Fermeture des quais 41 & 43 en Gare du Nord à partir de 23h

Du lundi 16 novembre au vendredi 4 décembre, à partir de 23h00, du lundi au vendredi, des travaux dans le cadre de la maintenance des infrastructures imposent la fermeture des quais 41-43 à Gare du Nord.

Les trains de la ligne B circuleront voie 44 en direction de l’aéroport Charles de Gaulle / Mitry-Claye et voie 42 en direction de Saint-Rémy-lès-Chevreuse / Robinson.

Foire aux questions

En général, les questions que vous trouvez ici sont celles fréquemment posées lors des tchats que nous organisons avec les différents acteurs du RER B, ou dans les commentaires que vous m’adressez. Je vous propose ainsi, en bas de cette liste, les réponses aux questions les plus fréquemment posées. Un formulaire en bas de page vous permet de soumettre d’autres questions, qui enrichiront cette liste au fur et à mesure. Vous pouvez aussi y déposer des idées de sujets que vous aimeriez voir traités sur le blog. Attention toutefois : cette page n’est pas l’endroit où demander des renseignements d’info trafic (Twitter est là pour ça).

Pourquoi ne pas organiser les travaux la nuit, plutôt que d'interrompre la circulation tout une journée ou un week-end ?

Des travaux ont bien lieu la nuit, et même quasiment toutes les nuits sont dédiées à de très nombreux chantiers sur le RER B. Parfois, on ne peut simplement pas se contenter de la nuit, car le laps de temps est trop court : il faut savoir que les trains utilisent nos voies dès 4h45 et jusqu’à 1h30 le lendemain. Certains chantiers nécessitent un temps de réalisation plus long.

En semaine, compte tenu de la densité de circulation, on ne peut pas gêner les milliers de personnes qui viennent travailler en RER B. Le week-end c’est le moment où nous impactons le moins de monde. C’est aussi là où les infrastructures routières peuvent absorber nos moyens de substitution. Nous nous arrangeons par contre, quitte à interrompre tout un week-end, pour grouper cinq ou six opérations de travaux sur la même période.

Comme le soulignent nombre d’entre vous ici même, l’enjeu est de vous prévenir aussi longtemps à l’avance que possible pour ces journées particulièrement difficiles. C’est là-dessus que nous essayons de toujours progresser.

Pourquoi faut-il un certain temps pour rétablir le trafic suite à un incident ?

Parce que chaque incident a ses propres caractéristiques (l’heure à laquelle il se déroule, la gare où il se trouve…). Par exemple si un train à destination de l’aéroport Roissy CDG stationne plus longtemps que prévu alors qu’il se situe à Bagneux, il crée un « trou » sans train qui a pour conséquence un afflux supérieur de voyageurs dans les gares devant lui. Cet intervalle important entre deux trains ne sera en général pas immédiatement résorbé. L’objectif des mesures de régulation est alors d’éviter une propagation trop importante et longue des retards.

Il faut savoir que chaque jour, des incidents sont gérés sans pour autant que le voyageur s’en aperçoive obligatoirement, conséquence d’une gestion rapide de cet incident avec des mesures efficaces.

Pourquoi lors d’un incident, les heures de reprise du trafic estimées ne sont pas toujours exactes ?

Les heures de reprises sont décidées au regard de l’analyse de l’incident et des délais d’intervention probables. Elles sont ajustées au fur et à mesure des avis des spécialistes présents sur le terrain, qui se trouvent au cœur de l’action, directement sur le lieu de l’incident.

Ces heures de reprises sont parfois complexes à donner pour des incidents rares, mais pour la plupart des incidents « type » (panne matériel, bagage abandonné, signal d’alarme…), nous sommes en capacité de donner des heures de reprise fiables.

La ligne faisant 80 km de long, il faut se dire que l’heure de reprise s’entend sur le lieu de l’incident, mais si par exemple l’incident a créé un « trou » (intervalle important entre deux trains), ce trou se propagera jusqu’au terminus de la ligne où les effets de l’incident pourront se faire sentir après la reprise effective des circulations. C’est pour limiter la propagation de ces impacts secondaires que nous prenons en général des mesures de régulation.

Pourquoi, en situation perturbée, les suppressions touchent-elles principalement les trains terminus Orsay-Ville et Massy ?

En situation perturbée, s’il n’est pas possible sur une portion de voie de faire passer le nombre de trains prévu, alors un allègement doit être mis en place. Sans cela il y aurait un « bouchon » et tous les trains à la queue leu-leu rouleraient très lentement. Au sud de la ligne il y a 4 types de missions : des missions St Rémy, Orsay, Massy et Robinson.

