Couvre-feu en Île-de-France : pour tout déplacement entre 21h et 6h, n’oubliez pas de vous munir de l’attestation de déplacement dérogatoire téléchargeable ici : interieur.gouv.fr

Portrait d’agent #5 : Florian, Responsable de la conception de l’offre de transport

Son quotidien : cogérer l’équipe responsable de vos plans de transport. Voici le portrait de Florian.

Il a réfléchi avant d’accepter l’offre qui lui était faite par la RATP, mais a rapidement dit oui. Il faut reconnaître qu’à 25 ans, Florian pensait poursuivre encore quelques années dans cette société de conseil en management et organisation qu’il avait intégrée dès la fin de ses – riches – études. Ainsi après un bac S, Maths sup / Maths spé, l’Ecole Centrale de Lyon et un double diplôme en design et innovation à l’Université Technique de Copenhague, ses premières missions se font  parmi différents acteurs du monde des transports, à commencer par la régie, et notamment au sein de sa branche RER.

C’est en 2017, à l’issue de sa mission, que la RATP lui propose de rejoindre ses équipes, et de devenir Responsable de la conception de l’offre de transport. « Je me suis demandé si cela n’arrivait pas trop tôt, et puis j’ai répondu positivement », se souvient Florian. Il faut dire que le poste ne manque pas de responsabilités.

« La planification des trains tous les jours, toute l’année »

L’équipe dont celui-ci a la charge est en effet responsable de la conception de l’offre de transport. « On conçoit et on adapte la planification des trains et des conducteurs pour l’ensemble de la ligne B pour tous les jours, pour toute l’année ». En effet, vous le savez, les horaires changent régulièrement : infrastructures, travaux, mouvements propres à la ligne, les horaires d’un jour ne sont pas toujours ceux du lendemain.  « Nous devons faire en sorte que ce soit le moins modifié possible pour que le client s’en rende le moins compte, et il faut tout faire pour coller au plan de transport nominal connu des usagers ». Ce travail, en profondeur, trouve sa traduction la plus simple dans les affiches horaires que vous pouvez retrouver dans les gares, ou sur ce blog. Sa traduction la plus concrète, et la plus importante, et bel et bien la fréquence, et la régularité, des trains que vous empruntez. Et ce n’est pas une mince affaire.

Co-exploitation oblige, Florian est en binôme avec un homologue côté SNCF, situé dans le même bureau, au sein de la DLU (Direction de Ligne Unifiée). Les trois agents RATP dont il a la charge, et dont l’intitulé du poste est « chargé de conception horaire », ont chacun la responsabilité d’un plan de transport précis – pour gagner en lisibilité organisationnelle. Ils conçoivent donc les horaires, et tracent ce que l’on appelle la « journée du train » : le suivi de celui-ci et de ses trajets, afin non seulement de vérifier la faisabilité des plans, mais aussi de suivre les éventuels dysfonctionnements. Avec la bagatelle de 550 liaisons quotidiennes pour 62 trains, le travail est riche. « Si un même plan de transport dure un certain temps, car nous avons besoin d’un minimum de recul, des actions correctives peuvent être menées » poursuit Florian. L’équipe s’occupe enfin de la planification du personnel dédié à la conduite, en exprimant un besoin en terme de nombre d’agents, un exercice strictement régenté par le code du travail.

Co-gestionnaire du pôle, Florian, dont l’équipe s’est étoffée au cours des dernières années, et dont il peut le cas échéant remplacer chacun des membres, est également en charge de la bonne synchronisation avec l’équipe SNCF.

« Il nous a fallu réorganiser la ligne en très peu de temps« 

Son quotidien ne s’arrête pas là. Anticiper les évolutions à venir fait également partie de son métier : « c’est un côté bureau d’études qui me plaît ». Il est ainsi en contact avec les équipes dédiées aux projets afin de connaître le « système de contraintes » qui façonnera ce que sera le plan de transport d’un jour, ou d’une période donnée. En amont, des pré-études sont établies, assorties de nombreuses discussions. Et puis il y a les imprévus : « pendant la période de confinement, il nous a fallu réorganiser la ligne en très peu de temps », souligne le responsable. La technicité du poste, qui lui permet d’évoluer régulièrement sur le terrain, l’oblige également à être proactif, et à anticiper, avec son équipe, des situations encore jamais vues. Un pied dans le quotidien, un pied dans l’anticipation, en somme.

Utilisateur régulier de la ligne, Florian estime que, si celle-ci  est si chargée, c’est qu’elle a du sens : « c’est la seconde ligne d’Europe » rappelle-t-il, «  et ce n’est pas toujours simple ». Il reste toutefois confiant pour la suite, avec les nombreux projets en cours. Et pour lui ? « Aucun problème pour continuer sur le RER ». C’est dit !

Partager cet article
commentaires 3
  1. Ruault Isabelle dit :

    Belles compétences ratp!

  2. Fadi dit :

    Bonjour,
    Aujourd’hui à Lozere, le rer de 7h58 est annulé sans raison puis 3 trains passent sans s’arrêter ( apparemment ils ont refusé). En période de Covid c’est assez surprenant. Et énervant quand on se dépêche alors qu’on aurait pu rester 10 mn de plus avec ses enfants.
    Et le train fui doit s’arrêter va être en retard…
    De plus l’application ratp ne met plus à jour en temps réel la circulation des trains. En effet, mon train était affiché à quai à 7h58.
    Bonne journée,
    Fadi

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog