27042017

La ligne et vous

6

En direct avec Denis Masure, Directeur de la Ligne Unifiée du RER B, le mardi 9 mai de 12h à 13h30

Relisez l'intégralité des échanges du tchat avec Denis Masure.

 
11:55 Christophe
Bonjour à tous,
Denis Masure arrive sur le tchat, et va commencer à prendre des questions (et il y en a déjà beaucoup !) dans quelques instants.
 
11:59 Denis Masure
Je suis heureux d’avoir la possibilité de pouvoir échanger avec vous aujourd’hui sur l’ensemble des problématiques liées à l’exploitation du RER B.

Ce tchat devait initialement se dérouler jeudi dernier, mais comme vous le savez, nous avons eu un très gros incident à gérer avec les soucis au niveau des attaches caténaires en gare de Denfert Rochereau. Nous avons rapidement pris la décision de reporter le tchat compte tenu de notre mobilisation prioritaire toute la journée sur le terrain et au CCU pour gérer la crise au mieux.

Vous avez vécu jeudi dernier des conditions de transport très difficiles et cela est lié à un incident exceptionnel qui a fait l’objet d’un retour sur incident publié sur notre blog vendredi après-midi :
https://www.rerb-leblog.fr/…
 
12:04 Denis Masure
Vous nous avez fait parvenir un nombre record de questions et il va falloir faire en sorte de tenter de répondre au plus grand nombre, aussi je vais essayer de regrouper autant que possible les questions qui sont sur les mêmes sujets.

Je voudrais avant de prendre les questions dire quelques mots tout de même sur les conditions d’exploitation de la ligne B depuis le 20 février. Tout d’abord, je tiens à vous assurer que nous sommes évidemment pleinement conscients de la dégradation de la qualité du service ferroviaire depuis le démarrage des travaux en gare d’Arcueil Cachan. Outre la vision temps réel de l’exploitation que nous avons au CCU, nous effectuons tous les matins un bilan à chaud des conditions d’exploitation de la veille (pour retour d’expérience) : on est bien conscients de la situation depuis le 20 février.

Nos agents sont en première ligne lorsqu’il y a des incidents et sont le premier relais de votre expérience sur le terrain. Les incidents génèrent aussi de la frustration pour ces agents. La souffrance que l’on voit dans vos questions, nous la connaissons et beaucoup d’agents de terrain la vivent aussi quand ils sont confrontés à tout cela.

Je ne suis certainement pas là aujourd’hui pour la nier.
 
12:07 Commentaire de la part de RERBnator
Bonjour, Depuis quelques temps nous avons une forte impression que les problèmes sur la ligne ce sont déteriorés est ce que ces problèmes sont en rapport direct avec le changement de desserte du val de bièvre? Cordialement,
 
12:07 Commentaire de la part de Mylene
Le nb d’incidents a explosé depuis le lancement des travaux Les conditions de transport déjà difficiles sur le rerB se sont tellement détériorées qu’elles en deviennent insupportables au quotidien Les seuls travaux ne peuvent expliquer cela Et le nombre incroyable de suppression de train Que se passe t’il vraiment ?
 
12:09 Commentaire de la part de Miilyne
Je voudrais savoir pourquoi tout les jours la Ligne B à un problème. Train retardé, train en panne, train ceci train cela c’est hyper chiant surtout que ça nous mais très en retard pour ceux et celles qui travaillent. Après je comprend ce n’est pas de votre faute mais le tout les jours c’est pareil
 
12:09 Commentaire de la part de Emmanuel
Pourquoi il y a toujours autant de problèmes de circulation sur la Ligne B ?
 
12:10 Denis Masure
Que se passe-t-il concrètement depuis le 20 février ?

Comme indiqué sur les affiches qui ont été mises en place sur les quais des gares depuis un mois, les horaires du RER B ont été modifiés depuis 13 février 2017 pour pouvoir maintenir un niveau d’offre de 20 trains à l’heure de pointe par sens malgré l’implantation d’une importante zone de limitation temporaire de vitesse (LTV 30) sur le périmètre de la gare d’Arcueil Cachan. Cette implantation de LTV est obligatoire pour assurer la sécurité des circulations ferroviaires à proximité immédiate des travaux d’interconnexion avec la ligne 15 du Grand Paris Express, jusqu’à la fin des travaux et à l’interruption programmée entre le 1er et le 5 novembre 2017.

