05102018

La ligne et vous

11

Tchat avec Denis Masure, Directeur de la ligne B unifiée

Relisez l'intégralité des échanges avec Denis Masure.

 

16:51 Christophe
Bonjour à tous !
Merci de nous rejoindre sur ce tchat avec Denis Masure, qui va bientôt commencer… A vos claviers 🙂

 

17:01 Denis Masure
Bonjour à toutes et à tous,
Je suis heureux de vous retrouver ce soir pour échanger directement avec vous à l’occasion de ce tchat.
Nous allons connaître dans les prochains jours et les prochaines semaines une intense séquence de travaux sur le RER B. Ces travaux auront des impacts importants sur vos déplacements et il nous semblait important de pouvoir répondre à vos questions à ce sujet.
L’actualité du RER B ne se limitant pas aux travaux, je vous propose, dans un second temps, de répondre à des questions plus générales sur le fonctionnement du RER B, l’exploitation ferroviaire et l’information voyageurs.
Nous avons déjà reçu en amont de ce tchat un nombre important de questions, que vous remercie d’avoir pris le temps de nous poser.
Allons-y !

 

17:02 Commentaire de la part de Manon
Ca va être trop galère de se deplacer samedi 20 octobre ! Comment je vais faire 🙁

17:04 Denis Masure
Effectivement, il faut avouer que la nature des travaux (fermeture de la zone de Gare du Nord pour basculer la technologie de signalisation) a des conséquences vraiment très lourdes : à partir de 8h30 le 20/10, les impacts seront conséquents puisqu’aucun train ne circulera entre Châtelet – Les Halles et Le Bourget. D’où le fait que nous vous conseillons de reporter vos déplacements, dans la mesure du possible bien sûr.

 

17:04 Denis Masure
Toutefois, si cela vous est impossible, vous trouverez ici les informations de substitution : https://www.rerb-leblog.fr/….

 

17:06 Denis Masure
Je suis conscient que les temps de parcours seront parfois très allongés et que vous serez obligés de changer parfois plusieurs fois de mode de transport. On a mis en place de grosses ressources pour vous accompagner au mieux, directement sur le terrain dans tous les sites « stratégiques » (Châtelet Lers Halles, Gare du Nord, Bobigny, Le Raincy, Aulnay, Le Bourget, Aéroports CDG 1 et CDG2…).Le RER B n’est d’ailleurs pas la seule ligne impactée : sont aussi concernés toute la journée : le RER D, la ligne H et la ligne K , mais aussi, en soirée à partir de 20h, les grandes lignes et liaisons internationales (Eurostar, Thalys). Au final, ce seront 1 100 « gilets rouges » SNCF et 130 « gilets verts » RATP qui seront déployés sur l’ensemble des gares.

 

17:08 Denis Masure
Je profite de votre question pour insister en quelques mots sur l’importance de ces travaux du 20, embêtants pour vous comme on vient de le souligner. Ils concernent un poste de signalisation crucial car il voit passer près de 1 000 trains (B et D) par jour, rien qu’au niveau de la gare souterraine .
C’est d’ailleurs le dernier poste de signalisation à basculer parmi tous ceux de la partie Nord du RERB. (Les précédentes migrations ont eu lieu en mars et août 2017).

 

17:08 Commentaire de la part de Isabelle
Concrètement, le 20 octobre, comment je fais pour aller prendre mon avion à CDG2 ? Je partirai de Gare du Nord et je dois être à l’aéroport vers 16h.

17:09 Denis Masure
Bonjour Isabelle, en prenant un peu de marge, nous vous conseillons de partir de Gare du Nord à 14h30. Prenez le métro 5 jusqu’à Bobigny-Pablo Picasso (25min), puis le bus 93 jusqu’à jusqu’à CDG1 (40 min) puis le RER B ou le CDG Val (5min).

 

17:11 Commentaire de la part de mad_penguin
Pourquoi les grandes lignes ne sont affectées qu’à partir de 20h alors que les transports du quotidien le sont toute la journée ? Les banlieusards ont-ils moins de valeur que les voyageurs des grandes lignes ? Ou y a-t-il une réelle raison technique à cette différence de traitement ?

17:12 Denis Masure
Le poste qui sera changé le 20 est le poste des lignes banlieue. C’est un faisceau de voies indépendant du réseau grandes lignes, même s’il y est relié. C’est pour cela que jusqu’à 20h le réseau grandes lignes n’est pas touché, mais une phase du chantier nécessite de travailler sur les raccordements entre ces lignes et les voies de banlieue, d’où l’élargissement de l’interruption à l’ensemble de la Gare du Nord, Grandes lignes inclues.

 

17:13 Commentaire de la part de Sabrina
Pourquoi avoir choisi une date de départ en vacances ?! Il y a 51 autres samedis dans l’année, vous le faites exprès c’est pas possible…

17:16 Denis Masure
Les travaux du 20 devaient se dérouler à la base le 21 juillet dernier. Ils ont été repoussés pour effectuer des actions préparatoires à leur bon déroulement et permettre de réaliser ce chantiers dans les meilleures conditions possibles. Après, plus précisément sur votre question : pourquoi lors d’un week-end de départ en vacances ? C’est que justement c’est le démarrage d’une période de trafic moindre, et nous savions que nous aurions besoin d’adaptations pendant 2 semaines.

 

17:17 Commentaire de la part de AngeLigneB
Bonjour , pourquoi une communication aussi tardive sur l’allègement du plan de transport pour les deux prochaines semaines ? Il n’y aucunes informations sur la partie nord de la ligne.

17:17 Commentaire de la part de mad_penguin
Pourquoi aucune communication sur l’offre réduite aux heures de pointe entre le 20/10 et le 04/11 ? Cette réduction n’est mentionnée qu’en fin de l’article sur le blog et nulle-part en gare.

17:19 Denis Masure
C’est vrai, nous avons surtout communiqué sur les interruptions de trafic, que ce soit le 20/10 ou sur la période du 1er au 4 novembre 2018, car c’est là que les impacts sont de loin les plus importants sur vos déplacements.
Il faut dans les jours qui suivent une période de prise en main, ou de « rodage » du nouveau système d’aiguillage de Gare du Nord : nous allons donc appliquer du 22/10 au 26/10 et du 29/10 au 31/10 une offre légèrement réduite correspondant à 80% des circulation en pointes et 75% en heures creuses.

 

17:20 Denis Masure
Comme je l’expliquais à la question précédente, c’est pour tenir compte de cette contrainte de diminution de l’offre que la date du 20/10 a été retenue (vous êtes moins nombreux à circuler pendant les vacances scolaires).

 

17:22 Denis Masure
Pour revenir sur l’info elle-même : la séquence travaux devant nous, durant la Toussaint, est tellement dense que nous avons dû faire des choix pour ne pas vous perdre en route, et donc communiquer par étapes à cause du nombre important d’informations à transmettre.

 

17:23 Commentaire de la part de Nialie
Pourquoi communiquez-vous toujours le jour de leur mise en place les changements d’horaire ?

17:24 Denis Masure
Les horaires sont en général disponibles sur le blog, sur les sites des 2 entreprises plusieurs semaines avant les dates d’application, puis affichés en gare pour le jour J. Il nous est par contre parfois arrivé de devoir changer les horaires en « dernière minute » suite à des travaux inopinés. Il peut arriver aussi (je ne dis pas que c’est le cas que vous avez en tête), comme je viens de le dire, qu’une info soit publiée, mais que vous ne l’ayez pas vue parce qu’il y a beaucoup de travaux dans la période actuelle.

 

17:28 Denis Masure
Néanmoins, une fois dit cela, je reconnais que nous pouvons toujours faire mieux pour communiquer encore plus en amont et vous permettre d’anticiper autant que possible les futures plages travaux sur le RER B. Je voulais donc profiter de cette occasion pour vous annoncer que nous venons de mettre en place ce jour une nouvelle rubrique dédiée aux travaux sur l’ensemble de la ligne B sur notre blog www.rerb-leblog.fr . Le but de cette page est de vous permettre de consulter plusieurs mois à l’avance les travaux prévus sur la ligne et leurs impacts sur vos déplacements. Dès que nous avons les horaires appliqués, ils se retrouveront là également (mais vous avez quand même un endroit de référence, dès maintenant, où tous les travaux sur lesquels nous disposons d’une information sont compilés, avec le degré de détail disponible à ce jour).

 

17:28 Denis Masure
Elle se trouve ici :

 

17:28 Denis Masure
https://www.rerb-leblog.fr/…

 

17:29 Christophe
Et nous y reviendrons dans les jours à venir sur le blog : je vous expliquerai en détail ce que vous retrouverez sur cette page et comment elle est conçue.

 

17:29 Christophe
Elle ressemble à ça 🙂 :

 

17:30 Commentaire de la part de Clémentine Jct
Bonjour, dois-je comprendre qu’il n’y aura pas de RER B jusqu’à gare du Nord ? Si non, y en aura-t-il au moins jusqu’à Châtelet ou Denfert Rochereau ?

17:31 Denis Masure
La circulation des trains sera assurée sur tout le Sud de la ligne jusqu’à Châtelet les Halles inclus (Châtelet sera donc de fait le terminus). A partir de Châtelet il faudra prendre les correspondances, notamment le métro 4.

 

17:32 Commentaire de la part de Nialie
Ma question concernait l’affichage des horaires en gare. La majorité des voyageurs ne consultent pas votre blog et encore moins Twitter et les sites web des deux transporteurs.

17:34 Denis Masure
La logique d’affichage qui nous est demandée par Ile de France Mobilités, c’est de mettre les horaires en vigueur le jour J. Par ailleurs, il faut aussi éviter d’avoir des dizaines d’affiche, dont on sait qu’elles seront très peu lues. C’est pour cela justement que l’on essaie de développer des moyens en ligne spécifiquement pour ce côté anticipation des futurs travaux.

 

17:35 Commentaire de la part de mad_penguin
Une suggestion concernant la page travaux : en plus de filtrer par date, pouvoir également filtrer (à la place ou en plus) par trajet, afin de concentrer la vue sur les travaux impactant son trajet.

17:36 Christophe
Merci pour votre retour (vous avez été rapide !) En effet le but est bien d’en discuter ensemble sur le blog, pour faire évoluer cette page dans le futur. C’est pour ça que je ferai un billet consacré spécifiquement à cette nouvelle rubrique : pour qu’on en parle

 

17:38 Denis Masure
Je vais prendre si vous le voulez bien quelques questions aussi sur les travaux du 1er au 4 novembre que plusieurs d’entre vous ont abordés. Certes ils sont dans 15 jours, mais ça arrive vite, et ils vont durablement compliquer vos conditions de circulation : ils dureront 4 jours durant lesquels aucun train ne circulera entre Les Baconnets et Massy Palaiseau.

 

17:38 Commentaire de la part de Aurélie
Pourquoi a-t-il été décidé que les bus de substitution du 1-4 novembre ne déserviraient pas Massy-Verrière en journée ne laissant que le rerC dont la fréquence est faible (1 toutes les 30 minutes) et le trajet bien plus long (45 minutes pour St Michel) et dont le quai vers Paris n’est pas accessibles aux pmr contrairement au quai du B?

17:39 Denis Masure
Le scénario des bus de substitution a été construit en lien avec IDF Mobilités. C’est vrai, il ne prévoit pas de bus desservant Massy-Verrières parce qu’il serait impossible d’absorber tout le flux de voyageurs des RER. Etant donné l’ampleur de cette interruption il sera « plus confortable » d’emprunter le RERC jusqu’à 22h. A partir de 22h par contre des bus desserviront bien la gare de Massy-Verrière.

 

17:40 Commentaire de la part de Pascal
Vous allez encore nous obliger à prendre le RERC de Massy à St-Michel c’est bien ça ?? Ils sont au courant au moins vos collègues du RERC ??

17:42 Denis Masure
Tous les voyageurs au sud de Massy Palaiseau devront effectivement prendre le RER C de Massy Palaiseau à Saint-Michel Notre Dame durant cette période (notamment le vendredi 2 novembre qui est un jour ouvrable). Cela a été bien sûr construit avec IdF Mobilités et avec nos correspondants du RER C : ils sont bien au courant !

 

17:43 Denis Masure
Contrairement à l’année dernière le contexte cette fois-ci est plus favorable car en novembre 2017, durant la coupure, des travaux étaient réalisés parallèlement sur le RER C, entraînant quelques suppressions de trains et engendrant une saturation forte sur cette ligne notamment en heure de pointe de soirée.

 

17:44 Denis Masure
J’en profite, même si je n’ai pas eu de demande de précision là-dessus pour l’instant dans le tchat, pour rappeler un point important :
les samedi 3 et dimanche 4, le RER B sera également totalement interrompu au nord de La Plaine Stade de France et plusieurs lignes de bus de substitution seront mises en place depuis la gare de La Plaine Stade de France pour vous rendre dans vos destinations plus au nord, notamment l’aéroport.

