 Pompiers | 112 Urgence en Europe

    Derniers articles du blog du RER B

    Le concours de Nouvelles du RER B, deuxième édition, est ouvert !

    Qui gère les écrans donnant l’Information Voyageurs sur
    le RER B ?

    Retour sur l’incident du 20 novembre 2018 à Gare du Nord.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • Nathalie Duparc

      Cette campagne est scandaleuse, les femmes sont représentées comme de pauvres proies dans la nature et les hommes comme des animaux sauvages. On se croirait dans le conte du petit chaperon rouge.
      Toutes ces métaphores sont improductives, il serait temps de montrer du concret : un wagon de métro avec une femme qui se fait harceler par un homme et des passagers qui ne réagissent pas.