14032018

La ligne et vous

7

Retour sur les incidents de ce mercredi 14 mars au matin

Un malaise voyageur dans un train en gare de La Plaine Stade-de-France et une alerte radio pour des traversées de voies ont très fortement perturbé les circulations ce matin sur la ligne.

 

Ce matin à 8h20, le conducteur du train LALA96 a été avisé d’un malaise voyageur dans son train alors qu’il stationnait à la gare de La Plaine Stade-de-France. Comme il n’était pas possible de descendre le voyageur sur le quai (un médecin est nécessaire pour le faire), le train a donc été immobilisé voie 2BIS (direction Paris) dans l’attente de l’intervention des pompiers.

Dans ce type de configuration, nous procédons usuellement au dévoiement des trains suivants sur la voie 2DIR, parallèle à la voie 2BIS, habituellement utilisée par les lignes K, TER et le Fret. Ce dévoiement a lieu juste en amont de la gare du Bourget et permet dans ces situations particulières de maintenir la circulation des trains de la ligne B vers Paris.

A ce titre, dès 8h34 des annonces sonores vous ont invité à vous rendre sur les quais de la voie 2 DIR dans les gares du Bourget et de La Courneuve.

A 8h39, un train de la ligne K est passé sur la voie 2DIR. Le premier train de la ligne B (PLAC06) qui devait desservir la gare du Bourget voie 2DIR à 8H42 s’est finalement présenté sur la voie 2BIS en raison d’une erreur d’aiguillage.

Dès que nous avons pris conscience de cette erreur d’aiguillage, nous avons informé les voyageurs de la reprise des circulations sur la voie 2BIS et cela a malheureusement provoqué des traversées de voies tant en gare de la Courneuve qu’en gare du Bourget.

Les traversées de voies sont extrêmement dangereuses et sont strictement interdites pour votre sécurité.

Elles engendrent l’application de mesures de sécurité évidentes (actionnement de l’alerte radio par les conducteurs provoquant l’arrêt immédiat de l’ensemble des trains situés dans le périmètre de l’incident).

C’est cette interruption totale des circulations entre La Plaine Stade de France et Le Bourget qui a engendré des répercussions sur l’ensemble de la ligne (deux sens de circulations) et notamment l’obligation de rendre un certain nombre de trains terminus à Denfert Rochereau et à Laplace. Les circulations ont pu  reprendre à partir de 8H55 mais les répercussions sur l’ensemble de la ligne se sont fait sentir jusqu’en fin de matinée.

Cet incident aurait pu être mieux géré en évitant d’inviter les voyageurs à changer deux fois de quai, situation que nous avions déjà rencontré dans le passé et qui avait fait l’objet d’un retour d’expérience qui n’a malheureusement pas été mis en œuvre ce matin. Nous sensibiliserons de nouveau nos agents sur ces procédures.

Nous sommes conscients du niveau de perturbation subi par des milliers de voyageurs ce matin et nous vous présentons nos excuses.

    À lire également

    L’alerte radio

    Voyageur malade à bord : quelles conséquences sur le trafic ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • gegene007

      vous résumez vite… et vous omettez quelques faits, non ?

      ça a commencé bien avant !!!…
      On a eu
      * EMAL97 très en retard passé à Massy vers 8h05 au lieu de 7h58
      * EBRE01 annoncé en retard, avec changement de desserte… Puis DISPARU des écrans. Pourquoi le départ de Massy-Palaiseau de EBRE01 a-t-il été annulé ? quels pbs justifient ça ?
      * changement de mission d’un EMOI pour récupérer les gens de Massy-Verrières (et de Fontaine-Michalon), abandonnées 25 mn sans trains entre 7h50 et 8h15

      On était avant 8h20 ! et nous étions nombreux, à Massy-Verrières, à avoir déjà perdu 15 mn (entre 8h et 8h15) à attendre sur un quai….