 

17:45 Commentaire de la part de Reinette
Pourquoi ne pas faire ça la nuit ? Nous sommes en galère 7 jours sur 7, des trains surchargés, des malaises voyageurs, des colis, des grèves (dont d’ailleurs j’attends toujours mon remboursement) et vous nous rajouter cette grosse difficulté sur plusieurs jours ? J’ai un scoop pour vous : tout le monde n’est pas en vacances pendant la Toussaint ! Je plains les touristes qui vont arriver.

17:45 Commentaire de la part de Nialie
Pourquoi ne pouvez-vous pas faire vos travaux la nuit ?

17:45 Commentaire de la part de ayast
quand auront lieu ces travaux sur le RER B : j’epère que ce sera la nuit et non pas en journée sinon ce sera la grande pagaille

17:49 Denis Masure
On fait bien les travaux la nuit et même quasiment toutes les nuits sont dédiées à de très nombreux chantiers sur le RER B. Parfois, on ne peut simplement pas se contenter de la nuit, le laps de temps est trop court : il faut savoir que les trains utilisent nos voies dès 4h45 et jusqu’à 1h30 le lendemain .Certains chantiers nécessitent un temps de réalisation plus long. Derrière, comme l’ont souligné plusieurs d’entre vous ici même dans le tchat, l’enjeu est de vous prévenir aussi longtemps à l’avance que possible pour ces journées particulièrement difficiles. C’est là-dessus qu’on essaie de toujours progresser.

 

17:51 Commentaire de la part de Nialie
Pourquoi y a-t-il parfois une fin tardive de chantier ?

17:51 Commentaire de la part de Nanou
Quelles sont les mesures mises en place pour que les travaux à venir n’impactent pas le trafic comme cela a été le cas récemment avec les « fins tardives de chantier » qui nous ont fait vivre des trajets d’enfer?

17:52 Commentaire de la part de Karim S
Comment se fait il qu’il y ai quasi systématiquement des retards de livraison de chantier de nuit ? Ces chantiers sont ils sous traités ? Pourquoi la situation n’est pas réglé, on a l’impression que les problèmes se répètent chaque fois mais que rien n’est fait.

17:53 Commentaire de la part de cedric2
Bonjour, en moins de 1 mois ( 24 Septembre & 8 octobre ) des travaux de week-end on eu des impacts très fort sur la journée du lundi. Qu’allez vous mettre en place pour ne pas que cela se reproduise ?

17:53 Denis Masure
Tout est fait pour que chaque jour, les travaux soient restitués aux heures prévues. Malheureusement, parfois et malgré la mobilisation des équipes sur le terrain sur des travaux lourds et complexes, dans des conditions très contraintes en délais (4h max de travail effectif par nuit), un aléa imprévisible survient et chamboule le planning. Nous devons alors nous adapter en conséquence et tout faire pour qu’il y ait le moins d’impact possible sur le trafic.
Je voudrais souligner néanmoins que chaque incident est ensuite analysé avec les services techniques afin de trouver des actions à mettre en place pour que ça ne se reproduise plus.

 

17:56 Denis Masure
Les exemples du 25 septembre et du 8 octobre nous ont rappelé la difficulté potentielle que représente le parfait achèvement des chantiers de nuit, il y a d’ailleurs plusieurs questions que je voulais prendre sur ce point aussi :

 

17:57 Commentaire de la part de mad_penguin
Comment expliquez-vous le décalage entre le ton et le contenu de l’article sur la gestion de l’incident du 25/09 et le vécu des usagers exposé tant sur Twitter que dans les commentaires ayant passés la censure de Christophe ?

17:58 Commentaire de la part de Jeannot91
Bonsoir Par rapport à l’incident du 25 septembre 2018, comment interprétez-vous le décalage entre l’article très positif et les retours du terrain très négatifs de la part des voyageurs? Plus de 3 heures pour rentrer chez moi, au lien de 45 minutes

18:00 Denis Masure
L’article sur la gestion de l’incident du 25 septembre décrit le déroulement de l’incident et les moyens mis en place par la RATP pour chercher à en compenser les impacts : le but de Christophe dans ce type d’article ce n’est pas d’être positif ou négatif c’est d’essayer de faire comprendre comment ça s’est passé, avec les éléments glanés auprès des collègues.

 

18:01 Denis Masure
Nous sommes tous ici tout à fait conscients que malgré les bus mis en place et les itinéraires en mode ferré pour contourner la zone interrompue, la situation a été très compliquée pour plusieurs dizaines de milliers de nos voyageurs, avec des temps de parcours très allongés et des conditions de transport très dégradées. C’est ce que vous pointez. Soyons réalistes, il est impossible de remplacer au pied levé la capacité d’un mode de transport aussi capacitaire que le RER B par des bus, d’autant plus en heure de pointe.

 

18:02 Commentaire de la part de Nialie
Pourquoi ne mettez-vous pas en place suffisamment de bus de substitution en cas d’interruption du trafic aux heures de pointe ?

18:06 Denis Masure
Vous évoquez ici les bus à mettre en place lors d’une interruption inopinée en pleine pointe, comme cela est arrivé le 25 septembre dernier. Dans cette situation, heureusement très rare notamment dans le tronçon central, nous avons pu mettre en place une ligne de bus de substitution dédiée entre Denfert Rochereau et Croix de Berny, avec 25 bus qui ont pu être mis dans le délai le plus court possible et au maximum des capacités du moment compte tenu de nos moyens humains et de l’état de la circulation (nous étions alors en pleine heure de pointe pour les bus aussi).

 

18:07 Denis Masure
Des renforts de bus des lignes existantes ont également été mis en place au maximum des disponibilités des centres bus qui eux aussi étaient en heure de pointe. La décision de prélever des bus sur les lignes régulières est prise par la Permanence Générale lorsque la durée de l’interruption est confirmée comme longue. Ensuite il y a un délai matériel d’acheminement des bus en provenance des différents Centres bus du secteur. Cette arrivée est forcément progressive.
J’en suis tout à fait conscient, je le disais plus haut : des bus, même en nombre substantiel, ne suffisent pas à combler la capacité d’un ou plusieurs trains (il faut plus de 20 bus pour compenser la charge d’un seul train du RER B – dit autrement il aurait fallu 400 bus par heure sur la D920 pour prendre en charge les flux de pointe du RER B, ce qui est strictement irréalisable). C’est pour cette raison que nous vous avons orientés vers différentes solutions en privilégiant les modes « lourds/capacitaires » tels que le RERC, les lignes 4, 8 et 13 du métro ou encore le RER D.

