01062015

Au quotidien

57

Une fin de semaine perturbée sur le RER B

Vendredi 29 mai 2015, les circulations sur le RER B ont été fortement perturbées après la découverte d’hydrocarbure en gare de Saint-Michel - Notre-Dame.

Fuite d’hydrocarbure

Peu avant 13h30, une fuite d’hydrocarbure a été signalée en gare de Saint-Michel – Notre-Dame, au niveau de la voie en direction du nord de la ligne. Par mesure de sécurité, les services de police ont aussitôt procédé à l’évacuation de la gare (ligne B uniquement) avec l’aide des agents mobilisés.

Les pompiers sont arrivés sur place vers 14h30 afin de rechercher et d’identifier l’origine de la fuite, assistés entre autres des équipes du Laboratoire Central de la Préfecture de Police et des équipes RATP chargées de la gestion des infrastructures.

La nappe d’hydrocarbure, qui proviendrait d’une cuve de carburant de la Préfecture de Police de Paris, n’a pu être aspirée qu’à partir de 17h30 compte tenu de la mise en place d’un protocole de pompage spécifique aux hydrocarbures. Une fois les installations vérifiées et sur autorisation des pompiers, les circulations ont pu progressivement reprendre dans les deux directions à partir de 20h15.

Exploitation de la ligne

Pour permettre aux pompiers d’intervenir, la circulation des trains a été arrêtée sur la voie en direction du nord à partir de 14h entre les gares de Châtelet-Les Halles et Luxembourg. Sur la voie en direction du sud, la circulation a pu être maintenue, sans desserte de la gare de Saint-Michel – Notre-Dame. Aussi, cette même voie a été utilisée entre Luxembourg et Châtelet-Les Halles pour faire circuler les trains dans les deux sens, permettant ainsi d’acheminer les voyageurs de part et d’autre de la zone d’interruption.

Vers 16h40 et jusqu’à la fin de service, les voyageurs ont été amenés à changer de train à Gare du Nord (en gare souterraine pour les départs vers le sud et en gare de surface pour les départs vers le nord), l’incident de Saint-Michel – Notre-Dame ne permettant plus de maintenir l’exploitation normale de la ligne.

Derniers articles du blog du RER B

Travaux du premier semestre et de l’été 2020 : les dates

Une anomalie à bord ? Les infos nécessaires pour vous répondre au mieux

RER & mobilités douces : tout savoir

Les commentaires sont fermés.

  • Lesur Gilles

    Du fait de cet incident j’ai raté mon avion pour Berlin.
    Comment faire pour argumenter auprès d’Air France ?

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Gilles,
      Nous regrettons sincèrement cet incident. Vous pouvez contacter notre service client via le formulaire suivant : http://bit.ly/1nZrGAH

  • rbma

    Bonjour,

    Pouvez-vous expliquer l’utilité de la circulation de trains vides sur la ligne quand le trafic est à ce point perturbé ? Venant de Robinson j’ai vu un train vide et sans arrêt venant de la branche St Rémy. Celui-ci s’est arrêté en pleine voie peu après Bourg-la-Reine pour nous laisser passer. Puis à Laplace notre train s’est avéré terminus (pour retourner à Robinson), c’est alors qu’un train vide est passé cinq minutes plus tard (je suppose le même, toujours sans arrêt) vers le Nord.

    Quitte à faire circuler des trains, pourquoi ne pas les remplir ?!

    Je ne vous raconte par l’entassement sur le quai et dans le train suivant – qui s’est arrêté, lui – ce qui augmente grandement la possibilité de malaise / accident.

    • Céline (animatrice)

      Bonjour rbma,
      En cas d’incident, le plan de transport peut être modifié pour éviter un engorgement total de la ligne ou pour combler un trou de desserte.
      Soit le train a été retourné en gare de Bourg-la-Reine pour desservir la branche sud (qui subissait alors un trou de desserte important), soit il rentrait au garage.
      Pour mieux comprendre les décisions prises au niveau de l’exploitation lors de situations perturbées, il est prévu d’organiser un tchat avec les acteurs du Centre de commandement unique. Je vous en dirai plus à la rentrée de septembre.

