10032017

La ligne et vous

56

Point sur la nouvelle desserte travaux omnibus du Val de Bièvre

Depuis le 13 février 2017, en raison des travaux du Grand Paris Express en gare d’Arcueil-Cachan, la vitesse des trains est ralentie dans les deux sens dans la zone des travaux et tous les trains aux heures de pointe desservent l’ensemble des gares entre Bourg-la-Reine et Cité Universitaire.
Aujourd’hui, la performance de cette offre de transport n’est pas encore celle attendue.

Mise à jour effectuée le vendredi 17 mars à 16h23

A votre écoute !

Le nombre de commentaires sur le blog montre bien qu’il est nécessaire de faire un retour sur cette nouvelle offre travaux « Val de Bièvre ».

Toute l’équipe du RERB entend bien vos différentes remarques et suggestions, soyez-en sûrs. Nous sommes conscients que cette desserte, pour les voyageurs qui se dirigent le matin vers Paris depuis le sud de la ligne n’a pas délivré tous les jours les résultats escomptés. Les 3 minutes max d’allongement du temps de parcours annoncées n’ont pas été tenues la plupart du temps. Comme vous, nous ne nous en satisfaisons pas,  mais il existe des explications que nous souhaitons partager avec vous.

Depuis le 13 février, la difficulté principale dans la réalisation de la nouvelle offre provient du ralentissement des trains (max 30 km/h) sur une longueur de 700 mètres sur le secteur d’Arcueil-Cachan. C’est ce ralentissement, tout en maintenant l’offre à 20 trains par heure, qui a réduit la souplesse d’exploitation entre Cité Universitaire et Bourg la Reine.
Une période de «rodage» est donc nécessaire pour s’adapter au ralentissement, à la nouvelle offre…

A savoir aussi que depuis la mise en service de cette desserte, il y a eu des incidents (parfois mineurs mais impactant) presque tous les jours. Ce sont ces incidents, conjugués à cette période de rodage, qui sont en grande partie la cause des retards que vous avez subis.

Ce qui est fait ou va être fait :

  • Mesures de régulation :
     – Les trains en provenance de Robinson peuvent, lorsque c’est opportun, passer devant les trains en provenance de Saint-Rémy en gare de Bourg la Reine ;
    – Des trains semi-directs peuvent être décidés, dès lors que les trains prennent du retard et se rapprochent, afin d’éviter un effet bouchon à l’endroit des travaux (Arcueil Cachan) ;
    – Si la prise de retard devient trop importante, une suppression de train est décidée pour fluidifier la ligne, en veillant à ce que les gares qui devaient être desservies par le train supprimé soient desservies par d’autres trains qui ne devaient pas s’y arrêter initialement ;
  • Analyse de la régularité : ce travail est quotidien à la DLU, mais depuis le 13 février nous portons une attention toute particulière sur cette desserte et les moyens d’en améliorer la performance. Les impacts des incidents lors des pointes de matinée ont été examinés de près ;
  • Des points réguliers : je ne manquerai pas de partager avec vous les évolutions.

Nous cherchons bien évidemment à obtenir de meilleurs résultats. Nos équipes y travaillent dur au quotidien !

Pourquoi cette nouvelle offre ?

Comme vous la savez, des travaux sont actuellement réalisés aux abords de la gare d’Arcueil Cachan pour la réalisation de la future gare souterraine de la ligne 15. Ces travaux entraînent, pour des raisons de sécurité, la réduction de  la vitesse des trains dans la zone concernée.

Deux options étaient possibles pour faire face à cette contrainte :

– Supprimer des trains (la réduction de vitesse avec la grille horaire précédente limitait le débit des trains à 16 par heure au lieu de 20).
– Adapter la signalisation et le schéma de desserte pour maintenir un débit de 20 trains à l’heure, ce qui se traduit par une desserte omnibus ;

Après de nombreuses estimations, simulations, et compte tenu du nombre de voyageurs sur le RER B, la deuxième solution a été retenue : maintenir notre capacité actuelle (le même nombre de trains), ralentir nos trains avec pour conséquence un allongement de 3 minutes max de votre temps de trajet et une modification de certains horaires.

    Les commentaires sont fermés.

    • Goundourre

      Vous devriez dire clairement que « les 3 minutes max d’allongement du temps de parcours », c’est par rapport à un trajet omnibus et non par rapport aux trains directs.

      En réalité on est plutôt sur une dizaine de minutes par rapport à un trajet direct.

    • Elice

      Il était grand temps que vous reconnaissiez les choses que l’on se tue à dire depuis 4 semaines. Merci. Dommage par ailleurs que mes commentaires n’aient pas tous été validés : est-ce une forme de censure ou un simple oubli ? J’aimerais savoir…

      Comment expliquez-vous ces incidents presque quotidiens par ailleurs comme vous l’exprimez ?

      Merci de votre retour.

    • CLERC

      Les suppressions de trains entraînent de bien pires conséquences !!
      Comment peut-on croire un seul instant que c’est une solution ?
      Combien de QROL en partance de Massy-Pal supprimés cette semaine ?

      C’est une énorme maltraitance des passagers de Massy-Verrières et de Fontaine Michalon (notamment) qui s’est produite TOUTE la SEMAINE et serait INSUPPORTABLE sur une durée plus longue.

      Normalement je voyage assise, et j’ai 32 mn de trajet (horaires déjà rallongé à cause des travaux, donc…), et pas une durée d’attente indéterminée sur le quai et ensuite 40 mn de voyage (minimum) debout compressée !!

      Normalement je sais à quelle heure passent les trains.

      Prendre le RER ne devrait pas être une source de stress et de souffrance quotidienne….

