Mouvement social jeudi 21 janvier : deux trains sur trois en heures de pointe, un train sur deux en heures creuses, interconnexion assurée en Gare du Nord. Toutes les informations et les horaires en cliquant ici.

  • En raison d’un mouvement social de conducteurs du #RERB, le trafic sera perturbé le jeudi 21 janvier sur l’ensemble de la ligne. L’interconnexion restera assurée : aucun changement ne sera nécessaire en Gare du Nord. Deux trains sur trois circuleront en heures de pointe, et un train sur deux en heures creuses.
  • Nous mettons en place un plan de transport adapté en donnant la priorité aux heures de pointe du matin et du soir, et des trains circuleront sur l’ensemble de la journée. Les horaires de ces derniers sont disponibles ci-dessous.
  • Nous invitons l’ensemble de nos voyageurs à s’informer sur les différents canaux d’information mis à leur disposition : sites ratp.fr et rerb-leblog.f, compte twitter @RERB, appli RATP, écrans d’information.
  • Nos agents sont également disponibles, dans les gares et les stations, pour plus de renseignements.

Les horaires pour ce jeudi 21 janvier :

En direction de Aéroport Charles-de-Gaulle 2 / Mitry-Claye

En direction de Saint-Rémy-lès-Chevreuse / Robinson

Interconnexion RER B / Future ligne 16 à Sevran-Livry : on fait le point

Comme vous le savez, depuis 2018, de lourds travaux de réalisation de l’interconnexion entre le RER B et la future ligne 16 du Grand Paris Express sont en cours en gare de Sevran-Livry.

Aujourd’hui, SNCF Réseau a pour mission de créer un souterrain de 42 mètres afin de rejoindre depuis le nord de la ville les quais du RER B et la gare de la future ligne. Complexes, les travaux le sont à plus d’un titre, et plusieurs étapes sont déjà franchies avec succès.

Le plan de la future gare, ainsi que les installations existantes. Crédit : SGP

Ce qui a déjà été réalisé

Ainsi, après l’installation des équipements de chantier fin 2018, les premiers travaux, menés au printemps 2019, ont permis la dépose des abris filants des quais 2 et 3, ainsi que divers travaux préparatoires.

Ensuite, entre la rentrée 2019 et le printemps 2020, de lourds travaux ont engendré 8 week-ends d’interruption. Dans ce dernier cas, c’est la mise en place d’une enceinte étanche (ainsi que décrit dans cet article ) qui en était la raison principale. Pourquoi étanche ? Ici, la nappe phréatique affleurante menaçant de faire pénétrer l’eau, et donc de rendre le chantier et le futur ouvrafe caduques, 340 palplanches et 43 pieux ont été enfoncés dans le sol, afin de créer les conditions d’une étanchéité parfaite. En parallèle, des tabliers de voies ont également été posés pour terrasser le passage souterrain sous les voies tout en maintenant l’exploitation du RER B. Une fois ces travaux menés à terme, les conditions du terrassement de ce même passage étaient créées, et ont débuté en février 2020. Bien qu’interrompus en raison du premier confinement entre le 16 mars et le 24 avril, ce chantier avance. Le terrassement de ce passage qui, rappelons-le, passe sous 4 voies et 3 quais, se fait sans impact sur les circulations, et sans nuisance pour les riverains.  Au total, 5 000 m3 auront été dégagés sous les voies.

Le terrassement du futur passage souterrain

Rappelons enfin que, pendant la pose des pieux et des palplanches, des dispositifs d’information ont été mis en place, ainsi que des visites de chantier, lesquelles ont rencontré un grand succès, permettant aux riverains de connaître les multiples détails de ce vaste chantier.

Et ensuite

A compter du printemps prochain, les ascenseurs, escaliers mécaniques et nouveaux abris filants seront progressivement installés, permettant la mise en service du nouveau passage souterrain pour la fin 2021. Suivra ensuite la rénovation complète du passage déjà existant puis, entre 2022 et 2024, les travaux d’un nouvel accès à la future gare, situé au nord des voies du RER B.

Le plan du nouveau passage souterrain

À terme

La ligne 16, qui reliera à terme Saint-Denis Pleyel et Noisy-Champs, ouvrira en trois étapes : Saint-Denis Pleyel / Le Blanc-Mesnil en 2024, Le Blanc-Mesnil / Clichy-Montfermeil (comprenant la gare de Sevran-Livry) en 2025, et enfin Clichy-Montfermeil / Noisy-Champs en 2030. Les prévisions actuelles tablent sur une fréquentation quotidienne de 30 000 voyageurs, et vous gagnerez La Défense en 30 minutes, et l’aéroport d’Orly en 45 minutes. Habitués du RER B, vous disposerez ainsi d’une nouvelle correspondance, la ligne 16 traversant également d’autres gares que vous fréquentez aujourd’hui : Sevran-Beaudottes et Le Bourget.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog