04102019

Au quotidien

20

Que s’est-il passé ce jeudi 3 octobre sur la ligne B ?

Ce jeudi en fin de journée, un arrachement de caténaire en gare de La Plaine / Stade-de-France a très fortement perturbé la circulation de vos trains. Je vous propose de faire le point sur ce qu’il s’est passé, et sur les actions mises en œuvre pour tenter de rétablir au mieux le trafic.

À 17h59, en pleine heure de pointe, la mission EGRE55 nous informe qu’elle suspecte un arrachement caténaire au niveau de son train. Aussitôt, par mesure de précaution et afin d’identifier le problème, une coupure électrique d’urgence de l’alimentation électrique est mise en oeuvre entre les gares de Paris – Nord et Drancy sur les quatre voies.

Instantanément, ce sont 5 trains qui se retrouvent immobilisés entre ces deux gares, et privés d’alimentation électrique : ILAN57 (à mi-chemin entre Paris – Gare du Nord et La Plaine / Stade de France), SOME76 (à 600m de la gare de La Courneuve / Aubervilliers ), SOME84 (à mi-chemin entre Drancy et Le Bourget), SOME68 (en entrée de la gare souterraine de Paris – Nord), et enfin le train 121532 de la ligne K (500 mètres avant la gare de La Plaine / Stade-de-France). Les priorités des équipes mobilisées :

  • Ramener à quai ces trains, et d’abord les passagers, si la situation le permet 
  • Envoyer du personnel dans les trains immobilisés pour prendre en charge les passagers et organiser leur évacuation.

À partir de 18h35, le courant est rétabli en gare souterraine de Paris-Nord, permettant de reprendre le trafic depuis cette dernière gare vers le sud de la ligne (branches Saint-Rémy-lès-Chevreuse / Robinson), et permettant au  train SOME68 de regagner les quais, et ses passagers de descendre du train.

En parallèle, des équipes techniques sont dépêchées sur les lieux de l’incident caténaire : leur intervention permet de réduire le périmètre privé de tension électrique. À 19h05, toutes les voies sont réalimentées à l’exception de la voie 1bis où a eu lieu l’incident. Les 4 trains encore  hors quai ont donc à nouveau de la tension électrique, et sont techniquement en capacité de reprendre leur marche.

Toutefois, à 19h10, certaines portes du train SOME76 sont ouvertes par des passagers, et le conducteur émet un signal d’alerte radio pour protéger des circulations les éventuelles personnes descendues sur les voies. Le même scénario se reproduit à 19h20 avec le train SOME84, et à 19h27 avec le train ILAN57.

À partir de 19h45, des personnels (agents en gare, surveillance générale) ont rejoint les trains en pleine voie pour sécuriser le cheminement des personnes sorties des trains et réarmer les signaux d’alarme. Les trains se remettent en mouvement à partir de 20h20, et en parallèle, une circulation est envoyée entre La Plaine / Stade-de-France et Aulnay-sous-Bois à vitesse réduite (marche prudente) pour s’assurer qu’il n’y a plus personnes sur les voies avant de reprendre les circulations sur cette portion.

Néanmoins, à 21h30, un signal d’alerte radio interrompt de nouveau les circulations dans le secteur de La Plaine / Stade-de-France pendant quelques minutes : un accident de personne a eu lieu dans la gare voisine de Stade-de-France / Saint-Denis du RER D, et provoquant 15 minutes d’interruption.

Enfin, à 22h20, une nouvelle coupure d’urgence  au niveau de Paris – Nord intervient pendant quelques minutes, suite à la présence d’un individu sur le toit d’un train Eurostar : la réduction du périmètre privé de tension permet de reprendre les circulations de vos trains à 22h30.

Vous l’avez constaté : pendant toute cette période, des rotations de trains ont été organisées entre Paris – Nord et le sud de la ligne,  à une fréquence certes beaucoup plus faible que le plan de transport habituel. Des navettes ont également été mises en place entre Aulnay-sous-Bois / Aéroport Charles-de-Gaulle 2 et Aulnay-sous-Bois / Mitry-Claye. Depuis Paris, la gare d’Aulnay-sous-Bois restait joignable par le RER E et le tramway T4.

Aujourd’hui, une enquête est en cours pour identifier la cause de cet incident majeur qui a fortement perturbé la circulation de vos trains, et vos déplacements hier soir. La rame du train EGRE55 a été évacuée dans nos garages cette nuit, et les réparations de la caténaire ont été effectuées avant la pointe de ce matin. Toutefois, un léger dégât sur la voie conduit ce matin à un ralentissement des circulations à hauteur de La Plaine / Stade-de-France dans le sens Paris-Province, ne nous permettant pas d’assurer le plan de transport complet.