Depuis les résultats de performance du RER B se sont détériorés en moyenne, vous l’avez tous constaté.
 
12:11 Denis Masure
Beaucoup d’entre vous font naturellement le lien entre les allongements des temps de parcours et ce nouvel horaire. Or c’est plutôt la très forte récurrence d’incidents depuis le 20 février qui a engendré une augmentation significative de la proportion des pointes difficiles (ponctualité inférieure à 86%). D’autant qu’on a moins de marge de manœuvre dans la gestion des circulations avec la LTV 30 d’Arcueil Cachan (moins de 10 secondes de marge entre deux trains consécutifs).
 
12:12 Commentaire de la part de Nico92
Que prévoyez-vous pour améliorer l’enfer vécu par les usagers de la petite branche Robinson ? En effet, aux difficultés et dysfonctionnement du rer B s’ajoute la non priorité des rer en provenance de Robinson vers Paris ! Inadmissible !!
 
12:13 Denis Masure
L’arrêt systématique des trains dans toutes les gares du Val de Bièvre permet d’atténuer en partie les effets négatifs de la LTV en homogénéisant les temps de stationnement et en permettant une meilleure gestion de la convergence de Bourg la Reine. Il n’y a donc pas d’intérêt à faire attendre le train en provenance de Robinson puisque tous les trains sont omnibus à partir de Bourg la Reine.
 
12:16 Denis Masure
Vous nous avez posé à l’avance beaucoup de questions sur les mesures de régulation quotidiennes qui vous interpellent. Je vais en prendre quelques unes… :
 
12:17 Commentaire de la part de Richard
quasi quotidiennement, dans les station ou ne passent qu’un train sur trois comme fontaine michalon on se retrouve sans train pendant des fois plus de 30 minutes aux heures de pointe, suite a l’annulation des trains au départ de massy. travaux ou pas travaux cette situation n’est pas tenable. qu’est il possible de faire remédier a ce problème, passer a 2 train sur 3 ?
 
12:17 Commentaire de la part de Bonjour, pourquoi ne diffusez-vous pas et en temps réel tous les incidents de la ligne ?
Pourquoi supprimez-vous systématiquement le matin des trains omnibus au départ de Massy-Palaiseau ?
 
12:17 Commentaire de la part de smopastel
Pourquoi les omnibus sont-ils systématiquement les trains supprimés en cas d’incident ou de retard ? cela est fortement gênant pour les personnes descendant ou montant à des stations comme Massy-Verrières ou Fontaine Michalon.
 
12:21 Denis Masure
D’abord : la suppression fréquente des trains origine Massy le matin en heure de pointe, les missions appelées « QROL ».
Le nombre de trains prévus en heure de pointe dans le tronçon le plus chargé est de 20 trains par heure. Il s’agit du tronçon entre Bourg la reine et La Plaine dans le sens Sud – Nord. Quand il y a des ralentissements (un signal d’alarme, un petit incident même de 3 minutes correspond au temps entre deux trains consécutifs) les trains derrière « bouchonnent ».

Il faut dans ces cas ponctuellement supprimer une circulation au risque de voir tous les trains fortement ralentir et mettre beaucoup plus de temps pour faire leur trajet. (Lorsque les trains sont trop rapprochés ils rencontrent un signal «avertissement » et s’ils le franchissent ne peuvent pas dépasser 30km/h. les trains très rapprochés roulent alors plus lentement, retardant ceux derrière…. Je sais que certains d’entre vous connaissent bien cette dynamique maintenant, mais bien comprendre cela est un préalable important).

La suppression est la décision prise en dernier recours mais il n’y a souvent pas d’autre choix pour éviter la congestion de la ligne. C’est à ce moment-là la meilleure décision à prendre – dans votre intérêt.
 
12:23 Commentaire de la part de Irina
Bonjour, Je réside à Palaiseau et prend le rer tous les jours à la gare de Lozère, j’aimerais savoir pourquoi, les usagers empruntant les trains terminus Orsay-Ville le soir ou au départ d’orsay-ville le matin sont systématiquement supprimés (par exemple le soir, il y a 2 St-Remy, 2 massy-pal et 2 robinson pour 1 orsay-ville à chatelet). S’ils ne sont pas supprimés nos trains sont par magie rendus terminus massy ou direct orsay-ville et nous sommes condamnés à attendre ou trouver des itinéraires alternatifs. J’ai cru comprendre que ces modifications sont effectuées afin que le train ne soit pas en retard pour son départ dans l’autre sens mais avez-vous conscience que nous sommes systématiquement pénalisés par ces modifications et que nos gares Palaiseau/Palaiseau Villebon/Lozere/Le guichet sont SYSTEMATIQUEMENT pénalisées ? En heure de pointe attendre un train 30min n’est pas admissible !!
 