      J’ai mal au dos, j’ai eu froid sur les quais, j’ai reçu des coups de sacs à dos dans le nez et dans les lunettes, j’ai mal aux pieds, et je suis très très fatiguée cette semaine.

      Si ça dure, vous serez responsables de mon incapacité à aller travailler.

      G CLERC

    • Nialie

      Bonjour,

      Tout d’abord, merci pour ces explications qui, malheureusement, aurait dû intervenir plus tôt. Quelle sera la fréquence des points réguliers ? Mensuel ? Bi-mensuel ?

      Vous évoquez des incidents responsables des retards quasi-quotidiens. Quelles sont la nature de ces incidents ? Pourquoi n’ont-elles pas fait l’objet d’une communication spécifique au moment de leur survenue quelle que soit leur gravité ? Sachez que communiquer au moindre incident rassure vos usagers
      De plus, vous vous focalisez sur les heures de pointe du matin mais qu’en est-il de celles du soir qui subissent les mêmes retards mais dans l’autre sens à savoir de Paris vers le sud ?
      Enfin vous aviez étudié deux options alors que j’en vois une troisième : revenir au mode de fonctionnement semi-direct en maintenant le débit de train à l’heure ce qui nécessite un changement des horaires. Je refuse la moindre suppression ou modification d’une mission RER B à la seule exception d’une perturbation de trafic. A vous de vous assurer du parcours complet et à l’heure de cette mission ou de revoir votre plan de transport.

      Dernier point : avez-vous prévu de rédiger un billet sur l’information voyageur qui a été jugée défaillante par la majorité de vos usagers ? Nous souhaiterions avoir votre point de vue sur la visibilité des différents de canaux de communication en gare normalement destinés à informer les voyageurs depuis le 30 janvier 2017 de la mise en place de ce nouveau plan de transport ?

      Je vous remercie par avance pour votre réponse.

      • cla92

        Bonjour,

        En effet, il ne fallait pas avoir ft une grande école pour anticiper ces conséquences, prévisibles… Quelle perte de temps…

        Pourquoi ne pas avoir sollicité des usagers quotidiens du B avant de lancer ces aménagements totalement invraisemblables et utopistes, et informant ces mêmes usagers des conséquences ubuesques… telles que le rallongement de 2 min par exemple : 4 arrêts supplémentaires, en comptabilisant le temps d’ouvertures et fermetures de portes ne peut, mathématiquement pas rallonger le trajet de seulement 2 minutes!……

        Nous connaissons très bien cette ligne avec ces faiblesses et défauts (pour rester polie) et nous aurions été unanimes sur les conséquences désastreuses de ces aménagements.

        Merci pour cet article qui en effet arrive trop tard… Cela fait plusieurs semaines que nous subissons matin et soir ces rallongements de trajets.. et la fatigue est maintenant bien installée pour tout le monde…

        Vraiment dommage que tous ces changements d’offres soient décidés en amont par des personnes qui ne connaissent sûrement pas le B…

        Autrement, jamais ces aménagements auraient été décidés.. C’est une évidence.. et à l’annonce des 2 min de rallongements annoncées, ces mêmes responsables empruntant le B auraient sûrement réagi… sauf s’ils connaissaient la vérité.. mais là, c’est plus grave…

        A l’avenir, essayez de questionner un échantillon d’usagers en amont, cela se fait dans toutes les entreprises… les transports en commun ne sont pas une exception… Ces aménagements d’offre doivent se décider avec des personnes concernées, en prenant en effet compte des autres impératifs engendrés par de tels travaux.

        Cdt,

        cla92

        • Nialie

          Bonjour Cla92,

          J’ai chronométré le trajet Bourg-la-Reine – Cité universitaire un matin où cela roulait bien :
          – Bourg-la-Reine – Bagneux : 2 minutes
          – Arrêt Bagneux : 25 secondes
          – Bagneux – Arcueil-Cachan : 2 minutes
          – Arrêt Arcueil : 35 secondes
          – Arcueil – Laplace : 2 minutes et 5 secondes
          – Arrêt Laplace : 35 secondes
          – Laplace – Gentilly : 1 minute 25
          – Gentilly : 25 secondes
          – Gentilly – Cité-Universitaire : 1 minute et 15 secondes
          Temps de trajet : 10 minutes et 45 secondes.
          Soit 6 minutes de plus au lieu des 3 vendues depuis le 30 janvier 2017.

          PS : vous pouvez me suivre sur Twitter pour plus d’informations. 😉

    • Elice

      Re-bonjour Christophe,

      Vous avez écrit « J’ai déjà répondu à plusieurs reprises dans le fil des commentaires de ce qui avait été mis en place pour communiquer sur cette offre travaux. Je vous invite à les lire. »

      Oui, très bien, mais ma question est plus précise et je n’ai à ce jour pas de réponse. Je vous parlais donc des affichages sur les écrans TV NON SONORES. Je n’ai pas trouvé la réponse, pouvez-vous me dire précisément où la lire concernant ce point précis svp ?

      Merci.

    • Stéphanie KEIFLIN

      Je peux comprendre que des travaux sur une ligne si chargée demandent des adaptations mais certains comportements sont très crispants et les passagers deviennent de plus en plus excédés.

