Fermeture des quais 41 & 43 en Gare du Nord à partir de 23h

Du lundi 16 novembre au vendredi 4 décembre, à partir de 23h00, du lundi au vendredi, des travaux dans le cadre de la maintenance des infrastructures imposent la fermeture des quais 41-43 à Gare du Nord.

Les trains de la ligne B circuleront voie 44 en direction de l’aéroport Charles de Gaulle / Mitry-Claye et voie 42 en direction de Saint-Rémy-lès-Chevreuse / Robinson.

Point sur la nouvelle desserte travaux omnibus du Val de Bièvre

Depuis le 13 février 2017, en raison des travaux du Grand Paris Express en gare d’Arcueil-Cachan, la vitesse des trains est ralentie dans les deux sens dans la zone des travaux et tous les trains aux heures de pointe desservent l’ensemble des gares entre Bourg-la-Reine et Cité Universitaire.
Aujourd’hui, la performance de cette offre de transport n’est pas encore celle attendue.

Mise à jour effectuée le vendredi 17 mars à 16h23

A votre écoute !

Le nombre de commentaires sur le blog montre bien qu’il est nécessaire de faire un retour sur cette nouvelle offre travaux « Val de Bièvre ».

Toute l’équipe du RERB entend bien vos différentes remarques et suggestions, soyez-en sûrs. Nous sommes conscients que cette desserte, pour les voyageurs qui se dirigent le matin vers Paris depuis le sud de la ligne n’a pas délivré tous les jours les résultats escomptés. Les 3 minutes max d’allongement du temps de parcours annoncées n’ont pas été tenues la plupart du temps. Comme vous, nous ne nous en satisfaisons pas,  mais il existe des explications que nous souhaitons partager avec vous.

Depuis le 13 février, la difficulté principale dans la réalisation de la nouvelle offre provient du ralentissement des trains (max 30 km/h) sur une longueur de 700 mètres sur le secteur d’Arcueil-Cachan. C’est ce ralentissement, tout en maintenant l’offre à 20 trains par heure, qui a réduit la souplesse d’exploitation entre Cité Universitaire et Bourg la Reine.
Une période de «rodage» est donc nécessaire pour s’adapter au ralentissement, à la nouvelle offre…

A savoir aussi que depuis la mise en service de cette desserte, il y a eu des incidents (parfois mineurs mais impactant) presque tous les jours. Ce sont ces incidents, conjugués à cette période de rodage, qui sont en grande partie la cause des retards que vous avez subis.

Ce qui est fait ou va être fait :

  • Mesures de régulation :
     – Les trains en provenance de Robinson peuvent, lorsque c’est opportun, passer devant les trains en provenance de Saint-Rémy en gare de Bourg la Reine ;
    – Des trains semi-directs peuvent être décidés, dès lors que les trains prennent du retard et se rapprochent, afin d’éviter un effet bouchon à l’endroit des travaux (Arcueil Cachan) ;
    – Si la prise de retard devient trop importante, une suppression de train est décidée pour fluidifier la ligne, en veillant à ce que les gares qui devaient être desservies par le train supprimé soient desservies par d’autres trains qui ne devaient pas s’y arrêter initialement ;
  • Analyse de la régularité : ce travail est quotidien à la DLU, mais depuis le 13 février nous portons une attention toute particulière sur cette desserte et les moyens d’en améliorer la performance. Les impacts des incidents lors des pointes de matinée ont été examinés de près ;
  • Des points réguliers : je ne manquerai pas de partager avec vous les évolutions.

Nous cherchons bien évidemment à obtenir de meilleurs résultats. Nos équipes y travaillent dur au quotidien !

Pourquoi cette nouvelle offre ?

Comme vous la savez, des travaux sont actuellement réalisés aux abords de la gare d’Arcueil Cachan pour la réalisation de la future gare souterraine de la ligne 15. Ces travaux entraînent, pour des raisons de sécurité, la réduction de  la vitesse des trains dans la zone concernée.

Deux options étaient possibles pour faire face à cette contrainte :

– Supprimer des trains (la réduction de vitesse avec la grille horaire précédente limitait le débit des trains à 16 par heure au lieu de 20).
– Adapter la signalisation et le schéma de desserte pour maintenir un débit de 20 trains à l’heure, ce qui se traduit par une desserte omnibus ;

Après de nombreuses estimations, simulations, et compte tenu du nombre de voyageurs sur le RER B, la deuxième solution a été retenue : maintenir notre capacité actuelle (le même nombre de trains), ralentir nos trains avec pour conséquence un allongement de 3 minutes max de votre temps de trajet et une modification de certains horaires.

Partager cet article