Dimanche 17/02 : sur ordre de la Préfecture de Police de Paris, une opération de déminage interrompra le trafic au départ et à l’arrivée de Paris Gare du Nord entre 09h00 et 15h00. Dans la mesure du possible, nous vous conseillons de reporter vos déplacements.

+

24122013

Découvrir

27

IDOL, PUMA, SOSI : les codes missions du RER B déchiffrés

Bien que certains de ces acronymes – affichés sur la façade avant de nos RER, les grilles horaires, ou écrans d’affichages - puissent paraître quelque peu saugrenus, ils fournissent en réalité des indications précieuses sur le parcours des RER B.

 

Suivies d’un numéro à 2 chiffres, ces 4 lettres forment le code mission du train. Auparavant composé de chiffres (500 indiquant par exemple les trains sans voyageurs), l’identification actuelle est apparue au début des années 1980, avec l’arrivée du Matériel d’Interconnexion (trains capables techniquement de circuler d’un bout à l’autre de la ligne).

La volonté première du code mission était alors de faciliter la mémorisation des différentes dessertes de train par les clients. Et pourtant, comme nous le verrons, cela n’est pas, ou du moins n’est plus, aussi simple. Explications…

Des chiffres et des lettres

Principe des 4 lettres :

1ère lettre : indique la destination du train. Ainsi, un code mission commençant par la lettre E aura pour destination l’Aéroport Charles de Gaulles 2, ou Massy Palaiseau si celui-ci débute par K.

Codes missions RER B

 

Quel rapport me diriez-vous entre la lettre K et la gare de Massy Palaiseau ? Aucun 🙂

Les premières lettres ont été choisies dès l’origine pour ne pas avoir de lien avec le nom des gares, probablement par crainte de doublon, mais aussi, du fait que certains terminus ont pu et pourront être modifiés. Ainsi, la lettre G correspond au « Garage d’Aulnay », et E à « Envol ».

2e lettre : permet de distinguer les différentes dessertes d’un train se dirigeant vers le même terminus (omnibus, semi-direct, direct).

3e et 4e lettre : assurent uniquement…une cohérence phonétique ! Ces deux dernières lettres sont conçues par le département Horaires qui travaille notamment à l’attribution de combinaisons harmonieuses et identifiables. Ils permettent ainsi, lorsque les transmissions radio sont parasitées, d’assurer une bonne identification des trains.

Les 2 chiffres :

Les chiffres fournissent des indications quant à la direction des trains. Les chiffres impairs indiquent ainsi les trains en direction du nord, et pairs du sud. Ils permettent également de distinguer les trains de même nom.

Des noms de missions caractéristiques

Des codes missions spécifiques sont également attribués à des dessertes particulières, telles que les trains sans voyageurs, désignés par la lettre W, et que l’on distingue par le code mission suivant : WxWy (« x » indiquant la destination et « y » sa provenance).

En cas de travaux ou perturbations, les codes missions peuvent être réadaptés par les chefs de régulation. Ainsi, une mission devenant omnibus sera indiquée selon le code suivant : xyZZ.

Certains codes missions ont même été créés pour de grands événements. Saurez-vous retrouvez la desserte de la mission STAD ? Indice : 2003

    Derniers articles du blog du RER B

    Sur ordre de la Préfecture de Paris aucun train ne circulera entre Gare du Nord et Aulnay-sous-Bois ce dimanche 17 février entre 9h et 15h.

    Retour sur les incidents de ce mardi 12 février : trafic très difficile sur le RER B en matinée !

    [RAPPEL TRAVAUX] Pas de RER B entre Saint-Rémy-lès-Chevreuse et Gif-sur-Yvette les 16 et 17 février

    Les commentaires sont fermés.

    • A119

      Bonjour,
      Ce n’était pas une desserte entre Massy Palaiseau et La Plaine?

    • Jeff

      Bonsoir,

      Pourquoi ne pas faire des missions plus simple a comprendre surtout pour les touristes qui utilisé la B pour aller soit a Orly ou Roissy

      Bonne soirée

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Jeff,
        Lorsque les codes missions ont été mis en place en 1980, l’offre de transport n’était pas aussi importante qu’aujourd’hui. En 30 ans, la ligne B est ainsi passée de 450 à 570 trains/jour, nécessitant pour chaque train en circulation, l’attribution d’un code mission, qui permet notamment d’assurer une bonne authentification du train lors d’une conversation radio entre un conducteur et un gestionnaire de régulation.
        Les dispositifs d’information en gare et à bord, permettent par ailleurs aux voyageurs d’identifier la desserte des trains.

        • Jeff

          Bonjour Céline,

          Ce qui serais bien aussi c’est que tous les conducteurs active le système vocale cars depuis quelque temps ils sont pas en marche dans les trains après je veux pas faire mon chiant mais plus facile pour toutes le monde

          Cordialement

        • Céline (animatrice)

          Qu’entendez-vous Jeff par « système vocal », les annonces sonores automatiques dans les rames ?