      Le trajet entre Fontaine-Michalon-Paris aller-retour a été plus difficile que d’habitude :
      1-Changement d’itinéraire et décharge, avec annonce à la dernière minute, des passagers en gare bis de Denfer. 20 mns pour sortir de la gare et rejoindre péniblement le métro. Pourquoi ne pas nous faire descendre sur le vrai quai ou se trouve les correspondances !!!!
      2-Train annoncé sur le quai qui arrive mais ne s’arrête pas et le train d’ensuite non plus et celui d’après idem. Après le passage de 5 trains sans arrêt (fréquence de 1 train/3 à la gare de Michalon ), imaginez le remplissage. Impossible de rentrer !!!!
      3-Changement d’horaires sans fin

      Fatiguée de ses conditions, il fallait que je puisses m’exprimer. J’espère que cela va s’améliorer mais j’ai des doutes…

    • Swing70

      Bonjour,

      Je rejoins l’ensemble des utilisateurs de la ligne concernant la « fluidité » du trafic : allongement certain du temps de parcours matin et soir, trains bien plus bondés qu’à l’ordinaire (c’est dire) et, comme toujours, zéro pointé pour la communication. Encore ce matin, en gare de Robinson, gros flou artistique pour savoir de quelle voie partirait le prochain train (théoriquement celui de 8h50) ; je suis allée jusqu’à poser la question au conducteur présent, qui n’avait même pas la bonne information puisque ce n’est finalement pas le train qu’il m’avait indiqué qui a fini par partir (en retard). Quant à l’explication du retard en question, l’annonce faite en gare m’a laissée pour le moins perplexe : « signal radio en zone SNCF ». Voilà qui explique tout ! Et comme toujours, on rappelle bien que le grand méchant c’est la SNCF, et que la gentille RATP ne fait que subir les conséquences (enfin, surtout nous les « usagés »), donc pas la peine de présenter une quelconque excuse hein… Au lieu de nous informer vainement, nous donner l’indication claire du prochain train qui partirait aurait été plus judicieux.

      Par ailleurs, en parcourant les commentaires divers et variés, je suis tombée sur une de vos réponses « Le contexte réglementaire concernant le niveau d’émission des messages sonores dans nos gares doit respecter le décret n°2006-1099 du 31 aout 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage et modifiant le code de la santé publique. »
      Et là, je bondis !! Certes, ce n’est pas en gare mais… Cela fait quelques semaines déjà que, régulièrement, quand vraiment je n’en peux plus, j’utilise le lien « signaler un désagrément » (ce n’est pas le terme que j’aurais employé spontanément d’ailleurs, désagrément…) pour vous informer du volume absolument insupportable des annonces dans les voitures. Je n’ai eu me semble-t-il qu’une réponse pour m’indiquer que vous remonteriez l’information aux équipes concernées. Ces équipes sont-elles malentendantes (oui je m’énerve) ? Rien ne change et je ne suis pas la seule à être exaspérée par ces annonces, surtout si on a la « chance » d’être coincé en heures de pointe juste sous le haut-parleur… ô bonheur.

      Merci pour vos réponses claires sur ces deux sujets (mais je n’y crois pas trop).

    • jc

      Merci pour ces éléments.

      Je me sens entendu, et j’apprécie ce genre de communication venant de la ligne.

    • Gegene

      à propos des nouveaux horaires =
      La grille prévoit que deux trains se suivent à 3 mn d’intervalle dans l’après midi avec Massy-Pal en terminus.
      il s’agit de KJUN14 et KOLA16 (qui passent à Denfert à 16h46 et 16h49)
      Quelle est l’explication de cette dérogation à la règle de l’ordre d’alternance des missions ?
      ça paraît tellement inutile et volontairement aberrant…
      Les gens qui vont à Lozere ou au Guichet, de ce fait, ont, tous les jours, 20 mn de battement entre deux trains (pas de train entre 17h10 et 17h30 pour Lozere, pas de train entre 17h12 et 17h32 pour le Guichet) .
      .. Et c’est ce qui est prévu !! Or, nous savons tous à quel point vous faites beaucoup moins bien que vos prévisions …

    • Michalon91

      Bonjour,

      Ce retour est fort appréciable compte tenu des nombreux incidents et retard que ces travaux procurent pour les usagers du RER B depuis maintenant bientôt un mois. Merci pour cette transparence (que j’avais réclamé), adapter l’offre de transport en fonction de ces travaux est certainement un casse-tête et demande quotidiennement une « improvisation » entre régulateurs et conducteurs afin de palier à ces incidents.

      Je vois dans ce billet une certaine forme de reconnaissance que l’impact de ces travaux n’a pas été suffisamment apprécié.
      Certains incidents peuvent en effet amplifier les problèmes et complétement dérégler « la grille », mais le plus pénible dans tout cela est de se rendre compte que les horaires théoriques ne sont jamais respectés en heure de pointe.

      J’ai constaté l’improvisation des mesures de régulation : 1) Robinson prioritaire 2) Semi direct quand trop de retard 3) Suppression de train. Je peux vous assurer que cela est une catastrophe à gérer surtout pour les trains régulièrement supprimés (Omnibus « Massy Palaiseau » assez souvent.) et aussi les débarquements à Bourg la Reine : situation par ailleurs qui est aussi dangereuse avec un nombre importants d’usagers courants d’un quai vers un autre (faut-il attendre un accident grave pour se rendre compte ?).

      Compte tenu de mon retour d’expérience de cette galère quotidienne, je préfère l’allégement de l’offre de transport avec 16 trains par heures. Cette solution a certainement l’inconvénient de tasser peut être un peu plus les usagers (à certaines gares et heure) mais elle a l’avantage de donner une meilleure « prédiction » des horaires. Je préfère attendre 3-4 minutes de plus un train mais que ce dernier me ramène à ma destination sans trop de retard (dans le raisonnable..).

