En raison d’un mouvement social national, le trafic sera perturbé sur le RER B le vendredi 14 décembre 2018

+

06012014

La ligne et vous

64

Centre de commandement unique : tour de contrôle du RER B

Opérationnel depuis le 10 novembre 2013, le Centre de commandement unique du RER B est la concrétisation du rapprochement de l’ensemble des acteurs en charge de la gestion en temps réel des circulations et de l’information voyageurs du nord au sud du RER B.

Il vient compléter l’organisation de la Direction de ligne unifiée, qui avait fait l’objet d’un précédent article, que vous pouvez retrouver en cliquant ici.

Lors de nos échanges, j’ai évoqué à plusieurs reprises le Centre de commandement unique. Mais concrètement, quel est son rôle ?

Vers une gestion commune et réactive

Le Centre de commandement unique regroupe au sein d’une même salle :

  • des agents du Poste de commandement centralisé RATP ;
  • des agents du Centre opérationnel Transilien ;
  • ainsi qu’un représentant Réseau Ferré de France (RFF), qui intervient pour faciliter la gestion de la circulation sur la partie nord de la ligne.

Ce poste de commandement unifié répond à une double vocation :

  • Améliorer la régularité de la ligne, grâce à une gestion concertée des incidents, pour une plus grande réactivité. Le rapprochement physique des acteurs permet effectivement de mieux rendre compte des contraintes de chacun, et donc de favoriser les prises de décision, particulièrement lors de situations perturbées.
  • Assurer une information voyageurs plus instantanée, exhaustive et cohérente sur l’ensemble de la ligne. Les premiers relais de l’information sont dorénavant situés dans la salle de contrôle, au contact direct des gestionnaires de régulation.

Pour cela, 3 équipes composées d’une quinzaine d’agents opérationnels se relaient 7 jours sur 7.

Une vision panoramique de la ligne B

Cette nouvelle organisation a nécessité d’importants travaux (et une adaptabilité des agents) au sein d’un site maintenu en exploitation : le Poste de commandement centralisé, chargé de l’exploitation de la partie sud de la ligne. Ce dernier a été aménagé pour accueillir les agents chargés du nord, mais aussi, pour installer les outils permettant une gestion et une vision performantes des quatre branches du RER B.

Plus d’une trentaine d’écrans éclairent en continu la salle du Centre de commandement unique, et un tableau de contrôle optique l’encercle de façon impressionnante, affichant à présent l’intégralité de ligne B.

Le plan ci-dessous schématise le Centre de commandement unique, et l’emplacement des différents acteurs. Nous aurons l’occasion de revenir sur les missions de chacun aux travers des prochaines publications sur le blog.

Centre de commandement unique RER B
    Derniers articles du blog du RER B

    Le concours de Nouvelles du RER B, deuxième édition, est ouvert !

    Qui gère les écrans donnant l’Information Voyageurs sur
    le RER B ?

    Retour sur l’incident du 20 novembre 2018 à Gare du Nord.

    Les commentaires sont fermés.

    • Jean-Eudes

      C’est donc ici qu’il ne se passe pas grand chose !

    • Robert

      Ce matin le RER B ne s’arrête pas à la station convenue. Le conducteur :
      « Suite à un problème de freinage, on n’a pas pu s’arrêter à la station. Je
      vais essayer de m’arrêter à la prochaine pour vous laisser sortir. »

      C’est sûr, le centre de commandement unique améliore les choses.

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Robert, quel trajet avez-vous emprunté afin que je puisse me renseigner ?

        • Jeannot91

          Bonsoir Robert

          J’ai vécu la même chose ce matin, entre Bagneux et Cité universitaire vers 8h45 dans un train destination Mitry Clay. Il devait s’arrêter à Bagneux, et il a loupé l’arrêt en s’excusant. « Problème de freins! » Il s’est arrêté aux 3 autres stations suivantes

        • Robert

          Effectivement, c’était le train IDOL en provenance d’Orsay-Ville pour Mitry-Claye.

      • denis91

        Mais c est terriblement grave tout cela !!!
        Avant il y avait la maintenance préventive . On révisait régulièrement les trains !
        Maintenant, pour des raisons économiques on fait que de la maintenance curative
        On attend une catastrophe comme à Brétigny pour faire quelque chose ?
        J ai une collègue qui a fait un parcours entre deux gares, coté Nord, portes ouvertes !!! super !!!
        La SNCF c’est comme le reste du pays…DU GRAND N IMPORTE QUOI

    • Theo

      Bonjour Jeannot 91 ? Est ce une blague ? Le conducteur a dit Problème de freins ? Mais c’est honteux ! Un problème de freins peut créer un accident mortel ! Il faut absolument réviser le matériel !