    • Jeff

      Bonjour Celine,

      le SISVE, système d’informations sonores et visuelles embarqué

      • cApii

        C’est vrai que les annonces sonores sont assez souvent défaillantes, parfois il n’y a rien du tout, ou sinon on n’entend très mal l’annonce, donc cela vient des micros de la rame, ça m’ai même déjà arrivé dans une rame rénovée !

      • Céline (animatrice)

        L’information dynamique à bord est effective lorsque la rame rénovée est couplée à une rame de même nature, et située en tête. Ainsi, si une rame rénovée est accolée à l’arrière d’une rame MI84 par exemple, le SISVE ne peut être opérant. Vivement donc la rénovation complète des 117 rames, qui sera achevée fin 2015/début 2016.

        • Jéré

          Bonjour,
          Tout d’abord je souhaite une bonne année à tous les cheminots SNCF et les agents RATP, à Céline l’animatrice du blog et à tous les participants de ce blog :). Mais pour le commentaire le problème est que vous m’avez dit que les MI84 ne seront pas rénovées donc ça ne sera pas la totalité du parc qui sera rénovée à moins qu’il est une rénovation pour les MI84 ou qu’ils partent une fois que tous les MI79 seront rénovées.

        • Céline (animatrice)

          Bonjour Jéré,
          Lorsque le programme de rénovation des MI79 sera achevé, quelques rames MI84 resteront en circulation. Leur nombre dépendra des évolutions d’offre qui seront mise en oeuvre d’ici 2025 (sujet qui sera abordé par le STIF, notre autorité organisatrice, en 2015).

    • Jeff

      Bonjour Céline,

      Pourquoi on ne peux pas avoir des trains a deux niveau sur le RER B ?

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Jeff,
        La rénovation des rames MI79 a été privilégiée sur la ligne. Il est prévu, courant 2025, de renouveler l’ensemble du parc matériel roulant du RER B, mais il serait prématuré de prédire le type matériel qui sera alors retenu.

    • Shino

      Bonjour,

      Je me demandais, est-ce qu’il y a une centralisation de tous les codes missions parmi les différentes lignes de RER et de transilien les utilisant, pour éviter d’avoir des doublons ou assurer une cohérence générale (ça doit être un vrai casse-tête), ou est-ce seulement géré ligne par ligne ?

    • Tri Deb

      Les missions GARD vers 21H30 et KBAN vers 23H00 qui n’ont jamais circulées auparavant sont elles liées à l’exercice ?

      Le train arrive en GARD et retourne vers sa KBAN ? C’est cela ? Je trouve que d’une manière générale le créateur des noms de mission est très fort en jeux de mots.

    • Céline (animatrice)

      Bonjour @Shino et @Tri Deb,
      Sur les lignes A et B (qui sont exploitées conjointement), les codes missions désignent les circulations, et sont utilisés pour réserver les sillons sur le réseau ferré national. Ces codes sont générés par une entité RATP, qui centralise les noms pour les deux lignes.
      La combinatoire est grande, car les codes missions répondent à un certain nombre de contraintes du Réseau Ferré de France. Par exemple, un même code ne peut être utilisé pour désigner deux trains avec des horaires différents (même à quelques secondes près).
      En ce qui concerne le nom de votre train, celui-ci doit pouvoir se prononcer facilement et surtout compris dans les échanges radio entre les conducteurs et le Centre de commandement unique. Ce qui en effet permet de faire quelques jeux de mots.

    • Jeannot91

      Bonjour

      Une mission IDIL71 départ Orsay terminus Mitry Claye qui devient un direct Orsay – Laplace devrait voir son nom changer en WLWU, en toute logique… Sinon son nom n’est plus en cohérence avec sa circulation
      La mission IDIL71 est donc supprimée pour les voyageurs, toujours en toute logique

      Merci de confirmer ce point

      • Jeannot91

        Bonsoir

        Toujours pas de réponse à ma question du 25/01/2014?

        Cordialement

        • Céline (animatrice)

          Bonjour Jeannot91,
          Rectification de ma part concernant la mission IDIL71, cette dernière a été partiellement supprimée jusqu’à Laplace, où une autre mission a pris le relais, assurant la suite du parcours.

        • Jeannot91

          Bonjour

          Merci pour votre réponse
          Donc pour les voyageurs entre Orsay et Laplace, cette mission a été totalement supprimée

          Cordialement

    • Thib

      L’article sur les missions est intéressant mais la nomenclature pour la 2 éme lettre est dure à comprendre, quelle lettre pour direct et semi direct ainsi que omnibus ?

      • Céline (animatrice)

        Bon Thib,
        Définir la nomenclature des codes-missions n’est pas chose facile 🙂
        La deuxième lettre indique la desserte du train, c’est à dire les gares desservies. Il n’existe pas de lettre déterminée pour chaque desserte, du fait que les trains effectuent divers parcours.
        C’est finalement la combinaison des deux premières lettres qui va déterminer la mission d’un train (terminus et gares desservies).