    • Jeannot91

      J’ai l’impression que ces travaux à Arcueil ont été une occasion rêvée pour le STIF et la RATP de mettre en place un « RER B + Sud » avant l’heure

      Pas l’impression que ce soit concluant pour le moment

      Quant à mettre en cause les réflexes des conducteurs, cela est maladroit de votre part

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Jeannot,

        Nous ne remettons absolument pas en cause les réflexes des conducteurs. Certains «gestes métiers» doivent être progressivement adaptés par plusieurs corps de métier, ce qui est normal lors de tout changement aussi significatif.

        Nuances donc 🙂

        • Jeannot91

          Bonjour

          J’ai oublié la régulation dans mon texte

          Le retour terrain des conducteurs et régulateurs est très mauvais, consultez Twitter

          Cordialement

        • Christophe (animateur)

          Jeannot,

          Pour faire rouler des trains, il ne faut pas QUE des conducteurs (ou des régulateurs donc).

          Il y a aussi des aiguilleurs, des mainteneurs (Matériel, Voie…), des concepteurs horaires, des spécialistes Transport ou de l’information voyageurs, etc. Plusieurs corps de métiers quoi !

          2000 agents travaillent au quotidien pour le RER B. Chacun d’entre nous à son rôle à jouer. Tous souhaitons que les voyageurs soient satisfaits de leurs trajets journaliers ou occasionnels. Parfois, des choses changent et nous demandent à tous un peu de temps pour s’y habituer.
          C’est comme Twitter par exemple, merci de votre rappel mais… Je veille. On observe, on écoute, on en discute, on trouve des solutions puis on s’adapte. Plusieurs fois même s’il le faut.

          Je vous souhaite une belle journée .

        • Jeannot91

          Bonjour

          Cela ne sert à rien de m’écrire en gras, je ne suis pas (encore) dure de la feuille

          Ce que vous décrivez suppose un accompagnement au changement qui repose sur une communication au fil de l’eau

          Je vous laisse à votre agacement et à vos certitudes

          Cordialement

    • Willemsen

      Bonjour
      Merci pour les infos c’est déjà ça. .. Pourrait on mettre des photos sur le blog?Cela vous ferait peut être prendre conscience de lampleur des problèmes. .. ce matin plus de 5 mn d’attente au lieu de 3 max, un quai bondé, un train bondé (et je ne suis qu’à Bourg la Reine). Y a t’il déjà « d’autres incidents « ??

    • Lande

      Bonjour,
      je suis d’accord avec Goundourre (Gif->Chatelet), j’ai l’impression que mon trajet quotidien s’est rallongé d’environ 5-7 min. Les +3min sont théoriques, non ?

      De plus la RATP a changé sa grille horaire, cependant les transporteurs Optile n’ont pas suivi. Donc j’attends 10min le train en gare…
      Que fait le Stif ? n’y a t’il pas une instance de régulation entre RATP et Optile ?
      Jo

    • laurence

      Bonjour
      Pour ma part mon trajet quotidien Palaiseau villebon la Courneuve annoncé comme devant durer 47 minutes , est de plus d’une heure dans les fait et est généralement omnibus d’un bout a l’autre ( ou presque) , le trains se chargeant un peu plus a chaque arrêts , il est déjà blindé a Antony, donc arrêt en gare sont plus long et les conditions sont exécrables pour ceux qui voyagent debout ( je parle même pas des mamans avec poussette ou accompagnées de petits enfants, elles n’essayent même plus de monter…)
      quant au trajet retour en deux temps : la Courneuve/ gare du nord puis gare du nord -Palaiseau, alors que les applis et les sites internet consultés en amont et juste avant le départ annoncent que ces deux missions sont consécutives, on a la surprise en arrivant a la gare du nord de découvrir que le trains pour Orsay sont supprimés ou bien que le suivant passera dans 20 minutes. prendre un saint Rémy consiste a jouer au poker tous les soirs , la mission pouvant devenir omnibus après Massy ( mais l’annonce n’est faite qu’a bourg la reine) ou bien rester telle quelle.
      autre facétie, les missions pour Orsay qui elles aussi sont modifiées et deviennent terminus a Massy ( annoncée a la station, pas avant) .
      tant et si bine qu’on n’est jamais sur d’aller jusqu’à sa destination.
      pour information , alors que mon trajet est direct en RER B , ils m’arrive de changer trois fois de train.
      Les travaux ont commencé depuis un mois, il y en a encore sept avant d »en voir la fin , ça va être très long.

    • FernandoH

      Bonjour
      à mon avis on reste comme avant tous les trains qui viennent du St Rémy/Massy continue à faire 2 à 2 arrêts en Bourg La Reine et la Cité U avec le retard avant et après Arcueil Cachan c’est suffisant comme retard !!!!!!
      Meci
      Bien Cordialement

    • Sarah

      Cette décision certes nécessaire est une catastrophe et ce n’est pas faute de le répéter! Nous roulons à 2 à l’heure actuellement et nous ne sommes qu’à denfert… (direction saint-remy). Je ne tiendrais pas jusqu’à novembre voire plus comme ça!

    • redclementine

      Mon trajet de Denfert Rochereau – Bures sur Yvette (aller-retour) en temps normal durait 30 minutes. Maintenant, avec le trajet omnibus, en plus de ces « 3 » minutes d’allongement de parcours, mon trajet matin et soir est de 45 minutes – sans parler des problèmes presque quotidien des voyageurs sur la voie/malaise de voyageurs etc.

      Ce problème d’allongement de temps de trajet depuis le 13 février n’a pas été clairement annoncé : les omnibus qui rendent les trajets quotidiens des usagers plus pénibles que d’habitude ne sont pas une solution ! Ces travaux vont durer combien de temps ? Il va fallair subir ces omnibus pendant combien de temps?

