05082019

Au quotidien

6

Une navette Massy – Orsay ? Notre étude, notre réponse

Vous le savez, dans le cadre des travaux du tiroir d’Orsay, la circulation de vos trains a été rétablie entre Lozère et Orsay-Ville depuis le lundi 29 juillet. Comme je vous l’expliquais dans un précédent billet, celle-ci reste néanmoins limitée à deux ou trois trains par heure.

Vous avez été nombreux à nous interpeller sur la possibilité de mettre en place une navette ferroviaire dédiée entre Massy-Palaiseau et Orsay-Ville. Je vous confirme que cette solution avait été étudiée en amont des travaux, mais elle s’avère être peu efficace et non-performante : voici pourquoi.

Le contexte

Un système de navette entre Massy-Palaiseau et Orsay-Ville s’effectuerait dans les mêmes conditions que les liaisons actuelles (à savoir les liaisons en provenance de Paris et à destination d’Orsay-Ville) : les trains rouleraient toujours sur une voie unique entre la sortie de Palaiseau-Villebon et Orsay-Ville. Il faudrait donc attendre qu’un train entre en gare de Palaiseau-Villebon pour qu’une navette Massy-Palaiseau – Orsay-Ville entre dans la zone de voie unique. Comme détaillé dans un précédent article, les temps de parcours sont les suivants :

–  Palaiseau-Villebon / Orsay-Ville : 6 minutes.

–  Temps de retournement minimum à Orsay avec deux conducteurs : 6 minutes.

–  Orsay-Ville / Palaiseau-Villebon : 6 minutes.

Soit une durée totale incompressible de 18 minutes.

L’état actuel du trafic pendant les travaux

Avec un train toutes les 21 minutes en heures creuses, ce qui est le cas actuellement, cela veut dire que la marge entre un train qui arrive à Palaiseau-Villebon depuis Massy-Palaiseau, et un autre entrant à Palaiseau-Villebon depuis Orsay-Ville est d’environ une minute seulement. Le moindre retard (comme un signal d’alarme par exemple), a des répercussions immédiates sur le trafic.

La réflexion menée : le trafic avec une navette Massy-Palaiseau / Orsay-Ville

Quand nous avons étudié la mise en place d’une éventuelle navette entre Orsay-Ville et Massy-Palaiseau, en intégrant non seulement les temps de parcours à la seconde près et les temps de montée et descente en heure de pointe (qui sont un peu plus élevés que ceux en heures creuses en raison de l’affluence), la fréquence obtenue entre deux navettes est alors de 24 minutes, et non plus de 21 minutes. Conclusion : si des navettes étaient mises en place, leur fréquence minimale serait d’une toutes les 24 minutes. Vous trouverez sur le schéma ci-dessous le détail, et les risques pour le trafic d’une telle situation.

 

 

La réflexion menée : quid de la gestion d’éventuelles navettes en gare de Massy-Palaiseau ?

Certes, en gare de Massy-Palaiseau, le trafic d’une navette pourrait s’effectuer au départ d’une même voie. Cependant, le nombre de trains qui entrent en gare de Massy est de 8 par heure : il n’est pas donc pas possible de mettre la totalité des trains quai à quai avec une navette. Cela signifie que les voyageurs devraient alors presque tous changer de train et de quai (par les passerelles) pour poursuivre leur trajet.

Crédit photo : RATP

La réflexion menée : le bilan

Nous avions donc le choix entre les deux solutions suivantes :

Solution 1 : Mise en place de navettes en coupant l’exploitation Massy-Palaiseau – Orsay-Ville du reste de la ligne avec une fréquence de circulation d’une navette toutes les 24 minutes.

Solution 2 : Prolonger deux trains par heure en provenance de Paris vers Orsay-Ville.

Si on compare les deux solutions :

 

Le très léger gain de capacité entre Orsay-Ville et Massy-Palaiseau (un train toutes les 24 minutes avec changement de train à Massy-Palaiseau pour les voyageurs vers Paris au lieu d’un train toutes les 30 minutes en heures de pointe sans changement de train) ne nous a pas semblé compenser les points négatifs : 2 correspondances pour les voyageurs de St-Rémy-lès-Chevreuse, Courcelle-sur-Yvette, Gif-sur-Yvette, La Hacquinière et Bures-sur-Yvette; un gain de temps de parcours devenu quasi-nul en raison de la correspondance en gare de Massy-Palaiseau; et enfin un risque dans la gestion des flux entre deux quais à Massy-Palaiseau.