12:23 Commentaire de la part de Yann
Bonjour, Pouvez vous nous expliquer pourquoi, tous les jours (et je n’en rajoute pas quand je dis TOUS les jours), les missions Orsay ville sont supprimées dans Paris, et parfois remis à Massy ?? Le résultat est sans appel, on se retrouve à faire Paris/Massy dans des trains archi bondés… normal puisque 1/4 du service est amputé. En heure de pointe, 1 à 2 Orsay VIlle sont supprimés par heure (soit 20 à 40% !!).
 
12:24 Commentaire de la part de Bonjour, pourquoi ne diffusez-vous pas et en temps réel tous les incidents de la ligne ?
Pourquoi supprimez-vous chaque soir des trains en direction d’Orsay pour les replacer au départ de Massy-Palaiseau ?
 
12:24 Denis Masure
Oups, excusez moi je finis sur le matin déjà ! (Il faut que je me fasse la main sur les tchats…)

La ligne au sud est composée de quatre types de missions : les missions origine Robinson, St Rémy, Orsay et Massy. Si on supprime un train au départ de Robinson les voyageurs n’ont pas d’autre alternative que de se reporter dans le train suivant 12 minutes après. Idem pour un train origine St Rémy, où sur cette extrémité de la ligne les trains montant vers Paris partent toutes les 12 minutes.

Le train que l’on doit supprimer est donc soit celui qui est origine Orsay, soit celui qui est origine Massy. Si le train supprimé est celui origine Orsay (EFOR), les arrêts qu’il est le seul à faire (entre Orsay et Massy) sont alors reportés sur le train en provenance de St Rémy (IJUR). Or ces deux missions sont les plus chargées le matin. Il est donc préférable de supprimer le train qui est au départ de Massy.

Pour éviter aux voyageurs des gares desservies uniquement par les trains QROL (Massy Verrières, Fontaine Michalon et Parc de Sceaux) ces trois arrêts sont rajoutés à un autre train qui normalement ne s’y arrête pas.
C’est sur le train IJUR en provenance de St Rémy que ces arrêts sont reportés.

Cette solution est certes pénalisante (toute suppression de train est bien sûr pénalisante pour les voyageurs) mais elle est celle qui pénalise le moins de monde sur les 900 000 voyageurs de la ligne.
 
12:28 Denis Masure
Donc sur le soir maintenant :

comme en pointe de matinée, en cas de petit incident, si les trains commencent à prendre du retard, il vaut mieux parfois supprimer un train pour éviter de voir le retard s’amplifier et congestionner toute la ligne. Ce choix n’est pas simple. Mais il a été étudié, là-encore, pour pénaliser le moins de voyageurs au total :

dans le sens Nord Sud (soit de Paris vers la banlieue sud), les trains à destination de St Rémy et Robinson desservent les terminus de la ligne. Leur suppression entrainerait donc pour les clients des extrémités de la ligne une attente de 12 minutes supplémentaires. Ce sont donc soit les trains terminus Massy soit ceux terminus Orsay qui sont supprimés. Les trains à destination de Orsay (LWAR) desservent peu de gares au nord (ils commencent leur service commercial à La Plaine).

Par ailleurs lorsque nous les supprimons (pour limiter le nombre de trains dans la zone la plus chargée) nous avons souvent la possibilité de les remettre en circulation à partir de Massy (moins de trains donc pas de congestion du trafic, et un site où nous avons des matériels en stationnement). Si par contre nous ne disposons pas de matériel et de conducteur pour refaire un train entre Massy et Orsay (et desservir les gares entre ces deux villes) le train à destination de ST Rémy effectue les arrêts entre Massy et Orsay.

Nous faisons le maximum pour vous informer de la décision que nous prenons pour assurer la desserte de ces gares. Je vous conseille cependant de prendre le premier train à destination de Massy si vous ne voyez pas de trains Orsay affichés.
 
