05042018

La ligne et vous

3

Le pont de Grand Mesnil, pour 2 ans s’exile !

La réalisation de la troisième voie à Orsay impose la démolition du pont du Grand Mesnil. En attendant sa reconstruction en lieu et place (estimée à Avril 2020) un moyen provisoire de franchissement (pour piétons uniquement) sera mis en place.

Le projet de création du tiroir de retournement à Orsay consiste à ajouter une position supplémentaire de retournement des trains en arrière gare d’Orsay pour améliorer la capacité de rattrapage de retard de ce terminus utilisé lors des heures de pointe (lien vers l’article).

Cela nécessite de modifier le plan de voie sur près de 900m de long avec:
– 1 : Le prolongement de la troisième voie sur environ 400m
– 2 : La création de branchements (aiguillages) sur les voies existantes
– 3 : La modification des aiguillages en arrière gare

Pose d’une passerelle provisoire Pietonne (Dimanche 15 avril)

La mise en place de cette passerelle nécessite :
– La réalisation d’une plateforme de montage et de levage à proximité des voies
– La réalisation de 3 piles béton pour soutenir la future passerelle provisoire
– Le montage de la passerelle provisoire à proximité des voies
– Le grutage de la passerelle au-dessus des voies pour la positionner sur ses piles

Les opérations de levage de la passerelle au-dessus des voies et son boulonnage sur les piles représentent des risques pour la circulation des trains et nécessitent donc une intervention de nuit, sans aucune circulation des trains du RER B. 

Démolition du pont du grand Mesnil (Dimanche 3 juin)

Le pont dessert actuellement l’antenne psychiatrique de l’Hôpital d’Orsay, la propriété privée située le long du RER et un chemin d’usage vers la faculté d’Orsay (piéton, vélos, véhicules).

Le prolongement de la troisième voie au-delà de la gare vers Bures sur Yvette impose d’élargir la plateforme de voie au nord. Au PK 28.500, l’élargissement de la plateforme n’est pas compatible avec la largeur actuelle du pont: La pile du pont au nord se trouve à l’emplacement de la future voie 2.

Reprendre une partie du pont existant (qui date de 1867) n’est pas possible. Il est donc nécessaire de le démolir puis d’en construire un nouveau en lieu et place, plus long et conforme à la réglementation (notamment pour la circulation des véhicules et le partage des circulations piétons, vélos).

La démolition du pont comprend plusieurs phases, dont une pour la dépose du tablier. Celle-ci consiste à :
– 1 : Dévier les réseaux (eau, fibre optique)
– 2 : Alléger son poids, en retirant la bande de roulement
– 3 : Scier de part et d’autres pour le désolidariser des piles de pont
– 4 : Gruter le tablier en une seule fois à l’aide d’une grue 500T, depuis une plateforme béton à proximité.
– 5 : Démolir les piles de pont

Les opérations 3 et 4 seront nécessairement réalisées en l’absence de tout trafic ferroviaire.


Les circulations seront interrompues avant 09h et après 22h entre Lozère et Saint-Rémy-lès-Chevreuse le dimanche 15 avril le dimanche 3 juin. Pour faciliter vos déplacements et assurer la desserte durant ces deux dimanches travaux, un service de bus sera mis en place pour vous acheminer dans les gares non-desservies par le RER B.

Voir billet blog sur l’info trafic travaux du second trimestre 2018.

Derniers articles du blog du RER B

Tour de contrôle de Saint-Denis : week-end coup de poing !

Elles twittent, vous twittez, nous twittons !

[RAPPEL] Importants travaux le samedi 22 et le dimanche 23 septembre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

  • GLÜCK

    Remarquable présentation du motif de ces travaux ainsi que des modalités et contraintes de mise en œuvre !
    Cerise sur le gâteau, vous anticipez la réponse aux questions les + fréquentes qui n’auraient pas manqué d’être posées. Exemple : Motifs de l’impossibilité de modifier le pont actuel et pourquoi il faut le démolir.
    Je me permets d’ajouter, sans rapport avec les mouvements sociaux en cours, que c’est la qualité de cette présentation qui m’a donné envie de vous écrire. Vous devriez proposer des cours de communication à la SNCF.
    François GLÜCK
    Post scriptum :
    ⏩ orthographe, non par perfectionnisme mais parce que la faute gène la compréhension :
    branchement (aiguillage) : 2 mots à mettre au pluriel
    ⏩ Un verbe inadapté :
    Dévoyer les réseaux (eau, fibre optique)
    le verbe « Dévoyer » n’est pas du tout le bon !! (oh non !) « Dévier » ou « Déplacer » correspondent à l’opération prévue.

    • Christophe (animateur)

      Merci pour ce message François !

      J’ai pris note de vos remarques.

      Je vous souhaite un très bon week-end 🙂

  • Prune

    Bonjour
    Habitant à la Hacquiniere,

    Je tiens à vous remercier de ces informations très précises,
    Un grand coup de chapeau au SERVICE COMMUNICATION, car je tiens vraiment à leur dire un Grand Merci pour ce message

    C’est vrai que sur la B, les perturbations sont de plus en plus fréquentes, tous les jours nous y avons droit, dû surtout à ce partage de gestion au delà de la Gare du Nord

    BRAVO à votre COM

    PRUNE MC