C’est donc la seconde solution, avec des liaisons directes d’Orsay-Ville vers Paris, qui a été retenue, et ceci après plusieurs discussions avec Ile-de-France Mobilités. Nous avons pleinement conscience de la gêne actuelle, et jusqu’au 25 août prochain, qui rend plus difficiles vos déplacements pendant cette période, mais le choix effectué nous apparaît comme le plus pertinent, le plus fiable et le plus efficace compte-tenu des lourdes contraintes temporaires que vous connaissez. Choisir la première solution, à savoir la navette, n’aurait pas donné autant de garanties de robustesse que la seconde.

Vos avis, retours et suggestions restent les bienvenus, mais je souhaitais, dans la foulée des interrogations que vous avez formulées, prendre le temps de faire ce point complet avec vous. Nous restons disponibles et, pendant la durée des travaux, des annonces sont régulièrement diffusées afin de vous renseigner en temps réel. Vous le savez, l’ensemble des agents de la Ligne B sont à votre service pour vous informer et vous orienter.

 

 

    Derniers articles du blog du RER B

    Travaux des 1, 2 et 3 novembre : vos déplacements

    Que s’est-il passé ce jeudi 3 octobre sur la ligne B ?

    KM7 : une nuit sur le chantier

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.

    • Cyril91190

      Merci pour ces explications, claires et utiles pour comprendre la situation.

      Par ailleurs, est-il envisageable de discuter avec IDFM de maintenir la navette de substitution (ligne 932) après la reprise du RER, même avec une fréquence moins importante ? Même si cette ligne fait doublon avec le RER, elle offre l’avantage d’une solution alternative en cas de problèmes, et permet de réduire la densité de voyageurs dans le RER pour ceux qui ne font que le trajet entre Orsay et St-Rémy.

      • Guillaume (animateur)

        Bonjour Cyril, merci pour votre message. Je fais remonter votre proposition.

    • Jeannotdu91

      Bonjour

      La partie du graphe « 24 minutes » a été corrigée, certes, au niveau de l’attente à Massy

      Par contre, cette fois-ci, je ne comprends pas pourquoi le délai à Orsay-Ville, passe de 6 à 9 minutes

      Effectivement, si vous maintenez les 2 missions à quai, de 3 à 4 minutes supplémentaires, cela continue de coincer à Palaiseau-Villebon

      Si la mission à Orsay-Ville n’aviat pas ce délai prolongé, le croisement pourrait se faire entre Palaiseau-Villebon et Massy-Palaiseua

      Pas claire, vos explications

      • Guillaume (animateur)

        Sauf erreur de notre part, dans le graphe que vous montrez sur twitter, le temps de retournement est de 8, et non de 9 minutes. Ces deux minutes supplémentaires sont une marge de sécurité pour rattraper tout éventuel retard : une mission arrivant en gare d’Orsay-Ville avec un délai de quelques minutes, et devant repartir vers le nord, dispose ici d’une marge supplémentaire pour pouvoir débuter à l’heure sa mission suivante.

    • Virginie Lalucq

      Bonjour, J’avais cru comprendre avant mon départ en congés que les travaux en cours entre les gares d’Orsay et Saint-Remy-lès-Chevreuse n’affectaient pas la gare de Palaiseau. Or à ma grande surprise, la fréquence des trains ce matin fut 8h03 puis 8h30, le suivant était annoncé pour 8h57. Au lieu des 15 mn d’écart habituels l’été, nous constatons donc un écart de près de 27 mn entre chaque rame pour cette tranche horaire (8h) et des trains ont été manifestement supprimés. Pouvez-vous me le confirmer ? Par ailleurs, pourriez-vous m’indiquer jusqu’à quand cela va durer et quelle en est la raison ? Est-ce le même cas figure le soir ? Merci à vous. Cordialement,