12:29 Commentaire de la part de Thibault
Bonjour, Laurent Gallois, conducteur sur la ligne et responsable syndical, indiquait il y à quelques jours sur BFMTV « Souvent il y a des trains qui partent sans voyageurs pour les emmener le plus rapidement possible dans le tronçon central. Alors pour aller plus vite on évacue les voyageurs, le train part direct sans voyageurs et là on a gagné une ou deux minutes. Le seul problème c’est que les voyageurs sont restés sur le quai ». Quelle est votre réponse à cela et vos explications ? Usagers des petites branches (Mitry dans mon cas), il est très agaçant de se voir délesté à Aulnay pour que le train reparte à vite… Quel est l’intérêt, le train circule, autant qu’il y ait du monde dedans non ?
 
12:34 Denis Masure
Hormis les trains à destination du centre de maintenance (hors pointe bien sûr), il y a 2 cas où on peut faire rouler des trains vides :

Le premier, c’est effectivement la « remise à l’heure » : en heures de pointe du matin, lorsqu’il est avéré qu’un train origine Mitry va quitter le terminus avec quelques minutes de retard, disons entre 2 et 5 minutes de retard, il est opportun de demander au conducteur exceptionnellement d’aller au plus vite à Aulnay sans desservir les gares pour se remettre dans son sillon. Cette mesure est intéressante car elle permet d’éviter la suppression totale de la mission, qui sera donc commerciale à partir d’Aulnay. Concrètement cela engendre un allongement de délai d’attente de 6 minutes pour les voyageurs de Mitry, Villeparisis, Vert Galant et Sevran Livry, mais permet de desservir les gares très chargées d’Aulnay à Bourg la Reine.
 
12:37 Denis Masure
Le 2ème cas : on limite certains trains (par exemple en gare d’Aulnay) en les envoyant à vide vers un lieu de garage, soit en continuant vers Le Bourget, soit en retournant à vide à Mitry. On le fait parce que la poursuite du train dans le tronçon central aurait là aussi risqué de congestionner la ligne.
 
12:38 Commentaire de la part de Comment expliquer que le quai de côte universitaire ( terminus ce matin) ne puisse être évacué ? En cas dincendie nous sommes tous morts ! cest inadmissible !
Comment expliquez-vous également les terminus quasi quotidien à Laplace lorsque nous venons de la ligne sud?
 
12:39 Commentaire de la part de smopastel
Pourquoi déposer les voyageurs à une station comme Laplace où il n’y a aucune correspondance alternative ?
 
12:42 Denis Masure
Quand nous avons le début d’un effet de bouchon dans le tronçon central, on doit limiter 1 ou plusieurs trains en amont, et depuis décembre 2014, on utilise le nouveau quai en gare de Denfert-Rochereau.

Mais si celui-ci est déjà occupée, la gare de Laplace est en effet ponctuellement utilisée pour faire des terminus car c’est la seule gare qui a 3 voies à quai. On peut donc y faire stopper un train tout en maintenant un trafic de part et d’autre. On peut aussi rendre un train terminus et faire arriver un autre train sur le même quai pour faciliter le transbordement des clients du train supprimé.
 
12:43 Commentaire de la part de Clement
Bonjour, vous parlez de « se remettre dans son sillon ». Qu’est ce que cela veut dire ? Vous l’utilisez comme un argument en faveur de faire rouler les trains vides ???!
 
12:45 Denis Masure
L’objectif aux heures de pointe est de faire rouler le maximum de trains possible tout en restant dans un régime « fluide ». Pour atteindre cet objectif, il faut lutter contre des « trous » trop longs entre 2 trains : c’est pour ça qu’on accélère un train. « Se remettre dans son sillon », ça veut dire ça : accélérer le train – quitte à ne pas desservir une ou plusieurs gares – pour combler au mieux ce trou.
 
12:46 Commentaire de la part de Florent
Bonjour, pouvez vous m’expliquer pourquoi le RER b ralentit fortement en arrivant à gare du Nord? En effet, il m’arrive très régulièrement d’être stoppé environ 5 à 8 minutes en milieu de voies (ce qui n’était pas le cas il y a 3 ans). Peut être est ce un problème de régulation du trafic mais n’avez vous pas une solution? Merci
 
12:48 Denis Masure
Dans le tunnel entre Gare du Nord et CHâtelet, on doit faire passer 20 trains du RER B et 12 du RER D par heure. Cela nécessite une régulation très pointue, et peut occasionner suite à des petits incidents des effets de « bouchon » entre La Plaine et Gare du Nord.
 