 

18:09 Denis Masure
On s’éloigne des travaux car il y a beaucoup de questions sur d’autres sujets actuellement, notamment sur l’incident du transformateur de Drancy :

 

18:09 Commentaire de la part de Jeannot91
Re re bonsoir Pour quelle raison vous ne communiquez plus du tout sur la mise en service du nouveau transformateur de Drancy? Elle était prévue en septembre 2018, et depuis plus rien…

18:10 Commentaire de la part de Jeannot91
Bonsoir Par rapport à l’incendie du premier transformateur de Drancy, qui est responsable de son incendie? Pourquoi, encore une fois, ce silence complet sur ce qui devait améliorer la réalité du RER B?

18:10 Commentaire de la part de Test
Est ce que le transformateur de Drancy a été changé suite à son incendie ? Et quel est le coût de ce changement de transformateur ?

18:12 Denis Masure
D’abord une première précision sur la cause de l’incident lui-même : l’enquête technique menée par SNCF Réseau suite à l’incendie du 9 février a conclu quant à la responsabilité : une erreur de l’entreprise de montage sous-traitante du fabricant.

 

18:14 Denis Masure
Parallèlement, les travaux se poursuivent pour fiabiliser l’alimentation, c’est-à-dire fournir une alimentation de secours, aussi puissante, pour rendre tout éventuel incident ou avarie transparents pour l’exploitation du RER B. La date de mise en service de cette seconde tranche n’est pas tout à fait arrêtée mais est prévue dans le courant du mois de mars 2019.

 

18:15 Denis Masure
Si, d’ici mars 2019, un nouvel incident venait à mettre hors service la sous-station de Drancy, le secours sera alors assuré par la sous-station de REVEST (la sous-station qui alimente Gare du Nord), dont la puissance est renforcée en bout de ligne par un survolteur situé au Parc des Expositions. Ces installations suffisent à maintenir le plan de transport du RER et font l’objet de maintenance approfondie et d’une surveillance renforcée qui sera maintenue jusqu’à mars 2019.

 

18:16 Denis Masure
(C’était peut-être un peu technique pour certains d’entre vous, mais je dois dire qu’il y avait plusieurs demandes d’explications sur ce sujet du transformateur de Drancy ! J’espère que nous ne vous avons pas perdus…)

 

18:17 Commentaire de la part de Flopinpon
Il y a des gros travaux en 2019 pour le premier trimestre quand comptez-vous nous informer ? La plupart du temps vous sortez l’inforlation Un mois avant..

18:18 Denis Masure
Justement, c’est notamment pour répondre à des questions comme la vôtre que la nouvelle page installée aujourd’hui sur le blog est en ligne. Vous y verrez des travaux renseignés jusqu’en avril 2019 (pour l’instant). Notez qu’il y a bien sûr moins de détails 6 mois à l’avance qu’à quelques semaines de l’échéance (je pense au plan de transport exact en particulier).

 

18:18 Denis Masure
https://www.rerb-leblog.fr/…

 

18:20 Commentaire de la part de Buggitt
Bonjour Denis. Est-ce possible d’augmenter le budget des travaux sur la ligne B, en paramétrant un tarif d’abonnement proportionnel aux moyens des usagers? Je paierais volontiers un peu plus si cela permet d’avoir une rénovation à la hauteur des attentes des usagers?

18:23 Denis Masure
La tarification est une compétence d’IDFM, notre autorité organisatrice. Mais au-delà de la seule question du tarif, votre remarque est intéressante. Sachez qu’en réalité, d’ici 2025, ce ne seront pas forcément les moyens financiers qui vont nous limiter. Tous les acteurs en présence (Etat, Région, SGP, SNCF Réseau, Transilien et RATP) se mobilisent effectivement, sous l’égide d’IDF Mobilités pour rénover le RER B. Le vrai sujet, c’est plutôt la capacité à mener de front tous les travaux, tout en limitant l’impact sur l’exploitation quotidienne du RER B.

 

18:24 Commentaire de la part de Buggitt
Bonjour. Les travaux d’aménagement du quai n°3 de Denfert Rochereau auront-ils un impact sur la circulation des trains, le temps de leur réalisation?

18:25 Denis Masure
Les travaux d’aménagement du quai 3 sont terminés (dans les délais prévus, d’ailleurs). Ce quai est opérationnel pour les départs en cas de situation perturbée depuis le 1er octobre.

 

18:25 Commentaire de la part de Rémy
Bonjour Mr Masure, merci pour l’amélioration (relative) du trafic en 2018 après une année noire en 2017. Continuons les efforts tous ensemble. Pourriez-vous nous confirmer que le quai 3 à Denfert permettra de faire circuler les RER B au Sud de la ligne de façon plus autonome, en particulier lors de perturbations au nord? Serait-il également possible de communiquer et d’expliquer des décisions de régulation en temps-réel? Enfin serait-il possible de créer un réseau social basé sur le signalement d’incidents par les utilisateurs, ‘à la Waze’. Cela profiterait à tout le monde.

18:26 Denis Masure
Je vous le confirme oui : l’intérêt d’avoir mis en service l’escalier entre le Quai 1 et le Quai 3 en gare de Denfert Rochereau est de pouvoir, lors de situations très perturbées, faire partir depuis cette gare des trains supplémentaires (donc « autonomes » comme vous dites) à destination du Sud, lorsque le débit est réduit en provenance de la partie Nord de la ligne.

 

18:28 Denis Masure
Par exemple nous avons beaucoup utilisé ce quai le lundi 8 octobre, que l’on évoquait tout à l’heure, pour faire partir des trains supplémentaires. Ce jour là, nous avons pu procéder à 7 départs, qui ont permis à plusieurs centaines de voyageurs de rentrer chez eux de manière bien plus confortable.

 

18:30 Commentaire de la part de Buggitt
Bonjour. Serait-il envisageable de profiter des travaux pour supprimer définitivement le système des trains courts? Le seul problème serait alors l’insécurité au sein de rames quasi vides à des heures tardives, bien que je pense que ce problème ne se poserait plus au vu de la quantité de voyageurs à toute heure. Et l’avantage de pouvoir rénover plus de rames en faisant circuler les trains courts semble inexistant puisque le nombre de pannes ne change pas.