  • Françoise

    Bonjour,
    Dommage que l’on n’est pas été prévenu avant (comme d’hab.) Il aurait été bien qu’un message sonore soit diffusé sur les lignes RATP (ligne 10), ça nous aurait évité de se faire refouler à Cluny-la-Sorbonne. On aurait pu prévoir un autre trajet.

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Françoise,
      Avec vérification auprès de la ligne 10, des messages d’interruption de la ligne B ont bien été diffusés, 7 minutes environ après le début de l’incident (le temps de mettre en place le message, ce qui peut éventuellement expliquer l’absence d’annonces lors de votre passage).
      Pour s’assurer du bon fonctionnement de la sonorisation à la station Cluny, côté ligne 10, une vérification sera par ailleurs programmée.

      • Françoise

        Bonjour Céline et merci pour votre réponse.
        J’ai un trajet d’environ 20 mn sur la ligne 10 et je n’ai entendu aucun message. C’était vers 17 h. C’est dommage parce que j’aurai pu changer à Odéon, ça m’aurait fait gagner du temps.
        Et à chaque fois c’est comme ça, c’est quand on se trouve sur le quai du rer b à St michel que l’on apprend qu’il y a un souci.

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Françoise,
        Je n’hésiterai pas à partager votre commentaire avec les équipes de la ligne 10 en charge de l’information voyageurs.

  • usager_laplace

    Merci Celine pour cet article très intéressant.

    – Quel dommage que lors de l’incident, il ne soit évoqué « qu’une mesure de sécurité ». Si vous aviez communiqué une phrase du style « suite à une fuite d’hydrocarbure en gare de Saint Michel … », je n’aurais pas pensé que la RATP était encore fautive et je n’aurais pas tenté ma chance sur le RER. Au lieu de ça, vous préférez laisser les voyageurs dans un flou laissant l’imagination faire le reste du travail. Pas besoin de 2h d’enquête pour vous sortir la proposition ci-dessus, un twitos l’a fait pour vous, quelle honte quand même …

    – L’interconnexion qui saute … A cause d’une fuite … J’avoue avoir quelques difficultés à comprendres ! Triste preuve que la « fameuse ligne unifiée » n’existe pas. Au passage, un article sur les avantages de la double gestion de cette ligne m’intéresserait. Pour le moment, je n’y vois que des inconvénients …

    • Céline (animatrice)

      Bonjour usager_laplace et jc,
      Comme nous avons déjà pu le voir auparavant, qualifier un incident n’est pas toujours simple. Le terme « mesures de sécurité » a été privilégié pour éviterune inquiétude des voyageurs. Aussi, nous avons préféré attendre le diagnostic détaillé de la situation afin de connaître, entre autres, l’origine de la fuite.
      Pour répondre à votre deuxième point usager_laplace, le choix peut être fait d’exploiter la ligne avec un terminus Gare du Nord pour prévenir une généralisation des perturbations. Un article sur le sujet, voire un échange avec des experts, permettrait de mieux comprendre les mesures prises. Je vous tiendrai informé !
      En attendant, je vous invite à lire ou relire les interviews du chef de régulation et de l’aiguilleur du Centre de commandement unique.

      • jc

        En quoi le fait d’indiquer « il y a une fuite de fioul => on ferme la gare » affolerait les gens ?

        Indiquer aux gens avec calme :
        * on a un problème identifié
        * on a délimité le périmètre pour éviter tout incident
        * on traite le problème et on essaye de vous accompagner
        aucun risque de panique.

        La panique vient surtout avec la manière dont un apporte l’information. Certains média TV sont très fort dans le domaine (pour créer une tempête dans un verre d’eau).

        Là on a eut des infos vagues, qui ne permettent pas de se rendre compte rapidement qu’il y a un problème qui nécessitera beaucoup de temps à gérer.

        L’absence d’information concrète crée de la panique, et j’en ai vu quelques un paniquer sur le quai du RER B, puis sur le quai de la ligne 4.. avec un papier à la main.. ne sachant pas où aller..

        Attention, ce n’est pas parce que certains média (internet/tv) ont pour habitude de faire beaucoup de blabla pour ne rien dire, qu’il faut les imiter..

        Vendredi, beaucoup d’annonces sonores.. LONGUES.. mais inutiles car « sans information utile pour le voyageur » 🙁

      • rbma

        L’inquiétude (et l’exaspération) des voyageurs est générée par le flou dans lequel vous nous laissez.
        Vous dites « nous avons préféré attendre le diagnostic détaillé de la situation » : y’a pas besoin de détailler plus que les faits. « Une fuite d’hydrocarbure impose la circulation sur une voie à Laplace » est concis et utile pour tous, alors qu’une « mesure de sécurité » laisse place à l’imagination.

      • Céline (animatrice)

        J’entends et prends note rbma et jc de vos remarques relatives aux annonces diffusées, qui nous sont très utiles.
        Elles seront partagées avec les responsables de l’information voyageurs, pour tendre vers toujours plus efficacité.

  • jc

    En fait, j’étais dans un RER à 15h à Châtelet : et la circulation n’était pas possible vers le sud.
    Le conducteur nous a indiqué ne pas savoir quand il repartirait. J’ai choisi de prendre le métro 4 jusqu’à Denfert.

    Arrivé sur place, j’ai emprunté un RER vide. Je suppose qu’il venait de faire un demi-tour.

    Pourquoi avoir indiqué « mesure de sécurité sur les écrans au lieu de la raison de cette mesure.

    Au début, j’ai cru à un « bagage abandonné ».. et puis ça a duré.

    J’insiste sur le fait qu’il faut communiquer sur la gravité d’un incident, afin de permettre aux personnes qui utilisent le transport en question de ne pas espérer compter dessus. Des alternatives existent.. et dans ce cas, il ne faut pas avoir à hésiter.
    Sauf qu’avec une communication vaseuse.. voir erronée.. (vu que le trafic de passait pas du tout à St Michel .. alors qu’on nous annonçait le contraire).. la place au doute.. fait qu’on perd un temps fou, à se décider d’utiliser une alternative plus longue..

    Mon temps de trajet est passé de 15 minutes.. à 1h.. sur ce trajet.. heureusement que mon taf m’autorise BEAUCOUP de flexibilité sur mes horaires.. c’est un coup à se faire virer..

    Merci pour ce retour détaillé sur les évènement, j’étais resté sur ma fin vendredi soir, avec les annonces fournies sur les quais.

  • Marc Vigne

    Vraiment rageant cette communication. Pourquoi ne pas diriger vers la ligne C pour les usagers de Massy jusqu’à Sant Rémy.
    Et après Massy mettre des rames qui déservent Massy à Saint Rémy pour débloquer l’affluence.
    Pour Orly il y a aussi possibilité de prendre le RER C et s’arrêter à Orly Ville, la navette avec l’aéroport existe.

    Un peu d’initiative bon sang, vous laissez les passagers du RER B dans l’inconnu un vendredi soir !!!

    • Bebe

      +1,

      j’étais à gare du nord, j’ai demandé quel était l’état du RER C à quelqu’un en rouge de la SNCF sur le quai : « Je ne sais pas ».

      On me fait comprendre que le problème est à Saint Michel, je sais que le RER C et le RER B passent par Saint Michel, mais avec le réseau 3G de la gare, je ne sais pas comment c’est sur les autres lignes…