      • Jeannot91

        Bonsoir Theo

        Non, non, comme le confirme Robert, ce n’était pas une blague.
        Pour ma part, cela n’engage que moi, mais je pense qu’il a oublié de s’arrêter
        D’ailleurs, il s’est bien arrêté aux 3 stations suivantes, donc son problème de freinage s’est résolu entre la station Bagneux et Arcueil Cachan?
        En tout cas, ce qui m’a sidéré, c’est l’absence de réactions de ceux qui descendaient à cette station… Descendre à la station suivante Arcueil Cachan, reprendre un train qui fasse un arrêt Arcueil-Cachan puis un arrêt à Bagneux : cela existe ce genre de mission?
        Pour ma part, j’aurai braillé dans la rame et pesté! Peu efficace mais ça soulage

        Enfin, j’aimerai vous faire part d’une remarque : je prends tout les jours un train Mitry Clay qui s’arrête le matin vers 8h15 à la station Stade de France. Est-il normal de ressentir, après gare du Nord et avant Stade de France, des oscillations fortes au niveau de la voiture de queue, surtout quand le train est à pleine vitesse? J’ai remarqué ce phénomène 2 fois depuis mi Novembre 2013. Un de ces jours, une des voitures finira par dérailler, vu l’état de vétusté du matériel, des voies et de la signalisation

      • Robert

        J’imagine que c’est juste un prétexte de la part d’un conducteur (qui j’imagine aussi n’en sera pas sanctionné, sinon ce sera des droits de retrait à tire larigot).

    • Henri

      Merci Céline pour cet article détaillé.
      Bonne journée.

    • guibal94

      Bonjour,
      automobiliste francilien depuis une quinzaine d’année j’en avais assez de subir les bouchons et les excités de la route, j’ai donc, contre l’avis de nombreuses personnes choisi de devenir RATPiste et notamment sur le RER B puisque j’habite GENTILLY … comme j’ai bien fait, rien à voir … je suis beaucoup plus serein, je sais à quelle heure je pars et quelle heure je rentre avec une différence de plus ou moins dix minutes … rien à voir avec la circulation automobile … moi je dis merci la RATP et merci le RER B … tout simplement …

      • Jeannot91

        Bonjour Guibal94

        Tant mieux pour vous si vous êtes content
        Question : quel est votre temps de parcours moyen pour aller sur votre lieu de travail?

        Cordialement

        • guibal94

          Bonsoir Jeannot91,

          Je travaille à Saint-Maur-des-Fossés, j’utilise les RER A et B et je mets une heure de porte à porte mais ce qui me plait c’est que je mets tout le temps une heure alors qu’en voiture ça varie tout le temps, j’ai déjà mis 2h30 …

    • Nicolas78955

      Ce qui ont une charge importante sont surtout ceux qui gèrent la régulation donc qui dépendent donc toutefois de la manœuvre et utilisent l’information voyageurs.

    • roland

      Bonjour comment fait on pour travailler dans un centre de commandement de ce type a la ratp ? quels sont les pré requis ? merci d’avance.

    • denis91

      Bonjour
      C est très beau …..
      …mais bon ca empêche pas les pbs électriques entre Gare du Nord et Châtelet !
      Et donc aucune infos sur les prévisions de trafic entre Gare du Nord et Roissy !!!
      C=Alors le niveau il sert à quoi ? info voyageur? en temps réel ?
      Non NOn et NON …
      c ‘est nul nul nul
      Oui j en ai RAZ LE BOL !!!!
      Alors on veut nous occuper avec un blog, des beaux articles des belles photos..
      Mais on s en t FOU
      ON VEUT DES TRAINS QUI ROULENT A L HUEURE
      Désolé Céline, vous faites le maximum j en sui sur
      Mais comme je l ai dit à Jeremy du blog de la ligne C, tout cela c’est de la poudre aux yeux !!!
      Heureusement que tout avait été révisé et rénove pour la mise en place des nouveaux horaires
      Je vais faire comme pour le ligne , un goupre FaceBook
      LES USAGERS EN COLERE DE LA IGNE B

      • Gilles

        Il y a déjà des groupes facebook sur le sujet, et un blog qui donne une vision différente des statistiques. Il faut chercher un peu mais c’est facile à trouver.

    • Nicolas

      – 7h45 rer reste à sceaux pour une durée indéterminée en raison d’une avarie matérielle
      – bourg la reine 8h20 : « le rer va repartir jusque laplace et sera terminus la bas ». en attendant on est toujours bloqués à sceaux après avoir laissé passer un 3ème rer de l’autre branche du rer b.
      … et mon rer est toujours à bourg la reine…

      si au moins on payait moins quand on fait partie de la branche Robinson…!

      deux questions pour les personnes de ce centre :
      -pourquoi les usager de la branche Robinson doivent. ils toujours laisser passer des trains de l’autre branche le matin, attendant ainsi de longues minutes alors qu’ils ont payé autant que les autres ! ?
      -pourquoi une panne électrique ou autre à l’autre bout de la ligne implique de notre part un changement de RER à Laplace ? ?

