Ce lundi 20 janvier : trafic proche de la normale (vos horaires ci-dessous). Prévision pour le mardi 21 janvier : trafic normal.

Pour mémoire, voici les horaires de ce jour lundi 20 janvier :

Vos trains depuis Saint-Rémy-lès-Chevreuse / Robinson vers Aéroport Charles-de-Gaulle 2 / Mitry-Claye

Vos trains depuis Aéroport Charles-de-Gaulle 2 / Mitry-Claye vers Saint-Rémy-lès-Chevreuse / Robinson

Vous pouvez également retrouver ces horaires sur ratp.fr et transilien.com

+

20072016

Au quotidien

20

ACTES DE MALVEILLANCE : TRAFIC FORTEMENT PERTURBE HIER SOIR SUR LE RER B

Retour sur les perturbations du trafic le mardi 19 juillet 2016 suite à un incendie volontaire dû à une tentative de vol de câble échouée.

18h30 :
Explosion d’un transformateur électrique à Saint-Denis qui alimente toutes les lignes au départ ou au passage à Gare du Nord. Cette explosion résulte d’un incendie volontaire survenu plus tôt dans l’après-midi. En conséquence, l’ensemble des lignes du réseau Paris Nord (Eurostar, Thalys, TGV, Grandes lignes, TER, B, D, H et K) sont à l’arrêt. Plusieurs trains se trouvent en pleine voie, certains privés d’alimentation électrique.
Sous la chaleur, de multiples signaux d’alarme sont tirés. Des voyageurs quittent les rames et descendent sur les voies.

Sur le RER B, le trafic est interrompu entre Gare du Nord et Aéroport CDG/Mitry-Claye.

De nombreuses équipes, appelées en renfort, sont envoyées sur place pour prendre en charge les voyageurs.
Des équipes techniques interviennent.

18h50 :
Des mesures sont prises : le trafic est interrompu entre Châtelet-Les Halles et Le Bourget dans les 2 sens de circulation. Il est très perturbé sur le reste de la ligne.

En plus des services de secours habituels, des organismes de type Croix Rouge interviennent à Saint-Denis pour porter assistance aux voyageurs.

21h25 : Réalimentation progressive en énergie électrique.

21h33 : Ré-explosion d’un transformateur à Saint-Denis.

A partir de 22h00 :
Reprise très progressive des circulations pour les trains grandes lignes puis les lignes B, D, H et K. Le trafic restera très perturbé jusqu’à la fin de service.

De 1h50 à 3h30 :
Des équipes techniques spécialisées se sont mobilisées pour changer les pièces défectueuses.

 

Je sais que vous avez vécu des moments particulièrement pénibles hier soir. Les conditions météo ont rendu la situation encore plus difficile pour vous, mais aussi pour les équipes d’intervention. Sachez que tout a été mis en œuvre pour que tout se passe «au mieux» lors de cette situation exceptionnelle.

N’oubliez pas qu’en cas d’interruption du trafic, vous pouvez retrouver ici des itinéraires de substitution.

    Derniers articles du blog du RER B

    Massy : immersion dans le centre d’entretien de vos trains

    Mouvement social en cours : vos informations sur les réseaux de la B

    Portrait d’agent #1 : Rama, Manager Gares

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • jc

      Merci pour ce compte rendu détaillé.

      Quel était la mission de la croix rouge ? (il faisait une chaleur très importante hier), c’était pour éviter les cas de déshydratation pouvant provoquer des malaise ?.

      Je suis inquiet quand je lis que vos transformateurs explosent !!!!

      Normalement, ce genre d’appareil est protégé par des fusibles (qui peuvent mesurer 50 cm de haut par 10 cm de large voir plus)..

      Le seul cas que je connais qui fait péter un transfo, c’est un court-circuit franc apparaissant dans les enroulements souvent suite à une surchauffe (défaut de refroidissement quand ils sont refroidis activement avec de l’eau ou de l’huile).

      Avec la chaleur, certain appareils se retrouvent déclassés.. la reprise a du mettre le matériel à rude épreuve. (et avec la clim embarquée ça n’aide pas)

      Question : quand il n’y a pas de courant pour alimenter les RER : comment se passe la communication à l’intérieur des RER ?

      Les usagers ont-il été prévenu du soucis, il-y-a-t-il eut un plan d’action communiqué pour l’évacuation qui peut s’avérer délicate : les distances entre 2 stations sur le tronçon nord s’étalent sur plusieurs kilomètres.

