En raison d’un mouvement social national, le trafic sera perturbé sur le RER B le vendredi 14 décembre 2018

+

20112018

La ligne et vous

16

Retour sur l’incident du 20 novembre 2018 à Gare du Nord.

Ce mardi 20 novembre, à 11h15, un train TER a été envoyé par erreur vers les voies souterraines de la Gare du Nord, et a occasionné une interruption de trafic du RER B entre Châtelet-Les-Halles et Aulnay-sous-Bois pendant près de 4h00.

11h15 :

Un train vide (TER) en provenance de Saint-Denis, envoyé par erreur en direction des voies souterraines de Gare du Nord, s’arrête en pleine voie en amont de gare du Nord. L’arrêt de ce train dans cette zone ferroviaire dense bloque toute circulation des trains RER B et RER D dans le sens nord/sud puis entraîne le stationnement en pleine voie de 3 trains de la ligne B.

11h30 :

Des mesures sont immédiatement prises pour que les trains qui se trouvent dans la partie nord de la ligne en direction de Saint-Rémy/Robinson soient maintenus à quai à partir de la gare de La Plaine Stade de France. Des investigations techniques sont menées pour envisager l’admission à quai du TER en  gare souterraine de Gare du Nord, et permettre à nouveau le passage des trains des lignes B et D.

Durant cette investigation, le trafic est interrompu entre Chatelet-Les Halles et Aulnay-sous-Bois dans les 2 sens de circulation. L’heure de reprise est alors estimée vers 12h.

11h42 :

Malheureusement, après enquête, le matériel n’étant pas apte à aller en souterraine, une manœuvre de « refoulement » est donc nécessaire.

12h00 :

Des mesures de sécurité importantes sont nécessaires pour faire circuler le TER à contre voie. Elles sont progressivement mises en œuvre. En parallèle des équipes de terrain sont envoyées vers les 3 trains se trouvant hors quai prendre en charge des voyageurs bloqués dans les trains. L’heure de reprise de la circulation est alors estimée à 13h00..

12h37 et 12h42 :

Deux alertes radio sont émises par deux des trois trains stationnant en pleine voie, suite à la suspicion de descente de voyageurs sur les voies. Compte tenu des délais généralement observés lorsque des voyageurs descendent sur les voies, la reprise du trafic est alors estimée à 15h00.

13h00 :

Alerte radio sur le 3ème train pour le même motif. Les nombreuses personnes sur les voies engendrent un nouvel arrêt de l’ensemble des circulations sur la zone alors qu’une reprise était en cours. Des agents sont toujours sur le terrain pour maintenir les voyageurs dans les trains.

13h20 :

Mise en mouvement avec prudence du train TER.

13h30 :

La fin du mouvement à contre voie du TER permet de lever les mesures de protection. La rame TER a dégagé les voies des trains des lignes B et D. Des vérifications sont en cours pour s’assurer qu’il n’y a plus aucun voyageur le long des voies, avant reprise du trafic.

14h10 :

Alors que deux des trois trains bloqués en pleine voie ont pu reprendre leur marche vers Gare du Nord, le troisième est toujours stationné, en attente des pompiers car une personne s’est blessée en descendant du train et ne peut pas bouger.

14h30 :

Les pompiers sont sur place et prennent en charge le voyageur blessé.

14h40 :

Reprise très progressive de la circulation sur la zone de Paris Nord. La situation est restée très difficile jusque vers 15h30, heure à laquelle le trafic a pu reprendre de manière plus fluide sur l’ensemble de la ligne.

Nous sommes bien conscients des très mauvaises conditions de transports que vous avez subies. Nos équipes de terrain ont été très mobilisées, notamment à Gare du Nord où de nombreux voyageurs attendaient la reprise pour aller vers l’aéroport Charles de Gaulle et vers Mitry-Claye.

    Derniers articles du blog du RER B

    Le concours de Nouvelles du RER B, deuxième édition, est ouvert !

