10012017

La ligne et vous

34

Attestation de perturbation, bulletin de retard…Quèsaco ?

Tout savoir sur les documents justifiant d’un retard auprès de son employeur suite à une perturbation sur le RER B.

Comment ça se passe côté RATP (de Châtelet-Les Halles à Saint-Rémy-lès-Chevreuse/Robinson) ?

« L’attestation de perturbation » est délivrée pour les incidents concernant une perturbation supérieure à 15 minutes qui vient de se produire ou qui est en cours sur le réseau. Vous pouvez la demander auprès d’un agent en gare. Si vous souhaitez justifier un retard survenu à une date antérieure à votre demande, vous devez contacter (ou faire contacter votre employeur) le service clientèle au 3424 ou encore ici sur le site RATP. Notez que cette procédure est la même pour le métro.

Et côté SNCF (de Gare du Nord à Mitry-Claye/Aéroport CDG) ?

« Le bulletin de retard » est délivré pour des allongements du temps de trajet de plus de 5 minutes. Adressez-vous à un agent au guichet de n’importe quelle gare SNCF de la ligne ou rendez-vous à cette adresse web spécialement dédiée ici. Ce service vous fournit les horaires d’arrivées en gare des trains sur les trois derniers jours – Les horaires des trains ayant circulés la veille sont disponibles dès 8h00). Vous pouvez aussi demander votre bulletin auprès du Service Client SNCF Transilien.

Voilà ! Vous savez tout !

Quant à moi… je suis en retard, mais sur le prochain billet à publier 😉

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • Sammy

      Nice 👌

    • Matéo

      Bonjour,
      Et dire que si j’habitais coté SNCF, j’aurais droit a un billet de retard presque tout les jours ! (QADO83 changé en EBON85) quasiment tout les matins !
      Ah non suis-je bête ?! Puisqu’il change de missions il n’est plus en retard, Habile !

    • Vii

      Bonjour,

      Je prend souvent le train depuis La Courneuve zone SCNF en destination de Châtelet zone RATP. Quand il y a un incident en zone SCNF, En arrivant au point d’´informations Châtelet on me dit que je dois aller à Gare du Nord recuperer le bulletin de retard car l’incident s’est produit en zone SCNF et que la RATP ne peut s’excuser pour un incident de la SCNF.

      Déjà que je suis en retard je ne vais tous de même pas descendre à Gare du Nord pour un bulletin de retard .

      Que dois-je faire ?

      Cordialement

      Que faire à ses moments là ?

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Vii,

        Vous ne pouvez effectivement pas prétendre à une attestation de perturbation en zone RATP si le délai est inférieur à 15 minutes.
        Vous n’êtes pas obligé de retourner en zone SNCF pour obtenir un bulletin de retard. Je vous invite à utiliser ce lien.

        Belle journée

    • Elice

      Bonjour,

      Alors qu’il y a une direction de ligne unifiée, comment se fait-il que RATP et SNCF considèrent encore différemment les retards et notamment le nombre de minutes à partir duquel il y a retard ?

      Par ailleurs, simplement 10 minutes de retard pour un employeur, un avion à prendre, des enfants à aller chercher, ou encore un RDV médical, c’est parfois BEAUCOUP TROP, et ça peut avoir de lourdes conséquences. Mais apparemment, d’après la RATP, moins de 15 minutes de retard, ça n’a pas à se justifier. Bien bien…

      Merci de votre réponse.

      • Jeannot91

        Hé oui, la RATP a toujours eu un rapport assez spécial par rapport au temps : dates de fin approximative de travaux à Châtelet les halles, les ascenseurs à Orsay-ville (mise en service après un dérapage de 8 mois)

        Quand tu prends l’avion et que tu as une minute de retard, ben tu loupes l’avion…

    • jc

      15 minutes de retard sur le réseau RATP.. sur mon trajet qui dure.. 15 minutes.. comment vous dire….. non ! ce n’est clairement pas à la hauteur de ce qu’on peut attendre d’un réseau.