Si un St Rémy est supprimé : les clients concernés doivent attendre 12 minutes de plus le train suivant (soit 24 minutes). Nous l’évitons le plus possible. Si un Robinson est supprimé, les clients concernés doivent eux aussi attendre 12 minutes supplémentaires sans desserte.

Les trains qui sont supprimés sont donc soit les Massy soit les Orsay, pour lesquels il est possible de proposer une solution aux clients en rajoutant des arrêts supplémentaires aux autres trains.

Si l’incident qui conduit à réduire le nombre de trains est connu très tôt (avant la pointe) ce sont les trains à destination de Massy qui seront supprimés. Les arrêts Parc de Sceaux, Massy Verrières et Fontaine Michalon seront rajoutés aux trains Orsay et St Rémy.

Si par contre l’incident intervient en cours de pointe, comme il est très difficile de « garer » les trains à destination de Massy (qui partent de Roissy, où il y a peu de voies de garages), ce sont les trains en provenance de Mitry et à destination d’Orsay qui sont « laissés au garage à Mitry ». Dans ce cas des arrêts sont rajoutés entre Massy et Orsay aux trains à destination de St Rémy. Ou bien un train est ressorti depuis Massy et les clients doivent alors faire une correspondance pour atteindre leur destination.

Dans chaque mesure de régulation, il y a forcément des gens directement touchés. Nous les concevons pour essayer d’en toucher le moins possible.

Le port du masque est-il obligatoire dans les gares et dans les trains ?

Oui. Le port du masque est obligatoire dans les transports, de votre gare de départ à votre gare d’arrivée. Des contrôles peuvent intervenir, et vous risquez une amende de 135 €. Une écharpe ou un foulard ne peuvent se substituer au masque.

Est-ce que du gel hydroalcoolique est disponible dans les trains ?

Non, pensez à vous munir de gel hydroalcoolique avant de quitter votre domicile. Vous pouvez toutefois en acheter dans certaines gares. Des distributeurs de gel hydroalcoolique sont également installés dans nos gares. Mais on ne le répétera jamais assez : le mieux est de prendre son propre gel.

Quel produit est utilisé pour le nettoyage ?

Le produit utilisé pour le nettoyage est un virucide puissant répondant aux normes NF. Il s’agit d’une brumisation des trains lors des opérations nocturnes (procédé appelé « nébulisation », utilisé dans l’aéronautique, et qui permet de diffuser simultanément sur l’ensemble des surfaces). Il est utilisé dans les hôpitaux et ses principes actifs durent plusieurs heures. En parallèle, les boutons d’ouverture des portes, les barres de maintien et d’appui en plateformes, les accoudoirs et poignées des sièges font l’objet de ces mêmes nettoyages. Enfin, les nettoyages en gare, sont également renforcés par plusieurs passages quotidiens, notamment sur les surfaces de contact.

Existe-t-il des consignes à respecter ?

En plus du strict respect des gestes barrières, vous ne devez ni manger ni boire à bord.

Il relève de la responsabilité de tous de maintenir les trains propres, faciliter leur nettoyage et assurer la sécurité de chacun.  Si vous avez des déchets, conservez-les et jetez-les à votre descente du train, dans les poubelles disponibles sur les quais.

Que mettez-vous en place pour assurer le respect des gestes barrières dans les gares ?

Beaucoup l’on remarqué, une signalétique spécifique est mise en place dans les gares. Elle a été mise en place dès la semaine qui précédait le déconfinement, ce que vous avez pu voir si vous êtes abonnés de notre compte twitter @RERB

Elle marque les espaces et les cheminements dans vos gares afin d’éviter les croisements et d’espacer les voyageurs pour permettre un usage du train sécurisant.

Nous vous accompagnons pour respecter les gestes barrières :

  • Des affiches rappellent le port du masque obligatoire pour utiliser les transports depuis le 11 mai, jour du début du déconfinement
  • Des signalétiques et des marquages au sol sont installés progressivement dans les gares pour matérialiser les distances à respecter entre les voyageurs sur les quais, devant les automates, les guichets, sur les sièges en gare etc…
  • Des autocollants présents dans les gares sur tout le parcours vous rappellent les gestes barrières et les bonnes pratiques à adopter pour éviter de toucher les surfaces avec vos mains

Quels sont les bons gestes à adopter pour voyager sereinement ?