    Qui gère les écrans donnant l’Information Voyageurs sur
    le RER B ?

    Les trottinettes en libre-service sont de retour à La Plaine-Stade de France

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • Galaad1995

      Donc le trafic a été’ totalement interrompu il y a quelques semaines pour installer le nouvel aiguillage.
      Aujourd’hui le trafic est interrompu parce qu’il y a eu une erreur d’aiguillage. Je ris jaune.
      L’incident a eu lieu à 11h30 ce matin. Il est maintenant 19h20 et nous en subissons encore les conséquences.
      Comment expliquez-vous l’erreur d’aiguillage ET la durée anormalement longue de cet incident?
      Que les problèmes persistent 8 HEURES APRÈS me laisse presque bouche bée.

    • LoicT

      14h40 reprise progressive ? Il est bientôt 20h et il est impossible de rejoindre les quais du rer b à chatelet
      Franchement je n’ai plus de mots pr décrire la gestion et le fonctionnement de cette ligne… Misérable ou lamentable ? Mais c’est tellement en dessous de la réalité en fait…

    • @Eagle1Eyes

      C’était encore bloquer à 18h00 m’obligeant une demie heure plus tard, à aller prendre un bus à Gare de l’Est pour ne pas rater mon avion.
      C’est quand même aberrant pour une si grande société

    • Scoumoune

      Le trafic était toujours perturbé à 17h de Gare du Nord vers le sud 🤬

    • Audrey91

      Bonjour, vous dîtes « 15h30 heure à laquelle le trafic a pu reprendre de manière plus fluide sur l’ensemble de la ligne. » Alors que sorti du travail et arrivée à gare de denfert rochereau à 16h50 le trafic n’étais pas fluide a tel point qie 2 trains en sens arrivent en sens inverse pour repartir direction robinson mais aucun pour st remy ou massy palaiseau. Le 1er st remy est arrivé vers 17h15 pourquoi si le trafic était fluide?

    • urielventis

      Merci pour toutes ces infos.
      Donc on a un incident de base qui se complique au fur et à mesure (l’idée initiale pour régler le soucis n’est pas possible puis sur incident)
      Je pense que envoyer des gens plus rapidement vers les trains bloqués ou modifier la procédure pour vider ces trains dans des gares proches plus rapidement pourrait aider, et éviter des descentes sur les voies non organisés..
      En effet je pense, en tant que passager, qu’être coincé en gare est plus supportable que dans un train. Au moins en gare on peut sortir grignoter quelque chose ou tenter d’avancer en bus/metro.

    • ALINE ROUVEAU

      reprise normale à 15H30 !!!!! C’est une funeste blague. Je suis arrivée à la gare du nord à 17H15 et c’était un immense bordel, sans compter les fausses informations. Une annonce est faite indiquant que le train voie 32 s’arrêterait à toutes les gares jusque Luzarches. une fois le train démarré le chauffeur nous annonce que contrairement à ce qui a été dit il serait direct d’Epinay à Sarcelles. Personnellement je descends à Groslay. J’ai donc attendu 45 mn à Sarcelles pour pouvoir retourner à Groslay Résultat temps de parcours 2H30 au lieu de 40mn . Si vous appelez ça une reprise normale……. Bien compte tenu que c’était de nouveau le bazard ce matin on peur effectivement considérer ça comme trafic normal

    • lem91

      Et encore une perturbation ce mercredi soir!
      Vous les réparer correctement vos signalisation ou quoi????
      Et effectivement,hier soir ,c’était loin d’être fluide à 17h….

    • Galaad1995

      Encore aujourd’hui, panne de signalisation à Drancy.
      1AN QU’IL Y A DES TRAVAUX SUR LA BRANCHE NORD. 1. An.
      Et nous en sommes encore aux pannes de signalisation.
      Mais que faites-vous?!

