04112015

Au quotidien

8

Plus de régulateurs de flux en gare de Châtelet-Les Halles

Les régulateurs de flux de la gare de Châtelet-Les Halles investissent les deux quais du RER B pour aider à la fluidité des circulations.

Top départ à Châtelet-Les Halles

RER B régulateurs Châtelet Les HallesLe signal sonore retentit, le train s’apprête à partir, mais voilà qu’un voyageur, insistant pour monter in extremis à bord, retient la fermeture des portes.

Cette action peut paraître anodine, mais en prolongeant le stationnement du train à quai, ce sont de précieuses secondes qui s’échappent et qui, sous l’effet domino, se transforment en minutes supplémentaires pour les autres trains.  Pour limiter ce phénomène et aider à la fluidité du trafic, la ligne a déployé des régulateurs de flux dans deux de ses gares les plus fréquentées : Châtelet-Les Halles et Gare du Nord.

En mars dernier, l’équipe de régulateurs de flux avait été renforcée à Gare du Nord (cf. De nouveaux régulateurs de flux à Gare du Nord). Aujourd’hui, c’est au tour de la gare de Châtelet-Les Halles. Auparavant concentrés sur un seul quai, les régulateurs de flux sont désormais présents sur les deux quais de la gare aux heures de pointe du matin et du soir ; une présence qui s’avère bénéfique puisqu’elle permet de gagner jusqu’à 7 secondes par train.

RER B régulateurs Châtelet Les Halles

RER B régulateurs Châtelet Les HallesLa quarantaine de régulateurs de flux veille au bon départ du train et à la sécurité des voyageurs, et indique la destination du train à l’approche. De façon ponctuelle, les régulateurs de flux effectuent également des essais, voiture par voiture, destinés à vérifier en situation réelle le fonctionnement des équipements du train (signal de fermeture des portes, annonces sonores,  équipements de confort, etc.).

Aux heures creuses, ils ne chôment pas. Ils préparent leur avenir !

Tremplin pour l’insertion

Sous ces gilets se trouvent des hommes et des femmes avec des parcours différents mais qui partagent une même ambition : s’insérer durablement dans la vie active. Ils s’inscrivent en effet dans un programme spécifique d’accompagnement destiné aux personnes en difficulté. Pendant un minimum d’un an, ils sont suivis par un tuteur de l’entreprise qui les accompagne dans l’élaboration d’un projet professionnel.

« Les Contrats d’Aide à l’Emploi (C.A.E) bénéficient d’un programme de formation poussé d’au moins 80h » m’explique  Xavier, chef de phase à l’entité C.A.E de Luxembourg,  qui m’accueille dans les nouveaux locaux des régulateurs de flux, inaugurés début octobre. « Une partie de la formation est dédiée aux  métiers de la RATP, l’autre partie, la plus importante, est axée sur l’apprentissage d’un métier en forte demande. Le but est qu’ils puissent ensuite s’insérer durablement dans l’emploi grâce aux compétences acquises. »

Au sein de la RATP, ce sont 500 personnes qui bénéficient chaque année de ce programme, qui s’inscrit dans une dynamique citoyenne d’actions au profit de l’emploi, de l’égalité des chances et pour la lutte contre la précarité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce programme, rendez-vous sur http://www.ratp.fr/fr/ratp/r_108817/les-cae/

Derniers articles du blog du RER B

Interruption de circulation entre Paris – Gare du Nord et CDG 2 / Mitry – Claye les 21 & 22 septembre : des travaux multiples

Travaux entre Paris – Gare du Nord et CDG 2 / Mitry-Claye les 21 & 22 septembre : vos déplacements

« Face à l’univers » : le CNRS ouvre ses portes ce week-end

Les commentaires sont fermés.

  • Théo

    Des régulateurs qui se permettent sans aucune annonce de départ de me crier dessus et de limite me pousser dans la rame ! Honteux ! Je ne sais pas comment vous le décrire , c’était un homme , parlant pas très bien le français . Honteux ! Il faut leurs rappeller à l’ordre leurs comportements !

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Théo,
      J’aurais besoin d’en savoir davantage. Pourriez-vous me contacter sur contact@rerb.fr, votre mail ne semblant pas valide. D’avance, merci.

      • Théo ( Usager )

        Oui effectivement , suite au piratage de mon adresse mail , j’ai dut effectivement changer , j’ai désormais modifier et ce commentaire bénéficie de la nouvelle adresse .
        Merci Céline !
        J’ai cependant 2 alias et j’utilise les 2 car j’ai tout sur mon ancien . J’ai rajouter Usager car cela ne marche pas sinon pour cette adresse.

  • Cecile

    Bonjour,
    Cela n’a aucun rapport avec votre article mais j’avais une question. Vous avez changé les éclairages en gare de Fontaine-Michalon la semaine dernière et je voulais savoir s’il y allait avoir des aménagements supplémentaires car elles sont assez aveuglantes pour le matin, quand on est au niveau des poteaux (c’est surtout vrai pour les gens qui ont des lunettes car on a le flash de la lumière en latéral).
    Je vous remercie d’avance de votre réponse.
    Cécile

    • Céline (animatrice)

      Bonjour Cecile,
      Il est probable que les nouvelles lampes soient sur une technologie LED, moins consommatrices d’électricité. Cela peut expliquer le changement de couleur et de perception.
      A noter que le niveau d’éclairement est réglementé et doit respecter un minimum 200 LUX à 1 mètre du sol afin de garantir un bon niveau de sécurité et de visibilité à toute personne.

      • jc

        Serait-il possible de ne laisser allumer ses lampes que quand celà est nécéssaire.

        Bien que consommant moins que les précédentes, il n’est pas utile de laisser bruler EDF toute la journée.

        A Fontenay Aux Roses, l’éclairage est allumé de jour comme de nuit sans jamais être coupé. A Gentilly, ça dépend des jours.

        Ce gaspillage énergétique a tendance à me faire pousser des boutons 🙁 Surtout quand je sais que je le sponsorise avec mon abonnement navigo.

  • bonniau

    Bravo pour cette initiative et bon courage a votre personnel

    • Théo

      Très juste JC !
      De l’argent perdu , de l’énergie consommés pour rien … L’énergie est à notre avenir la SNCF , économisons la , surtout que quand à l’avenir , quand il n’y aura plus de l’électricité , y’aura plus de SNCF