12:50 Denis Masure
Nous connaissons bien ce phénomène et nous pilotons actuellement un plan d’action visant à le limiter :

1. utiliser mieux les 2 voies à quai à Gare du Nord pour plus de fluidité
2. limiter le temps de stationnement à Gare du Nord et avoir un départ plus rapide en direction de Châtelet, en donnant l’information au conducteur qu’il sera le prochain à partir avant même que le signal ne le lui montre
3. introduire une régulation automatique dès la gare de La Plaine (idem en gare de Stade de France pour la D) pour que les trains partent au meilleur moment et optimisent leur temps de parcours
 
12:52 Commentaire de la part de Thomas
Bonjour, avez vous prévu de remettre les RER direct Aulnay sous bois-Gare du Nord ? C’est oui c’est pour quand ? C’est non pourquoi vous allez pas les remettre en place comme avant ?
 
12:54 Denis Masure
Non : en 2013 le STIF (qui décide de l’offre sur la ligne) a mis en place une desserte omnibus au nord de la ligne et les 20 trains par heure en heure de point s’arrêtent partout. Ca a clairement permis une desserte en adéquation avec le nombre de clients à transporter dans les gares entre Aulnay et Paris. Comme il n’est pas possible d’ajouter des trains aux 20 trains par heure de pointe, si des trains étaient rendu directs cela reviendrait à enlever de la desserte aux gares entre Aulnay et Paris.
 
12:54 Commentaire de la part de Kitelle
Le rerb est arrivé à saturation, du moins pendant les heures de pointe. Notre région se densifiant de plus en plus, qu’est il prévu pour absorber les futurs et inévitables voyageurs toujours plus nombreux sur cette ligne? Augmenter la fréquence des trains semble impossible, alors quoi? Quels sont les plans à long terme pour développer cet axe des transports?
 
12:56 Denis Masure
La ligne est effectivement très chargée, et proche de la saturation. C’est un paramètre dont nous devons tenir compte avant que des investissements de long terme produisent leurs effets : bref pour l’instant, on doit faire avec. Il faut faire au mieux compte-tenu de la pression du trafic.
 
12:59 Denis Masure
Sur le court et moyen terme notre objectif est de donner aux opérationnels tous les outils et méthodes possibles pour offrir le trains possible lors des pointes avec ces contraintes actuelles.

Sur le long terme la situation s’améliorera sur le RER B avec les nouvelles lignes qui vont modifier les flux quand elles seront mises en service (Grand Paris Express, prolongement EOLE), et avec l’arrivée dès 2025 d’un nouveau matériel roulant plus capacitaire.
 
12:59 Commentaire de la part de Nialie
Avez-vous prévu de prolonger au delà de novembre le mode omnibus entre Bourg-la-Reine et Cité-Universitaire ?
 
12:59 Denis Masure
Comme je l’ai indiqué un peu au-dessus, c’est le STIF qui décidera de l’offre à partir de novembre.
 
13:00 Commentaire de la part de Emenou
Pourquoi le rer B est le seul qui n’ai pas 2 étages? Les passagers sont tous entassés, ce serait bien plus confortable de voyager avec des rames à 2 étages.
 
13:03 Denis Masure
Le STIF a justement validé le 22 mars dernier les spécifications du futur matériel roulant (« MING »). Dans sa décision, il recommande (et je cite intégralement) que :

« le futur « MING » soit obligatoirement plus capacitaire d’environ 20% et qu’une optimisation soit demandée au constructeur pour atteindre environ 30%. Il sera nécessaire de spécifier le MING sur la base du respect d’un gabarit de référence de type FR3.3, autorisant ainsi les constructeurs à envisager des matériels partiellement ou totalement à 2 niveaux. »
 
13:04 Commentaire de la part de Jean
Bonjour, Les trains étant réguliérement bondés et comme il n’y a aucune perspective d’amélioration structurelle à court terme, est-il possible comme dans certaines anciennes rames du RER A de supprimer 2 ilôts de 4 sièges par paire de portes, quitte à remplacer chacune par 2 strapontins. Cela permet de gagner env. 6 à 8 personnes par paires de portes, soit env. 200 personnes par train. Supprimez aussi les espaces bagages : ils ne servent pas à grand chose, ils ne sont pas signalés sur le quai donc c’est par chance que les touristes tombent dessus.
 
13:06 Denis Masure
La suppression de certaines places assises au niveau des portes a été étudiée, c’est vrai, et c’est impossible pour des raisons de capacité structurelle des caisses des trains : il faut tenir compte de la résistance à la charge prévue pour le matériel.
 
