31012014

Au quotidien

13

Accident grave de voyageur en gare d’Arcueil-Cachan

En répercussion d’un accident grave de voyageur en gare d’Arcueil-Cachan, la circulation du RER B a été perturbée en milieu de matinée.

Aux alentours de 10h50, un accident grave de voyageur s’est produit en gare d’Arcueil-Cachan.

Pour permettre aux services compétents d’intervenir au plus vite, tout en assurant le service au-delà de la zone de l’incident, les trains en provenance du nord de la ligne ont effectué un terminus provisoire en gare de Laplace et Denfert-Rochereau, et Bourg-la-Reine pour les trains en provenance du sud.

Les pompiers et les forces de polices se sont aussitôt rendus sur place pour aider à la gestion de l’incident et constater les faits. Par ailleurs, des agents de la ligne se sont mobilisés pour informer et diriger les voyageurs de la gare.

Le trafic a pu reprendre progressivement vers 12h27 dans les deux sens de circulation entre Laplace et Denfert-Rochereau.

Derniers articles du blog du RER B

Travaux des 1, 2 et 3 novembre : vos déplacements

Que s’est-il passé ce jeudi 3 octobre sur la ligne B ?

KM7 : une nuit sur le chantier

Les commentaires sont fermés.

  • jc

    Une pensée pour les personnes qui comme moi étaient présentes lors de l’accident, dans le train ou sur le quai.
    Nous avons évacué la gare en état de choc.

  • gr

    @jc merci pour votre message. J’étais également présent sur le quai au moment de ce drame. J’ai une pensée émue pour la famille de la personne et aussi pour le conducteur du train. Courage..

  • Tri Deb

    Une pensée pour tous les agents RATP et des administrations concernées qui ont du gérer la situation.

  • Laurent

    Bonjour,

    j’étais sur la ligne au moment de l’accident, dans un autre train

    une pensée émue pour la personne disparue …

    … et des reproches à faire à tous mes compagnons de voyage qui ont, haut et fort, osé incriminer la RATP pour ce « défaut de service »

    comme quoi la vie d’une personne est bien peu de chose par rapport aux petits soucis du quotidien de certains d’entre nous

    vraiment, quelque chose ne tourne pas rond dans cette société

  • RedB

    OK, un suicide c’est dramatique. Le conducteur qui n’y est pour rien doit être méchamment sonné, les personnes présentes sur le quai, également.
    Mais le point positif que je remarque est que le trafic a été neutralisé sur le réseau entre Bourg la Reine et Laplace et rien qu’entre ces deux gares.
    Cela signifie que l’on ne doit plus entendre à Roissy que les trains ne circulent plus parce qu’il y a un accident sur la partie sud. Et vice versa, en cas d’incident au Bourget, j’ose espérer que les trains pourront circuler (pas 100 % normalement mais quand même circuler en mode dégradé) entre Gare du Nord et Saint-Rémy.

  • jlm

    Accident de personne,

    Il y a au moins un accident de personne par mois sur la ligne du RER-B.
    Il s’agit le plus souvent de personnes désespérées. Or cette question
    est systématiqueent occultée comme si la seule chose qui importe
    était de savoir si les trains ont du retard. Il me parait évident que
    c’est l’ensemble de la société qui porte la responsabilité de ces
    suicides. Il existe maintenant partout des caméras de surveillance.
    Elles sont en place pour éviter les vols et les agressions. Pourquoi
    ne servent-elles pas à aider les personnes en difficulté et à les
    secourir, y compris avec l’aide des voyageurs sur place, AVANT même
    qu’elles ne passent à l’acte ?
    Je suis certain que cela devrait être possible et qu’il faudrait CHANGER
    les panneaux dans les rames et sur les quais pour inciter les voyageurs
    au désespoir à appeler à l’aide avant qu’il ne soit trop tard.

    • jc

      Si tu avais été sur place, tu aurais sur qu’il n’y avait aucun moyen de réagir.

      Le machiniste n’a pu arrêter la machine à temps car le gars s’est jeté au devant du RER au dernier moment.

      Les gens présents sur le quai n’ont pas percuté tout de suite, ce genre de chose ça se passe très vite.

      Alors on comprendra vite que les agents de la gare qui sont devant leurs poste de surveillance vidéo, ne peuvent pas faire 500m à pied en quelques secondes.. pour empêcher l’irréparable.

      Quand aux personnes qui sont sur le quai.. même après coup, on ne prend pas le risque de se faire emporter par la personne.. et se retrouver avec 2 cadavres sur les voies.

      Une personne qui va au suicide, n’a plus aucune envie de vivre, et même si tu lui tends la main, ne la prendra pas. C’est triste.

      • plouf

        Dans 70% des cas le suicide est dû à une dépression non traitée. Et des fois un simple « ça va ? » peut suffire à arrêter la personne. Ca dépend, il n’y a pas de règle.

        Un dépressif qui sait ce qu’il vit et qui a passé plusieurs mois à l’hôpital pour cette raison.

  • msp

    bonjour ce message est plus destiné a la RATP « communication ».
    les informations des différents médias relate des faits qui à 70% ont été grossis, ne prenez pas le même chemin…..
    les faits ont commencés, non pas a 10h50, mais depuis 6h45 environs, je n’étais certes pas dans le train dont l’événement s’est produits, mais j’en ai bien subit les conséquences.
    et par égare a tous les salariés qui doivent justifier du retard, si vous connaissez l’heure exacte metté le ou alors utilisez d’autre terme (tôt ce matin, au aurore, peu de temps après le début du service… la langue française est riche alors allons y…

  • catherine courtois

    faux ! L’était : 9h10 environ alors arretez de nous roulez dans la farine car j’y étais !!

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Catherine,
      Faites-vous référence à l’accident grave de voyageur survenu en janvier 2014 ?