19122014

Au quotidien

1

Des actions pour renforcer la tranquillité sur le RER B

Les agents de la sûreté ferroviaire, en collaboration avec la police et les partenaires internes, se sont mobilisés le mardi 16 décembre pour mener une action massive de prévention et de visibilité sur la partie nord de la ligne B.

Opération O.S.C.A.R

oscar sûreté rerb Le rendez-vous était donné en fin d’après midi, juste avant la pointe du soir, en gare d’Aulnay-sous-Bois pour mener une opération de sûreté renforcée, intitulée O.S.C.A.R (Opération de Sécurisation Coordonnée sur un Axe Renforcé).

Durant 4h, l’ensemble des acteurs de la sûreté ont investi les gares et les trains entre Aulnay-sous-Bois et Mitry-Claye,  Aulnay-sous-Bois et Parc des Expositions, et aussi, Aulnay-sous-Bois et Bondy (T4).

Cette opération a mobilisé près d’une quarantaine d’agents de la sûreté ferroviaire et de la police qui, entre 17h00 et 21h00, ont sécurisé trains, gares et stations de tramway. Des procès verbaux ont été dressés, essentiellement pour des comportements inciviques. Les équipes ont par ailleurs accompagné les étudiants en médecine sortant d’un concours au Parc des Expositions de Villepinte. Un accompagnement très opérationnel, orienté à la fois sur la sécurisation préventive, l’information et la gestion des flux.

Entre prévention et répression

L’opération O.S.C.A.R s’inscrit dans une démarche engagée depuis plusieurs années visant à renforcer la tranquillité et le sentiment de sécurité sur la ligne. Une action qui porte ses fruits, avec une diminution constatée et continue des faits de sécurité.

Pour accompagner cette tendance et anticiper les actes d’incivilités liés aux fêtes de fin d’année (affluence touristique en provenance de la gare de l’Aéroport Charles-de-Gaulle, achats de cadeaux et notamment d’équipements high-tech), la ligne B mène sur plus de 10 semaines, et ce depuis le 19 novembre 2014, 11 opérations d’envergure à la fois pédagogiques, préventives et répressives, portant sur la lutte contre les incivilités, la sécurisation des trains et des gares, et la lutte anti-fraude.

Celles-ci sont déployées en coordination avec les agents de la sûreté ferroviaire, de contrôle et des gares, mais aussi, avec de nombreux partenaires externes : police, gendarmerie, préfectures, mairies, autocaristes, méditation…

Le 3 décembre dernier, l’ensemble de ces acteurs se sont ainsi rendus dans les gares de La Plaine Stade-de-France, Le Bourget et Mitry-Claye pour échanger avec les voyageurs. Ces rencontres ont été suivies d’opérations de contrôle en gares et à bord des trains. Elles ont permis de créer des contacts avec les voyageurs, mais aussi, d’amplifier la dynamique de dissuasion des actes frauduleux et de délinquance.

Coopération fortifiée sur l’aéroport

sûreté rerb blog18 agents de la sûreté ferroviaire et 16 agents des Douanes de Roissy se sont également mobilisés courant novembre en gare de l’Aéroport Charles-de-Gaulle, qui accueille quotidiennement de nombreux touristes.

Une rencontre qui a permis aux équipes de sûreté de partager leurs expériences et techniques au travers de démonstrations croisées (contrôle de véhicules et de personnes, dressage et conduite de chiens, interpellations), et d’appliquer sur le terrain les enseignements communs à travers des opérations mixtes Douanes / agents de sûreté ferroviaire sur les quais et aux accès de la gare de l’Aéroport Charles-de-Gaulle.

En parallèle de cette action locale en gare de l’Aéroport Charles-de-Gaulle, la ligne B a déployé depuis cet été un grand plan d’accompagnement des voyageurs depuis et vers l’aéroport, en coordination avec la préfecture de Police de Paris.

Celui-ci comprend entre autres :

  • le renforcement de la coordination des équipes de sécurité ferroviaire et celles de l’Unité Nationale d’Intervention Rapide et de la Police Régionale des Transports ;
  • la présence des médiateurs au-delà du secteur habituel de Gare du Nord et Sevran-Beaudottes, jusqu’aux gares de l’Aéroport Charles-de-Gaulle ;
  • des opérations renforcées des équipes de sûreté les week-ends, en matinée, les grands week-ends et départs ;
  • la mise en place de guide multilingue pour appeler à la vigilance en gare et dans les trains.

Une démarche inscrite dans la durée

Après cette activité intense, qui s’étendra jusqu’à la mi-janvier sur la branche de Mitry-Claye notamment, les équipes vont garder le rythme et poursuivre au quotidien les actions de tranquillité.

Derniers articles du blog du RER B

[RAPPEL TRAVAUX] Pas de RER B entre Gare du Nord et Châtelet-Les-Halles les 23 et 24 avril à partir de 23h

Fermeture entre Bourg-la-Reine et Massy – Palaiseau du 1er au 4 mai inclus

Retour sur le Comité de ligne RER B du 12 mars 2019

Les commentaires sont fermés.

  • Thib

    Pourquoi tous centrer sur CDG2 TGV ?, il y a la gare CDG 1-3 seule gare RER de l’aéroport avec des bus qu’empruntent les touristes !!!!
    D’abord nommer cette gare CDG terminal 1-3 est totalement abusif, il n’y a jamais de terminaux dans la gare, merci pour les touristes qui ont choqués de l’apprendre !!!! Mettre l’appellation « Gare CDG roissypôle bus » sera honnête.

    Beaucoup d’urgences :
    – Voies d’accès aux quais trop étroites formant un attroupement sur le quai (déséquilibre des flux entre le début de quai et la fin du quai).
    – Les C.A.B. dans le sens sortant vers les bus sont insuffisants, ils bloquent le flux vers les bus.
    – Absence d’information sur les bus (la gare de roissypôle est à quelques pas et beaucoup de personnes l’utilisent !!!!), un Panneau d’Information Multimodale est vital sur le quai vers CDG2 (déjà en place à Bordeaux et Yerres).
    – Absence d’abri fermé qui dégrade considérablement le confort avec les courants d’air intense (surtout en cas de perturbations).
    – Bordure des marches saillantes car cassées par contacts violent avec bagages, besoin de mettre des rampes lisses pour les bagages (déjà à Bordeaux).
    – Quelquefois le sol du quai est très humide est donc glissant vers 7h45.
    – En cas de perturbations les annonces sont françaises, sauf que nous sommes dans un aéroport international et que les touristes prennent le RER B.

    Bonne journée.

    Thib