13:06 Commentaire de la part de Sacha
Lorsqu’il y a un incident sur la ligne, les agents prévoient un retour à la normale à un certain horaire. Cependant cet horaire de retour à la normale n’est jamais respecter et il faut compter 1 à 2 heures au delà des prévisions de retour à la normale. Pourquoi tant de retard ?
 
13:09 Denis Masure
(J’essaie de sélectionner maintenant les questions les plus récurrentes sur l’information/communication sur la ligne parmi celles que j’ai vu tomber.)

Nos heures de reprise sont estimées à partir de statistiques : c’est la base de la communication qui est faite. La plupart du temps c’est assez proche de la réalité. Après chaque incident est différent et on ne peut pas prévoir ces écarts à la normale à partir de nos stats.

Certains incidents sont aussi complètement hors-normes, et on ne peut pas faire de prévision de ce type.
 
13:10 Commentaire de la part de mad_penguin
Bonjour, le compte Twitter @RERB pourrait-il indiquer les perturbations en message général ? A l’heure actuelle, les perturbations sont indiquées en réponses aux questions, ce qui n’est pas directement visible par tout le monde.
 
13:11 Commentaire de la part de RBMA
Comment expliquez vous que l’information sur twitter de la part des usagers soit plus pertinente, plus réactive et plus exacte que l’iformation venant de @rerb ? Comment comptez-vous améliorer la situation, sachant que les comptes d’autres lignes en sont capables ?
 
13:14 Denis Masure
On va effectivement ajuster la gestion de notre compte Twitter : nous mettons en place actuellement 2 correspondants Twitter qui se trouveront au cœur même du « CCU » (le centre de commandement de la ligne). Ils seront plus près des sources de l’information pour être plus réactifs. Ils pourront alors apporter pro-activement des détails sur le déroulé d’un incident (alors qu’aujourd’hui, comme vous le dites, ils répondent essentiellement aux questions).

Christophe a prévu déjà un billet pour en parler avec vous sur le blog d’ailleurs.
 
13:15 Commentaire de la part de Êtes vous conscient des conditions de transport inhumaines que vous faites vivre à vos usagers depuis la mise en place du nouveau plan de transport ? Quelles sont vos actions pour y remédier ?
Pourquoi n’intervenez-vois jamais sur le blog et ne répondez jamais aux sollicitations des usages sur Twitter ? Par quel autre moyen peut-on vous contacter ?
 
13:18 Denis Masure
Je suis de très près ce qui se dit sur le blog et sur Twitter. J’ai choisi de confier ces moyens de communication à des professionnels de la DLU formés et compétents pour cela. Je veille à ce que le blog et le fil @RERB soient les plus pertinents possibles. D’ailleurs ce que je viens de dire sur l’évolution de notre activité sur Twitter, cela vient de mes discussions avec Christophe qui me fait remonter régulièrement le résultat des discussions qu’il tient avec vous sur le blog et Twitter sur tous les sujets. Je peux vous garantir l’engagement personnel important et le professionnalisme de Christophe et de tous les acteurs qui contribuent à l’aider notamment sur Twitter.
 
13:19 Commentaire de la part de Jerome-Kalifa
Une source de ressentiment des passagers provient du fait que vous communiquez sur des statistiques relativement flatteuses de ponctualité en déconnexion totale avec notre ressenti, notamment car elles pondèrent de la même façon des trains plutôt vides aux heures creuses et des trains bondés aux heures de pointe. Cela crée une impression de déni de la gravité de la situation. Pourriez-vous faire le nécessaire pour tenir des statistiques pondérant les missions par le nombre de passagers qu’elles transportent, et de façon plus générale ouvrir de la façon la plus transparente possible votre décompte des retards et vos modes de comptabilisation? Cela permettrait de mieux comprendre et espérons-le de résoudre la suspicion qui s’est généralisée parmi les passagers concernant ces déomptes.
 
13:22 Denis Masure
C’est déjà le cas : la ponctualité voyageurs compte de façon identique un voyageur, qu’il voyage en heure de pointe ou creuse. Les trains en heures de pointe sont 3 à 4 fois plus remplis : un retard pèse alors 3 ou 4 fois plus qu’un retard en heure creuse.

Par ailleurs, nous n’avons pas changé l’indicateur pour la ponctualité : c’est le même depuis longtemps.
 