      Ensuite vous évoquez des délestages à Laplace et à Denfert…
      Quid du délestage, annoncé juste avant l’entrée en gare, d’un train à Luxembourg ?
      Luxembourg et Port-Royal, sont deux stations, qui bien que dans Paris même, n’ont aucune correspondance !
      Mettre les gens dehors dans ces deux gares-là, sans prévenir avant, c’est à coup sûr mettre les 2.000 personnes de la rame dans une totale panade.

      Il y avait des familles de touristes montés à Antony (Orly), il y avait des étrangers qui allaient à Roissy, et il y avait nous, les banlieusards..

      Il a fallu plus de 15 mn rien que pour quitter le quai au milieu des gens interloqués avec leurs valises posées…

      largués dans un quartier totalement inconnu , avec une signalétique absente pour trouver les arrêts de bus… vraiment on a beaucoup ri.

      Personnellement, j’ai eu + de 50 mn de retard au travail, mais je n’incrimine qu’assez peu les gens sur les voies… les premières 15 minutes, déjà, n’ont rien à voir.

      Par contre merci pour la balade en bus (bien que fort longue), Paris est joli en surface.

    • noobzik

      Il fallait penser à poser des aiguillage pour toute les gare du Nord à l’entrée et sorties des gares pour assurer un minimum de Traffic en cas d’erreur d’aiguillage.
      Et ça durant les important travaux de remplacement de voies

    • Maha

      Bonjour,

      C’est article pointe la responsabilité des voyageurs mais il en est tout à fait autrement.
      Remontons à la semaine dernière ou la totalité des incidents avaient une cause SNCF/RATP : incident de voie (5 !), panne de train (3) et une panne de signalisation. Mais là, pas d’article pour s’excuser y compris parfois sur le manque d’information.
      J’insiste sur ce dernier point, souvent le twitter, site et application RATP ne remonte pas les incidents. Les voyageurs qui attendent bloqués dans un train, n’ayant aucune nouvelle de votre part, décident d’agir eux-même. Là encore, c’est votre responsabilité.
      J’ai moi-même vu un problème similaire : le conducteur déclarant : »Mesdames et messieurs, nous sommes pour l’instant à l’arrêt, je n’ai pas plus d’informations… Comme d’habitude ! » Ça veut tout dire !

      Pour résumer votre principal problème n’est pas « les voyageurs qui font n’importe quoi » mais la vétusté des trains et installations ainsi qu’une communication sélective.

      • Vincent G

        Ce n’est pas parce que la RATP a des responsabilités que les voyageurs n’en ont pas.
        C’est du bon sens que de ne pas traverser les voies, et pour la RATP de garantir la sécurité en priorité.

        • Christophe (animateur)

          Bonsoir,

          Pour rappel, la ligne B du RER est co-exploitée RATP/SNCF.
          – Les gares SNCF au Nord, de Gare Du Nord à l’aéroport Charles-de-Gaulle/Mitry-Claye);
          – Les gares RATP au Sud, de Châtelet-Les Halles à Robinson/Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

          Belle soirée.

        • CB

          @Christophe

          Pour rappel la ligne B est coordonnée par un Centre de Commandement Unifié dont la mission est d’assurer que le voyageur ne voit aucune différence entre les 2 exploitants.

          Toute communication qui distingue SNCF et RATP sur cette ligne est une démonstration supplémentaire de la totale défaillance de ce CCU.

          Ceci est confirmé aussi entre autres par la signalisation à Châtelet sur le quai direction Sud, où le temps d’attente n’est affiché sur les grands panneaux blancs qu’une fois que le train est entré en zone RATP à Gare du Nord. Ou encore les chauffeurs RATP ravis d’annoncer qu’un incident est en zone SNCF ou inversement.

          Contrairement aux promesses, la SNCF et la RATP ne jouent pas le jeu de la cogestion et passent plus de temps à se renvoyer les responsabilités qu’à se préoccuper du sort des voyageurs.

          Je souhaite vivement que cette situation cesse et qu’un exploitant unique (n’importe lequel) soit imposé. Vous pourrez alors enfin consacrer toutes vos ressources à la gestion de la ligne plutôt qu’à ces guéguerres de cours de maternelle.

    • Kitelle

      J’apprécie les excuses.