      Merci
      Nicolas, utilisateur de la branche Robinson désespèré

      • Nicolas

        – 7h45 rer reste à sceaux pour une durée indéterminée en raison d’une avarie électrique à gare du Nord.
        – bourg la reine 8h20 : « le rer va repartir jusque laplace et sera terminus la bas ». en attendant on est toujours bloqués à sceaux après avoir laissé passer un 3ème rer de l’autre branche du rer b.
        … et mon rer est toujours à bourg la reine…

        si au moins on payait moins quand on fait partie de la branche Robinson…!

        deux questions pour les personnes de ce centre :
        -pourquoi les usager de la branche Robinson doivent. ils toujours laisser passer des trains de l’autre branche le matin, attendant ainsi de longues minutes alors qu’ils ont payé autant que les autres ! ?
        -pourquoi une panne électrique ou autre à l’autre bout de la ligne implique de notre part un changement de RER à Laplace ? ?

        Merci
        Nicolas, utilisateur de la branche Robinson désespèré

    • René Durand

      9 janvier, 8h33…
      Le RER B est en rade, une fois de plus : chute de caténaire… certainement un excès d’entretien !
      En fait la gestion au moindre cout dans cette logique libérale fait merveille (moins de personnel, plus de sous-traitance, etc)… en plus le TGV capte toute l’attention de l’entreprise !
      Il faudra un jour faire comme à Fukushima, utiliser des sans-abri/sans-papier pour l’entretien des caténaires, ils coutent moins cher !
      En tout cas, même avec une direction centralisée le RER B ne marche pas ce matin…
      Grrr
      René Durand, TRÈS en colère

      • denis91

        alors regroupons nous et demandons un remboursement de nos abonnements

        • Jean-Pierre

          J’ai peur que ce soit un peu contradictoire de protester contre la baisse des moyens et de réclamer un remboursement des abonnements… J’imagine que vous êtes aussi contre les impôts ?

    • Trideb

      Je voudrai ici m’adresser à la régulation. En tant que voyageur, je suis sur une station ou tous les trains ne s’arrêtent pas. J’ai vécu le temps ou nous avions des trains pendant 45 minutes qui ne s’arrêtaient pas pour des problèmes d’indicateurs STIF. Mon fils devant aller à l’école arrivaient systématiquement en retard avec un très grand stress.

      Je tiens à vous remercier lorsque vous faites faire des arrêts supplémentaires à PSX ou que vous répondez positivement aux demandes de l’agent en station qui vous appelle. Je sais que vous vous efforcez, même si tout doit circuler, rattraper des retards, vous essayez de maintenir un train tous les 1/4 d’heures à PSX. Soyez-en remercier et une très bonne année à tous.

    • Trideb

      Question à Céline,

      Merci tout d’abord pour cet article très intéressant sur le chef d’orchestre de la ligne dont nous souhaitons tous que la mélodie soit douce et harmonieuse.

      Quelques questions :

      – Qu’est devenu le PCC ? L’appellation n’existe plus ?
      – Sur la photo qui a été prise, il y a deux fois la même ligne synoptique de la ligne l’une au dessus de l’autre. C’est pour les grands et les petits ? 🙂

      Une très bonne année à tous les agents de la ligne B, aux clients.

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Trideb,
        Les agents du PCC ont été intégrés au Centre de commandement unique. Ce dernier a par ailleurs été aménagé au sein de l’ancien PCC, à Denfert-Rochereau.
        Hypothèse intéressante 😉 La première ligne, en haut, correspond à l’énergie électrique. Ainsi, en cas de danger, le courant peut être coupé immédiatement. La deuxième affiche quant à elle la circulation des trains.

    • Jeannot91

      Bonsoir

      Personnellement, il y a un truc que je ne comprends pas… Sur le RER A, il y a bien une gestion commune de la ligne entre la RATP et la SNCF, des 2 côtés de la branche (les stations étant Nanterre Préfecture et Vincennes, de mémoire).
      Pourquoi est-ce que cela marche mieux? Plus de budget? Plus de moyens? Des acteurs qui jouent le jeu? Quand on regarde la cadence des trains en gare de Châtelet sur le RER A, comparé à ce qui arrive sur le RER B, on en reste baba…

      Sur le RER B, est-ce que cette nouvelle organisation a été calquée sur le modèle organisationnel du RER A?

      Dans le cas contraire, pourquoi une organisation différente de ce qui marche sur le RER A?

      D’avance merci pour votre réponse

      Cordialement

      • Tri Deb

        Cher Jeannot,
        Je tiens juste à préciser que je suis un client comme vous.