      Ce matin, je suis arrivé avec 10 minutes de retard. Avec un retard horaire de 15 minutes… s’il fallait que j’aille déranger un guichetier pour aller chercher une fiche, ça portait mon retard à 30 minutes…

    • Christophe (animateur)

      Pourquoi cette différence de délais ?
      Ce sont des règles qui s’appliquent plus largement à chaque entreprise :
      – SNCF (y compris les trains grandes lignes)
      – RATP (y compris métros)
      Avec de ce fait une approche un peu différente.

      • jc

        Pouvez vous détailler ces règles ?

        • Christophe (animateur)

          Cf. le contenu du billet jc 😉

        • jc

          En fait, je cherchais plus à savoir ce qui justifiait une telle différence de traitement entre les 2 régies.

          Coté SNCF, un train grande ligne est déclaré en retard après plus de 30 minutes. On voit bien que ce n’est pas la même règle qui s’applique sur le RER/Transilien.

          Je suppose que la RATP n’a pas voulu s’aligner pour éviter de devoir augmenter les effectifs dans les guichets qui vont se retrouver surchargé de travail au moindre retard de ligne (trop fréquent).

    • Marie poppins

      Et concernant la suppression pure et simple (sans annonce) de train à 6h08 en gare de aéroport CDG 1 ?? 2 fois en un mois. On fait comment ? Car aucun agent de 5h à 6h 15 😡

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Marie,

        Le billet de retard ou l’attestation de perturbation sont aussi valables pour les suppressions de trains.
        Si vous ne voyez pas d’agents, contactez le service clientèle RATP ou SNCF Transilien.

        Belle journée

    • Clacha 61

      L’idée serait que les trains soient à l’heure.
      Il y a quelques années, cet objectif faisait la fierté de la sncf. Aujourd’hui, le service s’est dégradé.

    • Jeannot91

      Vous auriez un historique des types d’incidents qui se produisent sur le RER B?
      Des indicateurs existent?
      Sont-ils suivis?
      Ou il faut le faire soi-même dans son coin?

      • lem91

        En voilà une idée qu’elle est bonne!!
        😊

        • Nialie

          https://www.rerb-leblog.fr/attestation-de-perturbation-bulletin-de-retard-quesaco/#comment-7607

          Bonjour,

          Je rejoins Silvio.c suite à son message du 23 janvier. Ce matin l’EMOI05 parti à 8h02 au lieu de 8h01 à Bures est arrivé à 8h50 au lieu de 8h38 à Châtelet selon votre fiche horaire soit 17 minutes de retard. Nous avons subi un ralentissement avant Bourg-la-Reine. Je passe sur l’absence de communication de votre part mais souhaiterais savoir si selon votre critère ce train était à l’heure ?
          Vous parlez de ponctualité et réfutez la nation de la régularité. Pourtant selon la direction de la ligne B, c’est la régularité qui va régler le problème de la ponctualité. N’est-ce pas un peu contradictoire ?
          Ensuite, vous dites que la régularité est calculé en fonction de la fréquence des trains sur le tronçon central c’est-à-dire au passage des trains dans les gares parisiennes. Au cas où vous l’ignoriez, la plupart des usagers ne sont pas parisiens, et une bonne moitié habite sur l’une des quatre branches de la ligne. Ils ne peuvent donc profiter de la fréquence excellente du tronçon centrale mais subir les retards en cours sur leur branche. Pourriez-vous à l’avenir tenir compte de ce paramètre ?
          Enfin, concernant l’attestation de retard, mon retard de ce matin n’a pas fait l’objet d’une communication. Comment puis-je dans ce cas réclamer ce document ?

          Je vous remercie pour votre retour.

        • Christophe (animateur)

          Bonjour Nialie,

          Concernant les attestations de retard, je vous suggère de prendre contact avec les services clientèles (liens dans le billet).

          On ne «réfute» pas la régularité, on signale simplement que ce n’est pas l’indicateur choisi en Île-de-France pour évaluer la qualité du transport public, et qu’il est donc important de ne pas faire de confusions 🙂

          «C’est la régularité qui va régler le problème de la ponctualité» : ce n’est aucunement contradictoire. Si tous les trains sont à l’heure (régularité), alors par définition tous les voyageurs à l’intérieur seront à l’heure aussi (ponctualité).
          Personne n’a dit que la régularité était calculée en fonction du passage des trains dans le tronçon central. Nous avons signalé que la ponctualité était calculée aussi bien dans le tronçon central que sur les branches.