18:31 Denis Masure
La composition des trains (trains courts / trains longs) est décidée par IdF Mobilités. Ce que je peux dire, c’est que compte tenu des remontées des voyageurs comme de nos agents, et de nos constats sur le terrain, une discussion est en cours avec IDFM pour maintenir une offre en « composition double » jusqu’à la fin du service sur les jours les plus chargés. A suivre…

 

18:33 Denis Masure
Il me reste une demi-heure je vais reprendre des sujets parfois déjà abordés dans de précédents tchats ou des réponses de Christophe, mais qui reviennent encore souvent et sur lesquels on peut s’appesantir un peu ensemble :

 

18:34 Commentaire de la part de Jeannot91
Bonsoir Pour quelle raison vous ne publiez aucune statistique sur les annulations de missions, les délestages, les transformations/reprises de missions en court de route? Ces évènements sont une réalité de la ligne, ne vous en déplaise

18:38 Denis Masure
Les mesures de régulation sont là précisément pour résorber les retards. Le débat n’est pas le nombre d’interventions de la régulation mais l’intérêt de ces interventions, à votre bénéfice justement.

 

18:39 Denis Masure
Dès qu’un incident peut avoir des conséquences durables sur la fluidité du trafic, notamment lors des heures de pointe, les équipes du CCU sont amenées à devoir prendre des mesures de régulation pour limiter la propagation des retards et assurer un retour à la normale le plus rapide possible.
Une mesure de régulation est toujours prise pour améliorer la situation globale de la ligne.

 

18:39 Denis Masure
La suppression partielle d’un train par exemple avec un terminus Denfert Rochereau va toucher durement ce train mais bénéficiera aux 20 ou 30 trains suivants qui vont tous récupérer 3 minutes de retard.

 

18:41 Denis Masure
C’est plus parlant avec un exemple : lorsqu’un incident fait surstationner un train 15 minutes sur le tronçon central en heure de pointe, compte tenu de la marge très réduite entre 2 trains, il faudrait 30 trains, soit 1h30, pour que le retard se résorbe. Mais c’est une vision très optimiste. En réalité, même sans autre incident, la ligne ne parvient pas réellement à récupérer le retard tant qu’on est en heures de pointe avec 20 trains par heure. Pour éviter que tous les voyageurs situés en aval de l’incident ne prennent tous 15 minutes de retard eux aussi, nous appliquons les mesures efficaces pour un retour à la normale le plus rapide possible.

 

18:41 Denis Masure
Dans l’exemple d’un incident qui a bloqué un train disons entre Denfert Rochereau et Saint-Michel, nous pouvons dès lors :
– en mesure rapide : admettre un train en terminus à Denfert Rochereau (pour mémoire 30% en moyenne des voyageurs descendent à Denfert Rochereau) ;

– dans un second temps : supprimer un ou plusieurs trains provenant de Massy en faisant reprendre ses arrêts par les trains en provenance d’Orsay et de Saint-Rémy, et modifier le train provenant de Robinson en le prolongeant de La Plaine à Mitry.

– en cas de situation très dégradée, notamment si le bouchon ne se résorbe pas ou si le quai 3 à Denfert est déjà occupé, alors nous procédons à un train terminus à Laplace.

 

18:42 Denis Masure
Et vous êtes nombreux à nous faire part de votre grande insatisfaction lorsque nous procédons à ce terminus à Laplace. Comme vous l’avez compris, nous ne prenons jamais cette mesure de gaieté de coeur et nous mesurons les conséquences sur votre confort. Nous avons mené cet été une analyse sur les impacts de cette mesure de régulation en fonction de l’heure et nous avons conclu qu’à partir de 08h15, il n’est plus possible pour les voyageurs du train terminus de se reporter sur le train suivant. Nous avons donc demandé à nos équipes au CCU de ne plus faire de tels terminus entre 08h15 et 08h45 sauf en cas d’impossibilité avérée (quai 3 Denfert occupé et risque d’avoir des trains bloqués en dehors des quais).

 

18:45 Commentaire de la part de Jeannot91
Bonsoir Pour quelle raison la formule du calcul de la ponctualité du tronçon central n’est pas publié? Vous en avez appelé à Mr Cédric Villani pour qu’il vienne le valider Serions-nous trop idiots pour comprendre cette formule?

18:46 Denis Masure
Christophe a publié en juin 2017 un article complet sur le sujet du calcul de ponctualité (https://www.rerb-leblog.fr/…). Il ne précisait pas en effet les modalités du calcul de ponctualité par branche ou du tronçon central. Ces chiffres sont à commenter avec précaution car le mode de calcul n’est pas évident. La ponctualité par zone s’entend comme la ponctualité des voyageurs qui descendent du train dans les gares de la zone. Pour faire simple, la ponctualité de la branche Robinson est celle des voyages en RER B dont les gares de destination sont Sceaux, Fontenay-aux-Roses et Robinson. Compte tenu des mouvements dits pendulaires (majorité de voyages vers Paris le matin, et majorité de voyages depuis Paris le soir), l’effet de la pointe du soir, qui concentre les voyages où les clients descendent dans ces gares, est prépondérant dans la ponctualité de la branche de Robinson.
La ponctualité du tronçon central est donc logiquement celle de tous les voyages dont la gare de destination est comprise entre Bourg-la-Reine et Gare du Nord. Cet ensemble est donc très important dans le chiffre global de ligne, qui, rappelons le, agglomère l’ensemble des voyages sur l’ensemble du RER B.
(Pour le calcul lui-même, laissons M. Villani tranquille : ce mode de calcul est déjà audité par IdF Mobilités.)

 

18:47 Commentaire de la part de Nialie
Pourquoi vous faut-il beaucoup de temps pour rétablir le trafic suite à un incident ?

18:49 Denis Masure
Parce que chaque incident a ses propres caractéristiques (l’heure à laquelle il se déroule, la gare où il se trouve…). Par exemple si un train à destination de l’aéroport Roissy CDG stationne plus longtemps que prévu alors qu’il se situe à Bagneux, il crée un « trou » sans train qui a pour conséquence un afflux supérieur de voyageurs dans les gares devant lui. Ce trou ne sera en général pas immédiatement résorbé, le temps nécessaire à ce train pour qu’il arrive à sa destination.
L’objectif des mesures de régulation est alors d’éviter une propagation trop importante et longue des retards.
Il faut bien voir que chaque jour, des incidents sont gérés sans pour autant que le voyageur s’en aperçoive obligatoirement, conséquence d’une gestion rapide de cet incident avec des mesures efficaces.

 

18:50 Commentaire de la part de Nialie
Pourquoi en situation perturbée deux trains en direction de Robinson se suivent avec deux minutes d’intervalle ?

18:52 Denis Masure
Quand l’incident a conduit à un retard sur la branche de Roissy, et que seuls les trains de la branche Mitry « descendent », il peut alors y avoir deux Robinson à la suite, les deux Robinson provenant tous les deux de Mitry. En cas de retard d’un train Robinson, il est parfois très proche du Robinson suivant. Les équipes en charge du suivi ont alors le choix soit de supprimer un des deux trains, soit des les faire rouler mais « proches ».