  • Jurvillier

    Monté à Courcelle/Yvette à 18h15, j’étais largement en avance pour me rendre à la station « Europe » pour 20h.
    Eh bien, j’y suis arrivé avec 30mn de retard. Plus de 2h15 pour faire le trajet !
    Sur le quai à COurcelle, information de situation perturbée, les trains ne marquent pas l’arrêt à St Michel pour des raisons de sécurité. Le son saturé est à peine compréhensible et complètement haché.
    Dans le train le message est répété au moins dans les premières gares. Plus on se rapproche de Paris, plus les temps d’arrêt sont longs. Aucune information dans le train sur une durée de trajet ou d’incident. Combien ? 5 à 10mn d’arrêt à Cité U, puis à Denfert, puis à Port-Royal plus longtemps encore. TOujours AUCUNE INFORMATION, il était 19h37, je décide d’aller prendre un bus.
    Aucune inforrmation sur la durée probable de l’attente et de la destination !
    C’est tout à fait anormal, on donne une fourchette, mais on ne laisse pas sans information, vous n’avancez toujours pas sur l’information voyageur (et conducteur, je suppose qu’il n’avait aucune info non plus !).
    En surface, pas de bus 38, et le premier bondé, ne prenait pas de voyageurs.
    TOus les vélibs en état étaient envolés.
    J’ai repris la 4 à St Michel justement, vers 20h passés, et je n’ai pas pu monter dans le premier train.
    SOirée sympa.
    La fuite ne vous est pas imputable, mais le manque d’information est dramatique.
    Si j’avais eu quelques éléments d’information, j’aurais changé de plan à Denfert, et pas à Port-Royal !

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Jurvillier,
      La situation était telle qu’il était difficile de communiquer sur une heure de fin d’incident ou le temps de parcours réel entre deux gares. Seuls les pompiers pouvaient autoriser une reprise du trafic. Le conducteur ne pouvait donc fournir des éléments aussi précis que vous le souhaitiez.

      • Jeannot91

        Sur ce blog, certains utilisateurs avaient donné des pistes pour la gestion des incidents en temps de crise
        Il est regrettable que ces suggestions n’aient pas été prises en compte
        Plus le temps passe et, même s’il y a peu d’informations, il faut savoir prendre des décisions, même si elles sont désagréables et diffuser des messages du style « Nous n’avons pas d’heure précise de retour à une situation normale, essayez les autres moyens de transport », plutôt que de laisser les voyageurs dans l’espoir d’un retour « rapide » à la normale…

  • HALI BAH BAH

    bonjour Céline

    je rebondis sur ce message et je déplore à niveau le manque total de communication de la part de la RATP.

    de plus je remarque que les fameux gilets rouges disparaissent comme enchantement lors de la survenue de problème.

    hier encore retard sur la B. rien au niveau sonore et dissipation des gilets rouges. Tout cela est déplorable.

    salutations.

    • Céline (animatrice)

      Bonjour,
      Faites-vous référence aux régulateurs de flux ou des « gilets rouges » déployés à Gare du Nord en cas d’importants incidents ?
      D’avance, merci.

      • HALI BAH BAH

        bonjour Céline.

        je fais référence aux gilets rouges sur le quai 42 du RER B. Quelles sont leurs réelles compétences, en effet par moi même et après avoir entendue une autre personne en quête de renseignements ils ne sont incapables d’informer les personnes. A l’approche d’une mission je les voie regarder les écrans et se contenter d’annoncer le train sans plus.

        Mais peut être à leur décharge la formation donnée ne permet pas d’en faire plus.

        Au revoir

      • Céline (animatrice)

        Bonjour HALI BAH BAH,
        Vous devez très certainement faire référence aux régulateurs de flux, positionnés sur les quais du RER B à Gare du Nord aux heures de pointe. Ils ont pour mission première de faciliter la descente puis la montée des voyageurs et de lutter contre les comportements de nature à retarder le départ des trains (gêne à la descente des voyageurs, retenue de portes, etc.). Ils peuvent également informer et orienter les voyageurs en indiquant par exemple la destination des trains.
        Les « gilets rouges » sont quant à eux déployés en cas d’importants incidents prévus (travaux, mouvements sociaux) ou inopinés, en renfort des agents de la gare.

    • HALI BAH BAH

      bonjour CELINE

      je pense qu’il s agit des régulateurs de flux et je maintiens ma question

      quelles sont leurs fonctions ou missions que peuvent t’ils faire ou ne pas faire. Car en cas de problème ils disparaissent des quais.

      merci de votre retour.

      Ha au fait hier j’ai pris une mission Kane08 sans clim et pourtant c’était une mission composée de deux rames rénovés.