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Claire,

        Ces travaux (construction d’un pont-dalle de support des voies et quais du RER B) impliquent une modification de l’offre de transport sur la ligne B du RER, entre les gares de Bagneux et Gentilly, du 13 février 2017 au 12 novembre 2017.

        Pour en savoir plus, je vous suggère de lire ce billet.

        Je vous souhaite une belle journée 🙂

    • Cilouto

      Enfin un article qui reconnait les difficultés!!
      Tous les matins, tous c’est sardine dans la boite, compressés, sans même avoir des annonces explicatives des retards, sans même savoir qu’on va atterrir sur le quai du RER D aux halles comme celà s’est vu ce matin, sans même connaitre les vraies raisons des retards!!!
      C’est la catastrophe!!! je mets au minimum 15 min de plus le matin quand ce n’est pas plus!!!!
      Du coup, je laisse ma fille aller seule à l’école pour avoir un … faible espoir d’être à l’heure au travail en partant 30 min plus tôt qu’auparavant!!!!!
      Le soir rebelote, ca bouche dès port Royal et on met longtemps, longtemps à aller au sud…
      Alors pourquoi aux heures de pointe les travaux ne sont pas suspendus???????

    • Fred bourg la reine

      Sauf que la on est passée à un train toutes les 15mn soit 4 par heure….

    • Yann P.

      Quand est-ce que vous envisagerez de mettre tous les trains en direction de St Remy et de mettre un train « navette » Bourg La reine / Robinson / Bourg la Reine ?
      Vous vous rendez compte qu’il y a autant de trains Orsay Ville ou St Rémy que de Robinson alors qu’il n’y a que 3 gares à desservir pour aller jusqu’à Robinson et jamais personne dans ces trains (enfin personne, comparé aux bétaillères que sont les St Rémy et les Orsay Ville).
      Alors, oui, cela ferait faire un changement aux personnes venant ou allant vers Robinson. Mais en mettant un train navette toutes les 10 minutes par exemple au lieu de 12 minutes en heure de pointe, il y aurait 1 train de plus par heure sur cette desserte.
      Et surtout, cela permettrait de créer une nouvelle mission qui va vers le sud et de créer des conditions un peu meilleures pour celles et ceux qui sont loin de Paris et complètement entassés, provoquant de nombreux malaises voyageurs.
      BOURG LA REINE / ROBINSON = 3 GARES
      BOURG LA REINE / ST REMY = 17 GARES

      En heures « creuses », on a donc la meme fréquence pour desservir les 3 gares de la section Robinson que pour desservir les 13 gares de la mission Saint Rémy depuis Bourg la Reine.

      Cherchez l’erreur !!

      • Jean-Claude F.

        Je suis scandalisé par cette proposition. Nous sommes déjà considérés comme des moins que rien par le Stif et vous envisagez de transformez des trains en navette ! Je vous rappelle que nous avons (théoriquement) quatre trains par heure (et non pas toutes les douze minutes); qu’il en manque souvent (missions supprimées, incidents divers et variés…) ; que les temps d’attente sur les quais dépassent souvent dix minutes ; que nos trains stationnent jusqu’à huit minutes à Bourg-la-Reine pour laisser passer les trains de la branche Saint-Rémy ; que la situation est encore pire en dehors des heures de pointes, et notamment le soir et la nuit (désolé, j’ai besoin du RER à ces heures)…

        • Nialie

          Bonjour Jean-Claude F,

          J’habite sur la branche Saint-Rémy mais je suis d’accord avec vous. Je suis contre cette idée de navette sur votre branche. D’ailleurs votre branche n’est pas responsable des problèmes actuels sur la ligne. Ne nous trompons pas de cible. 😉

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Yann,

        L’offre de transport n’est ni décidée par la ligne, ni par la RATP, ni par SNCF, mais uniquement par le STIF.

        Belle fin de journée

      • jc

        Je vais me permettre de m’offusquer ! quand je lis ce genre de propos (Yann P). En fait, j’ai carrément fait un trou au plafond en faisant un bon de ma chaise ! renseignez-vous sur le fonctionnement de la ligne avant de sortir des propositions à la « YAKAFAUKON » !!
        L’erreur est dans votre proposition, et je vais tenter de vous expliquer pourquoi !

        La branche Robinson bénéficie d’autant de terminus que la branche St-Rémy lès Chevreuse. Et doit persister.
        Un train toutes les 12 minutes en heure de pointes, et toutes les 15 minutes en entre-pointe. (quand il n’y a pas d’incidents)

        Proposer de couper cette branche pour permettre de densifier le reste de la ligne est un fausse bonne idée.
        Le reste du tronçon jusqu’à Massy est saturé. Rajouter plus de trains et il faudra les rendre omnibus. Quand on voit l’impact sur la partie nord de la ligne, et sur le val de bièvre. ça va grogner comme vous n’aurez jamais vu !
        Les trains arrivant sur l’autre tronçon devront être retourné à une gare munie de suffisamment de quais, et avec des possibilités de trains de réserve : il n’y en a aucune de disponible, elles sont toutes utilisées à plein régime. (voir plus loin pour voir la problématique de retournement de train).

        De plus, faire une navette va nécessiter des manœuvres de retournement qui rendront impossible la cadence actuelle de ce tronçon. (Il n’y a pas suffisamment de quais pour permettre un retournement dans les règles de l’art.. on réduirait à minimal la desserte par 2 avec des temps d’attentes entre 2 trains avoisinant les 30 minutes !)
        Il est impossible de faire tourner des trains à cadence de 6 trains par heure comme vous le proposez, un retournement de train prend 10 minutes, quand un quai est disponible. (procédure qui prend en compte l’arrêt du train qui est une procédure à elle seule, sortir du train, remonter le quai sur toute la longueur du train, remise en route du train avec les vérifications .. ce n’est pas une voiture, il ne suffit pas de tourner la clé et de partir.)