        Concernant la coordination entre SNCF et RATP, vous avez raison cela fonctionne bien mieux entre les deux, la communauté de la B (pas uniquement RATP) ont beaucoup de retard sur ce sujet, pas uniquement au niveau de l’exploitation, mais aussi au niveau des investissements.

        La mise en place de ce centre unique est une étape vers cette meilleure coordination.

        Concernant la densité du trafic, la ligne A, du fait de l’urbanisation à l’est et des emplois à l’ouest, elle a été très vite saturée poussant les pouvoirs publics à mettre en place des investissements permettant une circulation dense, c’est le système d’aide à la conduite SACEM qui permettent que les trains se suivent de près en toute sécurité. La ligne B n’a pas été jugée prioritaire car avec une densité de circulation plus faible. Cependant, aujourd’hui, on voit que le trafic de la B rattrape petit à petit celui de la A et on est aujourd’hui sur des investissements réglementaires (ascenseurs, information voyageurs, rénovation du parc, suppression de quelques sièges pour permettre plus de passagers), mais il n’y a aujourd’hui dans les plans d’investissement annoncés des solutions pour la ligne B sur le plan capacitaire et le grand paris qui est à un horizon très lointain va diminuer le trafic, mais ne compensera pas pour la B la rapidité de l’urbanisation en zone nord sur le plan des emplois (saint denis) et logements et sur la zone sud emploi et logements (plateau de saclay, massy) et le fait que l’on va générer de nouveaux usages, donc comme l’arrivée du TVM a augmenté le trafic sur la B, de nouvelles lignes amèneront d’autres passagers sur la ligne. Les trafics vont toujours en augmentant, la question dans l’idéal c’est qu’anticipe-t-on, mais aujourd’hui, c’est plutôt comment on rattrape le retard.

        Sur le plan de la maintenance, rattraper le retard sur le matériel roulant et sur la signalisation. De ce que je constate, c’est en cours et cela avance (par exemple, il y a moins de bruit de méplat dans les trains, les voies sont en cours de remplacement). Tout cela contribue a ce que l’on roule mieux dans l’avenir.
        Mon avis serait de lancer dès 2014 les quelques travaux d’infrastrutures sur la B pour permettre la circulation de quelques rames 2 étages aux heures de pointes et en cas d’incident lourd et de monter en capacité en fonction des capacités de financement jusqu’au renouvellement du parc de 2025.

        En parallèle, mettre le système SACEM en place sur la B pour densifier le trafic.

        Bien sur ce que je propose peut être débattu, sous réserve que l’on ne me réponde pas par ce n’est pas possible et que l’on propose une solution à long terme et pas à court terme.

        Je laisse Céline répondre à votre question.

        • Tri Deb

          il y a des coquilles dans mon texte je souhaite corriger la phrase la plus importante : « mais il n’y a aujourd’hui dans les plans d’investissement pas de solutions annoncées pour la ligne B sur le plan capacitaire »

        • Jeannot91

          @Tri Deb

          Merci pour votre contribution très claire (et éclairée) sur ce problème
          Je pense que vous êtes un voyageur « ++ », qui connaissez beaucoup de choses de l’intérieur
          Je partage avec vous l’idée, à court terme, de la circulation de rames à 2 étages, bien qu’on nous réponde instantanément, côté RATP « Ah non! C’est pas possible! » (j’ai gardé cette réponse très intéressante à cette question de tunnel après Bourg la Reine vers le sud, il y a quelques mois)
          Il faudrait que la RATP-SNCF prennent conscience que les pôles Saint Denis au nord et Saclay – Massy au sud (comme décrit dans votre message), sont aujourd’hui en plein développement et seront , à très court terme, des bassins d’utilisateurs importants

          Dans l’attente de la réponse de Céline

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Jeannot,
        Le RER B et le RER A ne connaissent pas la même configuration, et ne peuvent donc être gérés de façon similaire.
        Le RER B est exploité par la SNCF au nord de la ligne, et par la RATP au sud. La limite entre les deux domaines d’exploitation se situe entre Gare du Nord et Châtelet.
        Tous les trains de la ligne B circulent dans cette intergare du tronçon central, mais également ceux de la ligne D.
        Sur le RER A, seule la branche Nanterre – Préfecture > Cergy/Poissy appartient à la SNCF. La limite entre les deux domaines d’exploitation se situe à Nanterre – Préfecture, en bout de ligne (hors Paris intra-muros).
        De plus, l’infrastructure de la gare de Nanterre – Préfecture permet d’utiliser un quai différent pour accéder à chaque domaine, et cela dans les deux sens de circulation. Enfin, seulement 2 trains sur 5 desservent le domaine SNCF.
        Comme vous pouvez le constater, deux lignes qui présentent certaines similitudes mais dont les méthodes d’exploitation, conditionnées par l’implantation géographique des domaines des deux opérateurs de transport, restent très différentes.