Pendant toute cette période, notre priorité a été de permettre à chacun, dans la mesure du possible, de pouvoir poursuivre et terminer son trajet. Nous nous sommes particulièrement attachés à assurer les dernières circulations prévues pour ne laisser personne, de nuit, sans solution, et avons tout mis en œuvre dans ce sens. Pendant cet épisode, nos agents en gare, ainsi que nos correspondants en ligne sont restés à votre disposition aussi efficacement que possible. Nous avons pleinement conscience des énormes difficultés rencontrées dans vos déplacements, et nous vous présentons nos excuses.

 

    Derniers articles du blog du RER B

    Travaux du premier semestre et de l’été 2020 : les dates

    Une anomalie à bord ? Les infos nécessaires pour vous répondre au mieux

    RER & mobilités douces : tout savoir

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • Marmotte92

      Bonjour,

      Merci pour ces explications mais je ne comprends pas pourquoi il a fallu 1h45 pour que des agents viennent aider les gens coincés dans des trains ? Si je comprends bien, les premières personnes sur les voies ont tout de même attendu 1h10 dans le train avant de descendre d’elles-mêmes… C’est admirable d’avoir tenu aussi longtemps, et pourtant on entends très souvent que le trafic est ralenti à cause de personnes sur les voies. Or, c’est toujours la même situation : des gens sont sur les voies car ils étaient coincées depuis longtemps dans un train et ne pouvaient plus attendre qu’on vienne les chercher. Pourquoi les évacuations de train ne sont pas plus rapides ?

      De plus, pourriez-vous expliquer pourquoi le trafic a été aussi ralenti sur la partie sud de la ligne, qui n’était pourtant pas impactée par la panne ? Vous semblez vous féliciter d’avoir maintenu le trafic « à une fréquence certes beaucoup plus faible », mais du point de vue des usagers, ce ralentissement est totalement incompréhensible….

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, nous comprenons totalement votre message, et nous vous renouvelons nos excuses pour ce désagrément. Pourquoi ce délai avant l’intervention des agents ? Premièrement, le problème technique doit être identifié, signalisé, localisé et la priorité est donnée, lorsque cela est possible, à l’acheminement des trains les plus proches des voies. Lorsque les trains sont immobilisés en pleine voie, ils le sont dans ce cas précis au sein de multiples faisceaux (TER, RER, Transilien, Grandes Lignes, Thalys, Eurostar…). L’accès, lorsque les agents se trouvent à plusieurs centaines de mètres, et parfois davantage, est très délicat. Enfin, évacuer la rame est une chose, organiser l’acheminement en est une autre, et il est obligatoire d’attendre, dans la mesure du possible, l’arrivée des transports de substitution.

    • Maha

      Bonjour,

      Je n’aurai qu’une question : pourquoi il a fallu 1h45 pour que les équipe en gare rejoigne les RER immobilisés par la coupure du courant ?
      Ça devrait être une priorité ! Le courant coupé, il aurait été facile d’évacuer ces RER en toute sécurité. Cela devrait être fait, tout au plus, en 1h.
      Il faut méditer la dessus de toute urgence. Sans compter que certain RER n’ont eu que trop peu d’informations.
      Sans compter que vers le sud, les Orsay et St-Rémy ont disparu pendant plus de 45 min, est-ce normal ?

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, les trains à destination du sud ont été perturbées, car ceux-ci devaient effectuer un retournement en gare, et ces retournements ont dû s’insérer dans un plan de transport déjà établi. D’autre part, l’évacuation des passagers a été effectuée dans les délais les plus restreints compte-tenu de la situation des trains (en pleine voie) et du trafic particulièrement important dans cette zone. Evidemment, l’attente a été longue et pénible pour les passagers, qui ne pouvaient que rester dans les trains impactés. Dans quel train vous trouviez vous ?

    • ngom

      Dans ces moments délicats, la diffusion d’information vers les voyageurs est très importante. Sur les quais du RER B ou je me trouvais hier soir au moment de l’incident, les hauts parleurs ne fonctionnaient pas. Ce qui est regrettable car les voyageurs n’entendaient pas les messages qui étaient transmis.

    • Osmont

      Merci pour toutes ces informations mais une fois de plus, les informations diffusées en gare ont été confuses, comme toujours on parle d’impacts sur la ligne H mais pas la k et la B. Le message diffusé sur les voies de la B nous indiquait une remise en service à partir de 21h.
      On se doute qu’il est difficile de gérer ce type d’incident mais quand on sait que l’application sncf indiquait un traffic normal et même des trains fantômes au départ. Alors là, on n’est plus à même de comprendre

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, merci de votre signalisation, des actions correctives seront apportées, et nous mettons tout en oeuvre pour y faire face au mieux lors d’un éventuel prochain épisode.