      • Céline (animatrice)

        Bonjour,
        Pour mieux connaitre les missions d’un régulateur de flux, je vous invite à lire l’article suivant : http://bit.ly/1BeIlaf
        Nos rames rénovées sont équipées d’un système de ventilation réfrigérée. Celui-ci utilise l’air extérieur et produit un écart de température avec l’extérieur de quelques degrés pour apporter aux voyageurs une sensation de fraîcheur. Ainsi, pour qu’il puisse fonctionner de façon efficace, il est indispensable que les fenêtres soient fermées. Pour sensibiliser les voyageurs, une annonce préenregistrée sera prochainement disponible au sein de système d’information embarqué.
        Il peut cependant arriver qu’un dysfonctionnement survienne. Afin que nous puissions effectuer une vérification en atelier, il nous est indispensable de connaître la voiture concernée.

  • laul

    Bonjour, quand je suis arrivée sur le quai à Châtelet les Halles, les régulateurs de flux m’ont assuré qu’aucun train ne circulait sur cette portion de voie, il fallait emprunter le RER D : mission impossible, le quai était saturé. J’ai pris 2 lignes de métro pour rejoindre GDN. Qu’en était il vraiment finalement ?

  • Jeannot91

    Bonjour

    Revoyez vraiment votre gestion de l’information en temps de crise
    Des contributeurs sur ce blog l’ont très bien détaillé, retrouvez leur contribution
    Il s’agit vraiment de gérer les incidents à H+15 minutes, H+30 minutes, etc..
    Si pas plus d’informations de la part des intervenants à H+30 minutes, alors diffuser « Prenez les transports alternatifs à partir de telles gares »
    Il ne faut pas avoir le détail, la cause précise de la panne pour agir, les voyageurs s’en fichent…
    C’est « Ah là là, ça merdoie grave, et probabilité faible de rétablir rapidement, essayez autre chose! »
    Avec tous les incidents sur cette ligne, j’ai un peu de mal à comprendre que tous les retours d’expériences ne soient pas mieux… exploités…

    • usager_laplace

      Je suis totalement en phase, un peu de bon sens et d’écoute SVP …

  • Sonia

    À propos de l’affichage en gare en temps de perturbation : pourquoi ne pas tester code couleur pour replacer le bandeau jaune (qu’on ne voit même plus tellement il est TOUJOURS présent) sur les écrans d’affichage ? Quelque chose qui permettrait de voir en un seul coup d’oeil (et de loin, parce que l’affichage sur le RER B est tout de même plus que lacunaire, il faut avoir 10/10 à chaque oeil pour voir quoi que ce soit…) si le trafic est perturbé, et à quel point. On ne vous demande pas d’être précis sur l’heure de reprise, mais effectivement, comme cela a déjà été souligné par les commentaires précédents, une information qui permettrait de savoir si *a priori* :
    * le trafic est juste un peu perturbé, cad un retard de l’ordre de 5-10 min ;
    * le trafic est très perturbé (>10 min de retard), mais il y a des chances pour que ça revienne à la normale relativement rapidement ;
    * c’est la panique sur le réseau, faut pas espérer un trafic satisfaisant avant des heures.
    « Mesures de sécurité », « accident voyageur », ça permet de justifier la perturbation, mais en réalité, à part éventuellement apaiser un peu les esprits (et encore, j’en doute), ça n’aide personne. Alors que « colis suspect ou malaise ou accident => en moyenne (d’après vos stats, et vu le nombre d’incidents par semaine sur le réseau, je vous conseille d’embaucher un data scientist pour gérer toute cette masse d’information) x minutes/heures d’intervention », au moins ça nous donne une idée de la durée *potentielle* de l’incident. Parce que si c’est pour faire un détour trèèèès long alors qu’au final, le trafic va finir par reprendre au bout de 10 minutes…
    Bref, je suggère de mettre en place un code couleur simple : vert = tout va bien, jaune = trafic un peu perturbé, orange = trafic très perturbé, rouge = trafic interrompu, ou quelque chose dans ce style-là.

