27022014

Découvrir

50

[Interview] Comment sont conçus les horaires du RER B ?

Plus de 570 trains circulent chaque jour sur le RER B. Comment leurs horaires de passage sont-ils définis ? Les responsables de la plateforme Conception et Adaptation du RER B dévoilent les secrets de fabrication des horaires de votre ligne.

Bonjour Gaël et Jean-Christophe. La plateforme Conception et Adaptation s’est installée en janvier dernier au sein de la Direction de la ligne unifiée du RER B. Quelles sont ses fonctions et missions ?  

Gaël : La plateforme a deux missions principales : la conception de l’offre de service de référence du RER B, c’est-à-dire, l’élaboration d’une grille horaire qui assure le niveau d’offre de transport défini dans le contrat STIF (Syndicat des transports d’Île-de-France), et l’adaptation de cette grille selon les besoins de la ligne.

Jean-Christophe : Nous assurons le « tracé des horaires » de l’ensemble des circulations sur la ligne (trains commerciaux et techniques) afin qu’ils puissent rouler et se succéder de manière fluide, et s’arrêter en gare dans le respect des horaires. On « trace la voie libre », c’est-à-dire, on veille à ce que les trains puissent théoriquement circuler sans être gênés dans leur progression par les trains précédents.

Concrètement, comment élaborez-vous cette  grille horaire ?

Jean-Christophe : Avant la conception même des horaires, il y a au préalable une phase de concertation avec le STIF, en charge de la définition de l’offre de transport. Nous apportons notre expertise sur la faisabilité de certaines dessertes.

Gaël : Une fois l’offre établie, on crée ce qu’on appelle les « roulements  rames », c’est-à-dire qu’on détermine les besoins en matériels roulants en fonction des horaires établis, la manière dont on va les exploiter, notamment aux terminus. Puis, on « habille les trains », on définit le nombre de conducteurs nécessaires à la mise en œuvre de la grille, puis on prévoit un conducteur sur chaque mission.

 

Tracé des missions du RER B
Tracé des missions du RER B

De quels outils disposez-vous pour concevoir ces horaires ?

Gaël : On s’appuie déjà sur les «  courbes de charges » afin d’adapter les fréquences de passage des trains au nombre de voyageurs par gare, par jour et par créneaux horaires.

Jean-Christophe : Nous disposons également de logiciels d’aide à la conception, qui tiennent compte des caractéristiques techniques de la ligne (les temps de parcours entre chaque gare,  les temps de stationnement en gare, l’emplacement des signaux), et les caractéristiques du matériel roulant comme par exemple, la capacité de freinage.

Vous venez d’évoquer la partie conception. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le deuxième aspect de votre métier, l’adaptation des horaires ?

Gaël : Divers événements peuvent nous conduire à adapter l’offre de service annuel, en particulier les travaux. Notre rôle est de faire cohabiter travaux  et offre voyageurs, mais aussi, événements sur la ligne, au Parc des Exposition ou au Stade de France notamment.

Jean-Christophe : Lorsque des travaux d’infrastructure sont envisagés sur la ligne, nous analysons en amont leurs conséquences sur l’offre de transport (réduction de l’offre, fermeture d’un bout de ligne, etc.) afin de proposer des solutions ayant le moins d’impact possible sur les voyageurs.

    Derniers articles du blog du RER B

    Travaux entre Paris – Gare du Nord et CDG 2 / Mitry-Claye les 21 & 22 septembre : vos déplacements

    « Face à l’univers » : le CNRS ouvre ses portes ce week-end

    Marie Adam, directrice du RER B

    Tchat de rentrée avec Marie Adam

    Les commentaires sont fermés.

    • Mathieu

      Bonjour Céline, les deux personnes que vous interviewez – Gaël et Jean-Christophe – travaillent-ils à plein temps au sein de la plateforme Conception et Adaptation ? Par ailleurs combien de personnes sont-elles affectées à cette plateforme puisque je comprends que Gaël et Jean-Christophe en sont les responsables ?

      En effet je comprends mal qu’une fois les horaires fixés et quelques adaptations conjoncturelles, cette plateforme nécessite d’avoir des personnes affectées dessus à plein temps ?

      Merci pour vos éclaircissements.