Compte tenu du fort besoin de places (car nous sommes conscients que le RER B est très chargé) c’est souvent la première solution qui est choisie. Et alors deux Robinson peuvent se retrouver « à la suite ».

 

18:53 Commentaire de la part de mad_penguin
Pourquoi des régulations quotidiennes alors qu’aucun incident n’est officiellement annoncé ? Faut-il comprendre que l’offre contractuelle n’est pas tenable pour l’infrastructure et le matériel ? Si tel est le cas, pourquoi proposer sur le papier une offre alors que vous savez qu’elle ne sera pas tenu ?

18:53 Commentaire de la part de Luce
Pourquoi ne faites vous pas une information à tous en cas d’incident? Au lieu de repondre tweet par tweet aux demandes? Ce soir aucun Train vers le Sud. Mon mari bloqué m’appelle et n’a aucune info en gare. Et c’est en fouillant sur twitter que je vois 12 tweets de réponse sur une bagarre sur KUBY90. Pourquoi pas d’infos sur les écrans? Et pas de tweet général? Pourquoi ne donner l’info à ceux qui la demandent un par un????

18:55 Denis Masure
Vous posez une question complexe ! Plusieurs éléments de réponse : nous ne communiquons pas sur tous les incidents en ligne, c’est un fait. Mais ce n’est pas pour « cacher » des informations : en réalité il y a très souvent plusieurs incidents simultanément et l’état du trafic est la résultante de la gestion de plusieurs incidents concomitants. Notre communication étant globale (ratp.fr / transilien.com / fil Twitter @RERB), nous faisons le choix d’informer sur les incidents significatifs.

 

18:58 Denis Masure
Il arrive parfois que nous prenions des mesures pour un train seulement. Dans ce cas, l’enjeu est plus local et ce sont les agents de sonorisation des quais qui doivent prendre le relai pour expliquer sur place la situation.

Nous ne voulons pas qu’il y ait plusieurs dizaines d’alertes par jour. Pourquoi ? Parce que sinon lors d’une journée perturbée vous recevriez jusqu’à 15-20 alertes, qui pour la plupart ne vous concernent pas. C’est notre responsabilité de faire le tri : la majorité des voyageurs attendent une info ciblée, adaptée. (C’est un peu la même raison pour laquelle pas grand’ monde ne regarde nos affiches si elles sont trop nombreuses.)

 

18:59 Denis Masure
Sur l’autre partie de la question de mad_penguin : l’offre contractuelle, définie par IDFM, est bien adaptée à l’infrastructure et au matériel. Pour preuve, nous avons réalisé du 1er au 21 septembre d’excellents résultats. Le RER B est cependant confronté à un problème de saturation grandissante de la ligne et, lors des heures de pointe, le moindre incident peut rapidement prendre des proportions importantes du fait de la très forte fréquentation de la ligne. Nous devons donc tout faire pour prévenir les incidents (maintenance patrimoniale de l’infrastructure et des trains) et les gérer toujours plus vite s’ils surviennent.

 

19:00 Commentaire de la part de Nialie
Pourquoi en situation perturbée les trains terminus Orsay Ville sont systématiquement supprimés ?

19:10 Denis Masure
En situation perturbée, si il n’est pas possible sur une portion de voie de faire passer les 20 trains prévus, alors un allègement doit être mis en place. Sans cela il y aurait un « bouchon » et tous les trains à la queue leu-leu rouleraient très lentement. Au sud de la ligne il y a 4 types de missions : des missions St Rémy, Orsay, Massy et Robinson.

Si un St Rémy est supprimé : les clients concernés doivent attendre 12 minutes de plus le train suivant. Nous l’évitons le plus possible.

Si un Robinson est supprimé, les clients concernés doivent eux-aussi attendre 12 minutes sans desserte.

Les trains qui sont supprimés sont donc soit les Massy soit les Orsay, pour lesquels il est possible de proposer une solution aux clients en rajoutant des arrêts supplémentaires aux autres trains.

Si l’incident qui conduit à réduire le nombre de trains est connu très tôt (avant la pointe) ce sont les trains à destination de Massy qui seront supprimés. Les arrêts Parc de Sceaux, Massy Verrières et Fontaine Michalon seront rajoutés aux trains Orsay et St Rémy.

Si par contre l’incident intervient en cours de pointe, comme il est très difficile de « garer » les trains à destination de Massy (qui partent de Roissy, où il y a peu de voies de garages), ce sont les trains en provenance de Mitry et à destination d’Orsay qui sont « laissés au garage à Mitry ». Dans ce cas des arrêts sont rajoutés entre Massy et Orsay aux trains à destination de St Rémy. Ou bien un train est ressorti depuis Massy et les clients doivent alors faire une correspondance pour atteindre leur destination.

 

19:12 Denis Masure
Il se fait tard par rapport à l’heure prévue je voulais juste aborder un dernier point, sur les malaises voyageurs – qui sont malheureusement d’actualité puisqu’un double malaise vient d’avoir lieu sur le PAPO86 :

 

19:15 Christophe
merci Denis je voulais relayer une question de @Jeannot91 sur Twitter là-dessus :

 

19:15 Christophe
« Comparaison nombre de malaises voyageurs #RERB VS #RERD, aux Heures de Pointes et Jours Ouvrés, de 2007 à début septembre 2018 Que s’est-il passé à partir de 2012 pour le @RERB? »

 

19:16 Christophe
tweet auquel il a joint ce graphique :

 

19:19 Denis Masure
Ce message m’a interpelé à plusieurs titres : tout d’abord sur le mode de recensement des malaises et puis sur la question des malaises voyageurs en général.

Sur le sujet du recensement : vous avez recensé 34 malaises voyageurs en jours ouvrés et heures de pointe sur l’année 2018 sur le RER B. Vos statistiques se basent sur l’information voyageurs (bas d’écrans, alerting sur les applications et sur @RERB) et non sur les statistiques réelles des incidents du RER B. Il y a en réalité bien plus de malaises voyageurs (qui n’ont pas forcément tous un impact important sur la circulation des trains).

A date au 15 octobre 2018, nous recensons 228 malaises voyageurs sur le RER B, dont 130 environ durant les heures de pointe en semaine (nous prenons comme référence l’heure d’occurrence : entre 6h30 et 9h30 le matin, et entre 16h30 et 20h30 le soir). Nous en avons eu environ 250 l’année dernière. Nous communiquons en général lorsque le train est immobilisé du fait d’un signal d’alarme et que la personne en malaise à bord est inconsciente, ou refuse de bouger si elle est consciente.