13:22 Commentaire de la part de gil dos santos
a quand une « radio-RERB » sur la ligne comme beaucoup d’autres lignes?
 
13:25 Denis Masure
Plus que sur la mise en place d’une « radio », on mise déjà sur les agents faisant l’information sonore sur toute la ligne. Pour le nord de la ligne, nous venons d’ailleurs de créer un nouveau centre de diffusion des annonces. Plutôt que de multiplier les (nouveaux) canaux, nous essayons d’améliorer l’information sonore actuellement diffusée.
 
13:25 Commentaire de la part de Mathieu
une appli comme celle du rerA est elle prévue ?
 
13:27 Denis Masure
Ce n’est pas prévu pour le moment, mais nous le souhaitons en effet. Nous devons résoudre la question informatique de l’échange des données temps réel SNCF/RATP pour vous proposer une appli viable sur l’ensemble de la B.
 
13:27 Commentaire de la part de Fêtard
Quand on revient à Gif après une soirée à Paris, pourquoi nous inflige-t-on des trains courts ? les usagers sont tassés comme aux heures de pointe. En outre pour ceux qui habitent en bout de ligne nous n’avons que un train sur 4 et parfois 1 sur 5 alors que Robinson en a le double. Si on veut encourager l’usage des transports publics, il faudrait améliorer les services en soirée. Merci
 
13:28 Denis Masure
C’est vrai, nous avons identifié récemment des difficultés de capacité en soirée lorsque les trains deviennent courts, notamment certains vendredi et samedi soir. Là encore, la décision de mettre des trains longs relève du STIF.
 
13:30 Commentaire de la part de Hassane
Avez-vous conscience qu’avec ces « dysfonctionnement » vous nous pourissez la vie. ?
 
13:30 Commentaire de la part de Êtes vous conscient des conditions de transport inhumaines que vous faites vivre à vos usagers depuis la mise en place du nouveau plan de transport ? Quelles sont vos actions pour y remédier ?
Etes vous conscient des conséquences personnelles et professionnelles qu’entraînent les problèmes quotidiens de la ligne ?
 
13:31 Commentaire de la part de heos
cette ligne est maudite, tous jours l’est la cata, je l’empreinte tous les matins au départ de la gare des baconnets et depuis un peu plus d’un mois la circulation s’est dégradée ( train bondé, train qui roule au ralenti sans info du conducteur, train annoncé à la gare mais vous passe sous le nez sans s’arreter, train retardé, train en direction de paris mais arrivé à Laplace il devint terminus, pareille pour denfert avec le quai 3 où on fait un grand détour…)
 
13:31 Commentaire de la part de Anonyme
Quand est-ce que l’rer sera fiable ? Parce que la je vais prendre ma voiture si ça continue.
 
13:37 Denis Masure
Comme je vous l’ai dit au tout début du tchat, nous sommes pleinement conscients de la période très difficile que vous traversez en tant que voyageurs quotidiens sur le RER B. Je ne cherche en aucun à la minimiser. Je vous assure qu’on est tous mobilisés pour faire mieux chaque jour. Il y a d’ailleurs des voyageurs qui remercient parfois nos agents impliqués dans des situations très difficiles, et ils le méritent.
 
13:38 Denis Masure
Malgré la limitation de vitesse des trains, on maîtrise bien mieux maintenant les « petits » incidents du quotidien. Mais il y a eu dans les dernières semaines un enchaînement d’incidents qui n’ont pas de cause structurelle unique et commune qui nous a fortement impacté.

Je ne peux pas prévoir les incidents, mais je vous assure que nous sommes mobilisés pour améliorer les durées de retour à la normale et la qualité de l’information que vous recevez, par tous les médias (sonores, écrans, twitter…).
 
13:39 Commentaire de la part de Jerome-Kalifa
Ce tchat va se terminer et vous ne nous aurez donné aucune perspective sur l’augmentation possible du nombre de missions. C’est dingue. La seule chose évoquée concernant la capacité, c’est le nouveau matériel, horizon 2025 au mieux!
 
13:42 Denis Masure
Vous avez raison, c’est bien ce que je dis : il n’est aujourd’hui techniquement pas possible d’augmenter le nombre de trains aux heures de pointe. En attendant les nouveaux trains (encore une fois, nous sommes aussi impatients que vous), nos seuls leviers sont de gérer encore plus finement l’exploitation de la ligne dans le cadre des circulations actuelles.
 
13:42 Commentaire de la part de Nialie
Qu’attendez-vous pour faire la demande au STIF ?
 