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Mathieu,
        L’adaptation de l’offre de service est l’une des missions principales de la plateforme Conception et Adaptation, qui comprend une dizaine de personnes.
        Ils travaillent en lien avec les équipes projets, et parfois avec d’autres lignes (comme la ligne K ou TER pour la partie nord du RER B), pour faire cohabiter au mieux les travaux programmés (et envisagés), l’offre voyageurs, et les événements sur la ligne. Des expertises et études sont alors menées pour déterminer l’ensemble des répercussions sur l’offre de transports, en vue de proposer des solutions ayant le moins d’impact possible sur les voyageurs.
        Dés lors qu’une plage est fixée (pour la réalisation de travaux), la plateforme redéfinit la grille horaire avec les équipes opérationnelles : ils retracent les horaires et modifient les roulements rames et conducteurs.

        • Mathieu

          Merci pour tous ces détails. J’ai tout de même une question quand vous évoquez la ligne K ou TER pour la partie nord du RER B, il me semblait qu’avec le projet du RER B+ Nord, le RER B circulait désormais en voies propres et donc qu’il n’y a plus besoin de coordination particulière avec la ligne K ou les TER Nord.

          Cordialement.

        • Céline (animatrice)

          Effectivement, depuis la mise en place de la nouvelle desserte au nord, la ligne dispose de deux voies dédiées. En cas de travaux sur ces dernières, les trains de la ligne B pourraient être amenés à circuler sur les autres voies, où circulent également des trains de la K, TER et éventuellement FRET.

    • isabelle

      « On veille à ce que les trains puissent théoriquement rouler ». Çà résume bien la situation du rerb….
      Petite question : suite au service minable rendu par le RER b, le ministre des transports a eu la géniale idée de donner son accord pour la création de CDG express.. Sur quelles voies circuleront ces trains ???

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Isabelle,
        Le projet CDG Express a effectivement été relancé mais le financement n’est pas acquis à ce stade. S’il se réalisait, les trains de cette liaison circuleraient pour partie sur des infrastructures nouvelles (par exemple entre Roissy et Villeparisis) et pour partie sur des voies existantes du réseau de Paris Nord et de Paris Est, cette desserte arrivant en gare de l’Est. Entre La Plaine – Stade de France et Villeparisis, ils circuleraient sur deux des quatre voies, qui sont actuellement utilisées de manière habituelle par les trains FRET, les TER et les trains Paris/Crépy.
        La ligne B conserverait l’utilisation des deux voies dédiées.

        • tepi

          ça me fait toujours rire de voir écrit que le rer b nord + à des voies dédiées, avant il avait aussi des voies dédiées car de fait il roulait principalement sur les voies 1 bis et 2 bis, la vraie nouveauté c’est qu’il ne s’aventure plus sur les voies 1 et 2 qu’il empruntait parfois pour les liaisons directes… Donc on est passé de 4 voies dont deux dédiées a deux voies dédiées… Super le progrès… On se demande toujours pourquoi hors pointe les directs roissy se trainent sur les voies bis alors qu’ils pourraient mettre le même temps (17min) que le roissy express si ils empruntaient les voies 1 et 2 à 140 km/h au lieu de 60… Ces voies reçoivent relativement peu de relations ter et paris crepy…

    • LGF

      Bonjour Céline,
      Si je comprends bien le métier de ces 2 personnes est de planifier les horaires des RERs en fonctiondu traffic et des différents arrêts. J’utilise la partie nord de la ligne pour faire le trajet Aulnay Sous Bois – Saint Michel Notre Dame. Les sites RATP et Transiliens donne un temps de parcours de 24 minutes qulques soit l’heure de la journée. La réalité aux heures de pointe varie de 28 à 36 minutes. Ceci est surement du eu passage de 33 trains par heures (RER B et D) dans le tunnel entre gare du Nord et Chatelet. Les voyageurs s’en rendent bien compte car les RER B mettent autant de temps entre Aulnay Sous Bois et La Plaine Stade de France qu’entre La plaine Stade France et Gare du Nord.
      De plus la fréquence de 3 minutes entre chaque train n’est pas respecté, car les suppressions et les retards sont très fréquents.
      Je pense qu’il vaudrait mieux pour le bien des voyageurs diminuer les fréquences des RER pour assurer des temps de trajet fiable qui ne fluctuent pas d’un jour sur l’autre.

      Cordialement.