        • Jeannot91

          Bonsoir Céline

          Merci pour ces explications

          Si on comprends bien, la limite d’exploitation du RER B entre SNCF et RATP se situe entre 2 gares (Châtelet et Gare du Nord) , à la différence du RER A où elle se situe dans une gare. D’où un renvoi de responsabilités (effet ping-pong) lorsqu’il y a un incident (de signalisation par exemple) entre Châtelet et gare du Nord
          Ne serait-il pas plus simple de dire : Sud vers Châtelet : RATP, à la sortie Châtelet vers Nord: pur SNCF?
          La RATP n’est pas capable de s’entendre avec la SNCF?
          Le RER D viendrait-il compliquer ce choix?

          Cordialement

    • Cris78

      Merci pour cette description forte intéressante ! Je présume qu’il n’y a pas possibilité de découvrir réellement ce lieu ?

    • Julien

      Céline,

      Serait il possible de visiter un jour ce fameux « CUB » ?

      • Céline (animatrice)

        @Cris78 et @Julien j’espère pouvoir organiser des visites dans les mois à venir. Je vous tiendrai bien évidemment informés !

        • Tri Deb

          Ce serait extraordinaire.Depuis que je passe à coté de chez vous ! Je suis volontaire.

        • Jeff

          Je pense que il aurais pu la voir au départ a la gare de Robinson

    • Joe

      J’en reste baba de voir 5 personne a l’information voyageurs.
      Illustration d’efficacite ce matin 10 janvier, lendemain de panne de catenaire : 8h40, rien sur le WEB RATP. Tout va bien.

      Arrive a 9h a Antony, « reprise progressive du trafic ». Prochain train vers St Remy : 15 mn apres. Bien, je valide.

      Apres 5 a 10mn d’attente a geler sur le quai, train retarde, puis simplement annulle. Le prochain qui s’affiche sera 45 mn apres, terminus Massy. Est-ce qu’il est constructif de prendre et d’envoyer de photos (a qui?) pour pousser le schmilblick ?
      C’est une vraie question , il sembe qu’il y ait encore beaucoup de marges d’amelioration… au vu des moyens mis en place!

      Bilan : un ticket a plusieurs euros pour faire Antony-Antony en 1/4h, plus retour a la maison et vehicule personnel pour un trajet d’une heure en tout, contre 1/2h par la route, tout seul dans un vehicule generateur de gaz a effet de serre… et une comm’ ne rendant PAS service aux usagers, au contraire.

    • Jeff

      Bonsoir Céline,

      Ça serais bien de faire visiter la tour de contrôle du RER B et pourquoi pas faire un tour en cabine du conducteur du RER B

    • Nicopilami

      – 7h45 rer reste à sceaux pour une durée indéterminée en raison d’une avarie électrique à gare du Nord.
      – bourg la reine 8h20 : « le rer va repartir jusque laplace et sera terminus la bas ». en attendant on est toujours bloqués à sceaux après avoir laissé passer un 3ème rer de l’autre branche du rer b.
      … et mon rer est toujours à bourg la reine…

      si au moins on payait moins quand on fait partie de la branche Robinson…!

      deux questions pour les personnes de ce centre :
      -pourquoi les usager de la branche Robinson doivent. ils toujours laisser passer des trains de l’autre branche le matin, attendant ainsi de longues minutes alors qu’ils ont payé autant que les autres ! ?
      -pourquoi une panne électrique ou autre à l’autre bout de la ligne implique de notre part un changement de RER à Laplace ? ?

      Merci
      Nicolas, utilisateur de la branche Robinson désespèré

      • Jeff

        Bonjour nicopilami,

        Les trains de la branche St Rémy / massy cars il y a plus de trains en général plus les trains direct bourg la reine cite universitaire

        Bonne journée

      • Tri Deb

        Nicopilami,

        je ne suis pas de la RATP mais je peux essayer de vous répondre.

        Tout d’abord, sachez qu’autrefois, c’est vous qui passiez les premiers tout simplement parce que tout le monde en venant de Paris serpentait dans Sceaux jusqu’à atteindre la rue Houdan, ensuite le train rebroussait jusqu’à Bourg la Reine pour aller vers le Sud. Il n’y avait aucun direct nord sud à Bourg la reine.

        Aujourd’hui, il y a une forte augmentation du trafic et les régulateurs ont pour objectif d’acheminer le maximum de personnes dans un minimum de temps. Comme il y a beaucoup de train venant du sud, vous êtes comme à un stop avant de vous insérer dans l’autoroute. S’il y a un créneau de temps pour vous faire passer avant l’autre train, il vous font passer, sinon, ils préfèrent faire passer les autres train en provenant du sud.
        Ils préfèrent que votre train soit en retard plutôt que 4 ou 5 venant du sud. Cela coûte moins cher et surtout, tous les voyageurs que vous n’acheminez pas engorgent encore plus la capacité de transport, donc il vaut mieux amener le maximum de personnes à destination en période de pointe.