        J’ai habité sur le tronçon St-Rémy pendant plusieurs années, j’habite maintenant sur le tronçon Robinson, je peux vous garantir que ces 2 bouts de lignes ont la même desserte !

        A part rajouter des soucis supplémentaires sur la ligne (mise en omnibus d’une bonne partie de la ligne, ou réduction du nombre de trains sur le tronçon central, avec annulation de missions coté nord de la ligne), votre proposition n’apporte aucune solution à la saturation actuelle de la ligne.

        La problématique de retournement de train se règle à grand renforts de billets de banque !
        * mise en place de voies de garage, avec des trains en attente de partir, avec des conducteurs de réserve payé à attendre.
        * mise en place de quais supplémentaires pour permettre d’accueillir le train suivant pendant que le précédent effectue sa procédure de retournement.
        Ces points coutent très cher, et on comprend qu’il est vraiment difficile de retourner des trains en claquant des doigts quand il y a un incident sur le tronçon central.

        Proposer plus de trains sur le tronçon Bourg la Reine St Rémy = des trains omnibus sur le tronçon Bourg la Reine Massy => rallongement du trajet d’environ 15 minutes ! Pour ceux qui empruntent les transports d’un bout à l’autre de la ligne, c’est un enfer ! Vous ne rendrez pas service aux gens en bout de ligne, et surtout ne réduirez pas les malaise voyageurs …

        Pour répondre à Jean-Claude F (car je souffre également des temps d’attente parfois long à Bourg la Reine…)…. Ces temps d’attentes permettent d’éviter de retarder les trains venant de St-Rémy et qui sont direct jusqu’à Paris (qui se retrouveraient bloqué derrière le Robinson direction Mitry) pendant 4 station : retard de 5 minutes à l’arrivée ..

        Ces trains doivent prendre de l’avance surtout quand ils deviennent direct de l’autre coté du tunnel, sinon pareil, ils ne vont jamais pouvoir rattraper le retard. La régulation n’a pas le choix.

        Si tous nos trains étaient omnibus, avec des durées de transports plus long.. mais on pourrait se contre-foutre de l’ordre des trains sur le tronçon central..

      • Swing70

        Bonjour,

        Je vous invite à venir prendre votre rer depuis la branche Robinson pendant quelques semaines… et on en reparle de votre proposition de navette !!
        La branche Robinson n’est vraiment pas la plus favorisée, c’est le moins qu’on puisse dire ; dès qu’il y a un incident, ce sont les premières missions à être supprimées pour favoriser le tronçon central et même sans incident, comme l’indique Jean-Claude F., nous patientons très très très (trop !) souvent assez longtemps à Bourg-la-Reine pour laisser passer les trains venant de la branche St-Rémy.
        Il m’arrive plus que régulièrement de patienter 20 minutes le soir en direction du sud avant d’avoir un Robinson (et quand il arrive, je n’ai pas du tout le sentiment d’être toute seule dedans…). Pas plus tard que mardi 14 mars soir, vers le sud, sans aucune information ni incident signalé j’ai attendu presque 35 minutes qu’un Robinson veuille bien arriver et quand il est arrivé, il y en avait effectivement 3 à la suite, ce qui me fait une belle jambe… un seul m’aurait suffi mais à l’heure.
        Il s’agit d’améliorer le service rendu SUR L’ENSEMBLE DE LA LIGNE, y compris les branches soi-disant « annexes »…
        Je veux bien croire que ces Robinson sont parfois un peu moins bondés que les autres mais c’est bien le seul « avantage » à habiter de ce côté-là de la ligne avec le fait d’être sûr d’être assis le matin puisque l’on part d’un terminus. A part ça…

    • Viviane

      Bonjour Christophe
      Je vous propose de faire un billet après une semaine entière sans incidents sur la ligne B. Vous allez pouvoir constater que c’est impossible, je ne suis même pas certaine qu’on puisse avoir une journée sans incident. C’est cela qui est usant, de constater que la norme c’est d’avoir dans la semaine trois jours sur cinq de trajets perturbés. Qu’il n’y ait pas de traitement standardisé des incidents (retournement à Denfert, arrêt à gare du Nord par exemple) et une information digne de ce nom des voyageurs est simplement insupportable. Sans compter que les naufragés de la ligne B prennent volontiers des correspondances. Ainsi après avoir mis 1h30 lundi au lieu de 50 minutes en raison de la ligne B, j’ai mis hier 1h30 pour rentrer car la ligne 6 était coupée avec une information inexistante puis fausse. Les usagers qui sont aussi des clients ne supportent plus la dégradation programmée d’un service déjà très dégradé.

    • Reline

      Le temps d allongement de parcours pour les trains en direction de massy palaisseau/orsay/st Rémi n est pas que de 3 minutes. Je met désormais 1h20 de chez moi a Massy palaiseau contre 1h avant ce dispositif.

      Pourquoi rendre ces trains omnibus au lieu de simplement les ralentir sur le passage de cachan ?

    • Alex1111

      Pouvez vous juste expliquer POURQUOI des trains omminbus permettent de garder une offre à 20 trains par heure alors que les trains semi-direct généreraient une baisse de l’offre à 16 trains par heure?

      Intuitivement pour tout le monde plus il y a d’arrêt et plus le temps de trajet est allongé et moins on fait passer de train…
      Une explication serait la bienvenue.

      • jc

        En fait, c’est contre nature, mais c’est logique.

        C’est comme pour l’autoroute. Pour augmenter le débit, on réduit la vitesse.