          La totalité des voyageurs et bien évidemment compris dans le calcul de la ponctualité (sinon ça n’aurait aucun sens).

          Je vous souhaite une belle journée 🙂

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Jeannot,

        Certaines données restent en interne. D’autres sont transmises au STIF. Vous pouvez d’ailleurs les consulter ici.
        Sachez qu’une analyse, (voire une enquête pour les événements importants) est réalisée chaque jour ouvrable sur les incidents survenus la veille et ceci afin de trouver des pistes d’améliorations ou bien encore des actions rapides à mettre en œuvre.

        Je vous souhaite un bon week-end.

        • Jeannot91

          Bonjour

          Merci pour votre réponse

          Ces indicateurs de ponctualité sont effectivement publiés par le STIF

          Bon, on va être réduit à le faire soi-même dans son coin

          Bon week-end

        • jc

          C’est surprenant qu’on parle d’indicateurs de ponctualité. Car la SNCF s’engage sur de la régularité depuis plusieurs années… ça avait fait du bruit sur certains forum (un ami cheminot m’avait annoncé la couleur à l’époque).

        • Christophe (animateur)

          Bonjour jc,

          La ligne B s’engage depuis plusieurs années sur de la ponctualité, conformément aux contrats de l’autorité organisatrice STIF.
          La ponctualité mesure l’effet réel des perturbations sur les voyageurs, c’est-à-dire le nombre de voyageurs acheminés à l’heure sur le nombre de voyageurs total empruntant la ligne.

          Bonne journée 🙂

        • silvio.c

          Sur les bulletins mensuels

          – La ponctualité du tronçon central n’est pas communiquée ( car sans doute artificiellement gonflée : comptage du nombres de trains passés au lieu de minutes de retard)
          – La ponctualité moyenne au global ligne est plus importante que celles individuelle des différentes branches. ( c’est contraire à toute logique mathématique)
          – Le dernier rapport date de Aout (6 mois ) …Les chiffres de la ponctualité sont eux même publiés en retard de 6 mois . Belle ironie….

          Comment expliquez vous ces 3 problèmes ?

        • Christophe (animateur)

          Bonjour silvio,

          Aucun chiffre de ponctualité n’est « artificiellement gonflé », le mode de calcul est rigoureusement identique que l’on parle du tronçon central ou des branches. On ne compte ni le nombre de trains ni les minutes de retard, mais le nombre de voyageurs en retard (cela implique évidemment de mesurer les deux nombres précédemment cités et de croiser les données avec le remplissage des trains). Les mesures sont réalisées sur le terrain de manière automatique via des balises remontant le retard des trains à la seconde près. Le calcul de ponctualité est réalisé par un algorithme de manière automatique.

          La ponctualité moyenne au global ligne est plus importante que celle individuelle des différentes branches : c’est parfaitement normal, puisque le global ligne intègre la ponctualité du tronçon central. Or le tronçon central a deux particularités :
          1/ Sa ponctualité est bien meilleure que les branches, car c’est l’endroit où passent le maximum de trains, donc le voyageur a une probabilité très élevée d’avoir un train quasi immédiatement et donc de voyager à l’heure ;
          2/ Le tronçon central pèse un poids très élevé dans la ponctualité totale de la ligne, car une grande partie des voyageurs de la ligne montent dans Paris pour redescendre dans Paris (rappelez-vous que le pourcentage de ponctualité est en fait un ratio de voyageurs). C’est donc la plus pure logique mathématique.

          Bonne journée 🙂

        • jc

          Le PDG SNCF Transilien n’a pas parlé de Ponctualité, mais de régularité.

          Plusieurs amis cheminots qui travaillent à la SNCF pour les transiliens m’ont également parlé du changement de modalité.

          Enfin, concernant les balises qui remontent le temps à la seconde prêt, c’est sans doute le cas, mais ce dispositif n’est très certainement pas utilisé pour l’affichage des données sur les tableaux d’affichages dans les gares. Cette information m’a été également confirmée.