A titre de comparaison, nos collègues du RER D nous ont remonté une statistique à date pour 2018 de 96 malaises (près de 200 en 2017). Vous nous interrogez sur ce qu’il s’est passé à partir de 2012. La réponse, à la vue de nos propres statistiques, est que nous avons surtout beaucoup plus communiqué qu’auparavant sur les malaises.

Nous ne communiquons que sur les malaises voyageurs avec train immobilisé car notre objectif est de vous informer des conséquences sur vos déplacements, et ce sont ces incidents qui ont des répercussions sur la circulation des trains de l’ensemble de la ligne.

Pour jouer un peu avec les chiffres, en supposant un temps moyen de parcours de 15 minutes dans le RER B par voyageur, ce qui est une moyenne raisonnable entre des trajets courts dans Paris et petite couronne, et des déplacements longs en grande couronne, et avec 900 000 voyageurs par jour, nous pouvons déduire que la statistique (arrondie) d’un malaise par jour équivaut, ramenée au temps passé individuellement dans les trains, à un malaise au bout de 25 ans passés non stop dans les trains du RERB.

Je dis cela pour prendre du recul, mais il n’en demeure pas moins que les malaises voyageurs sont un réel problème et un défi pour l’exploitant, et nous sommes tout à fait conscients des conditions de transport parfois très difficiles, notamment en situation perturbée et/ou quand il fait chaud voire très chaud. La RATP et la SNCF considèrent sur ce sujet qu’il faut agir simultanément sur deux tableaux : la prévention et l’efficacité du traitement.

Des actions seront prochainement médiatisées sur la prévention des malaises, pour inciter les voyageurs à adopter des gestes réflexes face à un malaise à proximité d’eux. D’emblée nous ne pouvons que rappeler des règles de bon sens : si vous vous sentez mal ou si vous voyez une personne à proximité qui présente des signes de faiblesse, il est utile d’agir et notamment d’inciter et aider la victime du malaise à sortir du train pour avoir de l’assistance et « prendre l’air ». Sauf en cas de danger grave et imminent pour la sécurité des voyageurs, tirer le signal d’alarme ne fait en général qu’aggraver la situation car l’immobilisation prolongée d’un train a pour conséquence le blocage complet de la ligne, et peut entraîner des sur-incidents, notamment une évacuation spontanée d’un train qui serait bloqué en tunnel, et qui va obliger l’interruption prolongée de la circulation durant plusieurs dizaines de minutes, ou encore d’autres malaises… La RATP et la SNCF travaillent étroitement avec les services de secours (pompiers, SAMU) pour que les protocoles d’intervention soient les plus efficaces à la fois dans l’intérêt des personnes victimes de malaises, mais aussi dans l’intérêt de la continuité d’exploitation.

 

19:21 Denis Masure
ouf c’était long comme explication mais c’est vraiment un sujet d’actualité quasi quotidienne de notre ligne B, et sur lequel nous nous mobilisons !

 

19:22 Denis Masure
Il est l’heure pour moi de conclure ce tchat : j’ai vu des questions que je n’ai pas pu prendre (même en répondant à une autre), en particulier sur le matériel roulant, que Christophe va récupérer pour le blog sur lequel elles seront traitées.

 

19:22 Denis Masure
Merci à ceux qui sont restés jusqu’à cette heure tardive avec moi sur ce tchat.

 

19:24 Denis Masure
J’ai conscience que vos conditions de transport ont justement été dégradées ce soir avec les 2 malaises successifs sur le PAPO86 que j’ai signalés tout à l’heure.

 

19:24 Denis Masure
Comme c’était le propos de toute la première partie du tchat, et que c’est l’info importante de la semaine, je vous rappelle les travaux à venir du samedi 20 octobre dont vous pouvez retrouver le détail ici :

 

19:25 Denis Masure
https://www.rerb-leblog.fr/…

 

19:26 Denis Masure
Et notez le dès maintenant, sauvegardez le dans vos favoris, vos marque pages etc. : une nouvelle page du blog récapitule tous les travaux des mois à venir sur le RER B : elle se trouve ici ! :

 

19:26 Denis Masure
https://www.rerb-leblog.fr/…

 

19:26 Christophe
Bonne soirée à tous et à très vite sur notre blog !

 

    Voir Les travaux à venir sur le RER B
    Derniers articles du blog du RER B

    Travaux d’Orsay : vos déplacements du 20 au 28 juillet

    Entre concerts et croisières, l’été du canal avec votre ligne B

    Une nouvelle tête pour nos échanges en ligne

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • Perree Christian

      Bonjour,

      Je souhaiterai savoir comment postuler pour travailler comme gilet vert CDI temps plein ou agent d’accueil, ne pouvant plus exercer dans mon domaine et autre métier de terrain, je suis actuellement une formation en bureautique
      J’aimerai bien rejoindre vos équipes, je possède de bonnes relations clients et je connais beaucoup de choses concernant les lignes de bus métro rer tram, pour bien guider les gens dans leur voyage

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Christian 🙂

        Je vous invite à faire votre demande sur les pages dédiées des 2 entreprises. Cliquez-ici pour votre demande à la RATP. Cliquez-ici pour une demande chez SNCF.

        Belle journée.

    • Chamois

      Comment expliquez-vous que ce soit si difficile pour les passagers de rester constructifs dans leurs questions au directeur ?

    • Christophe (animateur)

      Petite précision pour Chamois, Giordano et Cecile91 : vous aviez chacun posé une question pour le tchat mais en la déposant en commentaire du billet. Je les ai déplacées toutes les 3 dans le module de tchat, afin que Denis Masure les voit lundi ! (Et je ferme les commentaires sous le billet afin que personne ne se trompe, je les rouvrirai bien sûr après le tchat.)

    • Maha

      Bref, encore un chat qui n’a pas servi à grand-chose :
      Les travaux : on n’a pas la choix ! Heu justement oui, le CDG express que peu d’entre nous vont utiliser impacte un maximum d’entre nous…

      Les chiffres des incidents : pas plus de malaises voyageurs qu’avant d’après les statistiques de la RATP… Et où sont-elles ses statistiques ? Sont-elles aussi exactes que votre service client incapable de compter le nombre de jours ouvrés sur 6 mois ?
      Et les autres incidents, ceux souvent à l’origine des malaises voyageurs : panne de train, panne de signalisation, fin de chantier tardive, perte de commande… Qui se sont multipliés ses dernières années. Aucune réponse. Pire, en lisant M. MASURE, j’ai l’impression que les problèmes du RER B surviennent à cause des mauvaises actions de ses voyageurs. La réalité est bien différente !
      Vous parlez aussi de retard par voyageur, d’où une formule aberrante de complexité. Pourquoi vous ne faite pas simplement une stat de ponctualité par RER (générale, heures creuses, heures de pointe). Ça serait beaucoup plus réaliste ! Et surtout on verrait un réel décalage avec vos chiffres ! Décalage qui correspondrait plus à ce qu’on vit !