        Je m’explique.

        Plus on fait rouler les trains vite, plus la distance de sécurité entre 2 trains est grande.
        Sur un tronçon donné, si on veut avoir le débit maximum, on prends un train, une distance de sécurité, un train, une distance de sécurité.. et ça jusqu’à la fin du tronçon.
        On comprend donc, que plus une distance de sécurité importante, moins on met de train sur le tronçon.

        En rajoutant des arrêts, on réduit la vitesse de ligne, ce qui permet de réduire les intervalles entre les trains, donc d’avoir plus de trains sur la ligne.

        C’est ce « savant » calcul qui a été fait pour la gestion du nord de la ligne afin d’augmenter la capacité de la ligne.
        Il en est résulté une augmentation significative du temps de trajet, alors qu’on transportait plus de monde. C’est toujours le cas aujourd’hui.

        Une autre approche pour augmenter la capacité d’un tronçon : ajouter des rails (comme on ajoute des voies sur l’autoroute).. Ce qui est plus agréable pour les usagers, mais beaucoup plus coûteux pour la collectivité. (et surtout, y a plus de place autour des voies pour ajouter des rails..)

        • Christophe (animateur)

          Merci jc pour cet excellente intervention 😉

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Alex,

        C’est la réduction de la vitesse dans la zone de travaux qui implique ces modifications :

        – Le trafic est souvent plus fluide quand tous les trains (par conséquent 20 aux heures de pointe) ont sur un parcours donné la vitesse la plus similaire (et donc les mêmes dessertes). On peut d’ailleurs rapprocher cela des limitations de vitesse parfois faites sur les autoroutes pour augmenter le débit (voir le très bon article : http://www.aprr.fr/fr/actualites/rouler-vert-rouler-moins-vite-pour-gagner-du-temps).
        Les trains qui ne s’arrêteraient pas attendraient et se traîneraient derrière ceux qui s’arrêtent.

        – Des trains semi-direct impliquent des suppressions de missions car il faut laisser « le passage libre » devant eux. Cela réduit donc l’offre à 16 trains par heure.

        Bonne journée

    • Willemsen

      Ça continue ce lundi matin (20 mars). Train à 2 à l’heure. Terminus laplace. Train bondé.
      ON EN PEUT PLUS !!!!!!!!!!!!!!!! 😠

      • Christophe (animateur)

        Bonjour,

        Effectivement c’est un peu compliqué ce matin : avarie sur un train, malaise voyageur, bagage oublié, signal d’alarme, problème de signalisation à Châtelet…

        Les équipes sont mobilisées pour rétablir un trafic fluide au plus vite.

        Belle journée

        • Nialie

          Bonjour Christophe,

          Pouvez-vous me dire pourquoi certains de ces incidents n’ont pas fait l’objet d’une communication spécifique lors de leur survenue ?

          Je vous remercie par avance.

          Bonne journée

        • Christophe (animateur)

          Bonjour Nialie,

          Certains de ces incidents sont « isolés ». Une information locale, ciblée sur une ou plusieurs gares est diffusée. Elle est effectuée 5 minutes environ après le début de l’incident dans la ou les gares concernées.
          Bien souvent, le trafic reprend rapidement dans un temps plus court que celui nécessaire à la diffusion d’une information sur nos médias distants. Des ralentissements peuvent toutefois perdurer en conséquence.

          Belle journée

        • Nialie

          Bonjour Christophe,

          Merci pour votre réponse. La panne d’un train, le malaise voyageur ou encore le bagage oublié ne sont pas des incidents « isolés ». Ils se sont succédé le 20 mars au matin ce qui a engendré un retard d’une quinzaine de minutes de certains trains aux heures de pointe. Pourtant certains de ces incidents (malaise voyageur, panne d’un train et bagage oublié) n’ont fait l’objet d’aucune communication officielle voire seulement d’un tweet suite à l’insistance d’un voyageur. Je souhaiterais connaître les critères utilisés pour décider ou non de la communication d’un incidents.
          Je précise que je suis très attentive aux annonces dans les trains et les gares, n’utilisant pas d’écouteurs ni de casque. De plus, comprenez qu’un moindre incident peut avoir de fortes répercussions sur toute la ligne comme ce fut le cas ce 20 mars. Dites moi si je me trompe mais ne serait-il pas judicieux d’annoncer les incidents connus pour perturber fortement la ligne afin de calmer vos usagers souvent exaspérés par les ralentissements et multiples arrêts de leur train ?

          Merci à vous.

    • Renoirt

      Bonjour,

      Le ralentissement des trains en gare d’Arcueil ne fait pas perdre 3mn sur l’ensemble du trajet. Seulement peut être sur les 700m de travaux.
      Tenant compte des bouchons qui se forment et des ralentissements qui se créent à plusieurs km de part et d’autre de la gare, c’est 20mn de plus que je passe dans le RER.
      Douloureuse répercution sur le travail surtout lorsqu’on est pressé. Je compte sur vous pour tenter de régulariser au mieux et au plus vite cette situation.
      Cordialement

    • Dren

      Bonjour à tous,

      Rien de bien remarquable à dire, si ce n’est que l’on continue à une moyenne d’1 heure entre Saint-Rémy et Gare du nord, que ce soit le matin ou le soir. C’est à dire 7 à 8 minutes de plus qu’annoncé et 10 minutes de plus qu’avant TIC TAC. Et de plus en plus de gens qui ont des malaises.
      Courage, plus que 9 mois…

    • Cac

      Encore un probléme sur la ligne a Gare du Nord. Est-ce que Christophe a en souvenir la dernière fois où il n’y a pas eu de pb ?
      C’est vrai ça fait du bien de se rappeler le bon vieux temps !