      • Christophe (animateur)

        Bonjour jc,

        Quand il n’y a plus de courant, au bout de 25 à 30 minutes, le conducteur met son train en «stationnement» par mesure de précaution (sinon le train ne pourrait pas repartir).
        Quand la batterie devient trop faible et si cette procédure n’a pu être réalisée par le conducteur, le train se met automatiquement en stationnement et ne pourra plus alors repartir par ses propres moyens.
        Lors de longs incidents en pleine ligne par exemple, il s’agit là de moyens de sécurité pour «protéger» la batterie en lui réservant assez de puissance pour pouvoir repartir.

        Quand les trains sont en stationnement, plus aucune communication n’est alors possible. Les conducteurs sont toutefois dotés de téléphones portables pour être en relation continue avec le CCU.

        Belle fin de journée.

    • Bonhomme

      Il est malheureux que les conducteurs de la ligne bien du rer n’aient pas été informés de ce problème. Ils auraient pu ainsi informer les clients coincés dans les rer qu’ils conduisaient.

    • Bagnar

      Explosion d’un transformateur ?

      J’aimerai bien avoir le détail de cet incident. En effet, une explosion sur une installation électrique est rarement un accident. Il y a dans l’immense majorité un phénomène de court-circuit, suivi d’un départ d’incendie avec une fonte des fusibles et du matériel électrique.

      Une explosion nécessite un apport extérieur de comburant…

      D’autre part, vous indiquez une ré-explosion. J’en conclue que les techniciens en charge de la réparation ont connu, en présence, le même incident ?

      Moui. Pour avoir passé presque 1h45 bloqué en raison de cet évènement, j’apprécierai un brin plus de détails.

      en vous remerciant.

      • thierry

        Christophe,

        Avez vous plus d’éléments sur le problème technique rencontré?

        Je suis électrotechnicien et les explications de Bagnar et de JC sont pertinente.

        Y a il eu explosions ou s’agit il d’un abus de langage.
        Un transformateur qui à exploser est de manier général pas réparable dans un si bref délais.
        Un seul transformateur à il explosé ou deux transformateurs distincts ont ils explosés?
        Que s’est il vraiment passer?

    • CB

      À 20h à Aéroport CDG 1, tous les portiques étaient verrouillés et les panneaux affichaient le gros message rouge avec annonce de reprise à 21h.
      Donc le paragraphe ci-dessous de l’article est un complet mensonge :

      « 18h50 :
      Des mesures sont prises : le trafic est interrompu entre Châtelet-Les Halles et Le Bourget dans les 2 sens de circulation. Il est très perturbé sur le reste de la ligne. »

      De plus d’après des témoignages entendus ce matin, les voyageurs arrêtés en pleine voie dans la zone touchée par la coupure sont restés sous le soleil sans climatisation (forcément puisque panne électrique) pendant de nombreuses minutes et le chauffeur de la rame ne pouvait leur donner aucune information car il n’en recevait pas lui-même. C’est à cause de votre silence qu’ils sont descendus sur les voies pour ne pas griller dans les rames.

      Vous avez juste complètement verrouillé le réseau et laissé tout le monde se débrouiller seul (passagers et employés).

      Cessez de vous moquer de nous et commencez à préparer la procédure de dédommagement pour Juillet.
      L’incident originel est certes un acte de malveillance mais votre absence totale de gestion est indigne.

      • Christophe (animateur)

        Bonjour CB,

        Je souhaitais vous apporter quelques informations complémentaires :

        Les équipes du CCU ont réorganisé les circulations dans les délais les plus brefs. Les opérations ont été supervisées depuis des «salles de crises» (prise en charge des voyageurs, travaux à réaliser, centralisation des informations…).

        Des équipes SNCF, les pompiers (qui déplorent 2 blessés lors de cet incident), la sécurité civile et les forces de l’ordre se sont mobilisées pour prendre en charge les 15 000 voyageurs bloqués dans une quinzaine de trains arrêtés en pleine voie sous des chaleurs avoisinant les 35 degrés.

        Bonne journée.

        • CB

          Bonjour Christophe,

          Repassant par hasard sur ce billet un mois plus tard, je maintiens que quoi que vous ait dit le CCU, la circulation était encore totalement coupée à 20h à CDG. Donc il n’y avait pas de « trafic très perturbé » à partir de 18h50 mais pas de trafic du tout.

          Pour ce qui est des équipes d’intervention ont combattu l’incendie, évacué les passagers bloqués en pleine voie et réparé le matériel endommagé, elles ont évidemment tout mon respect.