      • Mathieu

        Malheureusement LGF vous faites fausse route. Avec ses 800 000 passagers quotidiens, moins de fréquence de RER = plus de personnes dans les wagons = plus de malaises voyageurs, de portes bloquées, de flux d’entrée – sortie encombrés et autres incidents qui re-dégraderaient immédiatement la fiabilité que vous espérez…

        • LGF

          Bonjour Mathieu,

          Je nes sais pas quel est le tronçon du RER B que vous empruntez. Mais j’emprunte le tronçon Nord tous les jours. Les rames entre Aulany et gare du Nord ne sont pas surchargé. Par contre les retards et les suppression de train régulière. Ce matin départ à 8h32 d’Aulnay pour une arrivé à 9h12 à Saint Michel. Soit 40 minutes pour un trajet devant en faire 24. Bien sur pas une seue information de part du conducteur sur ce retard. Je pense effectivement que ramener le nombre de train de 20/heures à 16/heures comme c’était le cas ne pourrait qu’augmenter la régularité. Le point noir de la ligne est bel et bien le tunnel entre gare du Nord et Chatelet partagé avec le RER D. Celui-ci n’est pas adapté au passage d’un train toute les 1 minute 50 (execpté peut-être sure le papier !!)

          Cordialement

        • Mathieu

          Bonjour LGF, personnellement je suis sur tronçon Sud et je peux vous garantir que les rames méritent leur réputation de bétaillères en heures de pointe.

          Je déplore qu’aucun dispositif de contrôle de flux de voyageurs (personnel en gare ou porte-pallières au moins sur les stations les plus densément fréquentées) n’ait jamais été envisagé sur la 2e ligne de RER en termes de fréquentation (la ligne A étant 1ère d’Europe il faut aussi le rappeler).

        • Céline (animatrice)

          Bonjour Mathieu,
          Des régulateurs de flux sont actuellement présents aux heures de pointe à Gare du Nord et Châtelet-Les Halles.
          Il n’est pas exclu à l’avenir de renforcer leur présence, notamment dans les gares importantes du RER B.

        • Mathieu

          Bonjour Céline, bien tenté mais :
          1. A Châtelet, ils sont partagés avec le RER A et de facto bien plus souvent mobilisés sur les quais du RER A
          2. A Gare du Nord, les régulateurs n’occupent que la moitié du quai car ils ne sont en charge que de la longueur d’une rame alors qu’il y en a deux… Et encore, je ne les ai jamais vus que pour les trains en partance vers le Sud. Je dois toujours jouer des coudes pour m’extraire le matin à Gare du Nord face aux voyageurs à gros bagages qui désespèrent d’avoir un RER à l’heure pour leur avion à Roissy…

          On en revient comme toujours à ce problème de mesurettes (à quand des stickers inutiles ?) complètement inadaptées avec les enjeux et l’affluence de cette ligne.

        • Mathieu

          Bonjour Céline

          Des agents de comptage étaient présents sur les quais ce matin.

          Comme d’habitude, la ligne B ne nous informe jamais des initiatives en cours : étiez-vous même au courant de celle-ci ?

          Je note pour ma part que malgré les cartes Navigo, l’amende désormais si celui-ci n’a pas été validé, qu’en 2014 nos opérateurs ont encore manifestement une connaissance incertaine de l’affluence et des enjeux qui en découlent alors qu’il est notoire que cette affluence a explosé ces dernières années.

          Cela démontre une nouvelle fois la légèreté de la gestion de cette ligne.

          Cordialement.

        • Tri

          J’ai noté également la présence des sondeurs sur les quais. Je félicite la RATP pour cette initiative.
          La journée n’a pas été ponctuée d’incident dans les horaires de forte charge. Il serait intéressant de faire ce sondage lorsqu’il y a des incidents sur la ligne aux heures de pointes, car c’est à ce moment là que l’on observe les phénomènes de saturation.
          Encore félicitation pour la RATP (STIF ?) pour cette initiative.

        • Mathieu

          Bonjour Céline, nous n’avons toujours pas été informé sur la raison de la présence d’agents de comptage et contrairement à Tri et sa bonne humeur constante, je ne m’enthousiasmerais que quand je comprendrai :
          1. ce qu’ils comptaient : fréquence des rames ? affluence ?
          2. pour le compte de qui : RATP ? SNCF ? STIF ?
          3. dans quel objectif ?