      Le générateur de Drancy : pour rappel, il aurait dû être changé en… 2012 ! Mais à l’époque, ses travaux ont été repoussé car non urgent. La suite vous donnera encore une fois tort, et nous avons payé votre décision.

      La régulation : la régulation cache surtout une réalité différente entre la RATP et les voyageurs. Ces derniers souhaitent arriver au plus vite à leur destination (au passage nous vous payons pour ça), la RATP souhaite que l’incident n’impacte pas son contrat ponctualité avec la région.
      Je reviens sur l’exemple de M. MASURE qui parle d’un délestage à DENFERT pour que les RER suivant résorbent le retard. Là encore, M. MASURE, il est évident que vous ne mettez jamais les pieds dans le RER ! Il n’y a pas de diminution de retard sur les RER suivant pour 2 raisons ; trop de monde, le RER passe alors plus de temps en gare et multiplication des malaises voyageurs sur à une surpopulation dans les RER suivant.
      Et je tiens aussi à évoquer un énorme problème de sécurité lorsqu’il y a délestage sur le quai centrale de Laplace. Nous tous comprimé, parfois jusqu’aux bords des quais, à la limite de tomber. Vous trouvez ça normal ? Personnellement, si jamais un jour je tombe, je porte plainte contre votre société pour mise en danger de la vie d’autrui ! C’est ultra dangereux, je l’ai déjà signalé mais vous continuez de le faire sans aucune mesure de sécurité.
      Je continue sur la régulation : vous dites en cas d’incident les Massy (et Orsay-ville) sont supprimés en 1er. En théorie surement, en pratique c’est pas tout à fait vrai. Pour les Orsay-ville, s’est quasi-systématique. Par contre, hors heure de pointe (et même parfois en heure de pointe), les Massy sont rarement supprimés au détriment des St Rémy. Le fameux mardi à Denfert vers 17h : l’ordre était le suivant : Robinson, Robinson, Massy, Robinson, Massy… Où sont les St-Rémy ? Encore une fois, baladez-vous sur la ligne, car entre votre théorie et la réalité, c’est le grand écart !

      Y a bien d’autres domaines qui ne vont pas sur cette ligne, dont l’information aux voyageurs (et même aux conducteurs qu’on entend parfois râler, je cite « Encore une fois, y a un incident et on n’a pas d’information »). Ces informations, quand elles existent, sont souvent incomplète (parfois contradictoire) et pas en temps réel (parfois plusieurs heures de décalage !). Là, encore malgré ma question (non diffusée) rien. Promesse pourtant faites il y a plusieurs années pour améliorer cette information. Et je contredit M. MASURE sur les horaires, au moins une fois (pour le début de l’été il me semble) où l’information a été diffusée sur votre blog le soir du jour même de l’application de ces horaires, soit plusieurs heures de retard. Donc non tout n’est pas fait comme il faut.

      En résumé, ce chat ne m’a rien apprit et a été complètement inutile.

    • Henri Potencier

      Bonjour.
      Je dois prendre un avion lundi 05/11 à 07h55 à Roissy : pourriez-vous me confirmer si des trains circuleront entre Paris Nord et Roissy CDG et, si oui, à partir de quelle heure ? Je n’arrive pas à le savoir sur transilien.com
      Merci de votre retour et cordialement, Henri

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Henri,
        Trafic normal (donc horaires habituels) le 5 novembre sur la branche nord du RER B 🙂
        Belle journée

    • Maha

      Petite preuve par rapport à mon précédent poste que vos théories, sur le terrain, ne sont pas respectées :

      Beau bazar ce soir en gare de Massy-Palaiseau :

      Annonce sur Twitter : suite à un signal d’alarme, le trafic est perturbé en direction du sud. Retard environ 15 min.

      1er constat, je monte à Antony dans un PINA 02 qui arrive avec un retard de 25 min environ (loin des 15 min).

      Ensuite, arrivé en gare de Massy-Palaiseau, je sens un problème puisque sur le quai des terminus « Massy ». Le conducteur annonce que le RER est bien un St Rémy et qu’il desservira toutes les gares. Quelques secondes plus tard, sur le quai, les haut parleurs de la gare annonce un Orsay-ville desservant toutes les gares jusqu’à Orsay-ville.
      Quoi encore une fois, 2 infos contradictoires…
      Un autre RER arrive en gare de Massy, le PINA 08. Les hauts parleurs à quai annonce un St Rémy (jusque là, d’accord) direct Orsay (encore une changement d’itinéraire). L’annonce à l’intérieur du RER st St Rémy desservant toutes les gares… Encore contradictoire…

      Questions : Qui dessert quoi ? Les gens font des allers-retours entre les 2 RER.
      Et qui part en 1er ?
      Finalement le PINA 08 sonne, tout le monde se précipite. il est directe jusqu’à Orsay-ville.
      Encore merci la RATP pour cette preuve flagrante que la communication chez vous est soit inexistante soit contradictoires…

      Enfin un St Rémy (desservant initialement toutes les gares entre Massy-Palaiseau et St-Rémy) à donc été transformé en Orsay-ville en heure de pointe montrant que vos théorie sur la régulation est bien fausse sur le terrain. Et ça, cela arrive tous les jours…

    • BOUCHEREAU

      Bonjour.
      Je voudrais m’assurer d’avoir un RER B qui aille de Chatelet à Aeroport ROISSY T1 le 01/11/18 après 9h00 du matin (j’ai un avion à 12h15) et pour le retour le 17/11/2018 après 10h00. D’après ce que j’ai lu sur vos informations les travaux sur cette portion ne seraient quà partir de 23h, n’est-ce pas ?
      Merci pour votre confirmation.
      Bonne journée

      • Christophe (animateur)

        Bonjour,
        Vous aurez bien un RER B de Châtelet-Les Halles à l’aéroport CDG la matinée du jeudi 1er novembre. Je vous invite à télécharger dans cette article, les fiches horaires.
        Il n’y a pas de travaux prévus le 17 novembre.
        Belle fin de journée.