          Par contre celles chargées d’assurer la continuité de service (bus de substitution, retournements, orientation des voyageurs vers d’autres lignes de bus) et l’information aux voyageurs ont été totalement absentes.

    • CHARLY ORSAY VILLE

      Encore un manque de communication!!

      Ont nous avais annoncer sur le RER B a chatlet que le trafic aller reprendre rapidement ( vers 19h00) ne voyant pas train arrivé ou affiché vers 19h20 je suis aller a Denfert pour récupérer le RER direction St remy!

      Naturellement, la ligne 4, bondé, pas de renfort bien sure!

      Une fois arrivé a Denfer, j’ai attendus encore 20 minutes le RER Direction St remy, et bien sure bondé le RER!

      Sachant qu’il y avait un RER qui stationner depuis 15 minuté sur le nouveau Quai a Denfer, pourquoi ne pas l’avoir utilisé?

      Conclusion: Partie du travail a 18h30, arrivé chez moi à Orsay 21h00

      Vous avez une gestion de cette ligne comme si elle avait 3ans!!
      La ligne B du RER a été crée en 1977, nous somme en 2016!!!!!

      Entre 1977 et 2016, vous n’avais pas imaginer des scénarios comme celle d’hier?
      ( Deplus, c’est pas la premier fois qu’il y a des coupures vers le nord, dans la passé il y avait déjà eu des transfo qui on pris feux)

      En 40ans sa devrais être bien rodé, et ne pas faire poiroté les usagés, encore moins leur raconté n’importe quoi en micro!

      Un peu ras-le-bol de vos message  » veuillez nous excuser de la gène occasionnelle)

    • Bambi

      Bonjour Christophe,

      J’étais à gare du Nord hier soir pile poil au mauvais moment. J’ai très bien compris que l’incident était difficile à gérer et j’ai pris mon mal en patience en cherchant un itinéraire de substitution.
      Je déplore malgré tout quelques soucis de communication à Gare du Nord. Il était annoncé que les circulations du B et du D étaient interrompues et ensuite demandé aux passagers du D pour le sud de se rendre à gare de Lyon. Il est dommage qu’une annonce n’est pas demandé aux personnes pour la B sud de se rendre à Denfert ou autres (d’autant plus qu’avec la ligne 4 c’est direct).
      Malgré tout, des efforts de communication qui permettent de comprendre et de chercher une alternative pour rentrer sans maudire la ligne B!

      • Christophe (animateur)

        Bonjour Bambi,

        Merci pour cette remarque. Je l’ai transmise au service concerné.

        Après vérification, effectivement la ligne 4 n’est pas donnée systématiquement comme itinéraire de substitution.
        L’info va être diffusée auprès des équipes afin que cela soit fait lors des prochaines interruptions du RER B à Gare du Nord.

        Je vous souhaite un belle fin de journée.

    • usager_laplace

      Bonjour,

      Les raisons techniques expliquent très bien le bordel d’hier soir.

      Ceci dit, une horreur en terme de com sur le terrain. Il est facile de faire des efforts. Exemple : à Laplace vers 19h45

      J’ai observé le fonctionnement mis en place : tous les trains sont arrêtés en gare de Laplace et libéré lorsque la voie est libre. Avec l’encombrement du tronçon principal (à cause de la coupure), certains sont vidés et renvoyer au dépôt vide. En fait tout les RER arrivant en voie Z étaient vidés par la suite et seuls les RER en voie 2 avaient une chance de repartir. Plutôt malin pour réduire le nombre de trains. Seulement, aucune communication. Les gens attendaient dans la chaleur insupportable à l’intérieur des rames et quand un second RER arrivait sur l’autre voie, un mouvement de panique se produisait pour attraper le bon, mais sans savoir si c’était le bon.

      Comme toujours, je me suis senti comme du bétail. Aucune info dans le train et sur le quai si ce n’est qu’il ne faut pas laisser de bagages sur le quai. Il serait temps d’expliquer ce qu’il se passe sur le terrain notamment sur Twitter. Soyez créatif, innover !!! Vous aurez un accident grave un jour avec vos bétises

      Pour ma part, je suis descendu à Cité U et j’ai pris un velib pour faire 6km dans Paris en 18 min pour ne pas louper mon RDV, et je me suis fait de belles frayeurs. Mais cela ne vous intéresse pas …