        La solution a ce problème a été proposée par la RATP, c’est de supprimer la branche Robinson, cela règle le problème de l’interconnexion. Cela fluidifierait le trafic nord sud. Les usagers seraient acheminés par autobus jusqu’à Bourg la Reine. Sauf que cette solution, aucune commune concernée n’en veux parce que tout le monde ne veux pas perdre son RER autour duquel les communes existent et les clients préfèrent être assis plutôt que de changer de type de transport, et je les comprends. Donc c’est soit être assis et attendre, soit supprimer la branche.

        Peut-être que la charmante Céline va vous répondre bien mieux que moi par une solution que je ne connais pas.

        • Nicolas B.

          Les usagers, pas les clients.

        • Mathieu

          A suivre cette logique que vous nous détaillez clairement, on arrive parfois à des aberrations où le train de Robinson va stationner pendant de longues minutes en attente d’un hypothétique train en provenance du tronçon de Saint Rémy et laisser un énorme espace de temps depuis Bourg la Reine vers les autres gares.

          Pendant ce temps, ces autres gares (Bagneux, Arceuil, Laplace, Gentilly) se chargent en passagers et le modèle de la régulation que vous décrivez va :
          1. se retrouver avec un engorgement de trains qui vont se suivre à la queue-leu-leu pour ne pas avoir fait passer le Robinson en priorité
          2. accumuler du retard supplémentaire en raison du flux de passagers en descente et en montée

          La régulation a malheureusement encore une belle marge de progression pour sortir de ses modèles qui semblent marcher sur le papier mais qui sont mis en échec rapidement face à la réalité quotidienne.

    • Wamout

      Votre centre de commandement unique semble avoir quelques problèmes de coordination. Ce soir, 13 janvier, j’ai pris un RER direction Orsay-Ville sur le quai de la station Châtelet aux alentours de 19h. Vers 19h20, je me suis rendu compte que le train avait pris le quai direction Robinson à Bourg la Reine. Un mouvement de foule s’en est immédiatement suivi, le tain se vidant des passagers souhaitant rejoindre le bon quai, direction Saint Remy. Or le tunnel pour changer de quai à Bourg la Reine n’est pas large. J’ai fait partie des heureux élus arrivé à temps sur le quai direction Saint Remy pour sauter dans un train LEVI01 ayant pour direction déclarée sur le panneau « Orsay-Ville », mais tous les passagers du train initial n’ont pas eu cette chance, vu le goulet d’étranglement. Arrivé à Antony, le conducteur de ce train LEVI01 a annoncé que le train était direct jusqu’à Massy Palaiseau, d’où un nouveau mouvement de foule, plus léger celui-là. Peut-être que l’annonce associée à ce train sur Paris était également erronée, annonçant un arrêt aux Baconnets par exemple ? Arrivé à Massy Palaiseau, tous les panneaux d’affichage étaient éteints. Le conducteur n’a fait aucune annonce, se contentant de déclencher la sonnerie et de fermer les portes. A la loterie, le train s’est avéré être effectivement un Orsay-Ville cette fois, mais il aurait pu tout aussi bien être direct Orsay pour Saint Remy, étant donné le cafouillage global.
      Merci de m’expliquer les raisons de ces problèmes qui n’ont fait l’objet d’aucune annonce, et pouvez-vous m’expliquer ce qui vous motive pour infliger ces doses de stress à vos clients, et pourquoi vos conducteurs sont si avares de leur salive pour omettre des annonces qui seraient pourtant bien rassurantes ?

    • Jeff

      Bonjour,

      Pourquoi ne pas faire juste une navette de train de bourg la reine à Robinson comme ça les gens change a bourg la reine comme ça on garde la branche Robinson sans bloque la branche St Rémy massy

      • Jeannot91

        Bonsoir

        Est-ce que le centre de commandement unique a une explication rationnelle et sensée sur le fait que le 15 janvier 2014, à la station Massy Palaiseau, direction vers Saint Rémi, entre 18h56 et 19h32, il n’y ait eu aucun train en partance vers le sud, soit au minimum 36 minutes?

        Pourquoi les affichages des heures d’arrivées étaient-ils systématiquement faux : première heure vers 19h13, puis 19h14 au fil du temps, pour terminer à 19h32

        Etait-il normal de laisser aller au dépôt 2 trains terminus Massy?

        Si oui, pour quelles raisons?

        D’avance merci pour vos réponses

        • Nicolas B.

          Et le 15 janvier… c’était la Saint-Rémi !

        • Jeannot91

          @Nicolas B : merci pour votre réponse! Au moins, vous, vous répondez, et c’était effectivement la fête à Massy ce soir là!