      • Tri

        @Thib
        Ce que l’on peut dire, c’est que les ZZ sont omnibus.

        Remarque préliminaire pour tout le personnel RATP. Ce que je vais décrire est un ressenti passager, je sais les efforts que vous poursuivez dans le bon sens. Je vous indique cela dans un esprit positif de compréhension mutuelle.

        Quant à déterminer si les trains s’arrêtent, le nombre de codes missions est très important, ce qui n’est pas simple. Céline me corrigera si je me trompe car je n’ai pas terminé de compter, mais il y a environ 600 missions différentes qui circulent sur la ligne B. Pour moi qui ait pourtant pesté en tant que bon français parce qu’arrivant sur le quai vous regardez le code de la première lettre parce que vous savez par exemple que tous les K s’arrêtent à votre gare, c’est le contrat tacite d’acheminement que vous acceptez ou non en prenant la décision de monter dans le train. Et puis d’un seul coup sans prévenir ils ne s’y arrêtent plus. C’est une déconvenue commerciale pour le voyageur. C’est ce que j’appelle l’ascenseur émotionnel. J’y reviendrai. Depuis ce jour, j’ai pris un papier, un crayon et je note les codes de mission pour mieux comprendre.

        L’ascenseur émotionnel :
        Vous êtes heureux parce que vous recevez une information positive, puis quelques minutes plus tard, finalement, non, c’est négatif. C’est le même système lorsque pendant un incident, on vous dit « Gros incidents sur la ligne ou grève », puis d’un seul coup dans un grand élan de bonheur, un machiniste se présente avec sa rame. La vous vous dites, quel homme courageux, il bosse, il y a un train pour Paris.
        Vous montez dans le train, le gars vous dit, « le train sera omnibus jusqu’à Paris ». Echelle haute de l’ascenseur émotionnel, il y a grève, mais le conducteur communique, (Bravo à lui), il s’excuse pour le retard que l’on va avoir (bravo pour l’aspect commercial RATP), on accepte se désagrément car on y va, on va s’en sortir. On est tous dans le même train.

        Puis le train part. Quelques minutes plus tard, à Laplace, nouvelle annonce « Le train est terminus Laplace, tout le monde descend ». Phase basse de l’ascenseur émotionnel, celle qui vous laisse une conviction. Finalement, non, on ira pas. Vous avez eu peur de ne pas réussir, vous avez reçu des informations pour vous rassurer, puis finalement contre-ordre technique, trahison commerciale. On va se serrer sur le quai et essayez de faire tenir deux trains dans un, pendant un jour de grève ou d’incident. Bon courage.

        Côté RATP, je suis certain que tous ceux qui bossent on essayé de gérer la situation au mieux. L’arrêt du train, c’est pour la régulation, pour que le nombre de voyageur acheminé soit le meilleur et ils ont raison.
        En revanche, là ou il y a peut être une piste c’est que le machiniste qui est l’interface commerciale avec ses usagers ou clients, soit prévenu le plus tôt possible qu’il va être régulé, parce que l’ascenseur émotionnel, cela coûte cher en conviction.

        Pour en revenir aux codes de missions. Pourquoi autant ? C’est lié à un facteur principal qui est à mon avis l’augmentation du trafic ferroviaire en région parisienne et le fait que l’on a conserver les mêmes systèmes de gestion des missions et des sillons, probablement pour des raisons de coût de remplacement de ce système.
        Pour y avoir bien réfléchi, je pense que tous les nouveaux investissements de remplacement, ajout, doivent prendre en compte les cibles de trafic capacitaires à 40 ans. Que ce soit au niveau des infrastructures (ponts, tunnels) que du nombre de lignes, de la taille des trains.

        Les types de codes missions sont bien expliqués dans l’article de Céline. Par exemple, j’ai compté 49 missions sans voyageurs en W.
        Il existe aussi d’autres codes de missions qui n’ont pas été évoquées dans l’article que très très peu de personnes connaissent. Un peu les missions 9 3/4 d’Harry Potter. Peut-être que Céline pourra nous en parler, mais cela n’intéresse pas le trafic normal.

        • Tri

          Pour terminer sur le sujet de la dernière grève, je voulais saluer le travail de tous ceux de la RATP qui ont gérer la partie Sud. Cela aurait pu être bien pire ! Merci à vous tous.

    • thomas76

      Bonjour à tous,

      Petite question bête pour un néophyte comme moi, si je prend le RER B de RCDG 2 et que je souhaite me rentre a la station Anthony ( pour ensuite aller vers Orly) je prend la mission KISS ( terminus à Masy Palaiseau) ou la mission POIN/PIPO ( terminus à saint rémy lès chevreuses ) ?

      Cordialement

      • Céline (animatrice)

        Bonjour thomas76,
        Tous les trains en direction de Saint-Rémy-lès-Chevreuse desservent la gare d’Antony. Si la mission empruntée commence par un « S », c’est qu’il se dirige vers Robinson.

    • Guillaume

      C’est du « PIPO » ? 😉