        • Christophe (animateur)

          Bonjour jc,

          Je n’ai pas sorti ces réponses du chapeau au hasard !

          Chez SNCF hors-IdF, on mesure la régularité des trains, c’est-à-dire la proportion de trains qui atteignent leur destination avec moins de 5 minutes de retard.
          En Île-de-France, les spécificités de la zone dense font que cet indicateur n’est guère représentatif de la réalité de ce que vivent les voyageurs, donc on ne mesure pas la régularité mais la ponctualité voyageurs. Ce fonctionnement, les protocoles de mesure et de calcul ainsi que la définition des objectifs se font en accord avec le STIF.

          La notion de ponctualité est omniprésente chez SNCF Transilien. Je vous invite à regarder cette petite vidéo par exemple. De la même logique (bien évidement) : Le contrat STIF.

          Pour ce qui est du système d’information voyageurs dans les gares SNCF, il utilise les mêmes balises de localisation, mais traite l’information différemment. Il affiche un temps d’attente (ou une heure de passage) précis à la minute et non à la seconde (ce qui n’aurait aucun sens) et actualise ce temps au fur et à mesure que le train franchit les différentes balises. Entre deux balises, le système suppose que le train avance à vitesse normale et décompte les minutes sur le principe d’un compte à rebours en attendant que le train franchisse la balise suivante. Le système sait quand cette balise est attendue, et si cette balise n’est pas franchie dans les temps, le système déduit qu’un souci retarde le train et affiche « retardé ». Une fois que le train franchit la balise suivante, le temps est réactualisé.

          Belle journée

        • silvio.c

          Bonjour ,

          Suite à mes 3 questions vous n’avez pas répondu que partiellement à une seule d’entre elles.

          -Pourquoi la ponctualité du tronçon central n’est pas publiée ?
          -Pourquoi si les calculs sont  » réalisé par un algorithme de manière automatique » il faut attendre 6mois qu’ils soient publiés ?

          D’autre part ce que vous dites est faux. Ce n’est pas parce que mon train part à l’heure de châtelet que cela me garantie que je n’aurais pas de retard lorsque j’arrive à ma destination finale par exemple cdg.

        • jc

          Qu’on ne vienne plus me parler de censure sur ce blog 🙂

          Quand je vois le sujet sensible et la qualité de la réponse 😉

          Merci Christophe d’avoir pris le temps de me répondre, en détail 🙂

    • Thiam

      Bonjour je me permets de venir vous signaler que depuis hier je cherche un justificatif de retard pour la journée du 13 janvier il y avait des perturbations dansle rer B je suis arrivé avec 30 mn de retard on me réclame un justificatif vu que je suis en periode d’essai pouvez m’aider svp merci

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Thiam,

        Contactez (ou faites contacter votre employeur) le service clientèle au 3424 ou encore ici sur le site RATP. Si c’est un retard en zone SNCF : demandez votre bulletin auprès du Service Client SNCF Transilien.

        Bonne journée

    • LIONEL

      Bonjour.

      J’ai fait une demande pour une attestation de retard pour ce qui c’est passé hier, je n’ai eu aucune réponse.

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Lionel,

        Si vous êtes passé par le service clients il y a un certain délai. Avez vous essayer ici ?

        Bonne journée.

    • Jeannot91

      Bonsoir

      Il n’y a qu’une seule ponctualité possible : regarder, dans une gare donnée, dans une direction donnée, à une heure donnée, à quelle heure est arrivée la mission par rapport à son horaire prévu et publié.

      A partir du moment où on tripatouille en rajoutant des pondérations sur certaines parties, en ne publiant pas de chiffe sur la portion centrale car le STIF ne l’a pas demandé à la RATP-SNCF, on peut effectivement annoncer à peu près n’importe quoi…

    • Jeannot91

      @Silvio.C : je partage votre point de vue

      J’ai effectué plusieurs séries de calculs de ponctualité, j’en arrive à la conclusion que les missions ne rattrapent, sur certaines portions, quasiment jamais leur retard, et que le retard s’accumule au fur et à mesure que la mission accomplie son trajet
      Quitte à annuler « discrètement » certains soirs certaines destinations (terminus Orsay-ville par exemple) pour ne pas accumuler globalement trop de retard