04082015

Au quotidien

6

Un incendie aux abords des voies perturbe le trafic en début de soirée

L’incendie d’une caravane sur l’autoroute A1 provoque un feu de talus aux abords des voies et perturbe le trafic du RER B le lundi 3 août 2015.

Le lundi 3 août 2015, à 18h44, à la demande des sapeurs pompiers, une coupure d’urgence de l’alimentation électrique est réalisée suite à l’incendie d’une caravane sur l’autoroute A1. Le feu se propagera aux abords des voies entre les gares du Parc des Expositions et de l’Aéroport Charles de Gaulle 1.

La zone ferroviaire alors  privée de courant électrique s’étend de La Courneuve–Aubervilliers jusqu’à l’Aéroport Charles de Gaulle et Mitry-Claye. La circulation des trains est interrompue à partir de Gare du Nord.

Sur l’autre partie de la ligne, la desserte est aménagée, par exemple avec des terminus intermédiaires entre Bourg-la-Reine et Gare du Nord.

RER B Incendie Talus 2015-08-04_1RER B Incendie Talus 2015-08-04_2

Vers 19h30, des voyageurs descendent sur les voies.

L’incendie est maîtrisé à 19h43 et l’alimentation électrique est rétablie. La reprise des circulations est autorisée mais il est nécessaire de mettre en œuvre des mesures de sécurité relatives à la présence de personnes sur les voies. Ainsi, les premiers trains circulant sur les portions interrompues avancent à une vitesse très réduite, conformément aux règles de vigilance accrues.

Vers 20h30, la circulation reprend progressivement sur l’ensemble de la ligne mais le trafic restera perturbé jusqu’à 22h30 environ.

Derniers articles du blog du RER B

[RAPPEL TRAVAUX] Pas de RER B entre Gare du Nord et Châtelet-Les-Halles les 23 et 24 avril à partir de 23h

Fermeture entre Bourg-la-Reine et Massy – Palaiseau du 1er au 4 mai inclus

Retour sur le Comité de ligne RER B du 12 mars 2019

Les commentaires sont fermés.

  • Tri

    La caravane va beaucoup moins bien marcher qu’avant !
    Merci pour l information.
    La quantité d événement qui impacte la bonne circulation de notre ligne préférée est tout simplement impressionnante. Merci à tous ceux qui ont géré la situation.

  • alexandre14

    Comme d’habitude, c’est de la faute des passagers qui descendent sur les voies… N’importe quoi…
    Est il si compliqué lorsque le trafic est bloqué de vider les trains qui sont en gare de leurs passagers, de les faire avancer légèrement sur les voies pour permettre au train suivant bloqué en pleine voie remplis de passagers d’attendre en gare… (ou de refaire le même processus afin qu’il n’y ai plus aucun train remplis de passager bloqué en pleine voie)

    • Mathieu.

      Bah non, il n’est pas écrit que c’est la faute des voyageurs, simplement que leur présence sur les voies a retardé le retour à une situation normale.
      Par ailleurs, il me semble que c’est votre processus qui est mis en place lors d’interruption de trafic plus classique (malaise voyageur, pb de signalisation). Mais là sans courant au nord de la courneuve, ce n’est tout simplement pas possible de faire avancer les trains. D’ailleurs je m’interroge, dans ce cas de figure, la « clim » s’arrête ? J’étais heureusement déjà passé au moment de l’incident.
      Pour moi le problème c’est de ne pas pouvoir couper plus sélectivement l’alimentation électrique, ça éviterait d’impacter autant de monde, notamment la branche de Mitry, et faciliterait les itinéraires de substitution.
      Au final, c’est quand même pas de bol pour notre pauvre ligne B, la caravane s’est arrêtée à l’endroit le plus proche des voies ( moins de 20m, au niveau de la station total en entrée de CDG)

    • jc

      Petite info : les trains ont besoin d’électricité : en cas de coupure urgente de courant : les trains sont à l’arrêt.

      Ensuite, le temps de dépêcher des gens sur place pour faire sortir les gens et les approcher de gares.. est relativement compliqué.. coté nord, il y a plusieurs km entre chaque gares.. contrairement au coté sud..

      Situation pas forcément évidente.. mais ce genre de situation doit être géré avec de l’INFORMATION A BORD DES TRAINS !

  • Raphaël

    Très bonne article, merci de tenir l’ensemble des usagés informés super boulot.

  • bruno et valerie

    Enfermé dans le train dans la chaleur sans issue de secours !!! puis enfin ouverture des portes dans la campagne aprés Aulnay mais pas de consigne du conducteur. Obligés de sauter du wagon avec 40kg de bagages pour rejoindre en urgence l’aeroport CdG (avion à 20h) en escaladant les murs et en demandant l’aide des habitants…
    Coût de l’opération 40€ + les tickets de RER (20€)
    Heureusement qu’on a pas attendu d’éventuels secours car nous aurions raté notre avion