      Un peu de professionnalisme dans la com … Merci

      • Gilles91

        Bonjour,
        Ce qu’on peut dire c’est que cela faisait longtemps qu’un incident n’avait pas été aussi mal géré par la RATP. A Chatelet, il n’y a eu aucune info ou annonce pertinente. Au bout d’un moment, un train est arrivé sans avoir vraiment été annoncé et on est rentrés dedans. Coup de chance, c’étati un omnibus st remy.
        Au delà des pb de comm’, on peut quand même s’interroger sur la tolérances aux pannes des installations sncf et la protection des installations critiques.
        Par ex : Sur d’autres lignes très frequentées en RP, un incendie dans un poste d’aiguillage a eu des impacts enormement pendant des semaines, voire des mois alors qu’il existe des moyens de proteger des installations electriques/locaux techniques avant d’avoir trop de dégats.
        Cordialement

        • Christophe (animateur)

          Bonjour Gilles,

          Des mesures de protection de ces emprises vont être renforcées notamment via la vidéo-surveillance et la mise en place de clôtures supplémentaires.

          Belle journée.

    • H. Martine

      Un courrier d’explication, signé C. SIBERT, nous a été fourni hier au soir.
      Ce courrier me rend furieuse.
      Il est écrit :
      « la prise en charge de chaque client a été notre priorité …. » ah oui ??? pas sur le RER B – Aucun agent voie 41/43 – aucune bouteille d’eau – ….
      « …. remboursera à 100% les clients intercités et TGV … » et les transiliens alors ? comme les bouteilles d’eau : PAS POUR EUX !
      Nous ne sommes pas une quotité négligeable – 900.000 voyageurs/jours sur le RER B – ça compte pas pour vous ?
      Vous nous méprisez au quotidien en nous faisant voyager pire que des animaux et vous osez également nous méprisez publiquement lors des incidents en privilégiant les voyageurs « grandes lignes ».
      Après vos grèves récentes – cet incident, certes indépendant de votre volonté, vous pourriez au moins faire un geste envers nous.
      Vous êtes en dessous de tout !

    • lem91

      Aaaaaaaaaah,bah voilà!! La mission PSIK pour St Rémy de ce jeudi soir était entièrement neuve,ou rénovée,et CLIMATISÉES!!
      Merci!

    • usager_lassé

      La reprise « très progressive » à partir de 22h30 est un euphémisme !
      A 23h30, les applications RATP et Transilien annonçaient le prochain RER B en direction du nord pour 00h44.
      Certes, la cause n’est pas du fait de la SNCF, cependant elle n’est pas non plus de celui des usagers. En revanche, la mauvaise gestion et, notamment, l’absence de bus de substitution est entièrement imputable à la SNCF.
      Quand le seul moyen de rentrer chez soi est de payer 50 euros de taxi ou de Uber mais que la SNCF ne juge bon de dédommager que les voyageurs des grandes lignes, c’est proprement scandaleux !
      Si l’on ajoute à cela les divers problèmes de grèves, incidents et ralentissements que connaît régulièrement la ligne du RER B un peu de considération des usagers quotidiens serait de bon ton.

    • Samir

      Ah ah 🙂 bien content d’avoir évité ce bordel…

    • papageno

      En fait c’est comme les centrales nucléaires : tant que cela fonctionne on ne fait rien. Je suis impatient de pouvoir lire le rapport d’enquête et si d’autres transfos pourraient lâcher. On peut effectivement penser à tous ces climatiseurs consommant à fond avec les vitres grandes ouvertes corrélé avec de vieux boggies tout rouillés et des freins à moitié actifs. Ce fut le choix du président de région de l’époque pour faire des économies.
      J’espère que la nouvelle direction empruntera une voie plus sure et plus prévoyante.

      • jc

        Je ne sais pas sur quelle source d’information vous vous basez pour annoncer que les bogies sont rouillées et les freins hors d’usage.

        S’il y a bien un truc qui ne m’inquiète pas, c’est bien l’entretient des trains roulant sur cette ligne.

        Les clims, c’est une autre histoire.

        Christophe, j’ai une question sur la sécurité du matériel qui est régulièrement exposé au vol sur la partie Nord de la ligne. Des choses sont-elles prévues ?
        Il est incroyable qu’en 2016 avec LE réseau de vidéo surveillance le plus important au monde (si si.. la RATP c’est big brother en plus grand).. on arrive encore à se faire voler des kilomètres de câbles.

        Céline nous avait parlé d’un drone.. (lol), il y a quelques mois.

        La SNCF a-t-elle prévu d’investir dans des caméras pour protéger les lignes ? au lieu de dépenser tous les mois de l’argent dans du cuivre qui sera volé le mois suivant ?