          Merci et bonne journée.

        • Céline (animatrice)

          Bonjour Mathieu,
          Une opération de comptage s’est effectivement déroulée fin mars sur l’ensemble de la ligne B, durant laquelle près de 2000 enquêteurs ont comptabilisé les voyageurs montants et descendants des RER.
          Je vous réserve un article plus détaillé sur le sujet, qui paraîtra cette semaine 🙂

    • isabelle

      Merci de votre réponse je prends bonne note que la circulation de trains est donc possible sur les voies autres que celles du RER b puisque vous arrivez à y « caser » des CDG express. Pourquoi ces voies ne sont elles pas utilisées pour le RER b en cas de problème sur un train bloqué en gare ? Cela éviterait les bouchons et d’éventuels (certains serait plus juste) problèmes électriques comme celui du 15 janvier.. Cette solution aurait pu également être envisagée pour conserver des directs paris-aulnay omnibus mitry ou CDG en heure de pointe

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Isabelle,
        Ces deux voies – appelées aussi « voies directes » – peuvent être utilisées en coordination avec les centres de commandement (chargés des circulations) des autres lignes, notamment en cas d’incident.
        Lors du 15 janvier dernier par exemple, les trains de la ligne B ont dans un premier temps circulé sur ces voies directes pour contourner l’incident survenu en gare de La Courneuve (colis suspect). Cependant, peu de temps après, un défaut d’alimentation électrique a coupé l’alimentation du courant des trains de la ligne B, mais aussi, des voies directes.
        Enfin, la circulation des RER B sur deux voies dédiées a été privilégiée pour améliorer et renforcer la desserte au nord de la ligne, en augmentant la fréquence de passage des trains et en facilitant les déplacements d’un plus grand nombre de voyageurs à travers la mise en place de trains omnibus.

    • Tri

      Merci Céline pour ce nouvel article tout à fait intéressant qui nous fait découvrir les héros de l’ombre.

      J’ai trois questions pour Gaël et Jean-Christophe :
      – Quels sont les objectifs d’amélioration aimeriez réaliser cette année dans votre travail ?
      – Quels impacts auront l’arrivée de la signalisation automatique sur votre travail ?
      – Certains matins, en heure à forte charge et lors d’un incident en zone sud direction Paris, les trains sont totalement saturés de Croix de Berny à Denfert Rochereau laissant du monde sur les quais à chaque gare. Compte-tenu que vous n’arriverez jamais à faire disparaitre les incidents, pensez-vous possible d’ajouter un peu plus de capacité au travers de quelques trains supplémentaires pour palier ces soucis, redonner de la dignité aux voyageurs et contribuer à l’intérêt général ?

      En vous remerciant pour vos réponses.

    • laurence

      merci pour ces explications mais il y a tout de même des partis pris dans les choix des dessertes qui peuvent sembler curieux. Je suis désolée de prendre un point de vue un peu restrictif, mais je tiens a souligner ce qui a mon sens s’apparente à un non sens.
      Habitant a Palaiseau et travaillant a la Courneuve, je n’ai aucun problème pour aller de mon domicile a mon travail le matin.
      Par contre , pour rentrer chez moi, cela se complique, il n’y a plus de mission directe aux heures de pointe ( alors que ce type de mission existe pour le rester de la journée), les missions « L » sont inexistantes vers 17h/18h, Pourquoi ?
      les calculs de charges indiquent ils qu’il n’y a pas de voyageurs sur ce type de trajet ?
      ( précision : le pass navigo n’est pas nécessaire pour sortir de la station , est ce que cela fausse les résultats statistiques de ventilation de trajets des voyageurs ?)

    • Francisco

      Bonjour,

      Ce matin une fois encore un très gros retard pour aller au travail, cela devient une habitude je ne compte plus le nombre de MAIL d’excuses suite à problème sur le RER B.

      Du jamais vu quand même ce matin : On nous a demandé de descendre à STADE DE FRANCE suite à des problèmes dans le tunnel ! Tout le train qui s’est retrouvé sur le quai…

      Je prends le RER B depuis 26 ans (on devrait me décorer pour cela) et je considère que la situation est bien pire depuis septembre 2013 et le passage au nouveau RER B.