13:43 Denis Masure
On échange régulièrement avec le STIF, en relayant également des attentes des voyageurs. Par ailleurs le STIF rencontrera les associations d’usagers le 16 mai prochain pour évoquer ces sujets.
 
13:47 Denis Masure
Il est maintenant temps pour moi de mettre fin au tchat : je n’ai pas pu prendre bien sûr toutes les questions (plus de 200), donc j’ai essayé de répondre en évoquant les sujets qui y revenaient le plus souvent.

Le blog continuera à maintenir au fil du temps cette discussion avec vous. D’ailleurs, nous organiserons un nouveau tchat avec Christophe dès la rentrée.

Merci à Christophe, et à vous tous pour vos questions.

Bonne journée à tous !
 
13:50 Christophe
Merci Denis.

Le tchat est disponible en relecture dès maintenant, avec l’intégralité des questions et réponses publiées.

A très vite sur le blog (et Twitter) !

 

    Derniers articles du blog du RER B

    Place aux délibérations !

    Sur ordre de la Préfecture de Paris aucun train ne circulera entre Gare du Nord et Aulnay-sous-Bois ce dimanche 17 février entre 9h et 15h.

    Retour sur les incidents de ce mardi 12 février : trafic très difficile sur le RER B en matinée !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • Anaïs.C

      Il y a des réponses qui font rêver mais qui malheureusement ne correspondent pas à la réalité du terrain que je constate tous les jours (terminus robinson qui saute pas en cas de problème, train provenant de Robinson attend à bourg la reine un train de l’autre branche, manque de communication…). C’est dommage!

    • Jeannot91

      Bonjour

      Denis Masure n’a pas parlé des délestages d’usagers et annulation de missions sur la partie sud (Bourg la reine, Laplace) vers la direction Nord

      Comment pouvez-vous lui remonter, de Twitter, des informations objectives en « mutant » certains usagers?

      Pour le reste, croire qu’il y aura moins d’usagers avec la mise en place de nouvelles liaisons est une utopie : pression immobilière, Grand Paris, les flux vont se stabiliser provisoirement puis augmenter

    • jc

      Visiblement il y a eut beaucoup de questions qui n’ont pas pu être traitées.

      J’attends toujours des infos sur le travail de communication.

      J’ai vu dans le chat que vous aviez mis en place un centre pour la communication personnalisée sur les quais sur la partie nord de la ligne. Qu’en est-il de la partie sud ?

      • Christophe (animateur)

        Bonjour jc,

        L’article concernant une évolution importante de la diffusion des annonces sonores sur les quais des gares du sud du RER B, publié ce matin ici 🙂

        Bon week-end !

        • jc

          OK, les moyens techniques ont évolués.

          Par contre, la qualité de l’information n’est toujours pas au rendez-vous. Je me tue à répéter de semaines en semaines que quand il y a un incident, l’information disponible par haut-parleur n’apporte AUCUNE valeur concernant la décision à prendre à quai.

          Si on part du principe que le client n’a pas de contraintes et peut attendre 2 h son train sur le quai, la communication est OK.
          Par contre, si on part du principe que le client est capable de décider par lui même de prendre une alternative AFIN DE RÉDUIRE L’IMPACT à la reprise du trafic. Alors là, aujourd’hui, il y a encore beaucoup à faire.

    • Phi.

      Je comprends un peu mieux la problématique de la régulation.
      Mais il reste 2 grands mystères pour moi.
      1. Pourquoi, quand un incident grave bloque un tronçon, ce tronçon n’est-il pas tout simplement neutralisé, avec des terminus à chaque extrémité de ce tronçon, pour avoir un trafic correct sur le reste de la ligne ?
      2. La communication ! Elle est lamentable dans les gares !
      a. on entend très mal ou pas du tout les annonces (train et surtout quai)
      b. on a parfois des infos contradictoires entre conducteur et agent en gare
      c. le conducteur nous annonce prochain départ quai X. Bien, et le train dans lequel on est est sur quel quai ?
      d. les panneaux affichent prochain train dans 20 minutes (branche départ Robinson), l’agent en gare ne sait pas confirmer. Je sors de la gare pour changer de mode de transport et le train me passe sous le nez dans les 2 minutes qui suivent !!! Inversement on nous annonce en sono 10 minutes d’attente, et finalement c’est 25 !!! Et là franchement il y a d’énormes progrès à faire !