          Céline? Toujours pas de réponse à ma question?

          Cordialement

        • Jeannot91

          Toujours pas de réponses à ma question du 16/01/2014, suite à la soirée mémorable du 15/01/2014?

          J’ai de plus en plus l’impression que vous n’avez pas une énorme considération par rapport à la quantité de questions des usagers qui restent sans réponses : remboursement, motifs de la grève

    • MA78

      Bonjour,
      Un petit exemple de programmation des trains sur le ligne B : si j’arrive à châtelet à 8h56 le matin, je vais voir passer successivement :
      Un massy-palaiseau
      Un Laplace
      Un Robinson
      Re un Laplace
      Un Saint-Remy-lès-Chevreuse
      et enfin un Massy-Palaiseau
      Pourquoi les trains pour Massy-Pal passent juste après les trains pour Saint-Remy alors que ce sont presque les mêmes stations qui sont desservies ? Pourquoi autant de trains en direction de Laplace ? Il me semble que le trafic pourrait largement être optimisé…
      J’en profite pour souligner que les usagers qui vont jusqu’à la zone 5 paient plus cher leur pass navigo et attendent plus longtemps ! Ne devrait-on pas payer notre pass Navigo proportionnellement à la qualité du service plutôt que proportionnellement au km ?
      Merci

    • Jeff

      Bonjour Céline,

      Je souhaite savoir pk le train de 5h54 au départ de Robinson a eu un souci matériel a Laplace maison des examens on n’a pas eu d’autre d’information du chauffeur le chauffeur été bien au courant au départ de Robinson que le train avais bien un problème et après ça on ne veux pas nous dédommage je trouve ça allucinant la manière que on nous traites sur le RER B

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Jeff, après vérification, la mission ELAN25 a été supprimée suite à une infiltration d’eau, nécessitant un changement de train en gare de Laplace.

        • Jeff

          Franchement je voir pas en quoi ça gêne le fonctionne de la rame

        • Céline (animatrice)

          L’infiltration est survenue dans la cabine de conduite, qui comporte des équipements électriques. Un changement de train a été nécessaire par mesure de sécurité.

      • Mathieu

        Bonjour Céline,

        Un jour nous serons intéressé par un article sur ces fameuses procédures de sécurité qui justifient systématiquement des actions d’envergure (du débarquement d’un train complet sans explication à l’interruption du trafic sur toute la ligne sans aucune assistance).

        Je parierais que ces procédures n’ont jamais été :
        1. actualisées depuis qu’elles ont été établies et qu’elles doivent encore être dans les classeurs d’époque qui ont certainement jauni depuis
        2. réajustées et confrontées par rapport à des cas qui se sont réellement produits pour en reprendre les leçons apprises
        3. adaptées avec tous les moyens modernes dont nous disposons aujourd’hui

        Au plaisir d’en apprendre davatange.

    • Voyageur1

      Bonjour,

      Je suis ravi d’apprendre que RATP et SNCF arrivent à s’asseoir côte à côte pour travailler.
      Cependant, dès qu’il y a un problème et qu’on demande des comptes, on entend souvent: « C’est pas nous, c’est la RATP! », « C’est pas nous, c’est la SNCF! », et le pire de tous « C’est pas nous, c’est les passagers! ». C’est pas si unifié que ça on dirait.

      Aussi, pouvez-vous m’expliquer cette nouvelle mode que j’ai vécu 3 fois en moins de 3 semaines sur le tronçon Saint Michel – Aéroport CDG:
      – le train est est en retard àSaint Michel (comme d’hab)
      – il prend du retard sur le parcours (temps de trajet rallongé, comme d’hab)
      – arrivé vers Aulnay, le chauffeur nous annonce qu’à cause du retard trop important, le train est rendu terminus à Villepinte et qu’on doit prendre le train suivant.
      – On descend donc à Villepinte et on attend 10 minutes le train suivant pour finir le trajet.
      – Le train vide part… à CDG !!!!
      – Et hier matin, le second train au départ de Villepinte s’arrête en pleine voie une dizaine de minutes juste avant la gare de CDG1, sans explication (j’imagine que c’était pour laisser le train que j’avais quitté auparavant repartir vers Paris avec des passagers).

      Mon interprétation est que pour une régularisation du trafic, on préfère se débarrasser du passager gênant déjà pris en charge et qui va augmenter le retard en voulant descendre à chaque arrêt, pour pouvoir retourner un train vers Paris à peu près à l’heure (et payer moins de pénalités au STIF).
      Je vois venir la réponse « mais c’est pour prendre en charge plus tôt les passagers à CDG qui veulent aller vers Paris ». C’est bien pour eux mais pourquoi délaisser les passagers qui sont déjà dans un train en direction d’un aéroport? Et pourquoi est-ce à moi d’expliquer aux touristes Japonais pourquoi il faut descendre du train avant d’être à l’aéroport (ben oui, le chauffeur ne parle que français)?