    • PHILIPPEPALAISEAU

      On ne nous l’avait pas encore faite celle là …
      Cet après midi 21 novembre … panne de signalisation…
      Mais çà va s’arrêter quand ? Et quand on pense que la RATP SNCF qui va gérer le CDG EXPRESS …

    • Cla92

      Bonjour,

      Je ne reviens ps concernant ce xieme accident qui est encore un très bel exemple d’un gros pb d’1 gros pb de gestions et de vétusté … sans parler de l’erreur humaine …

      Mais tout les jours a/r nous subissons des pbs techniques (pb signalisation, alimentation…), quelles en sont les causes? Ne sont ils ps liés aux travaux en cours ? Ps un jour sans pb, hallucinant !!!!

    • gio

      Sur le RER B il y a un problème par jour (toujours à l’heure du retour)
      En tout cas, les trains roulent très mal meme sans incidents.
      Il faut vraiement que ça change quelque chose.
      Le service offert est vraiement de très basse qualité

      • gio

        Encore hier soir bagage oublié à Antony (à 15h30) – le trafic à 19h est encore fortement perturbé (mais il l’aurait été meme sans bagage abandoné)
        ce matin meme sans incidents, suprression du train avec destination Massy Palaiseau qui passe à 7h56 à Chatelet. Donc je suis arrivé à Fontaine Michalon avec BCP de retard (seuelemtn les trains à destination de Massy s’arrete à Fontaine Michalon, tout les 12 mins). En tout cas, le RER que j’ai pris après a roulé très lentemtent .
        Toujours un service pas correcte

    • mad_penguin

      Bonjour,

      Je suis surpris par certains éléments de la chronologie ayant à mes yeux menés à l’accumulation des incidents.

      L’incident initial bloquant toute circulation survient donc vers 11h15. L’envoi des équipes vers les trains bloqués en pleine voie n’est annoncé qu’à midi, soit 45 minutes plus tard, alors que les retours effectués par la RATP à l’issue de l’évacuation de la ligne 1 cet été indiquait un retour d’expérience d’une demie-heure comme étant le grand maximum dans lequel une équipe devait être sur place pour prendre en charge les passagers.
      Même avec une heure de reprise estimée à midi, il faut imaginer les conditions dans ces RER immobilisés en pleine voie : connaissant le matériel, le chauffage (ou l’aération en été) sont totalement insuffisante, il n’y a ni eau ni sanitaires, et les gens sont très probablement loin de tous disposer d’une place assise (s’ils ne sont pas carrément compressés les uns sur les autres).
      Je trouve donc que ces passagers ont déjà été extrêmement patients pour ne sortir des rames qu’à midi 37 d’après votre chronologie, soit presque 90 minutes après l’immobilisation !

      Ensuite, comment expliquez-vous que des équipes envoyées à midi ne soient pas encore arrivées aux trains immobilisés en pleine voie pratiquement 40 minutes plus tard, lors des premières alertes radio ? D’où sont dispatchées ces équipes, quels sont leurs moyens pour se rendre jusqu’aux trains ? Là encore, ces 40 minutes sont incohérentes avec les maximums annoncés par la RATP suite aux retours d’expérience de cet été. A quelle heure sont finalement arrivé sur site ces différentes équipes, et quels sont leurs moyens pour gérer 1600 personnes par train, y compris potentiellement des blessures légères lors des descentes sur les ballast ?

      Cordialement.

    • Viviane 2

      D’être bloqué 45 minutes, 1 heure, 1h30 voire deux heures dans la rame est certainement très éprouvant. Il paraît assez évident qu’il faut amener les voyageurs dans la gare la plus proche pour envisager un moyen de transport alternatif ou au moins pouvoir être mobile. Laisser les passagers dans la rame aussi longtemps sans information amène forcément les gens à quitter le train.

    • RIBAS

      Ce jour là, à Gare du Nord, les agents d’informations ont fait du bon travail. Malgré des informations sonores parfois erroné. On constate dans ce genre de situation qui bosse.