  • Nous vous invitons à poursuivre le télétravail si votre activité le permet
  • Portez un masque dès que vous entrez en gare, et jusqu’à la sortie de votre gare, il est obligatoire
  • Lavez-vous les mains avant et après votre voyage et le plus fréquemment possible avec du gel hydroalcoolique
  • Anticipez l’achat de vos titres de transports depuis chez vous (sur mobile et rechargement à distance)
  • Optez pour le sans contact et préférez les paiements sans contact avec votre carte bancaire ou votre smartphone
  • Evitez de toucher les équipements, surfaces de contacts avec vos mains : pour ouvrir les portes de validation, les portes des trains, pour appeler l’ascenseur, utilisez votre coude plutôt que votre main
  • Pour valider votre passe, tenez-le à 1cm de la cible des bornes et portes de validation, il n’est pas nécessaire de le poser
  • Gardez vos distances avec les voyageurs en gare et à bord
  • Jetez vos déchets dans les poubelles en gares et ne mangez pas à bord des trains

Pourquoi les stations entre Massy-Palaiseau et Orsay-Ville sont elles systématiquement supprimées? Hier soir et avant-hier soir les gares n'ont pas été desservies alors qu'elles étaient signalées durant tout le trajet ? Vous dites qu'il est plus simple pour vous de supprimer les trains vers Orsay, certes mais comprenez qu'il est usant pour les personnes descendant à Palaiseau, Lozère ou au Guichet de ne jamais savoir à quelle heure nous pourrons rentrer chez nous.

Il s’agit de mesures de régulation, qui sont appliquées dans des situations perturbées. Concrètement, la non-desserte de ces gares est en effet volontaire sur une ou deux missions, permettant ainsi au plan de transport de retrouver son fonctionnement initial. Mieux vaut avoir deux trains supprimés que des arrêts aléatoires pour le reste de la journée. Les trains dont vous faites état sont dès lors rendus « directs » sur un tronçon défini, afin d’absorber le retard : plus vite il arrivera à son terminus, plus vite il effectuera sa mission en sens inverse.

Bonjour ! Quels sont les horaires auxquels le RER B est le plus chargé (et le moins chargé) dans la journée ?

Les horaires les plus chargés correspondent aux heures de pointe du matin et du soir : 6h30 – 9h30 et 16h30 – 19h.

Bonjour, est-il possible de transporter son vélo dans le RER B depuis la gare de Cité Universitaire, un jour de week-end ? Merci, Velociste

Tout à fait, sous réserve que vous placiez votre vélo aux extrémités de chaque rame !

Côté confort et design, quel(s) changement(s) pour le MI84 rénové ?

Le nombre de places assises passe de 216 à 312 par rame. Pour y arriver, des sièges sont systématiquement ajoutés au droit des portes. En parallèle, des appuis ischiatiques (également appelés bancs assis-debout) installés. La ventilation réfrigérée fait son apparition, 20 caméras de vidéo-surveillance sont intégrées par élément, et l’éclairage est entièrement rénové.

Côté technique, quel(s) changement(s) pour le MI84 rénové ?

Le renouvellement intégral des planchers et le changement complet de la connectique sont les plus marquantes. Enfin, le service des portes est également amélioré, afin de disposer celles-ci dans des conditions d’utilisation optimum pour les échanges à quai et les éventuelles évacuations.

Quand la totalité des rames sera-t-elle rénovée ?

D’ici la fin de l’année, deux rames MI84 rénovées seront mises en circulation. En 2021, le parc sera augmenté de 12 à 14 trains, puis le reste en 2022. Mais loin d’être une fin, ce lancement est une étape.

Pourquoi ne pas avoir remplacé les anciennes rames par des rames neuves immédiatement ?

Le marché de ces 146 trains avec comme nom provisoire MING (Matériel Interconnecté de Nouvelle Génération) est en cours d’attribution mais cela prend du temps. La rénovation des anciennes rames (MI84) était nécessaire afin de pouvoir vous offrir un service plus fiable et plus robuste.

Avec le couvre-feu, où puis-je trouver les attestations dérogatoires à faire signer par mon employeur ? Et si je n'ai pas l'assurance de ne plus être dans les transports à 21h ?

L’attestation dérogatoire se trouve sur le site du Ministère de l’Intérieur : interieur.gouv.fr. Si votre emploi du temps professionnel ne vous permet pas d’avoir l’assurance d’être à domicile avant 21h, quelle que soit la raison, nous vous invitons, à titre préventif, à demander une attestation à votre employeur.

Vous pouvez poser une question ou suggérer un sujet grâce à ce formulaire. (tous les champs sont requis)
Partager cet article [addtoany]