      Pourquoi ne pas au moins emmener les passagers jusqu’à CDG puisqu’ils sont déjà à bord et que de toute façon le train y va? Beaucoup d’entre eux sont des touristes stressés de peur de rater leur avion. Ils n’obtiennent que du retard et du stress en plus. Et moi aussi (je vais taire par courtoisie le sentiment que j’ai eu hier matin). Hier matin, je suis arrivé à CDG1 avec 32 min de retard. Comprenez que c’est inacceptable.

      • Mathieu

        Dans les « C’est pas nous… », vous oubliez :
        1. « C’est pas nous, c’est Réseau Ferré de France »
        2. « C’est pas nous, c’est le STIF »
        3. « C’est pas nous, c’est la météo » (la neige, les feuilles mortes…)
        4. « C’est pas nous, c’est la crise » : si, si, trop de gens habitent en banlieue

        etc. etc.

      • Céline (animatrice)

        Bonjour,
        Je viens de m’entretenir avec le pôle production pour connaître les raisons de ce terminus inopiné. Jeudi 13, un dérangement d’aiguillage en Gare du Nord a généré des retards, notamment sur la partie nord de la ligne, en direction de CDG2.
        Des mesures ont été rapidement prises afin d’éviter un engorgement de la gare de CDG2 (cette dernière ne disposant que de deux voies de circulation). Deux trains ont ainsi été limités à CDG1, et deux autres ont été rendus terminus Villepinte, avant de se rendre en gare du Parc des Expositions, sans voyageurs. Effectivement, la création d’une voie supplémentaire en gare du Parc des Expositions facilite le retournement des trains, et permet ainsi de limiter les stationnements prolongés en direction de CDG2.

      • Jeannot91

        Bonsoir

        Le maire de la commune d’Orsay (et vice-président du conseil général de l’Essonne) vient d’envoyer une lettre au directeur de la RATP, se faisant l’écho des plaintes des habitants de sa ville
        Il est question d’un projet de la création d’une voie supplémentaire de retournement dans cette gare
        a) La configuration actuelle de la gare, avec ses 3 quais, ne permet-elle pas d’assurer déjà ce retournement?
        b) Auriez-vous plus d’informations sur ce projet?

        Cordialement

        • Céline (animatrice)

          Bonjour Jeannot,
          La gare d’Orsay Ville constitue actuellement un terminus intermédiaire aux heures de pointe, permettant ainsi aux trains en provenance du nord de Paris d’effectuer des retournements à Orsay Ville, en avant-gare.
          Afin d’augmenter la fiabilité de la desserte de la ligne, au sud, le Schéma Directeur du RER B prévoit d’augmenter la capacité de retournement de la gare d’Orsay Ville, en réalisant les retournements sur une voie en tiroir, en arrière-gare, ce qui permettrait de réduire le temps d’utilisation des voies à quai, et d’augmenter les marges et le retard maximal absorbable.
          Pour en savoir plus sur ce projet, je vous invite à consulter le chapitre 3 du Schéma Directeur RER B SUD, via le lien suivant : http://bit.ly/Mc2Xdw

        • Jeannot91

          Merci Céline pour cette réponse

    • René

      Bonjour,
      usager quotidien du RER B de La Plaine Stade de France à Denfert tous les soirs, je peux constater que le temps de parcours entre St Denis et Gare du Nord est au moins 5 minutes plus long le soir vers Paris que dans l’autre sens, certainement à cause du tronc commun B/D qui coince. Mais il est très désagréable de voir des trains vides (ou presque) doubler son train entre St Denis et Gare du Nord pour au final ajouter 10 minutes supplémentaires au trajet, comme cela arrive régulièrement le soir. Conséquence dans ce cas : 20 minutes de St Denis à Gare du Nord, pour un trafic annoncé « normal » sur les écrans. Pas vraiment la réponse aux attentes des usagers en terme de régularité et de rapidité du trajet, et très mauvaise image de Paris pour tous les voyageurs en provenance de Roissy (sans parler de la saleté inacceptable des rames et des énergumènes qui fument du shit en dernière voiture sans craindre une amende).

    • Reyne75

      Les rames du rer B datent de 1977, elles sont sales, crasseuses et j’en passe ! Elles sont actuellement utilisées pour la ligne A aux heures de pointes… Quand aller vous définitivement les supprimer ? Je plains les touristes qui découvre Paris et sa région à travers ces trains immondes… Et je ne parlerai pas ici de la propreté de la station Chatelet Les Halles, Etoile, et Opéra… Quelle tristesse. J’ai honte d’être française. Quand la RATP va t’elle se réveiller en ce qui concerne la propreté ?????