      Il me fallait 26 minutes pour faire VERT GALANT – CHATELET, ce matin c’était 47 minutes. En temps « normal » (qui n’arrive presque jamais) impossible d’être sous les 35 minutes.

      Je vous invite à aller à Aulnay-sous-bois le matin aux alentours de 8H40, vous y verrez un bien curieux spectacle :
      Les personnes descendent du RER B pour prendre le ‘petit gris’ qui fait Aulnay – Gare du Nord en 10 minutes (oui oui vous ne rêvez pas…faire Aulnay – Gare du nord en 10 minutes relève de la pure science-fiction en RER B).
      Résultat le ‘petit gris’ est bondé et les RER B vides. Le plus amusant est de doubler tous les RER B qui se trouvent les uns derrières les autres avant le tunnel de gare du nord.

      Questions :
      – Trouvez normal que les personnes doivent se rabattre à Aulnay sur des trains directs qui sont désormais totalement bondé et quitter le RER B pour espérer ne pas être en retard le matin ?
      – Comment pouvez vous justifier une telle baisse de la régularité et de tels retards après les sommes investis pas le STIF et les autres agences de l’état (entre 150 et 500 millions d’euros) ?
      – Allez vous faire un bilan et remettre en cause le fonctionnement actuel qui est une hérésie intellectuelle (1 train omnibus toutes les 3 minutes est de mon point de vue une stupidité incroyable) ?
      – Allez vous faire une enquête auprès des usagers pour savoir ce qu’ils pensent du nouveau RER B ?
      – Avez vous simplement conscience de la gêne que provoque tous ces retards sur les personnes qui doivent se rendre à leur travail ?
      – Que pensez vous de l’image donnée par la France et ses services publiques auprès de Touristes qui prennent le RER B de Roissy pour aller à Paris ?

      J’apprécierais que le directeur de la ligne B répondent à mes questions.

      Un « usager » plus qu’en colère devant ce gaspillage terrible.

      • Mathieu

        M. Lefebvre devrait d’autant plus facilement répondre à vos questions qu’il est l’ancien chef de projet du RER B+ Nord et donc en maîtrise certainement toutes les arcanes, ainsi que les analyses de résultats et les indicateurs d’amélioration depuis que le projet a été livré.

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Francisco,
        Ce lundi matin, un colis suspect à Gare du Nord a généré des perturbations sur votre ligne. Limiter le nombre de bagages abandonnés fait d’ailleurs partie de nos objectifs, et une campagne de sensibilisation sera prochainement déployée pour réduire ce type d’incident.
        Nous travaillons en complément à renforcer la fiabilité de nos infrastructures et trains. Un plan de redressement a ainsi été décidé pour mener à bien le renouvellement et le renforcement de la maintenance des infrastructures, notamment sur les zones hyperdenses. Les actions décidées visent, entre autre, à augmenter le remplacement de composants caténaires et la maintenance de l’ensemble de la caténaire, mais aussi à sécuriser l’alimentation de la signalisation. Quant à l’amélioration de la gestion du parc matériel, tout est mis en œuvre pour favoriser le travail des agents de la maintenance du matériel roulant, et un travail de désaturation du site de Massy pour améliorer la capacité d’intervention est en cours.

        • LGF

          Bonjour Céline,

          Je comprend mieux les 40 minutes pour effectuer mon trajet de lundi matin. Mais pour quelles raisons le conducteur du RER, ne nous a pas informé ? Pourquoi l’affichage en gare ne l’indiquait pas ?
          Est-ce pour les mêmes raison que ce matin j’ai mis 40 minute sur le Réseau Extrémement Ralenti (RER) ?
          J’attend avec impatience les modifications de desserte de la ligne K, pour enfin retrouver des temps de transport correct.

          Cordialement.

        • Céline (animatrice)

          Bonjour LGF,
          L’incident a été relayé sur les écrans en gares, ainsi que sur nos médias distants.
          Nous avons néanmoins conscience qu’en cas d’incident sur la ligne, l’information à bord des trains est parfois manquante. C’est un domaine dans lequel nous souhaitons progresser, en sensibilisant davantage nos conducteurs sur ce sujet, mais aussi, en leur communiquant, via notre centre de commandement unique, une meilleure information afin qu’ils puissent vous la relayer.