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Sonia,
      Ce que vous suggérez sera effectivement mis en place dans le cadre de la modernisation des écrans d’information dans les gares du réseau RATP et SNCF. La nouvelle génération d’écrans prévoit justement l’harmonisation du code couleur en fonction de la perturbation. Ce code couleur unique, défini avec le STIF, est prévu d’être appliqué par l’ensemble des transporteurs d’Île-de-France.
      D’autre part, et à titre d’exemple, la futur génération d’écrans RATP dit « Image » (déjà déployés en gare de Denfert-Rochereau et Orsay-Ville) comporte une partie dédiée à la messagerie d’exploitation et un point d’exclamation clignotant. Ce dernier repend le code couleur en cas de perturbation, ce qui permet de le voir de loin, sans forcément lire le détail de l’incident.

  • cla92

    Bonsoir Céline, je suis dans la rame Zbd 8149 (il est 17h45, dir sud) , et il fait TRÈS TRÈS CHAUD. c ‘est très difficilement supportable … Certaines personnes sont à dx doigts de faire un malaise. Pourtant, il s’agit d’une rame rénovée accolée à une autre également nlle. S’agit t il d’un avant goût de ce que nous allont subir cet été ?

    Merci et bon courage pour tout le monde.

    Cdt

    • silvio_c

      Meme chose pour la ZBD8241 à 8:30 le 5 juin
      et la ZBD8291 à 17:20 le 5juin

      Les deux clim ne marchaient pas ( rames « renovées »)

      • jc

        Ha bah, je vois que je ne suis pas le seul que ça démange d’inventorier les Rames dont la clim n’a pas été manuellement activée en usine..

        Je pense que malheuresement, c’est un défaut manifeste de conception .. qui se résolvera dans 20 ans quand on amènera ces rames à la casse..

      • cla92

        Après, le réflexe d’ouvrir les fenêtres dans une rame où il faut mourant de chaud n’est pas blamable et tout à fait légitime….

        Quand vous avez 50 degrès, les usagers recherchent avant tout un min d’air afin d’éviter de se sentir mal, c’est un reflexe humain et justifié qu’on ne peut absolument pas repprocher (qui a normalement l’art de m’énerver en situation « normale »)

        Cordialement

      • Céline (animatrice)

        Bonjour silvio,
        Cela sera également remonté à l’atelier de maintenance pour vérification.

      • silvio_c

        Ce matin 11/06/2015 ZBD8121 ventilation inopérante

      • Céline (animatrice)

        Bonjour,
        Je vous confirme que votre signalement a bien été remonté à l’atelier de maintenance.

    • Céline (animatrice)

      Bonjour cla92,
      Vendredi dernier a été une journée particulièrement chaude. La chaleur s’est également fait ressentir dans le train, où j’ai pu constater de nombreuses fenêtres ouvertes. Cela est compréhensible : lorsqu’il fait chaud, notre premier réflexe est d’ouvrir les fenêtres. Hors cela annihile l’action de la ventilation réfrigérée, qui utilise l’air extérieur et produit un écart de température avec l’extérieur de quelques degrés. Afin de sensibiliser les voyageurs sur ce sujet, une annonce sonore sera prochainement disponible au sein du système d’information embarqué, à bord des rames rénovées.
      Enfin, pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un défaut du système de ventilation réfrigérée, votre signalement sera transmis à l’atelier de maintenance pour vérification (merci pour le n° de voiture :)).

      • usager_laplace

        Il faut vraiment être à bord pour comprendre la galère que c’est … vraiment … Nous ne sommes pas des poulets …

      • jc

        Vous aviez annoncé il y a 1 an que des stickers plus voyant seraient apposé. Il y a quelques semaines vous nous avez indiqué que c’était fait.

        Je suppose qu’ils seront apposés au compte goute en fonction des retours en atelier.

        Je n’ai pas encore vu ces nouveaux autocollants.

        Quid de la possibilité d’ajouter un voyant bleu au plafond, quand la clim est active.

        Comme vous avez pu le constater, avec les fenêtres ouvertes, la clim en route ne se sent pas.. et on a chaud.

        j’ai fais l’expérience la semaine dernière, je suis monté un matin, il faut chaud dans le RER.. du coup, je me dis « la clim est HS encore.. » mais j’ai quand même fermé les fenêtres.. (il n’y avait pas grand monde). Au bout de 10 minutes, on sentait la fraicheur dans la rame.