      • Dren

        Bonjour.
        Ce matin départ de St Rémy à 7h22. Débarquement brutal à Orsay sans aucune communication. Et nous voilà partis pour un tout omnibus St Rémy -Gare du Nord.
        Christophe, une explication ?
        Ou c’est inutile car nous sommes trop stupides pour comprendre ?

        • Christophe (animateur)

          Bonjour,

          Je comprends bien votre agacement.
          Il y a eu une avarie sur le train au départ de Saint-Rémy (IJUR31) qui lui a causé 5 minutes de retard. Puis des mesures de régulation ont été mise en oeuvre afin d’éviter du retard sur d’autres trains (heure de pointe) et desservir un maximum de gares.

          Je vous souhaite, sous la pluie, une belle journée tout de même Dren.

        • cla92

          Bonjour Christophe,

          Ce soir, gros pb sur le RER A et B, mais à nouveau une grande différence de communication, entre les 2 lignes, avec, comme d’habitude, le B comme mauvais élève (et cela ne m’étonne malheureusement plus…).

          Sur le A (en raison d’un pb à Vincennes), une communication efficace sur les écrans, à travers les notifications, sur les différents sites ratp, sncf + nombreux messages oraux sur le quai…

          Sur le B, Direction sud : bp de personnes à Châtelet, de nombreuses minutes d’attente avant d’enfin voir un fer, un trajet dans des conditions très difficiles, tous écrasés ..et on pouvait lire sur le site : TRAFIC NORMAL SUR LE B… C’est encore plus rageant après avoir doublé son trajet de retour, les pieds écrasés par des valises de pauvres touristes totalement perdus…

          Une grosse galère sans la moindre communication même plusieurs heures après…

          Pas un mot du conducteur, non plus, ni sur le quai… Ah si, nous pouvions entendre un agent nous demandant de ne pas marcher sur la bande blanches à Châtelet (et oui, qd on souhaite avoir une pte chance de monter dans la prochaine rame, après de nombreuses minutes d’attente, on déborde, forcément, malgré le danger qui est bien présent, je ne le nie pas).

          Pourquoi encore tant de radinerie dans la communication?

          Merci pour votre retour,

          cla92

    • Cilouto

      Toute la semaine sur l’appli RATP le matin (semaine du 20 mars) on voyait trafic normal…………….
      Alors que dans les trains c’est sardine sardine , pas les 3 mins de retard annoncées sur le blog à cause des travaux d’arcueil mais plus de 15 et qu’il y a des suppressions.
      La moindre des choses pour la RATP serait d’etre honnete d’afficher les perturbations sur le site mobile, l’appli, internet.
      Mon employeur ne me croit plus quand je lui parle des problemes sur la B, il va vérifier et rien n’est écrit sur votre site.
      Les sardines en ont marres d’être prises pour des quiches!!! Soyez , faute de mettre des trains à l’heure, au moins correct dans votre information donnée !

      • Christophe (animateur)

        Bonjour,

        Je vous suggère de lire cet article sur ce blog qui vous explique comment obtenir les attestations de perturbation ou les bulletins de retard.

        Bonne journée

        • Elice

          Cette réponse Christophe n’est absolument pas acceptable. Vous n’avez pas lu le message de Cilouto : les incidents devraient TOUS être annoncés (il est là le vrai problème soulevé !!), et cela sur tous les canaux, sans que nous ayons besoin de faire la queue et nous mettre plus en retard encore pour obtenir un bulletin de retard.

    • usagerLambda

      Bonjour,
      Les conditions de transport depuis ce choix sont vraiment très dégradées.
      C’est au minimum 10 min de + par trajet et très souvent 15-20 min. Donc X2 par jour, vous imaginez bien que pour aller au travail cela pose quand même un gros problème et je ne parle même pas du confort.
      De + chaque incident même minime engendre un effet boule de neige encore pire qu’avant.
      La règle qui dit que mettre les trains en omnibus et donc ralentir encore + le trafic , permet d’avoir + de train est incompréhensible. Comment pouvez vous arriver à une conclusion pareil ?
      Vous ne tenez pas compte du temps perdu à chaque arrêt quand le train est plein : 1 arrêt supplémentaire = 1 porte bloqué supplémentaire potentielle car même si le train est plein les gens tentent de rentrer dedans.
      En bref, je ne comprend pas et depuis que cela a été mis en place le rer b est devenu un cauchemar.

      • jc

        Je vous encourage à lire ma réponse plus haut.

        C’est contre nature car on oublie de compter l’espace entre 2 trains qui augmente avec la vitesse (distance de sécurité). C’est aussi pour cette raison que quand il y a du monde, on ralenti sur l’autoroute (et pas le contraire)

    • martin

      Vive les vacances avec le RER B!
      Les travaux engagés à la gare d’Arceuil Cachan nécessite l’arrêt de tous les trains à cette même gare aux heures de pointes, sauf lorsque l’on décide à Bourg la Reine de ne pas le faire… comme hier soir.
      Ce matin, pour des principes de régulation, il est préfèrable de faire circuler un train à vide direction Saint Remy et de laisser au moins 20 minutes les gens sur le quai de Bourg la Reine, afin qu’ils s’entassent bien dans le suivant… et ce sans auncune information… Il est vrai que nous n’avons pas de contrainte d’horaire nous.
      Sur ce, pour reprendre l’expression, belle journée

    • Christophe (animateur)

      Bonjour à toutes et tous,

      Je ferme les commentaires sous ce billet mais vous pouvez continuer à discuter, partager sur ce sujet ici : « Nouveau point sur la desserte Val de Bièvre ».