        • Francisco

          Bonjour Céline,

          Tout d’abord merci d’avoir pris le temps de répondre, vous ne faites pas un travail facile, tenter de défendre le RER B me parait une tâche inhumaine :-).

          Ce matin la situation était encore catastrophique, je ne sais pas combien de temps ont pu mettre les personnes pour aller à gare du Nord. Par chance j’ai pu avoir mon ‘petit gris’ et en 10 minutes (temps Aulnay – Gare du Nord) j’ai compté 9 RER B sur le trajet, tout semblait saturé à l’entrée du tunnel.

          Ce soir rebelote, problème d’alimentation à Garde du Nord, 20 minutes de retard pour rentrer à la maison.

          C’est tout simplement un enfer matin et soir et le RER B est générateur de stress, tous les usagers en ont assez.

          Vous m’indiquez les futures améliorations qui seront apportées, on ne peut pas nier les efforts ni l’argent dépensé depuis plusieurs années mais le résultat est catastrophique et le bilan actuel est que le « nouveau RER B » fonctionne plus mal que « l’ancien RER B ». C’est particulièrement marquant pour les personnes comme moi habitant loin.

          La vraie question n’est pas de continuer à dépenser pour tenter d’améliorer, la vraie question est de savoir si le projet mis en place (Tous les trains omnibus + fréquence toutes les 3 minutes) est compatible avec la réalité.
          Sur le papier c’est très bien, depuis 6 mois les faits montrent que c’est un échec complet.

          Vous posez vous la question de tout reprendre à zéro ?
          Et pourquoi pas revenir à l’ancien RER B (moins de trains / des directs pour gare du nord à partir d’Aulnay). Faites un sondage auprès des usages…vous seriez très surpris par les réponses je crois.

          Il serait bon que le directeur du RER B répondre à cette question puisqu’il a participé au projet…Il est difficile de constater un échec complet d’un projet, mais cela vaut parfois mieux que de s »enliser totalement.

    • Arthur

      Et les horaires de votre grève qui commence lundi 10 mars, ont les aura quand ?

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Arthur,
        Un préavis de mouvement social a été déposé lundi 10 mars. Une information sera publiée sur le blog dès que j’aurais l’ensemble des éléments définitifs.

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Arthur,
        Je vous informe que nous prévoyons un trafic normal sur la ligne lundi 10 mars.

        • Tri

          Ce matin effectivement aucun souci.
          Ce soir, retards en amont de gare du nord vers le sud sur KUNE 19H17 CDG.

    • Tom

      Cela fait plusieurs années que j’emprunte tous les jours le RER B (de Châtelet à Palaiseau) et je n’arrive toujours pas à comprendre l’intérêt des trains terminus Laplace. Je dois parfois en laisser passer 2 le matin (et ils sont souvent peu remplis) en attendant un train pour Palaiseau ou Massy (qui eux sont bondés).

    • Robert

      Mardi soir, un RER B oublie d’arrêter à Bagneux. Ce soir, rebelotte. Comment expliquer ce phénomène honteux ? Les conducteurs seront-ils sanctionnés, ou bien ont-ils le droit à un quota d’arrêts oubliés ?

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Robert,
        Votre remarque a été transmise au service responsable.

        • Jeannot91

          Bonsoir Robert

          Restons factuel : le nom de la mission, l’horaire approximatif de passage en gare de Bagneux

          Cordialement

    • DanR

      Horaires, parlons-en : depuis quelques jours, de temps à autre, les trains arrivent…en avance! Dernier exemple ce matin le 7h36 à Lozère est arrivé à …34 , provoquant ainsi une belle cavacalde pour toutes les personnes qui visaient 36. Et même chose il y a une semaine environ où le 48 est arrivé à 47, me permettant ainsi de le rater et de manquer ma correspondance SNCF à Massy. Nous étions habitués aux trains en retard pas à ceux en avance.