        C’est vraiment contre nature : quand on rentre et qu’il fait chaud.. c’est inimaginable de penser que la clim tourne.. donc .. fenêtres grandes ouvertes.. pour un max d’inconfort sonore.. et thermique.. (avec un gachis EDF.. pour finalement rien n’avoir)

      • Céline (animatrice)

        Bonjour jc,
        Je faisais référence dans mon précédent commentaire au déploiement des autocollants relatifs à l’oubli de bagages.
        Je me renseigne au sujet des autocollants propres à la climatisation.

      • jc

        Ok, j’avais mal lu 🙂

        Merci pour la remontée d’info 😉

      • Céline (animatrice)

        Ce projet a finalement pris du retard mais n’est pas abandonné. Je vous tiendrais informé de la mise en place effective des autocollants.

  • jerome2b

    Hier matin un chauffeur a oublié de s’arrêter au parc des expositions vers 9h30 du matin, c’est vraiment incroyable, on a tous perdu 20 minutes. Merci de nous expliquer comment cela est possible

    • Jeannot91

      Le slogan de la SNCF il y a 25 ans environ : »SCNF : oui c’est (malheureusement) possible »… On a eu le droit au « Bleussipo » aussi…

      Ils nous le font de temps en temps côté sud « Arcueil Cachan? pas Arcueil Cachan… » Et bien sûr pas une seule communication du chauffeur…

      Et c’est vraiment scandaleux

      • cla92

        Bonjour Céline,

        Je pense qu’un petit « pense bête » (collé dans la cabine par ex) avec quelques phrases type pour les conducteurs ne serait pas du luxe en cas de situation perturbée ou tout autre changement (de destination, d’arrêts..).

        Je m’explique. Ce matin, aux alentours de 8h, le conducteur nous a annoncé, après avoir pas mal cafouillé, que le train ne s’arrêterait pas à Laplace. Le sens de sa phrase n’était pas claire car il n’a pas dit « ne marquera pas l’arrêt » non plus.

        Résultat, la moitié des usagers avaient compris qu’il ne s’arrêterait pas (comme moi) à Laplace et les autres, qu’il serait terminus (hors, le conducteur n’a jamais prononcé ce mot). Lorsqu’on les personnes ayant compris qu’il serait terminus à Laplace, sont descendues à Bourg la Reine suite au message du conducteur (car plus de RER qui s’arrêtent à cette station), ce dernier leur a gentiment dit de ne pas descendre, ce qui m’a confirmé qu’il n’allait juste pas marquer l’arrêt à Laplace.

        Bref, arrivés à Laplace, on a eu droit à un « tout le monde descend, terminus ». J’étais ravie, pour une fois que j’étais confortablement installée.

        Je n’en veux pas au conducteur qui, contrairement à d’autres, a pris la peine de communiquer en même temps que les informations lui parvenaient. Mais je pense qu’il serait nécessaire que tous les chauffeurs aient une espèce de « pense bête » avec des phrases types personnalisables («Ne marque pas l’arrêtà….. », « Terminus…. », « Contrairement à ce qui est écrit sur le panneau d’affichage/RER, ce train sera terminus … », « Merci de patienter »…).

        Je pense que ça motiveraient également les conducteurs « timides » de s’exprimer également.

        Bonne journée, en espérant un retour à tout le monde, pas trop caniculaire dans le B…. Croisons les doigts;

        Cdt

        PS : Merci Céline d’avoir communiqué mon signalement de la voiture sans clim, maintenant que je sais où trouver le n°;-). Je remarque également souvent des fenêtres ouvertes et difficile de demander aux usagers de les fermer (je me suis déjà heurtée à plusieurs reprises à certains), l’air est plus « respirable » à court terme.

      • Céline (animatrice)

        Bonjour cla92,
        L’information donnée semble en effet un peu confuse…
        Pour permettre d’apporter une information claire aux voyageurs et faciliter la prise de parole des conducteurs, ces derniers disposent d’un livret, très semblable à ce que vous proposez, listant les principaux messages à diffuser en fonction des situations. Ils disposent également d’annonces sonores pré-enregistrées. Une mise à jour de ces annonces est d’ailleurs en cours. Plus faciles à trouver dans le système, elles ont été enrichies, avec l’intégration entre autres de messages multilingues.