    • Aurélie tchen

      Merci pour les explications ! C’est appréciable de comprendre surtout pour les personne comme moi qui panique lorsqu’elle sont bloquées le pire et tjs le manque de communication.

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, nous avons conscience de la forte gêne occasionnée, et c’est bien normal de vous rendre des comptes sur cet incident. Bonne journée

    • ZOUZOU

      C’est marrant que vous FILTRER les messages des personnes qui ne sont aps d’accord avec vous.
      Je ne manquerais pas de diffuser mon mail que vous refuser de publier sur votre page en précisant bien que vous ne faite aucun retour pour dire le pourquoi!!!
      Bravo, très professionnel de votre part

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, vous avez tout à fait raison, votre commentaire n’a pas obtenu de réponse immédiate, et je m’en excuse. Néanmoins, je me permets de vous signaler que certains éléments de réponse se trouvent dans l’article paru au lendemain de l’incident et dans les réponses données aux commentaires reçus, particulièrement nombreux. Premièrement, je comprends totalement, pour m’être déjà trouvé dans des situations similaires, votre ressenti. D’autre part, je vous confirme que tout a été mis en oeuvre dans des circonstances telles en heure de pointe. Merci, enfin, d’avoir respecté les consignes données par le chauffeur. En revanche, si vous souhaitez souligner l’aspect « extrêmement désagréable » des agents que vous avez rencontré, je vous invite à bien vouloir nous donner davantage de précisions. En effet, et vous le comprendrez, il est impossible de généraliser un comportement à la totalité des agents mobilisés dans ces circonstances.

    • Marie9265

      Bonjour, à vous lire si l’incident a pris une telle importance ce n’est qu’à cause des voyageurs. Vos explications et votre systématique non remise en question sont tout simplement insupportables…. D’aitre part vers le sud le trafic a été complètement interrompu ( je suis rentrée en bus).

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, nous sommes une nouvelle fois désolé des problèmes rencontrés le jeudi 3 octobre. Néanmoins, nous avons simplement relaté les faits. Non, l’importance du problème n’est pas du fait des voyageurs, le point de départ est un arrachement caténaire, ce qui est l’un des pires problèmes que nous puissions rencontrer, paralysant quasi-instantanément le trafic. En revanche, souligner que, lors de la reprise du trafic, celle-ci a été ralentie par la présence de voyageurs sur les voies n’est pas en rien faire porter la responsabilité de la totalité du problème sur ceux-ci, mais ne pas en parler aurait été manquer à l’exhaustivité de l’information.

    • LeaDD

      Bonjour,
      Suite à l’interruption du trafic mon conjoint qui était dans le train SOME76 n’a pas pu prendre son transilien en direction de Limoges. Comment procéder à la demande de remboursement ? Quelle « preuve » doit-il produire.
      Merci d’avance

    • Marie9265

      Pour quelle raison avez-vous supprimémô dernier commentaire ?

    • Totox

      Bjr, en attendant tout cela reflète une nouvelle fois le manque d’investiessements accordés a l entretien du materiel. Il serait sans doute utile de reviser les allocations de budgets reduire par ex les plans de com divers qui agacent plus qu’ ils n améliorent l image de la RATP au regard des pb quotidiens rencontrés par les usagers… autre point d une maniere generale pourquoi en cas de problème ce sont toujours les dessertes orsay qui trinquent?

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, pour ce qui est des opérations de communication, lesquelles évoquez-vous ? Pour la desserte d’Orsay, je vous confirme qu’il n’y a pas de « focus » particulier sur la desserte Orsay et, dans la mesure du possible, les mesures de régulation nécessaires sont choisies en fonction de la possibilité de rendre le trafic le plus fluide et le plus robuste possible à court terme. Par ailleurs, la branche St-Rémy étant beaucoup plus longues que celle de Robinson (comptant également beaucoup plus de gares et de passagers), celle-ci peut faire l’objet de mesures de régulation plus fréquentes.

    • Jozofi51

      Jeudi 3 octobre….
      Et depuis lundi 7 octobre des problèmes récurrents toute la semaine matin comme soir. Et sans aucune annonce de faite ni d’alerte sur l’application.
      Enceinte du 3eme trimestre cela m’arrangerai de savoir ce qu’il en ai avant de me rendre au travail c’est usant.
      Assumez quand il y a des problèmes, arrêtez de vous cacher dans les gares et communiquez.

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour, nous sommes navrés pour les désagréments causés. Afin d’améliorer notre service en gare, n’hésitez pas à nous donner davantage de précision sur les incidents rencontrés (gare, heure, nom du train éventuellement) afin que nous puissions tout mettre en oeuvre.