    • Jeannot91

      Pour faire suite à la contribution de Mathieu sur les pointages de l’institut BVA de ce jour (des armées de pointeurs, en espérant qu’ils aient vu un effet de l’incident à la voie à Stade de France ce soir), le STIF s’est peut-être aperçu que les statistiques de la RATP-SNCF ne sont peut-être pas aussi représentatives d’une réalité certaine (c’était bien, quand la RATP faisait circuler des trains à vide pour faire remonter les stats de ponctualité)
      Alors qu’un pointage systématique des incidents (source RATP) aux heures de pointe est une réalité qui affecte un maximum de voyageurs

    • Jeannot91

      Bonsoir

      D’après les horaires officielles disponibles sur le site de la RATP (page 2 du fichier PDF), le train IDIL71 départ Orsay 7h08 à destination de Mitry Claye du lundi au vendredi est censé partir à cette heure
      Ce matin, le train est parti avec 2 minutes d’avance (7h06) de la gare d’Orsay

      Si d’autres personnes ont constaté une avance dans l’horaire d’arrivée dans les autres gares, merci de partager votre expérience!

      Pourriez-vous nous indiquer les raisons de ce départ prématuré?

      D’avance merci

    • Jeannot91

      Bonjour

      @Tri : la journée du sondage BVA du 27/03/2014 a été marqué en milieu d’après midi par un incident technique aux voies au niveau de La Plaine Stade de France (infos visible sur les panneaux), l’incident s’étant prolongé en ralentissements, dans les 2 sens, jusqu’à 19h30

      Donc le sondage devrait répercuter cet incident

    • Jeannot91

      Bonjour

      Comment sont conçus les messages diffusés dans les rames lors de chaque mission?
      Dans la mesure où un groupe de missions dessert toujours les mêmes gares (heures de pointe, heures creuses), ces messages sont-ils centralisés et téléchargés avant qu’un chauffeur (ou au niveau de la régulation?) ne démarré celle-ci?
      Ou est-ce qu’il y a autant de messages que de missions?
      Je ne parle pas des missions qui évoluent et marquent des arrêts supplémentaires, Céline ayant répondu que le chauffeur programme son robot avec les arrêts supplémentaires

      • Céline (animatrice)

        Bonjour Jeannot,
        Lorsqu’un conducteur prend les commandes de son train, il saisit dans un premier temps son code mission. Celui-ci permet d’identifier la desserte du train et d’alimenter par conséquent le système d’informations sonores et visuelles embarqué (annonces automatiques des gares desservies et plan lumineux).
        Des balises au sol permettent ensuite, grâce à un système de localisation des trains en temps réel, de déclencher automatiquement une annonces à l’entrée des gares ainsi qu’à mi-quai.

        • Jeannot91

          Bonsoir

          Merci pour votre réponse, Céline

          J’aurai la question suivante : avant Septembre 2006, les trains à destination de Mitry Claye, ne marquaient pas l’arrêt à La Croix de Berny, et s’arrêtaient à Bagneux et Arcueil Cachan puis direct de Arcueil Cachan à Cité Universitaire.
          Pourriez-vous confirmer cette date de Septembre 2006?
          D’avance merçi

        • Céline (animatrice)

          Bonjour Jeannot, je me renseigne sur ce point et reviens vers vous dès que j’ai un retour.

    • Tri

      Devinette :
      Quelle est la différence entre les missions ILAN, ILAR, ILAS, ILAV, ILXA, IODE, ILIC, ILIP, ILLO, ILLE, ILRI, IONA, ILUS, ILUK, ILOZ, ILOT, ILOU, ILON, ISZZ, ILOG, ILIT, ILTA, ILEK et ILER ?

      • jc

        Tu as l’air d’être sacrément au courant de ce genre de nom de mission..

        Je ne sais pas ? Tu vas me dire qu’il n’y en a pas ?

        • Tri

          Ah, il faut chercher un peu. C’est un jeu de piste. Vous pouvez vous aider des panneaux sur les quais si vous en voyez passer une. Je donne la réponse la semaine prochaine.

        • Tri

          Réponse à ma question :
          Bravo jc ! Les codes missions cités sont tous différents et pourtant, tous les trains s’arrêtent aux mêmes gares.
          La simplification des codes missions est peut-être une voie qui faciliterait la lecture de l’offre de transport pour les usagers. A méditer. Lire ma proposition sur ce blog pour mettre en place cette simplification.
          Bien à vous

    • bernstein

      peut-on aller sans encombre ce jour, de sevran livry à la gare d’austerlitz?

    • Vinibegood

      Je ne comprends pas pourquoi en soirée des trains ont pour terminus denfert rochereau alors que pour St rémy c’est seulement toutes les 30mn.