    • Céline (animatrice)

      Bonjour jerome2B,
      Les recherches indiquent, en effet, que la mission EMOI13 (en direction de Paris) a manqué l’arrêt en gare du Parc des Expositions, prévu vers 9h24. Nous faisons remonter votre commentaire afin de connaître les raisons de cette omission. Nous vous présentons toutes nos excuses pour ce désagrément.

  • Jeannot91

    Bonsoir

    Vous n’envoyez plus d’alerte lorsqu’il y a un incident technique sur le RER B?

    Ce soir jeudi 11/06/2015, problème de signalisation, problème électrique, plus de train entre Gare du Nord et Denfert?

    Que se passe-t-il?

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Jeannot,
      Faites-vous référence aux alertes de l’application RATP ou des alertes email ? D’avance, merci.

      • Jeannot91

        Les 2 : sur l’application de la RATP vers 19h00 : trafic normal, alors que le problème était déjà présent à 17h15 à Stade de France
        Et j’ai reçu l’alerte de 18h56 à 22h05…

  • annie izar

    J’aimerais savoir pourquoi dans les RER rénovés de la ligne B la climatisation ne fonctionne jamais

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Annie,
      Seules les rames MI79 rénovées sont équipées de ventilation réfrigérée. Sa mise en service est automatique. Elle utilise l’air extérieur et produit un écart de température avec l’extérieur de quelques degrés. Pour qu’elle soit pleinement efficace, il est important de garder les fenêtres fermées.

  • Bouncer1361

    Bonjour,

    Je rebondis sur cette incident pour poser une question d’ordre générale.

    A quoi sert le quai de retournement construit a Denfert Rochereau cela fait 2 fois que je remonte dans la Sud de Paris lorsqu’il y a des problèmes …. pour prendre le train pour remonter sur Massy et le surprise ce quai n’est pas utilisé….

    A quoi ce quai sert il ? Est il en place sachant que la commune de Massy nous à informée de la mise en place de quai ?

    Merci pour votre retour

    • Céline (animatrice)

      Bonjour,
      Le 3 quai de Denfert-Rochereau, mis en service fin décembre 2014, est un terminus de secours provisoire. Il permet, en cas de situation perturbé dans le tronçon central, d’amener les voyageurs en provenance du sud de la ligne en gare de Denfert-Rochereau, pôle multimodal offrant de multiples solutions de transport (métro, bus, Vélib).
      Le quai 3 a été utilisé en moyenne 4 fois par semaine de manière ponctuelle sur les quatre premiers mois d’exploitation. Ce chiffre correspond à ce qui avait été estimé lors de la concertation publique sur le projet. En janvier et février, nous étions légèrement supérieurs à cette moyenne compte tenu de l’augmentation du nombre de colis suspects (suite au renforcement du plan Vigipirate), alors qu’au cours du mois de mars, le quai a été relativement moins utilisé, du fait du nombre faible d’incidents d’exploitation majeurs au cours de ce mois.
      Pour en savoir plus : http://bit.ly/1xrc54f

  • Jeannot91

    J’avoue que j’ai beaucoup de mal à assimiler le fait que les voyageurs sont de plus en plus appelés à être des auxiliaires d’opérations de maintenance pour ces problèmes de réfrigération, en ayant soin au préalable de repérer le wagon , et tout cela de manière gratuite

    Cela fait penser aux utilisateurs de logiciels payants qui débugguent gratuitement à la place des équipes en chargent de qualifier les produits…

    Si la RATP limite ses opérations de maintenance, à elle d’en assurer les conséquences

  • Jeannot91

    Bonjour

    Hier soir lundi 22 juin 2015, vers 17h15, des messages en gare et dans les trains ont annoncé un ralentissement dans les 2 sens sur toute la ligne suite à un problème à un problème à Pantin et à un « accroissement de voyageurs »
    Ces premiers problèmes sont indépendants du malaise voyageur à 18h15 à Cité Universitaire

    Pourrions-nous avoir plus de détails sur ces problèmes, et son absence de signalement par l’application RATP?

    D’avance merci